Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coup de coeur

  • Merci à Garcon Magazine d’avoir choisi Christophe Michel-Romero parmi les Personnalités LGBT de 2018: votez pour lui !

    Vraiment merci à Garcon Magazine d’avoir choisi Christophe Michel-Romero parmi les Personnalités #LGBT de 2018 : un bel hommage posthume qui l’aurait touché !
    N’hésitez pas à l’honorer en votant pour lui. https://garcon-magazine.com/2018/10/17/personnalite-2018/

    IMG_6329.JPG

  • Présentation du Pass Culture de Paris 12 au centre du Bastion de Bercy

    Avec les élus membres de la commission culture, j'irai présenter le Pass Culture de Paris 12 aux personnes hébergées dans le Centre du Bastion de Bercy.
    Le Pass culture, qui permet l'accès à la culture pour toutes et pour tous, c'est déjà 9000 titulaires à Paris 12... Et c'est gratuit !

    passculture.jpg

    paris,jean luc romero,culture

    paris,jean luc romero,culture

  • Rencontre avec Ariane Mnouchkine

    Avec la maire de Paris 12, nous rencontrerons aujourd'hui la talentueuse artiste engagée Ariane Mnouchkine. On l'oublie souvent mais le théâtre du soleil se situe à la Cartoucherie qui est dans le ... 12ème arrondissement.

  • Soutien et bonheur à Lucy Aharish et Tasahi Halevi !

    Pourquoi tant de haine alors qu’il n’est question que d’amour. De grand amour ! Soutien et beaucoup de bonheur à Lucy Aharish et Tsahi Halevi ! L’amour triomphe toujours ... 
    Why so much hatred when it is only about love. Great love ! Support and a lot of happiness for Lucy Aharish and Tsahi Halevi ! Love triumphs... 
    Love Is Love !

    IMG_0673.JPG

  • Ma 6ème Chronique pour l’émission de Brigitte Lahaie sur Sud Radio (9 octobre 2018)

    Bonjour Brigitte, Bonjour à votre invité et à tous les auditeurs,

    La semaine dernière, un parlementaire, le député Hervé Saulignac a fait adopter en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale un amendement qui supprime la discrimination qui existe entre hétérosexuels et gays pour le don du sang.
    Pour mémoire, c’est la circulaire du 20 juin 1983 du Directeur Général de la Santé, Jacques Roux, qui a exclu du don du sang les homosexuels. Nous étions alors au début des années sida.
    En effet, un hétéro qui a pris des risques avant de donner son sang est interdit de don pendant quatre mois alors que depuis juillet 2016, les gays peuvent enfin donner leur sang mais, après un an d’abstinence !
    Imaginez, un jeune gay obligé de n’avoir aucune relation sexuelle pour donner son sang ! Inconcevable pour beaucoup… Oserait-on demander cela à un hétéro ?
    Certes, vous me direz chère Brigitte, que l’interdiction est basée sur l’épidémiologie car les gays sont plus touchés par le VIH que les hétéros – 13% des gays pour 0,2% de la population générale.
    Mais si cet argument était pertinent, pourquoi n’interdit-on pas, par exemple, pendant un an, le don du sang à un africain du sud hétéro qui vient d’un pays où 15% de la population générale est infectée par le virus. Idem pour tous ceux et pour toutes celles qui viennent d’une zone très touchée par le VIH/sida.
    Baser une interdiction, qui est légitime pour assurer la sécurité transfusionnelle, ne peut l’être pour une population entière, mais pour les personnes qui ont réellement un comportement à risques.
    Dès 2002 déjà, le Comité national consultatif d’éthique estimait que si « le principe de sécurité doit être un principe absolu, il ne pouvait servir à justifier un traitement discriminatoire. »
    Sur ma saisine et celle d’Elus Locaux Contre le sida, le 6 février 2006, la Halde considérait que « la décision d’exclusion définitive du don du sang d’une personne paraît devoir être prise sur la base des risques liés à son comportement » et, en juillet 2006, Xavier Bertrand, alors ministre de la santé, demandait qu’on transforme l’interdiction faite à un groupe en une interdiction pour des comportements. Mais son administration ne suivra pas.
    En 2012, en pleine campagne présidentielle, François Hollande assure « Oui, je mettrai fin à l’exclusion du don du sang […] parce qu’il est dévastateur à tout niveau d’accréditer une forme de présomption de séropositivité des hommes homosexuels. »
    Mais le 4 novembre 2015, sa ministre de la santé, Marisol Touraine, annonce juste une levée partielle du don du sang avec cette fameuse année d’abstinence.
    Pourtant, elle aurait pu s’inspirer de nos voisins, l’Espagne et l’Italie, qui, dès 2001, excluaient du don du sang pour une période déterminée tous ceux et toutes celles qui avaient des comportements à risques sans distinguer entre hétéros et homos.
    Et, bien sûr, ils n’ont eu aucun scandale du sang contaminé depuis…
    Aujourd’hui, les tests réalisés sur le sang sont de plus en plus perfectionnés mais durant une douzaine de jours, il y a une période silencieuse où on ne peut détecter le VIH.
    C’est en posant les bonnes questions qu’on assure vraiment la sécurité et non pas en poussant des gens à mentir comme ça a été souvent le cas par le passé.
    Si l’Assemblée nationale adopte cet amendement, ce sera la fin d’une discrimination et cela permettra à plus de personnes de faire des dons du sang.
    On en a tant besoin, chère Brigitte !
    A la semaine prochaine. 

  • Merci aux 94% de votants de l'ADMD qui ont approuvé le dernier rapport d'activités de Christophe Michel-Romero

    Merci aux 95% de votants de l'ADMD qui ont approuvé le dernier rapport d'activités de Christophe Michel-Romero. C'est un bel hommage que nos adhérents rendent à son militantisme et à toutes ses années de dévouement bénévole qu'il a consacrées à notre association.
    J'en profite aussi pour remercier nos adhérents qui ont aussi approuvé mon rapport moral à plus de 94%.
    Plus que jamais, et en souvenir de Chris, nous sommes mobilisés !

    christophe michel-romero,jean-luc romero-michel,admd,montpellier

  • Enfin !!! Don du sang: La durée d’abstinence demandée aux homosexuels pourrait être alignée sur celle des hétérosexuels.

    Enfin !!!
    Don du sang: La durée d’abstinence demandée aux homosexuels pourrait être alignée sur celle des hétérosexuels. Hier, à l'assemblée nationale, a été adopté en commission un amendement du député Saulignac allant dans ce sens. 
    Si le Parlement adoptait cet amendement, ce serait la fin d’une discrimination et une règle juste qui assure la sécurité transfusionnelle !
    Depuis des années, avec Elus Locaux Contre le Sida, nous nous battons contre cette discrimination !

    IMG_0390.JPG

  • Ma 4ème Chronique pour l’émission de Brigitte Lahaie sur Sud Radio

    Bonjour Brigitte, Bonjour à votre invitée Anne-Clotilde Ziégler et à tous les auditeurs,
    Heureux de vous retrouver pour ce rendez-vous désormais hebdomadaire.
    Si vous le voulez bien, je termine aujourd’hui sur la succession de coming out auxquels nous avons assistés dans le monde politique ces derniers mois et donc sur la relation de nos élus à l’homosexualité et plus généralement à la question LGBTQI.
    A celles et à ceux qui n’ont pas suivi ma chronique, la semaine dernière, je rappelle qu’en 1960, l’homosexualité était un fléau social pour nos parlementaires puis dès 1968, une maladie mentale. Et cela durera jusque 1981.
    On sent que ces derniers mois, le rapport compliqué des responsables politiques avec l’homosexualité évolue. Enfin ! 
    Il est vrai que, depuis les dernières élections, de plus en plus d’élus de droite, de gauche et même d’extrême-droite ont fait leur coming out.
    Ce qui ne se dit pas n’existe pas dans le champ politique. Pendant longtemps, il a été tabou, en France, de parler de son homosexualité et peu d’élus ont osé faire, ces 30 dernières années, ce qu’on appelle un coming out, c’est-à-dire sortir du placard en assumant publiquement son homosexualité.
    Le premier coming outmédiatique d’une personnalité politique importante ne se fera vraiment en France qu’en 1997 - il y a à peine plus de 20 ans -, avec l’ancien ministre et maire de Pau, André Labarrère.
    A 70 ans, celui qui ne voulait pas dire son homosexualité du vivant de sa mère, écrira même un roman à clés « Le bal des célibataires. »
    J’ai eu la chance de connaître cet homme plein d’humour et il ne regrettera jamais d’avoir été ce courageux pionnier.
    En 1998, nous sommes en pleins débats sur le PACS. Bertrand Delanoë, candidat à la mairie de Paris, décide de faire son coming out dans l‘émission Zone Interdite sur M6.
    Il le fera avec une grande pudeur et refusera d’y revenir, excepté pour le documentaire Homopoliticus que nous avions écrit avec Alex Dzerdz.
    Cette déclaration de celui qui va devenir le premier maire officiellement gay de la capitale aura beaucoup d’impact alors que les parlementaires s’écharpent sur le PaCS au Parlement.
    En 1999, c’est Françoise Gaspard, députée-maire de Dreux, qui révélera son homosexualité devenant ainsi la première femme parlementaire à le faire.
    Depuis, on remarquera les coming out souvent médiatique de Christophe Girard, Philippe Meynard, Roger Karoutchi, Bruno Julliard, Franck Riester, Luc Carvounas, et quelques autres.
    Mais durant les dernières législatures, il n’y avait jamais plus de deux ou trois députés officiellement gay. Une seule sénatrice lesbienne Corinne Bouchoux sous le pécédent Sénat. Aucun élu transgenre.
    Avec cette nouvelle élection législative, il y a un plus d’un an, quelque chose a changé.
    Aujourd’hui, sept députés sont officiellement gays – on triple le nombre ! - et une députée, Laurence Venceunebrock-Mialon, devient la deuxième femme de l’histoire de l’Assemblée nationale à dire son homosexualité.
    A noter, et c’est cela qui est vraiment nouveau, qu’il y a désormais des députés LGBT de gauche mais aussi de droite. Et étonnant, mais vrai, deux députés sont issus du parti de Marine le Pen.
    Enfin et, pour la première fois, un groupe d’études sur les questions LGBTQI a été créé à l’Assemblée et réunit une quinzaine de députés sur… 577…
    Je relativiserai cependant car de tels groupes existent depuis bien longtemps dans les Parlements qui nous entourent.
    Et puis, surtout, ce mouvement est encore bien timide comparé aux démocraties voisines.
    Par exemple, en Grande-Bretagne, 45 députés ont dit leur homosexualité… Presque 9 fois plus qu’en France…
    On a donc encore du chemin à faire, mais nous venions de loin.
    En tous cas et incontestablement, ces coming out sont utiles et exemplaires.
    A mardi prochain… 

  • "Love Simon" Ce film fait du bien. Ce film c’est celui de l’amour et de l’acceptation ! A ne pas rater...

    « Love Simon », ce film n’a pas eu le très grand retentissement qu’il
    aurait mérité lors de sa sortie en France, mais de nombreux amis, qui l’ont vu, sont tombés sous le charme de cette comédie romantique réalisée par Greg Berlanti ...
    En cherchant dans la sélection des films sur un vol, qui me menait au Cap pour le congrès mondial des ADMD, je suis tombé sur le fameux « Love Simon ».
    Je l’avais raté ! Il J’avais enfin une session de rattrapage !
    Et je peux vous dire que je ne l’ai pas regretté !
    J’avais même honte des larmes d’émotion et/ou de joie qui ont souvent coulé pendant ce merveilleux film. Mes voisins d’avion me regardaient avec étonnement et compassion ...
    Le pitch en quelques mots. Simon est lycéen et cache son homosexualité à tous ses proches. Un jour, il correspond avec un mystérieux gay ,Blue, qui est dans son école mais qui veut garder son anonymat et bien sûr le secret de son identité.
    Cette correspondance virtuelle rend fou amoureux Simon de ce garçon mystère. Malheureusement, un de ses collègues de lycée surprend cette correspondance et l’enregistre. Il la publie ensuite sur un site public obligeant Simon à faire son coming out.
    Sans jouer trop sur la fibre pathétique, le film montre à quel point, il n’est pas simple pour un ou une jeune LGBTQI de dire sa vérité. Même en 2018...
    Je ne vous raconterai ni le détail ni évidemment la fin, car ce film mérite d’être vu et notamment le merveilleux moment où la maman de Simon après son coming out lui dit : « Il faut que tu sois PLUS toi... »
    Ce film fait du bien. Ce film c’est celui de l’amour et de l’acceptation !
    A ne pas rater... Vraiment !!

    love simon,jean luc romero,lgbtqi

  • Back to Paris 12 !

    Les vacances sont désormais terminées. A bientôt la Thaïlande qui m'a aidé à retrouver une certaine sérénité... Heureux de retrouver Paris 12 et la mairie où je serai dès ce vendredi.
    Bonne rentrée à toutes et tous...

    IMG_6838.JPG

  • Au Musical « Aladdin » à Londres, la magie opère…

    Évidemment, quand Disney produit une comédie musicale, c’est toujours très professionnel. Parfois trop même.
    Il y a quelques temps, j’allais donc voir Aladdin à Londres avec cette petite inquiétude mais aussi celle d’assister à un spectacle pour enfants.
    En fait, cette comédie musicale est vraiment un spectacle pour tous.
    Bien sûr, les enfants se régaleront de ce spectacle coloré, vivant, de ce conte de fées. Mais les adultes ne seront pas en reste.
    Les décors sont exceptionnels, les effets spéciaux à la hauteur du défi – le tapis volant est exceptionnel – et bien sûr les artistes sont incroyables. Quel talent !
    Cela finira bien par être joué à Paris, mais, en attendant, si vous passez à Londres ou à New York, n’hésitez pas à y aller.
    Un bon moment assuré. Et soyez-en sûr, la magie opère !

    aladdin,jean luc romero,londres,christophe michel

    aladdin,jean luc romero,londres,christophe michel

  • « Les Thanatonautes de Bernard Werber, un voyage au royaume des morts, instructif et intriguant. Voire même très rassurant : et si c’était vrai ?

    L’écrivain à succès Bernard Werber est un homme à part dans la littérature française. Ses livres sont toujours basés sur une forte connaissance scientifique incontestable. C’est le cas de peu de nos auteurs hexagonaux.
    Hormis Les fourmis, il y a bien longtemps, je n’avais lu aucun autre roman de cet auteur. Vu le deuil impossible que je vis, je me suis demandé au début de la lecture de « Les Thanatonautes », si ce n’était pas un choix un peu maso. En fait, pas du tout !
    Ce roman raconte la recherche du continent de morts par des chercheurs qui veulent relever l’éternel défi de la mort et découvrir le continent des morts comme d’autres ont, en leur temps, découvert l’Amérique, l’Australie ou l’espace...
    Il faut reconnaître que ce roman est très documenté. On y apprend beaucoup de choses sur les religions et notamment sur bien de leurs similitudes. Beaucoup de références à des auteurs ou des textes sacrés y sont présentes mais elles n’alourdissent pas la lecture. Au contraire, elles lui donnent une crédibilité étonnante.
    Ce voyage dans le continent de l’au-delà est d’ailleurs si intriguant qu’on en vient à se demander si l’auteur a vraiment tout inventé.
    La vie serait, selon ce livre, une simple formalité que l’on mène parfois des centaines de fois pour arriver à la sagesse, comme l’assure aussi les bouddhistes.
    Le voyage dans ce monde inconnu, qui effraie tant d’entre nous, a aussi finalement un côté très rassurant : et si c’était vrai ?

    IMG_6362.JPG

  • Option B de Sheryl Sandberg et Adam Grant, pour retrouver l’aptitude au bonheur !

    Mon amie Julie Nouvion, à qui je suis reconnaissant d’être si présente dans ma vie depuis la terrible disparition de Chris, m’a laissé un livre avant mon départ en Thaïlande, me recommandant absolument de l’emporter et d’en faire mon premier livre estival.
    Je ne saurai jamais assez la remercier de m’avoir confié ce livre écrit par Sheryl Sandberg et Adam Grant et intitulé « Option B ».
    Ce bouquin inspirant narre le long chemin vers la résilience qu’a emprunté Sheryl Sandberg après la mort brutale de son mari Dave qui l’a laissé seule avec leurs deux enfants.
    Dès le départ de la lecture, apprendre que leur vie commune a duré 11 ans comme celle que j’ai menée avec Chris a forcément aiguisé mon intérêt !
    Je suis entré totalement dans ce livre qui certes raconte le deuil de Sheryl et toutes les étapes qu’elle a dû traverser mais donne surtout des clés pour mieux vivre non seulement les épreuves du deuil mais aussi tout moment traumatisant de la vie.
    Retrouver dans ce livre tous les sentiments qui vous submergent, mois après mois, au cours d’un deuil, l’incompréhension d’une partie de l’entourage qui, à peine quelques semaines après le décès, est déjà passé à autre chose...
    En lisant ce livre, j’ai eu l’impression de me sentir moins seul, que ma révolte était normale comme mes crises de désespoir.
    Mais cette lecture a aussi rappelé au SurVivant que je suis que si rien ne sera jamais plus pareil, que Chris sera heureusement toujours en moi, mais que je peux connaître encore des plaisirs dans la vie et que d’un drame finit toujours par surgir la lumière.
    Un livre aussi positif qu’émouvant. Une lecture inspirante et si utile face aux drames de la vie. Pour retrouver l’aptitude au bonheur...

    christophe michel-romero,jean-lui romero-michel

     

  • Beau 15 août et pensées pour les personnes seules et/ou malades

    En ce 15 août beaucoup de joies à celles et ceux qui peuvent en profiter.
    Merci bien sûr à celles  et à ceux qui bossent pour nous permettre de passer de très beaux moments.
    Et comme toujours pensées pour celles et ceux qui sont seuls et/ou malades car la solitude ou la souffrance ne font jamais de pont.

    IMG_6305.JPG

  • Sous la protection de mon Beffroi de Béthune... Toute mon enfance !

    BeffroiBéthuneAoût2018.JPG

  • Ouverture de Paris 2018 !

    Ce samedi verra l'ouverture du village des Gays Games de Paris 2018 ce matin place de l'hôtel de ville et la grande séance d'ouverture ce soir au stade Jean Bouin.
    Cet événement est le plus grand événement culturel et sportif inclusif. Il est ouvert à toutes et tous.
    Je serais heureux d'accompagner la maire de Paris à cet événement, maire à qui j'avais remis, il y a un an, un rapport de 52 recommandations pour faire de Paris la capitale des droits LGBTQI+ et une ville inclusive.

    paris 2018,jean luc romero-michel,gay games,anne hidalgo

    paris 2018,jean luc romero-michel,gay games,anne hidalgo

    paris 2018,jean luc romero-michel,gay games,anne hidalgo

  • Paris est FIER.E !

    IMG_5891.JPG

  • Mamma Mia - here we go again, un film plein d'émotion et de joie !

    En fait quand trop de critiques d’un film convergent pour le démolir, il faut toujours se méfier.
    La suite de  Mamma Mia - Here we go again - est, comme le 1er, un excellent film plein d’émotion et de joie. Un vrai Musical ! Sans oublier une Cher royale : l’extravagance lui va si bien !
    Par les jours de canicule, n'hésitez donc pas à vous immerger dans cet univers d'Abba, un univers léger, à l'image de ce que doit être un été...⁠

    MammaMia.JPG

  • Dernière étape de l'ADMD Tour à Nancy !

    Ce mardi se déroule la dernière étape de l'ADMD Tour à Nancy comme Christophe Michel-Romero l'avait prévu. J'y serai une nouvelle fois présent.
    Cette dernière étape aura forcément une charge émotionnelle forte et je voulais encore remercier les jeunes ADMD et notamment Jonathan et Mélanie d'avoir porté si haut nos couleurs.
    Chris n'est plus là, mais le mouvement jeunes qu'il a mené est plus fort que jamais tout comme notre revendication. Merci encore à Chris...

    admd,jean luc romero-michel,christophe michel-romero,nancy

    admd,jean luc romero-michel,christophe michel-romero,nancy

    admd,jean luc romero-michel,christophe michel-romero,nancy

  • Déjà 2 mois que Christophe Michel-Romero nous as quittés mais ses combats continuent !

    Déjà 2 mois que Christophe Michel-Romero nous a quittés mais ses initiatives et ses combats se développent.
    L’AdmdTour qu’il avait créé et conçu continue plus que jamais grâce aux Jeunes de l'ADMD qui sont plus mobilisés que jamais en mémoire de Chris !
    #MerciChris de nous avoir monter le chemin et de nous donner la force de continuer tous ces combats humanistes !
    Pour moi, tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis...

    ChrisAdmd.JPG