Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique française

  • Réunion publique ADMD à Toulouse à 14h15

    Après avoir rencontré les délégués de l'ADMD de la région, j'animerai une réunion publique de l'ADMD ce samedi à 14h15 à Toulouse. Je vosusy attends nombreuses et nombreux !

    Toulouse2017.png

  • Samedi sur Europe 1 à 7h45

    Retrouvez-moi ce samedi à 7h45 sur Europe 1 pour parler du Sidaction et de mon livre SurVivant avec Wendy Bouchard.

    europe 1,jean-luc romero,wendy bouchard,sidaction,sida

  • #LeTalkDeRomero spécial Sidaction à 19h00 sur Périscope et Twitter

    Le Sidaction 2017 se déroule tout le week-end.
    Il est plus que jamais important de se mobiliser car jamais autant de gens en France et dans le monde n'ont vécu avec le VIH/sida.
    J'évoquerai tous ces enjeux et la vie avec le VIH/sida dans #LeTalkDeRomer spécial Sidaction.
    Mobilisez-vous: soutenez financièrement le Sidaction !

    LeTalkSidaction.jpg

  • Sur Radio Cap Ferret : SurVivant, un message d'espoir !

    RadioCapFerretJLRM (10).jpg

  • 95% des Français favorables à l'euthanasie (IFOP - mars 2017) (CP ADMD)

    A quelques heures du premier débat présidentiel :
    Nouveau sondage (Ifop – mars 2017)

    • 95% des Français sont favorables à l’euthanasie
    • 90% des Français sont favorables au suicide assisté

    1 Français sur 3 prêt à renoncer à voter pour son candidat s’il ne soutient pas l’aide active à mourir
    Arthaud, Hamon et Mélenchon favorables au droit de mourir dans la dignité

     

     

    Après une mobilisation exceptionnelle des militants pour le droit de mourir dans la dignité, ce samedi 18 mars, au Cirque d’Hiver à Paris, et à quelques heures du premier débat télévisé organisé dans le cadre de l’élection présidentielle, le président de l’ADMD, Jean-Luc Romero, rappelle l’importance que les Français attachent à ce droit fondamental de choisir les conditions de leur propre fin de vie.
    D’ores et déjà, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon (un droit qu’il souhaite constitutionnaliser) et Nathalie Arthaud ont réaffirmé, samedi, leur attachement au droit pour chaque citoyen de choisir les conditions de sa propre fin de vie.
    A chacun des onze candidats retenus par le Conseil constitutionnel, Jean-Luc Romero, dans une lettre qu’il leur adresse ce jour-même, fait parvenir le dernier sondage Ifop (mars 2017) sur « le regard des Français sur la fin de vie à l’approche de l’élection présidentielle ».
    95% des Français se déclarent en faveur de l’euthanasie (91% pour les électeurs de Fillon, 94% pour les électeurs de Hamon et de Mélenchon, 96% pour les électeurs de Macron et 99% pour les électeurs de Le Pen) et 90% des Français se déclarent en faveur du suicide assisté (86% pour les électeurs de Fillon et de Hamon, 91% pour les électeurs de Macron et 94% pour les électeurs de Le Pen et de Mélenchon).
    Pour 39% des Français, les questions liées au droit de mourir dans la dignité auront une forte influence dans leur vote (26% pour les électeurs de Fillon, 38% pour les électeurs de Hamon, 40% pour les électeurs de Macron, 45% pour les électeurs de Le Pen et 49% pour les électeurs de Mélenchon).
    Enfin, 1 Français sur 3 (32%) est prêt à renoncer à voter pour le candidat dont il se sent le plus proche si celui-ci se déclare opposé à l’euthanasie (19% des électeurs de Fillon, 28% des électeurs de Macron, 33% des électeurs de Le Pen et de Mélenchon et 35% pour les électeurs de Hamon).

  • #LeTalkDuLundi à 12h sur Périscope et Twitter

    Comme tous les lundis, je vous retrouve à 12h pour #LeTalkDuLundi sur périscope. L'occasion de revenir sur notre grand meeting du Cirque d'hiver et du sondage qui indique que 9 Français sur 10 souhaitent une loi légalisant l'euthanasie.

    LeTalkDuLundi.JPG

  • Mon discours du Cirque d'hiver sur la fin de vie

    Mes chers amis,

    Quelle très belle réunion nous avons eue aujourd’hui…
    Vous avez entendu, là, devant vous, des personnalités politiques qui joueront sûrement un rôle important dans les semaines qui viennent. Certaines, sur la question de la fin de vie, vous ont plu. D’autres, c’est naturel, vous ont déplu… M’ont déplu !
    Je remercie les uns et les autres d’avoir joué le jeu de la transparence démocratique et de nous avoir indiqué, honnêtement, avec un certain courage parfois, quelle serait la politique relative au droit de mourir dans la dignité qui serait mise en œuvre dans le cas de leur accession à la présidence de la République ou de celle de leur champion.
    Je regrette cependant que certains candidats n’aient même pas répondu à notre invitation. Cette ignorance, ce mépris sont sans aucun doute une sorte de réponse que nous avons bien reçue…
    Je rappelle à toutes et à tous que l’ADMD, c’est près de 70 000 adhérents actifs et que le tout dernier sondage réalisé par l’Ifop au début de ce mois de mars indique 4 chiffres important que je vous rappelle, car il faudra très largement les diffuser :

    • 90% des Français – donc 9 sur 10 ! – approuvent l’autorisation pour les personnes souffrant de maladies insupportables et incurables de recourir à un suicide assisté.
    • Pour 95% des Français, la loi française devrait autoriser les médecins à mettre fin, sans souffrance, à la vie des personnes atteintes de maladies insupportables et incurables si elles le demandent.
    • 39% des Français déclarent que les questions du droit de mourir dans la dignité (droit à l’euthanasie, droit au suicide assisté) auront une forte importance dans leur vote.
    • 32% des Français – 1 sur 3 – se déclarent prêts à renoncer à voter en faveur d’un candidat proche de leur sensibilité politique mais qui, sur les questions liées à la fin de vie, se déclarerait opposé à la légalisation de l’euthanasie. Quand on sait que les élections se jouent souvent à quelques points, ce chiffre est pour nous édifiant et encourageant !

    Le droit de mourir dans la dignité est donc l’une des préoccupations majeures de nos concitoyens et un sujet de quasi unanimité. Alors pourquoi nos lois n’avancent-elles pas plus vite ? Pourquoi sommes-nous bloqués dans un no man’s land où le mourant est au prise avec lui-même, durant plusieurs jours voire plusieurs semaines, sans alimentation ni hydratation ? Pourquoi la sédation a-t-elle les seules faveurs de notre Parlement, au détriment de l’administration létale humaine et respectueuse des consciences de chacun, alors que les deux sont utiles et complémentaires ?
    Je vais vous dire… Le puissant lobby des mandarins, pour certains ignorants de la réalité des chambres d’hôpital où seules s’activent de jeunes médecins, des étudiants, des infirmières admirables et des aides-soignantes, tous bien démunis devant les cris d’angoisse des malades dont ils ont la charge. Des grands pontes de la médecine qui refusent trop souvent encore d’abdiquer ce pouvoir de vie et de mort qui les place au-dessus des hommes, presque des demi-dieux… Et puis l’influence de certains responsables de l’église catholique – voire des 3 grandes religions monothéistes – qui, contrairement d’ailleurs à la plupart de leurs fidèles et croyants, parlent encore du terme naturel de la vie, en opposition à une mort provoquée par une euthanasie ou un suicide assisté, alors même que la mort naturelle existe de moins en moins dans nos sociétés et où les malades finissent leur vie dans des hôpitaux aux plateaux techniques hyper sophistiqués, où des machines peuvent maintenir en survie des corps vides de toute vie réellement humaine, où des salles d’expériences se nourrissent parfois encore des êtres que nous aimons…
    Les grands pontes de la médecine, les représentants des Églises… Autant de voleurs de liberté qui, avec le visage de la bienveillance et les mots de la compassion, nous condamnent – et pire encore, condamnent nos amours, nos parents, nos enfants et nos amis – à la souffrance, à la déchéance, à la terreur d’une nuit d’encre qui ne s’achève jamais…
    L’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité, dont vous êtes ici, cette après-midi, les 2000 ambassadeurs ne donnera bien sûr aucune consigne de vote pour les élections qui viennent. Notre association est et restera apolitique. C’est sa force. C’est aussi sa richesse.
    Mais l’ADMD a un devoir d’information et d’interpellation. C’est ce qu’elle fait aujourd’hui, là, devant vous. C’est ce qu’elle continuera à faire à travers le site d’interpellation qu’elle a mis en œuvre et qu’elle développe déjà depuis plusieurs semaines.
    Vous qui êtes des militants de la fin de vie digne, certains adhérant à notre association depuis ses tout débuts en 1980, ne vous laissez pas gagner par le fatalisme. Non, nous ne sommes pas condamnés à mourir et à voir mourir nos proches dans des conditions inhumaines, indignes, que nous ne tolérerions même pas pour nos animaux domestiques.
    Nous pouvons, par notre vote, obtenir ce nouveau droit, celui de choisir les conditions de notre propre fin de vie, dans les toutes prochaines années. C’est un choix que nous devons faire en conscience, au moment de choisir notre bulletin de vote et de le glisser dans une urne.
    Certes, nous avons le sentiment d’avoir été trahis par de belles promesses, en 2012, qui se sont transformées, de commissions en rapports, en un renforcement de la loi écrite par nos opposants. Toujours les mêmes. Toujours le même !
    Alors pourquoi y croire aujourd’hui ? Parce que chaque jour, nous avançons un peu plus. Chaque jour nos arguments convainquent plus de Français. Chaque jour des drames épouvantables, rapportés par la presse, nous démontrent combien on meurt si mal en France.
    Je vous l’assure, je le sais, je le sens, nous y arriverons. Les Néerlandais, les Belges, les Luxembourgeois, les Suisses, les Canadiens et tant d’autres y sont parvenus. A ce jour, 166 millions de citoyens de ce monde vivent sous la protection d’une loi d’ultime liberté.
    Mon ambition, avec vous, est que 65 millions de Français rejoignent ces 166 millions de personnes et que, nous aussi, nous vivions dans la sérénité de celles et de ceux qui savent qu’ils ne mourront pas autrement que de la façon qu’ils souhaitent. « Les yeux ouverts » comme l’a si merveilleusement écrit la talentueuse et regrettée Marguerite Yourcenar.
    Merci encore à vous d’être venus de tous les coins de notre beau pays, de notre Ile-de-France et de notre belle capitale, Paris. Merci à nos orateurs, aux personnalités, aux représentants des associations laïques ici présentes et à la Maire de Paris qui est toujours à nos côtés.
    Et je sais pouvoir compter sur chacune et chacun d’entre vous. Dans les semaines qui viennent, allons dans toutes les réunions des candidats aux élections législatives. Disons-leur l’urgence d’avoir une loi d’ultime liberté. Rappelons-leur que 90% des Français – leurs électeurs ! – attendent une telle loi.
    Si toutes et tous, vous ici présents, si nos 70 000 adhérents deviennent, à travers tout le pays, aux côtés de nos 120 délégués, des militants de notre loi républicaine et laïque, nous ne pourrons que gagner.
    J’y crois vraiment.
    Mon corps m’appartient !
    Votre corps vous appartient !
    Ma mort m’appartient !
    Votre mort vous appartient !
    Crions le désormais très fort.
    Et, n’acceptons plus jamais que les voleurs de liberté nous imposent leur société d’un autre temps.
    Battons-nous sans relâche avec la folle énergie de celles et de ceux qui savent l’immense progrès pour toutes et pour tous que serait notre loi et nous gagnerons enfin – soyons-en vraiment convaincus ! – notre ultime liberté !
    Vive l’ADMD !
    Vive la liberté !
    Je vous remercie.

     Jean-Luc Romero, Président de l’ADMD

  • Rassemblement pour notre Ultime Liberté à 12h30 place de la République !

    Venez nombreuses et nombreux à 12h30, place de la République, à Paris, pour appeler à une loi permettant l'accès universel aux soins palliatifs et légalisant l'euthanasie et le suicide assisté.

    admd,jean-luc romero,paris,politique,santé,euthanasie

  • 37èmes journées des délégations de l'ADMD

    Ce vendredi et samedi matin se déroulent les 37èmes journées des délégations de l'ADMD à Bagnolet. Outre des sessions de formation, ces journées sont l'occasion de mobiliser les 120 délégués de l'ADMD en cette période électorale où il nous faut persuader les candidats de mettre enfin en oeuvre une loi d'Ultime Liberté.

  • Cérémonie en l'honneur des militants LGBTI à l'Elysée

    Je me rendrai ce matin à la cérémonie organisée par le chef de l'Etat, François Hollande, au Palais de l'Elysée en l'honneur des acteurs et actrices engagés contre la haine et les discriminations anti LGBTI.
    Ce sera l'occasion de se rappeler que le combat pour l'égalité n'est pas terminé (PMA pour toutes !) mais aussi qu'en cette période troublée il faut encore se battre pour que cette grande avancée du quinquennat que sont le mariage pour tous et l'adoption pour tous peuvent être remis en cause si des candidats comme Marie Le Pen ou François Fillon sont élus...

  • Invité de Radio Cap Ferret (97.9FM) à 10h50

    Je serai l'invité de Radio cap ferret - 97.9FM Bassin d'Arcachon ce jeudi 9 mars 2017, à 10h50 pour parler de mon livre SurVivant - mes 30 ans avec le sida mais aussi le combat pour une fin de vie digne. 
    A suivre, en direct ! 

    Cap Ferret.jpg

     

  • Réservez votre 18 mars dès 12h30 !

    Ce samedi 18 mars à 12h30, l'ADMD vous appelle à venir manifester place de la République pour notre Ultime Liberté.
    Puis dès 14h00, nous nous rendrons au Cirque d'hiver où nous entendrons les candidats à la présidentielle ou leurs représentants sur la fin de vie.
    Venez très nombreuses et très nombreux !!!

  • Ma réunion ADMD de Boulazac dans La Dordogne Libre

    IMG_9877.JPG

  • Mon itw dans Sud Ouest

    sud ouest JLR dordogne mars 2017.jpg

  • L'image du jour : dordogne libre

    dordogne libre.jpg

  • CP de l'ADMD pour notre meeting du 18 mars au Cirque d'Hiver

    Alors que les Français, à plus de 90%, se déclarent favorables à la légalisation de l’euthanasie, alors que la 3e loi Leonetti du 2 février 2016 n’apporte aucune réponse nouvelle puisque l’arrêt des traitements existait déjà dans la loi du 22 avril 2005 et que la sédation existait déjà dans le décret du 29 janvier 2010, alors que le président Hollande a trahi la proposition 21 du candidat Hollande, l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité invite les candidats à l’élection présidentielle à défendre leur position sur l’aide active à mourir lors d’une grande réunion publique au Cirque d’Hiver Bouglione (110, rue Amelot – Paris 11e), le samedi 18 mars, à partir de 14h30.

    admd, jean-luc romero, fin de vie, euthanasie


    Si certains candidats se sont clairement prononcés en faveur de la légalisation de l’aide active à mourir, comme Jean-Luc Mélenchon (qui propose de constitutionnaliser ce droit) ou Benoît Hamon, d’autres comme Emmanuel Macron, François Fillon ou Marine Le Pen devront préciser ce qu’ils entendent faire, s’ils sont élus à la présidence de la République, pour permettre aux Français de choisir eux-mêmes, en conscience, les conditions de leur propre fin de vie.
    Le jeudi 17 mars, l’ADMD dévoilera un sondage commandé auprès de l’Ifop sur le sujet des Français et de la fin de vie et dévoilera les noms des candidats qui seront présents au Cirque d’Hiver Bouglione, le samedi 18 mars.
    Préalablement à ce meeting, une Marche citoyenne partira à 12h30 de la place de la République, en direction du Cirque d’Hiver Bouglione.

  • Journée internationale des droits des femmes

    Comme tous les ans, le 8 mars est une date célébrée dans le monde entier, la journée internationale des droits des femmes...
    En 2017, dans certains pays, les femmes ne sont pas des citoyennes à part entière. Comment l'imaginer et le comprendre ? En 2017...
    Mais ne regardons pas si loin. Dans notre propre pays, l'inégalité entre hommes et femmes persiste. Combien de femmes aux plus hautes fonctions politiques ou d'entreprises du CAC40 ?
    Au quotidien, c'est l'inégalité salariale. Bref, bien des chantiers pour le  (la ?) prochain chef de l'Etat ! Mais, en aura t-il la volonté ?
    En tous cas, cette journée revêt donc toujours une grande importante. Célébrons là donc tout en espérant qu'un jour, elle finira enfin par devenir totalement inutile !

  • Ils ont parlé de... "SurVivant – mes 30 ans avec le sida" (extraits)

    2 novembre 2016 – RMC/Numéro 23 – Les Grandes Gueules - Alain Marschall
    « SurVivant, c’est le livre témoignage. […] [Il] parle de son parcours et de la vie. Ce livre : c’est un message positif sur le sida. »

    3/09 novembre 2016 – VSD – A couteaux tirés – Paul Wermus
    « Jean-Luc Romero publie Survivant, mes 30 ans avec le sida, le récit sans tabou d’un militant, élu, gay, marié et séropositif. »

    3 novembre 2016 – Purepeople.com – Thomas Montet
    « Jean-Luc Romero publie SurVivant – mes 30 ans avec le sida et, à l’occasion de la sortie de son ouvrage, il se livre sur sa vie intime. S’il s’estime plutôt chanceux à titre personnel, cela ne l’empêche pas de se battre pour les autres […] L’élu ne lâche rien dans son combat contre la maladie.»

    Novembre/décembre 2016 – Garçon Magazine – Christophe Soret
    « Jean-Luc continue son combat avec la maladie, un combat personnel, mais aussi collectif, pour sensibiliser sans relâche sur le VIH/sida qui « ne fait plus beaucoup recette » ! Son dernier livre parle de façon émouvante, de ces 30 ans avec le virus. […] Sans fausse pudeur, il fait le bilan de ses 30 ans de luttes : lutte personnelle contre la maladie, les traitements et leurs effets secondaires et, bien sûr, sa lutte militante pour la vie, la dignité et l’égalité. […] Ce livre que nous vous conseillons… »

    Novembre 2016 – Tribu Move – Julien M
    « Un témoignage fort, poignant, instructif, terrible, optimiste, historique, intime... Bref, un ouvrage indispensable dans lequel il raconte avec sincérité comment sa cohabitation forcée avec la mort a fini par le rendre encore plus vivant ! »

    survivant,jean-luc romero,sida

    Novembre/décembre 2016 – Transversal – Anaïs Giroux
    « L’histoire de la lutte contre le sida vue par un militant. Dans SurVivant – mes 30 ans avec le sida, l’élu Jean-Luc Romero revient sur sa vie avec le VIH et nous fait revivre, à travers le récit de son combat, les débuts de la mobilisation contre l’épidémie. »

    14 novembre 2016 – Bulletin Quotidien
    « Préfacé par la maire de paris Anne Hidalgo, ce livre raconte les trente années de lutte contre la maladie de M. Romero-Michel. C’est un témoignage qui veut montrer qu’on peut concilier sida et projets d’avenir. »

    15 novembre 2016 – Non stop politique – Clémence Conton
    «SurVivant : pour un réveil politique et citoyen dans la lutte contre le sida. Jean-Luc Romero publie son dixième ouvrage, SurVivant – mes 30 ans avec le sida. Un récit de vie sur trois décennies passées à combattre la maladie mais aussi un plaidoyer pour remettre la lutte contre le VIH au cœur du débat politique.[…] Mais aussi un vibrant message d’espoir : le VIH n’est pas une fatalité.

    15 novembre 2016 - Radio Campus Paris – La Matinale - Alban Barthélémy
    «  Dans ce livre autobiographique, l’auteur, militant gay, marié et élu raconte son combat pour la vie, mais aussi l’histoire sociale, médicale et politique de cette maladie qui a bouleversé notre société contemporaine. Il évoque, avec optimisme, les actions à mener en France mais aussi à l’étranger, pour atteindre en 2030, l’espoir d’une génération débarrassée du sida. »

    15 novembre 2017 – La voix du Nord – Isabelle Mastin
    «Jean-Luc Romero parcourt le monde et écrit des livres. Le dernier, SurVivant, revient sur toutes ces années. Le conseiller régional d’Ile-de-France y parle un peu de Béthune, dans ces années où vivre son homosexualité relevait du tabou. »

    survivant,jean-luc romero,sida

    PurePeople.com – 15 novembre 2016 – Thomas Montet
    « L’élu francilien s’apprête à livrer un bouleversant témoignage. »

    16 novembre 2016 – Radio RPA – Itw VIP - Fabrice Sarret
    « Ce livre est très important, très touchant […] C’est un livre émouvant mais qui donne plus de force ! »

    16 novembre 2016 – RTL – Marc-Olivier Fogiel
    « Un SurVivant. Il revient sur la lutte contre le VIH jusque aujourd’hui sans tabou. […] Le militant dévoile l’expérience de sa séropositivité dans SurVivant, mes 30 ans avec le sida. »

    17 novembre 2016 – Les Echos – Claire Bauchard
    « Le sida, une lutte intime et collective. En retraçant le parcours social et médical de ce virus, qui a tué autant que la première guerre mondiale, l’auteur souligne les engagements mais aussi les manquements des responsables publics, de François Mitterrand à François Hollande. »

    17 novembre 2016 – Pourquoi Docteur
    « C’est un livre bouleversant. Votre livre retrace avec précision votre histoire et celle du sida. »

    survivant,jean-luc romero,sida

    17 novembre 2016 – France 5 – C à vous – Patrick Cohen
    « Romero, le SurVivant. Il retrace ses 30 ans de lutte. »

    18 novembre 2016 – Web radio BDC One – Miguel Gaillardon
    «J’invite les auditeurs à aller dans leurs librairies se procurer SurVivant ! »

    21 novembre 2016 – Sud Radio – Dimitri Paulenko
    « Il publie SurVivant, le récit de ses 30 ans avec le sida. »

    22 novembre 2016 – France 3 Ile-de-France – Les matins de Paris - Paul Wermus
    « L’histoire d’une génération et d’une épidémie qui ont bouleversé notre société, à travers le témoignage de cet acteur majeur de la lutte contre le sida en France. C’est un livre d’utilité publique car vous donnez les six conseils pour survivre à une maladie mortelle. […] Un bouquin tout à fait émouvant et d’actualité. »

    24 novembre 2016 – Le Dauphiné libéré – Marc-Antoine Codron
    « Jean-Luc Romero raconte ses trois décennies passées avec le VIH dans son nouvel ouvrage « SurVivant, mes 30 ans avec le sida paru aux Editions Michalon. »

    24 novembre 2016 - France 5 – Magazine de la Santé – Marina Carrère d'Encausse
    « C’est un livre très intéressant, que je recommande à tout le monde et à tous les libraires. »

    survivant,jean-luc romero,sida

    25 novembre 2016 – Le Dauphiné Libéré
    « Cet infatigable militant multicauses vient de publier un nouvel ouvrage dans lequel il raconte ses 30 ans passés avec le sida. »

    25 novembre 2016 – Closer – Elizabeth Elkine-Vincent
    « Un livre témoignage bouleversant et plein d’énergie pour tous les combats que veut mener Jean-Luc Romero-Michel.[…] Trente ans après avoir appris sa séropositivité, Jean-Luc Romero-Michel raconte son long et difficile combat contre le VIH dans un livre témoignage bouleversant SurVivant, qui revisite aussi toute l’histoire de la lutte contre le sida. »

    Novembre 2016 – La lettre de l’ADMD
    « Dans SurVivant de Jean-Luc Romero, le président de l’ADMD indique comment vivre lorsqu’on est atteint d’une maladie toujours stigmatisante mais aussi comment le combat pour le droit de mourir dans la dignité l’a aidé à mieux gérer cette maladie toujours mortelle. Un livre indispensable pour les 11 millions de personnes qui vivent, en France, avec une affection de longue durée… »

    29 novembre 2016 – RMC – 100% Bachelot – Roselyne Bachelot
    « SurVivant, un livre que je conseille ! »

    30 novembre 2016 - France 2 – Marie-Sophie Lacarrau – JT 13
    « C’est un témoignage fort. »

    1er décembre 2016 – Fnac.com
    « Jean-Luc Romero publie un récit poignant sur trente ans de lutte contre la maladie, avec ses hauts et ses bas. […] Car son témoignage puissant est une lueur d’espoir, un pied-de-nez à la maladie. »

    1er décembre 2016 - IDFM Radio Enghien
    « J’invite nos auditeurs à le lire, vous allez apprendre des choses, je vous le garantie. »

    1er décembre - Radio FG – Antoine Baduel
    « Jean-Luc Romero est bien un SurVivant. »

    1er décembre 2016 – 20 minutes 
    « Jean-Luc Romero raconte sa maladie et son combat. […] Une maladie qui emportera nombre de ses mais et qui aurait pu l’emporter aussi comme il le raconte dans SurVivant. »

    2 décembre 2016 - LCP AN – Arnaud Ardoin
    « SurVivant avec un V majestueux. »

    survivant,jean-luc romero,sida

    6 décembre 2016 – Sud Radio – Brigitte Lahaie
    « Un livre très intéressant et facile à lire ! »

    Décembre 2016/janvier 2017 – Lom Magazine – Antonin Heurtin
    « SurVivant raconte 30 ans de vie avec le VIH, 30 ans de lutte contre la maladie, les traitements et les effets secondaires. »

    12 décembre 2016 – Alwihda Info – Michel Tagne Foko
    « Une œuvre documentée, mêlée un peu par la genèse du virus du sida et l’histoire vraie de l’auteur. Une si belle leçon de courage ! »

    15 décembre 2016 – Gala.fr – Mathieu Bonis
    « Un livre témoignage bouleversant. »

    18 décembre 2016 - France Info - Bernard Thomasson« Il est le seul élu de la République à avoir révélé sa séropositivité. Et voilà 30 ans maintenant qu'il porte le virus du sida. Un parcours qu'il raconte dans SurVivant un livre paru chez Michalon. SurVivant avec un V majuscule.[...] Et dans [son] bouquin, il raconte tout le parcours de la lutte contre le sida.C'est aussi un livre social, médical, politique autour du sida. »

    28 décembre 2016 – Têtu
    « Il est aujourd’hui le seul élu français à avoir dit sa séropositivité (et son homosexualité), l’une des rares personnalités françaises, avec Charlotte Valandrey, même, à avoir levé le tabou. Jean-Luc Romero est un SurVivant comme il se définit dans son nouveau livre, dans lequel il relate 30 années de vie avec le VIH. »

    5/11 janvier 2016 – Paris Match – Le jour où – Arnaud Bizot
    « Son dernier livre est SurVivant ! Mes 30 ans avec le sida, préfacé par Anne Hidalgo. »

    7 janvier 2017 - Couleurs FM - Tout feu tout femme - Valérie
    « Un livre témoignage que j'ai trouvé bouleversant avec un titre si évocateur. [...] Tous les sujets sont traités sans tabous dans ce livre.
    [...] Un livre à lire assurément. N'hésitez pas à acheter ce livre plein d'espoir. »

    7 janvier 2017 – Cecibon – Stanislas Petrosky
    « C’est tout cela que nous conte l’homme dans son livre, la maladie, la lutte, les amis, ceux qui meurent, mais aussi et surtout une vie de combat. […] Dans ce livre, ce journal, Romero souvent quand il parle de ses 30 ans avec le sida, écrit : 3.0, 3 et 0 aurait du être le titre de son livre : Romero 3.0. »

    17 janvier 2017 – RCJ – Objectif santé – Karen Taïeb
    « Son livre est le résumé d’une vie, d’une vie avec un grand V. […] C’est un livre historique dans lequel vous donnez aussi des conseils pour vivre, pour survivre avec la maladie. »

    survivant,jean-luc romero,sida

    23 janvier 2017 – Unicornbooty.com – Christophe Martet
    « Préfacé par Anne Hidalgo, ce témoignage est celui d’un militant engagé depuis ses premières années de séropositivité. Le livre de Jean-Luc Romero-Michel permet aussi de revivre les étapes de cette épidémie, qui a notamment profondément transformé le rapport entre médecins et malades. »

    28 janvier 2017 – Guadeloupe 1ère
    « Dans SurVivant, Jean-Luc Romero montre son immense envie de vivre. Il est un SurVivant. »

    31 janvier 2017 – France Antilles
    « Jean-Luc Romero-Michel vient de publier SurVivant, mes 30 ans avec le sida. Il était en Guadeloupe pour deux jours pour en parler. »

    Février 2017 – La Raison – David Gozlan
    « Ce livre vous arrachera le cœur. Il ne s’agit pas simplement du témoignage d’un passager des 30 dernières années qui a vécu avec le sida. Jean-Luc Romero ne se raconte pas pour le plaisir de se montrer. Il s’y dévoile avec la pudeur et la force qui le caractérisent. […] Avec une écriture précise, Jean-Luc présente les chiffres, les possibilités et ce qui ne devrait être ni une maladie chronique, ni une fatalité. Et le livre vous prend aux tripes […] S’il y a de l’émotion et de la sensibilité de Jean-Luc Romero, c’est un livre où le cri de la vie transperce les ténèbres mortifères. Il est, comme son auteur, plein d’espoir et de combativité. »

    12 février 2017 - France Culture – Divers aspects de la pensée contemporaine – Jean-Marc Schiappa
    « Le livre du mois que nous vous conseillons est Survivant, mes 30 ans avec le Sida de Jean-Luc Romero. »

    Février 2017 – Résonnance – Sébastien Mousse
    « Un livre témoignage […] C’est tout cela que nous conte l’homme dans son livre, la maladie, la lutte, les amis, ceux qui soutiennent, ceux qui meurent, mais aussi et surtout une vie de combat. […] Dans ce livre, ce journal, Jean-Luc Romero, souvent quand il parle de ses 30 ans avec le sida, écrit 3.0, 3 et 0, en fait c’est cela qui aurait dû être le titre de son ouvrage : Romero 3.0. […] Une lecture différente, entre le témoignage, le reportage, la plaidoirie pour un regard neuf de la société sur ce fléau et ceux qui en sont atteints. »

    25 février 2017 - Lyon Capitale – Mathilde Régis
    « Si Jean-Luc Romero-Michel précise dans son dernier livre qu’il ne sait écrire que sur la vie, il milite en parallèle pour le droit à mourir dans la dignité. »

    Mars 2017 – Garçon Magazine  - Grégory Ardois-Remaud
    « Le 10ème ouvrage du militant revient sur ses trente années de combat contre le sida, tout en dressant en parallèle, l’histoire du virus : les avancées de la médecine, les espoirs et les désillusions. »

    survivant,jean-luc romero,sida

  • #LeTalkDuLundi sur Périscope et Tiwtter à 12h00

    Je vous retrouve pour #LeTalkDuLundi sur Périscope et Twitter ce lundi à 12h00. Je vous mobiliserai de nouveau pour notre manifestation du 18 mars au Cirque d'hiver.
    Etant à l'étranger ce lundi, j'espère qu'il n'y aura pas de problème de connection...

    IMG_8004.JPG

  • Dans Garçon Magazine de mars 2017, sur SurVivant - mes 30 ans avec le sida

    GarconMars2017Media JLRM (8).jpg