Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

homosexualité - Page 2

  • Invité de « Affaires sensibles » sur France Inter à 15h30

    Ce jeudi 23 octobre 2014, vers 15h30, je serai l’invité de Fabrice Drouelle pour son émission « Affaires sensibles. »
    Le thème de l’émission de ce jeudi sera la dépénalisation de l’homosexualité en 1981 voulue et promise par François Mitterrand. L’émission débute à 15h00.

    france inter,jean-luc romero,homosexualité,francois mitterrand

     

     

     

  • Plaque en l’honneur des derniers condamnés et brûlés pour homosexualité à Paris

    Samedi dernier, la maire de Paris, Anne Hidalgo a dévoilé la plaque commémorative en hommage à Bruno Lenoir et Jean Diot, condamnés pour homosexualité et brûlés en Place de Grève le 6 juillet 1750.
    C’est un geste symbolique fort d’Anne Hidalgo pour rappeler le calvaire qu’ont longtemps vécu les homosexuels de notre pays.
    C’est aussi un signe à tous ces pays qui condamnent encore pour homosexualité, notamment l’Iran qui a pendu encore récemment deux adolescents pour homosexualité. Une cruauté inimaginable mais toujours d’actualité en … 2014 !
    La plaque se situe à l’angle des rues Montorgueil et Bachaumont dans le 2ème arrondissement de Paris.

    anne hidalgo,jean-luc romero,homosexualité,paris

     

  • Rencontre avec Stuart Milk, neveu d'Harvey Milk

    A l'invitation de Thomas Fouquet-Lapar, porte-parole de l'Inter-LGBT, et de l'ambassade des Etats-Unis à Paris, avec une dizaine de personnalités investies dans l'égalité des droits, je recontrerai ce vendredi matin Stuart Milk, neveu du 1er élu ouvertement homosexuel, Harvey Milk.
    C'est un grand honneur de rencontrer Stuart qui, outre d'être le neveu d'un héros de la cause gay, est aussi un militant très actif de l'égalité des droits.stuart milk,jean-luc romero,harvey milk,san francisco,usa,paris,homosexualité,gay

    stuart milk,jean-luc romero,harvey milk,san francisco,usa,paris,homosexualité,gay

    stuart milk,jean-luc romero,harvey milk,san francisco,usa,paris,homosexualité,gay

  • Le Luxembourg vote le mariage pour tous. Boutin ne sait plus à quel Saint se vouer...

    Sans aucune manifestation, dans un grand consensus politique, la chambre des députés du Luxembourg a voté en faveur de l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, mercredi dernier, avec plus de 56 voix contre seulement 4 députés qui s’y sont opposés.
    Comme pour la Grande-Bretagne, l’année dernière, dans ce pays catholique, cette mesure d’égalité a été votée sans les drames que nous avons connus en France.
    Le Luxembourg est désormais le 11ème Etat Européen à permettre l’égalité entre homosexuels et hétérosexuels et les mariages pourront être célébrés dès 2015.
    L’égalité ne cesse d’avancer en Europe et même l’Italie, pourtant sous influence du Vatican, pourrait voter un projet d’union civile pour les homosexuels.
    Décidemment, Christine Boutin ne doit plus savoir à quel saint se vouer dans sa croisade anti égalité !

     

  • « Mes vies » de Edmund White, à lire absolument sauf âmes sensibles !

    Ce n’est certes pas un livre à mettre entre les mains de Christine Boutin, Laurent Wauquiez, Henri Guaino ou autres militant anti choix. Ils trouveraient dans les mémoires du génial auteur américain Edmund White bien des passages qu’ils utiliseraient pour démontrer que les gays ne sont que des obsédés sexuels prêts à tout pour un moment de plaisir ou assouvir leur libido.
    Ce livre totalement impudique et vrai est bien sûr toute autre chose que la seule vie sexuelle de l’auteur de tant de best sellers dont son dernier et magnifique roman « Jack Holmes et son ami. » Mais, c’est à l’honneur de cet auteur, mythique pour bien des gays de ma génération, que de ne rien cacher même sa face la plus obscure. Celle que nous avons tous mais que nous cachons.
    Ne l’oublions pas, Edmund White fut un des premiers auteurs connus à oser dire non seulement son homosexualité mais aussi, ce qui est rare, sa séropositivité. Il fut d’ailleurs l’un des créateurs du GMHC (Gay Men’s HealthCrisi), le 1er organisme de lutte contre le sida aux Etats-Unis, bien avant la création d’AIDES en France.
    Dans ses mémoires, Edmund White nous donne toutes les clés de sa vie et surtout de l’inspiration de son œuvre romanesque. De ses psys, à sa mère, en passant par ses tapins ou encore Genet, auquel il consacra une biographie très remarquée, rien n’est oublié.
    Le titre « Mes vies » s’applique à merveille à cet auteur iconoclaste et néanmoins à succès qui revendique son identitité sans en faire un étendard. Ceux qui aiment son œuvre adoreront ses mémoires même si l’impudeur de certaines scènes pourront gêner les âmes les plus sensibles. Mais nos vies ne sont-elles faites que de beau et de pudique ? Assumons, comme White, notre face obscure. Un livre à lire absolument ! Vraiment. Absolument…

    edmund white,jean-luc romero,mes vies,sida,homosexualité,jean genet

  • Réunion LGBTI avec Anne Hidalgo

    Anne Hidalgo, 1ère adjointe et candidate aux élections municipales a souhaité rencontrer dans son local de campagne les associations et acteurs LGBTI de Paris pour évoquer les attentes des assocaitions mais aussi les propisitions qu'elle fait pour Paris sur les questions LGBTI.
    Jusqu'à l'élection de Bertrand Delanoë et d'Anne Hidalgo, aucune association LGBTI n'était subventionné par la ville alors que beaucoup jouent un vrai rôle de service public. Pire, en 2014, le groupe UMP continue à voter contre les subvention de certaines associaitons homosexuelles... qui jouent pourtant un rôle essentiel dans notre capitale...

    anne hidalgo,jean-luc romero,paris,lgbti,homosexualité,gay

    anne hidalgo,jean-luc romero,paris,lgbti,homosexualité,gay

    anne hidalgo,jean-luc romero,paris,lgbti,homosexualité,gay

  • « Moi, homophobe ! » de Anne Ghione, à lire absolument

    Anne Ghione a eu la délicatesse de m’adresser dédicacé son livre coup de poing « Moi, homophobe ! » paru aux éditions Michalon.
    J’avoue avoir hésité à lire ce livre : peur d’un livre misérabiliste sur une mère découvrant l’homosexualité de son enfant. J’avais tort d’attendre et j’aurai dû lire ce livre bien plus tôt pour vous le recommander !
    Ecrit avec franchise et sensibilité , il décrit sans fard le long cheminement qu’a fait une mère pour accepter son fils et donc pour s’accepter aussi…
    Ce livre démontre que le coming out est un long chemin pour l’homosexuel mais aussi pour ses proches, ce dont on parle vraiment trop peu.
    Anne Ghionne n’hésite pas à nous raconter le choc que fut la découverte « incontestable »  de l’homosexualité de son gamin. Elle avait, comme toutes les mamans attentionnées, comprit depuis bien longtemps la différence de son enfant mais avait refoulé cette découverte.
    Dans son livre, dédié à son fils Alexandre, elle ne se donne jamais le beau rôle, elle ne donne aucune excuse à son comportement de rejet. Elle finit même par s’excuser alors que son acceptation est désormais ancienne et qu’elle a depuis bien aidé d’autres familles confrontées au même coming out d’un de leurs proches. Qu’elle est, disons-le comme son fils lui a dit, une mère exemplaire !
    Ce livre est à mettre en toutes les mains et notamment dans celles de ceux qui jugent si facilement… sans savoir !
    « Moi, homophobe ! », à lire absolument ! Vraiment...

    anna ghione,jean-luc romero,homosexualité

  • Ma chronique pour Friendly Mag :Coming out : toujours la difficulté de dire…

    On pourrait penser qu’en 2013, il est bien plus facile de dire son homosexualité ; à son entourage d’abord, mais aussi sur le lieu de son travail voire même à l’école. La réalité est malheureusement tout autre.
    Si la majorité des Français a beaucoup évolué ces trente dernières années et accepte très majoritairement l’homosexualité, un sondage paru dans Le Parisien, en octobre 2013, nous apprend que 31% des Français estiment que l’homosexualité était… contre nature !
    Ce dernier sondage confirme le mal qu’ont fait les détracteurs du mariage pour tous en tenant au Parlement, comme sur les réseaux sociaux, des propos qu’on croyait d’un autre temps. Comment s’étonner alors que les jeunes homosexuels ont 13 fois plus de probabilités de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels ?
    Comment s’étonner qu’il reste si difficile de faire son coming out auprès de son entourage et, plus encore auprès de ses collègues.
    Le coming out est souvent un long cheminement pour accepter ce que l’on est, c’est souvent également un cheminement pour les personnes que l’on aime. Evidemment, évoluer dans un contexte hostile ne facilite pas la démarche.
    Dans le milieu professionnel, beaucoup de LGBTI hésitent à dire leur identité. On peut les comprendre même s’il est évident qu’on vit toujours mieux sa vie dans la vérité. Pensez notamment à ces professeurs, à ces instituteurs qui ont dit leur homosexualité et qui, pour certains, sont presque regardés avec méfiance tant le soupçon de pédophilie pèse trop souvent et honteusement sur eux ! Les préjugés ont la vie dure !
    Le risque de dire sa vérité est donc une réalité. Mais peut-on vivre une vie entière sans confier à ses proches ce qu’on est réellement. Je ne le crois pas.
    Je pense au final que lorsqu’on a tout dit, on est libéré : on devient totalement soi-même.
    Certes, on risque d’y perdre des plumes. Mais perdre des amis qui n’acceptent pas ce que nous sommes, est-ce si grave ? Des amis qui n’acceptent pas l’autre ne sont pas des amis !
    Reste le milieu professionnel. Le dire ou pas ?
    Il n’y a aucun conseil qui vaille pour tous et pour toutes. C’est chacun qui doit décider en fonction de son propre parcours de vie et, bien sûr, du milieu professionnel dans lequel il évolue.
    La seule chose que je puisse affirmer, c’est qu’en ce qui me concerne, je ne regrette pas que tout le monde sache que je suis homosexuel ! Et si cela dérange certains, je n’en ai rien à faire !

    friendly magazine,jean-luc romero,homosexualité

  • Les gays aussi ont droit désormais à leur... voyage de noces !

    Comme tous les jeunes mariés nous avons droit à notre voyage de noces !
    Pour Christophe et moi, il était difficile de le faire fin septembre avec l'actualité importante autour des causes que nous portons. Ce n'était que partie remise...
    Aujourd'hui, grâce à la générosité de nos proches, nous partons fêter la nouvelle année au soleil.
    C'est un grand moment pour nous deux. Chaque jour, cela reste un vrai bonheur de constater que nous avons enfin droit aux mêmes petits bonheurs que nos amis hétérosexuels. Et oui, désolé pour ceux qui nous refusent le bonheur et le mariage, mais désormais mariage républicain et donc ... lune de miel, c'est aussi pour les homosexuels !

  • Des tests pour détecter les gays dans les Etats du Golfe ? Que disent les diplomaties ?

    Lundi, une commission de coopération des Etats du Golfe devait se réunit pour examiner la proposition du directeur de la santé publique du Koweït de mettre en œuvre un examen médical pour détecter … l’homosexualité !
    En effet, certains Etats du Golfe veulent interdire leur territoire à ceux qui veulent travailler chez eux et même aux simples visiteurs, c’est-à-dire les touristes !
    On se demande si ce test sera fait aux chefs d’Etats et de gouvernements et aux ministres qui viendraient en voyage officiel dans ces pays !
    Que dire pour le Qatar qui va recevoir la coupe du monde de football ? Ce pays interdira-t-il footballeurs et ministres gays qui se rendront à ce grand événement sportif ?
    Cette mesure discriminatoire est honteuse et même particulièrement grave en Arabie Saoudite où l’homosexualité est punie de la peine de mort. Un gay détecté y sera-t-il exécuté ?
    Face à une telle mesure attentatoire aux droits humains, il serait temps que les diplomaties des pays démocratiques réagissent ! Pour l’instant, c’est le silence assourdissant.

     

  • Hawaï, 15ème Etat des Etats-Unis à autoriser le mariage pour tous !

    L’égalité des droits poursuit son chemin sans faiblir.
    Hier, Hawaï est devenu le 15ème Etat à l’égaliser le mariage des conjoints de même sexe. La semaine dernière le Sénat de cet Etat avait voté cette mesure avec une très grande majorité. La chambre des Représentants a adopté aussi ce texte.
    C’est une excellente nouvelle pour les militants de l’égalité !

     

  • Mon billet dans Friendly Magazine de septembre/octobre

    Friendlysept2013.jpg

  • « Michael Tolliver est vivant » de Armistead Maupin, à relire absolument !

    J’ai profité de cette rentrée pour me replonger dans la fin des chroniques de San Francisco qui contiennent aujourd’hui huit épisodes.
    Armistead Maupin a marqué ma vie et celle de plusieurs générations. En racontant avec causticité l’histoire d’une vraie tribu à San Francisco, Maupin peint les mœurs d’une société en plein révolution.
    Emouvant pour moi de suivre la vie de Michael, homosexuel affirmé et séropositif depuis plus de 20 ans… Pas compliqué donc de m’identifier à ce héros qui a subi le sida comme je l’ai vécu.
    Ces chroniques ne se résument pas à cela : elles sont le reflet de nos sociétés et de ses doutes.
    Ce 7ème épisode sonne comme une résurrection. Michael qui aurait dû mourir est vivant. 20 ans qu’il dompte ce salop de virus !
    A lire ou relire absolument !

    armistead maupin,jean-luc romero,san francisco,sida,homosexualité

     

  • Mobilisation internationale contre la politique homophobe de la Russie

    Aujourd’hui, à 14h45, devant l’ambassade de Russie à Paris, SOS Homophobie relaiera l’appel international à se mobiliser contre les deux lois adoptées en Russie qui punissent les actes de propagande homosexuelle et répriment les offenses aux sentiments religieux.
    Cet été, j’ai écrit une lettre ouverte à Vladimir Poutine car les atteintes aux droits de l’Homme en Russie ne sont plus acceptables.
    Alors que la Russie doit organiser en 2014 les Jeux Olympiques, les grandes démocraties doivent réagir vigoureusement et non par de simples communiqués alambiqués.
    Quant aux défenseurs des droits de l’Homme, leur mobilisation est essentielle et leur pression permettra une vraie prise de conscience internationale. D’où l’intérêt de la manifestation de SOS Homophobieet de toutes celles qui ont lieu simultanément dans le monde.

    sos homophobie,jean-luc romero,russie,vladimir poutine,politique,homosexualité

     

  • Открытое письмо Владимиру Путину (Lettre ouverte à Vladimir Poutine)

    Открытоеписьмо Владимиру Путину

    Open letter to Mr Vladimir Poutine

    Lettre ouverte à Vladimir Poutine

     

     

     

    Мистер Президент,

     

    благодаря налоговому раю, дарованному вами Жерару Депардье, и политическому убежищу, предоставленному Эдварду Сноудену, во Франции и во всём остальном мире вы стали широко известны своей щедростью и готовностью брать под крыло вдов и сирот.

     

    Простите меня, если я испорчу эту картину доброты и заботы, напомнив вам о законе, за который вы – или, прошу прощения, депутаты российского парламента – проголосовали в июне. Это весьма расплывчатый закон о запрете пропаганды «нетрадиционных сексуальных отношений» несовершеннолетним и о наказании за неё.

    Благодаря неопределённой формулировке этого закона, любое обсуждение тем, связанных с ЛГБТ, оказывается под запретом, поскольку пропагандой может считаться любая информация. Говорить о предотвращении самоубийств среди гомосексуальных подростков? Нельзя. Говорить о терпимом отношении к различиям между людьми? Нельзя. Говорить о своём недовольстве? Нельзя. Говорить о насилии со стороны гомофобов? Нельзя. Говорить о равенстве, браке и соблюдении прав ЛГБТ – нет, нет и нет.

     

    Мистер Президент, этот закон, помимо того, что он портит ваш образ «защитника слабых и уязвимых», является ошибкой. Гигантской ошибкой. Исторической, трагической ошибкой. Но что хорошо в ошибках – их можно исправлять.

    Хотя я называю это государственной гомофобией, вы можете возразить, что закон отражает мнение большинства вашего населения, по-видимому, гомофобно настроенного, и что это в любом случае не касается меня, поскольку я гражданин Франции.

     

    С одной стороны, я должен с вами согласиться относительно общественного мнения в вашей стране. По последним данным опросов, что я видел, 34% опрошенных считают гомосексуальность болезнью, 23% - извращением, 49% уверены, что гомосексуалов должны лечить врачи или психиатры, 16% требуют их изоляции, а 5% вообще считают, что их необходимо «ликвидировать». Я побывал на первом гей-параде в Москве в 2006 году, и не мог не заметить агрессию как со стороны небольших групп экстремистов, так и со стороны обычных прохожих.

     

    Но в такой ситуации не кажется ли вам, как главе государства, что вы должны заставлять общество меняться, а не позволять ему цепляться за убеждения, основанные скорее на невежестве, чем на здравом смысле?

     

    Нет никаких сомнений в том, что предрассудки и дискриминация рождены невежеством. Необходима смелая политика просвещения, основанного на знаниях, а не на промывании мозгов; на стремлении узнать других людей, а не отвергать их систематически. Но это даже не приходит вам в голову, поскольку вы позволяете всем этим небольшим группам проявлять свою ненависть по отношению к людям, которых вы считаете недочеловеками и даже преступниками.

     

    Вы можете также сказать, что это внутренне дело России. Но это я могу лишь ответить, что многие согласны с вами: стоит лишь заговорить о России, этой великой экономической державе, владеющей столькими природными ресурсами, и все сразу же умолкают. Некоторые голоса, обычно громко звучащие, стихают, как только речь заходит о России. Очевидно, таково влияние российского климата!

     

    Но все эти люди неправы, как и вы. Неправы, потому что Российская Федерация входит в Совет Европы, а это, как вы можете помнить, организация, целью которой является защита прав человека, демократии и правового государства. Это важные проблемы Российской Федерации, неоднократно проявлявшей своё неуважение к ним. Сегодня Совет Европы должен высказаться бесстрашно. Это вопрос уже не законности, но выживания. Потому что мы ясно видим, какова ваша цель.

     

    Мистер Президент, вы бросаете вызов демократам – не только тем обществам, где отстаиваются права ЛГБТ, но и каждому из нас, гуманистическим ценностям, которые мы защищаем, политическому строю, который некоторыми считается слабым, но является единственным по-настоящему действенным: демократии.

     

    Вы заставляете нас сделать выбор: сдаться и смириться с тем, что наши ценности – это всего лишь слова и ничего не значащие бумаги, или отстаивать эти ценности всеми силами, решительно и неуклонно. Мы не можем оставаться равнодушными, потому что сделать такой «выбор» для нас означало бы отречься от самих себя.

    Вы должны заставить вас смягчиться. Мы обязаны заставить вас сменить курс действий, потому что невозможно представить проведение Олимпийских Игр 2014 года в стране, которая не уважает права человека.

     

    Главы государств, например, президент Обама, уже высказались. Международному олимпийскому комитету тоже придётся сказать своё слово, а не отделаться лишь общими гуманистическими заявлениями.

     

    Мистер Президент, когда главы государств признают свои ошибки, это только делает им честь. Вы всё еще можете пойти другим путём, а не тем гомофобным, которым вы идёте сейчас. Вы так гордитесь своей страной и её историей, так не становитесь же таким главой государства, который позволит России вернуться в средневековье и стать тоталитарной, душащей свободу страной.

     

    Мистер Президент, пожалуйста, примите это обращение убеждённого активиста.

     

    Жан-Люк Ромеро. (Jean-Luc ROMERO)

    www.jeanluc-romero.com

  • Homopoliticus sur LCP 24/24 à 18H25

    Le documentaire Homopoliticus, inspiré de mon livre éponyme et que j’ai coécrit avec Aleksandar Dzerdz, repasse ce dimanche 18 août sur LCP-AN 24H/24 à 18H25.
    Ce documentaireraconte comment nous sommes passés de l’homosexualité décrétée fléau social par le Parlement en 1960 à l’égalité des droits, en 2013, avec le vote du mariage pour tous. Un film à voir pour comprendre le long combat pour l’égalité des droits.

    homopoliticus,jean-luc romero,homosexualité,politique,france,lcp-an

     

     

  • « Homopoliticus » en livre et en DVD…

    L’été, c’est aussi l’occasion de lire les livres qu’on n’a pas eu le temps de lire dans l’année tout comme de visionner de bons films ou de bons documentaires.
    En décembre dernier, je publiai une nouvelle édition d’Homopoliticus aux éditions EGL-La Cerisaie avec un focus sur le mariage pour tout. Ce livre raconte 50 ans de relations compliquées entre politique et homosexualité et la longue marche pour l’égalité des droits.
    De même, sur LCP-AN et France 3, sortait le film-documentaire Homopoliticus que j’ai co-écrit avec Aleksandar Dzerdz. Si vous ne l’avez pas vu, il est sorti en DVD aux éditions de l’INA.
    Peut-être, l’occasion pour celles et ceux qui suivent mes combats de me lire…et de mieux comprendre ce qui m’anime. Encore bel été !

    banniere%20homoPoliticus[1].PNG

  • Le Pape sur les gays : « Qui suis-je pour juger ? »

    Lundi dernier, le Pape a rompu avec un discours très hostile à l’homosexualité et donc aux personnes concernées les LGBT.
    En affirmant : « Qui suis-je pour juger ? », le nouveau Pape rompt effectivement avec le discours peu « chrétien » du Vatican pour d’autres « frères. »
    Certes, il ne faut pas être totalement dupe, le Pape ne fait pas une révolution doctrinaire. Il s’adresse surtout à des gays abstinents et ne cautionne pas l’homosexualité comme un mode vie aussi honorable que l’hétérosexualité.
    Mais, cette nouvelle façon de parler des gays, de refuser de les juger est un pas vers une Eglise plus ouverte. Une Église qui renoue avec la parole du Christ qui se refusait à juger et considérait tous les être humains comme des créatures de Dieu qui ont droit au respect…

  • L’église méthodiste d’Hollywood contre le sida et ouverte aux gays !

    Il y a tellement peu d’églises qui ouvrent leurs portes aux homosexuels que lorsque je connais l’action de certaines, je ne peux qu’être heureux de vous en parler.
    Il y a deux ans, je vous avais mentionné l’Eglise catholique du village gay de Montréal qui a consacré une de ses chapelles aux victimes du sida et arbore tous les ans son église du Rainbow Flag durant toute la période de la Marche des Fiertés.
    Cette fois, j’aimerai vous dire deux mots de l’église méthodiste de Hollywood située à quelques pas du fameux Walk of fame ou du Chinese theater où se déroulent les Oscars.
    Cette église, qui abrita le tournage de Sister Act, a décidé de s’engager dans la lutte contre le sida au point qu’elle est la seule Eglise au monde à arborer, depuis plus de 15 ans, des rubans rouges sur sa façade et en permanence…

    église,jean-luc romero,los angeles,sida,aids,homosexualité


    C’est aussi une église qui souhaite accueillir tous les fidèles et affiche une ouverture rare vis-à-vis des homosexuels.
    On aimerait qu’en France une église arbore - au moins le 1erdécembre ! - un nœud rouge en solidarité avec les victimes du sida. J’aimerai aussi qu’une église française accueille avec autant de sympathie les homosexuels et pas seulement ceux qui font œuvre de chasteté !!! On peut rêver…

    église,jean-luc romero,los angeles,sida,aids,homosexualité

  • Vive les Mariées ! Vive les mariés ! (Mon billet pour Friendly Mag)

    Vive les Mariées ! Vive les mariés !

    L’amour triomphe toujours de la haine…

     

    Enfin !

    La France a rejoint les 13 pays qui accordent déjà aux conjoints de même sexe le droit de se marier !

    La France, pays des Droits de l’Homme et qui promeut une vision forte de l’égalité aura quand même mis bien du temps pour rejoindre la cohorte de pays précurseurs en matière d’égalité des droits.

    C’est dès 2001 que les Pays-Bas ont accordé ce droit aux LGBT. Même l’Espagne catholique nous a précédé de plus de 8 ans en ouvrant le mariage dès 2005.

    Mais, bon ne chipotons pas ! Nous y sommes enfin arrivés…

    Ceci dit, ce ne fut pas un chemin pavé de roses.

    Depuis que François Hollande a inscrit la Proposition 31 à son programme présidentiel, rien ne nous aura été épargné jusqu’au vote final en avril 2013 et la publication de la loi en mai dernier.

    Si le Président Hollande a tenu son engagement que la loi puisse être appliquée avant la fin du semestre 2013, l’attitude des opposants n’aura pas facilité son adoption.

    Durant des mois, l’opposition - essentiellement l’UMP - aura tout fait pour empêcher l’ouverture du mariage aux homosexuels.

    Pire, des propos qu’on croyait disparus seront tenus, encouragés par une droite qui estime que les homosexuels doivent rester des sous-citoyens car il ne faut pas leur accorder les mêmes droits que ceux qu’ont les hétérosexuels !

    Alors que le débat dure depuis des années autour de la question d’égalité des droits et que le débat, outre au Parlement aura duré des mois et des mois, certains ont cru bon d’hurler à la confiscation du débat au prétexte que le chef de l’Etat n’aurait pas fait un référendum.

    En fait, les opposants au mariage pour tous, qui pour leur immense majorité, sont aussi des adversaires politiques de François Hollande auraient voulu qu’il leur accorde ce qu’ils n’avaient pas gagné dans les urnes en 2012 !

    Le président a tenu bon. Heureusement.

    Mais cette victoire a un gout amer pour les LGBT.

    D’une part, le déferlement d’homophobie, de haine, de violences physiques même, aura surpris les plus jeunes homosexuels qui se croyaient dans une démocratie apaisée où l’homophobie avait quasiment disparue. Ils découvrent, stupéfaits, que la bête immonde est toujours là. Plus présente que jamais, comme réveillée et encouragée par des opposants à l’égalité.

    Le mariage pour tous adopté, les premiers mariages célébrés, cette homophobie nous apprend que le combat n’est pas non plus terminé. Au contraire ! La lutte contre l’homophobie doit rester dans l’agenda politique et gouvernemental.

    D’autre part, pour que l’égalité soit entière, le gouvernement ne devra pas oublier l’ouverture de la procréation médicalement assistée. Ce ne fut certes pas prévu dans la proposition 31 mais bien promis dans de nombreux courriers du candidat Hollande aux associations LGBT. L’égalité ne se partage pas !

    Mais, je voudrai terminer ce billet sur une note optimiste.

    Je suis sûr que les nombreux mariages de conjoints de même sexe qui vont être célébrés à travers le pays vont faire évoluer peu à peu le regard de la société dans son ensemble. Bien des opposants d’un jour au mariage pour tous seront invités par des proches à leur cérémonie de mariage. Beaucoup y assisteront et finiront par se dire :

    « Mais pourquoi s’être ainsi opposés ?

    Que l’amour de deux femmes ou de deux hommes est beau. Comme celui d’un couple hétérosexuel… »

    Ils se diront : « Tout ça pour ça ! »

    L’amour triomphera de la haine ; l’amour triomphe toujours de la haine !

    friendly mag,jean-luc romero,politique,homosexualité