Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog

  • Notre tribune sur le sida avec Claude Bartolone : Face à l’urgence en Île-de-France, l’engagement au quotidien ! (parue dans The Huffington Post)

    Journée Mondiale de lutte contre le sida :
    Face à l’urgence en Île-de-France, l’engagement au quotidien !

     

    Il nous appartient de redire cette réalité qui est trop souvent oubliée, volontairement ou non : l'Ile-de-France est la région métropolitaine la plus touchée par le VIH/sida et ce, depuis le début de l’épidémie du VIH/sida. Ce sont ainsi 43 % des découvertes de séropositivité au VIH en France qui le sont sur le territoire francilien et près de la moitié des personnes séropositives vivent en Île-de-France. Sur 150 000 personnes vivant avec le VIH dans notre pays, ce sont près de 80 000 qui vivent dans notre région capitale dont 40 000 à Paris.
    Face à cette situation, la majorité de gauche unie a toujours su apporter une réponse forte et à la hauteur des défis qui sont les nôtres, à nous Franciliennes et Franciliens, dans ce combat pour la vie, l’égalité et la dignité. Déjà en décidant de s’engager sur cette question de la lutte contre le sida – beaucoup de régions ont préféré ne pas le faire. Ensuite en choisissant de s’y engager de manière forte, viable et durable et en y consacrant plusieurs millions d’euros par an. De l’avis de toutes et tous, y compris de nos adversaires politiques, cet engagement ne peut qu’être salué.
    Nous souhaitons continuer dans cette même voie convaincus que nous sommes que nous n’avons le droit de ne laisser personne sur le côté de la route. En fait, nous allons continuer mais pas seulement : nous allons aller plus loin. Car, aujourd’hui, nous sommes toutes et tous face à un tournant que n’avons pas peur de qualifier de possiblement historique. L’ensemble des acteurs de la lutte contre le sida que ce soit au niveau mondial ou national l’affirment et surtout l’ont prouvé : la fin du sida est envisageable. Ce qui, jusque là, n’aurait pu passer que pour un titre médiatique accrocheur est devenu une réalité tangible, atteignable. L’ONUSIDA a fixé une feuille de route via cette stratégie du « 90 – 90 – 90 » : augmentation à 90% de la proportion de personnes vivant avec le VIH qui connaissent leur diagnostic, augmentation à 90% de la proportion de personnes vivant avec le VIH recevant un traitement antirétroviral de manière durable, augmentation à 90% de la proportion de personnes sous traitement du VIH qui ont une charge virale indétectable.
    Aujourd’hui, notre souhait, notre volonté, notre responsabilité est de mettre en place une politique qui s’inscrive dans cet effort mondial. Nous visons le « zéro contamination » en Île-de-France. Objectif éminemment ambitieux mais en rien utopiste.
    Plusieurs axes nous paraissent primordiaux à développer, aussi bien sur le plan politique, associatif que médical.
    Le premier axe, c’est celui de la prévention, pas une prévention monolithique centrée sur le tout préservatif, mais une prévention dite combinée qui profite de toutes les avancées scientifiques. En cela, au regard du rôle central du dépistage, que ce soit sur le plan individuel comme collectif, nous soutiendrons toute opération en ce sens, notamment le dépistage communautaire qui a donné de très bons résultats depuis quelques années. De même, nous saluons la justesse et la pertinence de la décision de la ministre de la santé, Marisol Touraine, d’autoriser la PrEP, c’est-à-dire l’utilisation à titre préventif d’un antirétroviral. Cette stratégie de prévention, aussi efficace que le préservatif, était réclamée à tous les niveaux : mondial par l’Organisation mondiale de la santé, européen par la Société européenne de recherche clinique sur le sida, national par le groupe d’experts coordonné par le professeur Morlat. Cette décision de la ministre, que nous approuvons sans réserve, permettra, à coup sûr, d’éviter un nombre important de contaminations.
    Le second axe, c’est celui de l’information : on parle moins du VIH, c’est une évidence et ce, alors que jamais autant de personnes n’ont vécu avec le virus, que ce soit en France ou dans le monde. Plus de 6000 de nos concitoyens découvrent chaque année leur séropositivité dont, nous le rappelons, la moitié en Île-de-France ! Concrètement, les études montrent une stagnation voire un recul du niveau de connaissances et d’information notamment auprès des jeunes. Ainsi, ce sont les jeunes de 18-30 ans qui maîtrisent le moins bien les mécanismes de transmission et de protection. D’où un besoin fort en ce domaine et le besoin de lancer de grandes campagnes d’information sur le sujet et de renforcer notre politique d’éducation à la sexualité en milieu scolaire comme le fait le Crips Île-de-France, n’en déplaise à certains illuminés prompts à lancer des rumeurs aussi fumeuses que dangereuses.
    Le troisième axe, c’est celui de la vie : la vie avec le VIH. Aujourd’hui, dire sa séropositivité est sans  nul doute plus difficile qu’il y a 20 ans, la culpabilisation est bien plus forte. Alors que les dernières avancées scientifiques, via le rôle du traitement dans la prévention, font de la personne touchée un véritable acteur de prévention à part entière, dire sa séropositivité, c’est s’exposer aux discriminations, au rejet et à la précarité. Nous devons lutter contre cette réalité de fait : lutter contre la sérophobie, qu’elle soit individuelle, collective ou étatique doit être une priorité absolue ; de cela dépend toute la réussite des efforts de promotion du dépistage et de la prévention en général. Lutter contre le malade au lieu de lutter contre la maladie est un non sens absolu !  Et pour cela, il faudra bien sûr soutenir les associations de lutte contre le sida qui font, dans ce domaine, un travail remarquable en Ile-de-France. Sur cet aspect, nul besoin de vous dire notre inquiétude quand on constate, un peu atterrés disons-le honnêtement, la présence d’élus issus de la Manif pour tous sur les listes de la droite. Quand on connaît les valeurs de haine et d’ostracisme portées fièrement par ce mouvement, cela ne laisse présager rien de bon quant aux demandes de subventions des associations de lutte contre le sida travaillant sur les publics prioritaires comme les publics LGBT…
    Le quatrième axe, c’est le politique. Le sida se soigne et se combat aussi par la politique…. plus que jamais ! Nous avons une chance d’envisager la fin du sida dans 20 ans et cela ne passera que par un investissement politique que nous porterons avec force, au quotidien, avec vous. Alors aux idéologues, nous opposerons la science. Aux sceptiques, nous opposerons l’énergie de celles et ceux qui savent leur cause juste. Aux moralisateurs, nous opposerons les résultats et l’efficacité en lieu et place de discours spécieux.
    Baisser les bras reviendrait à faire gagner la maladie. Choisissons la vie, l’égalité, la dignité.
    A lire sur le Huffington Post (ici).

  • Abonnez-vous à ma newsletter hebdo !

    Depuis de nombreuses années, je publie une newsletter le dimanche matin. Elle reprend les titres des différents posts que je publie quotidiennement sur mon blog. Elle vous permet ainsi de ne lire que les posts qui vous intéressent. N’hésitez pas à vous inscrire en indiquant votre adresse e-mail dans le cadre newsletter dans la colonne à droite des posts. Pour mémoire, nous pouvons aussi nous suivre sur Twitter (ici) et sur ma page Facebook (ici). Par contre, il m’est malheureusement impossible de demander des amis sur mon profil Facebook car j’ai depuis longtemps dépassé les 5000 amis autorisés. Mais ma page qui n’est pas limitée reprend presque toutes les infos de mon profil… A bientôt sur la toile !

  • Reportage sur IDF à 12h00 sur « politiques et réseaux sociaux »

    Un reportage sur les réseaux sociaux et les responsables politiques sera diffusé sur la chaîne de la TNT IDF1 (canal 22) ce samedi 20 novembre à 12h00. Vous pouvez me retrouver dans ce reportage d’Alexandre Laflèche. J’y parlerai de ma façon de communiquer et de dialoguer sur Facebook et Twitter.

  • Mes réponses en anglais au Blog de Ruslan

    1/ Apart from the fact that I am an elected representative of the Ile-de-France region, I am also president of « Elus Locaux Contre le Sida » (local elected representatives against Aids) which is a society of more than 14.000 French elected representatives-and I am also member of the National Council of Aids, which is a French organization made up of personalities from all kinds of  groups (medical, charitable, religious) This organization offers different roads of action to the French public authorities. Another one of my battles, which is very dear to me, is the one in favour of euthanasia. I’m the president of ADMD (Association Pour le Droit de Mourir dans la Dignité) which is a Right-to-Die Society with nearly 50.000 members in France. It is indeed absolutely essential in my opinion that every single person should be able to decide for him/her self how he/she would like to end his/her life in the most dignified way possible. Do not hesitate in to look up the website : www.admd.net for more information.

     

    2/ In the battles I fight, I often come up against personal interests, prejudices, conservative and even fundamentalist ideologies. When one knows that 5000 people die a day because of Aids, I can not let the problem be played down or be told, „it is not my problem“. That is why I have been fighting for nearly 15 years because I think that even if this disease remains deadly, Aids can still be better tackled by politics.

     

    3/ The international community understood how high the stakes were in the fight against Aids. But understanding the stakes does not mean act accordingly. Let us be clear: today: the fight against HIV/ Aids is cruelly suffering from shortage of money! And because of this lack of money many millions of people die every year although their deaths could easily have been avoided! I have a concrete fear: that the economic crisis should have as a consequence the stagnation of the funds granted for the fight against the HIV/ Aids virus or, even worse, a diminishing of these funds. It would be a very serious and dramatic decision because the fight against HIV/Aids requires a massive commitment from every single country in the world. But when I see the enormous amounts of money released and given to the banks to face the crisis, I say to myself that money can be found, it is just a matter of political will.

     

    4/ If you don’ t mind, I will not come out with all the numbers because you can find them on the following link of UNAIDS: http://data.unaids.org/pub/Report/bulgaria-2008-country-progress-report-en-pdf

    I would just like to attract your attention on a population which is increasingly vulnerable in Bulgaria: the drug-users (those who use syringes). Globally in Eastern Europe, there is an explosion of new cases amongst  that population. I think it is necessary to watch what is going on and to install a policy of risk reduction ( exchanging the syringes etc). This is a policy which has been very successful in France on the level of public health.

     

    5/ The public authorities should stop having an ideological speech about Aids. They should become conscious of the fact that an efficient policy against Hiv/Aids should be pragmatic because Aids touches every  category of population. Ideological speeches and great sermons are not efficient for health and social problems.In my opinion it is just turning away from facts : to solve a problem, you must accept to see it as it is !

     

    6/ First of all thank you for having invited me on your blog and all the best to you ! The message I would like to give your readers is an information about Bulgaria: do you know that your country denies Hiv infected people the possibility to spend some time there ? If I , who have been Hiv/ infected for the past 20 years, would like to spend a few months in your country, I am not allowed to do so! And only because of my serological condition. Yet we all know that Aids is not a contagious disease! Please join us in our fight against these terrible discriminations on : www.aids-sida-discriminations.fr or www.elcs.fr

  • Mes réponses au Blog bulgare "Ruslan Trad"

    1/ Outre le fait d’être élu de la région Ile-de-France, je suis président de l’association Elus Locaux Contre le Sida – association qui regroupe plus de 14.000 élus français – et membre du Conseil national du sida, structure française composée de personnalités de tous horizons (médical, associatif, religieux…). Cet organisme est chargé de proposer des axes d’actions aux pouvoirs publics français. Un autre combat qui me tient très à cœur est le combat pour l’euthanasie. Concrètement je suis président de l’ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité), association qui regroupe près de 50.000 adhérentes en France. En effet, il est selon moi totalement indispensable que chacun puisse, en son âme et conscience, décider de sa fin de vie et ce en toute dignité. N’hésitez à vous renseigner sur le site www.admd.net 

     

    2/ Dans mes combats, je me heurte souvent aux intérêts particuliers, aux préjugés et au conservatisme voire même à l’obscurantisme. Quand on sait que le sida c’est 5.000 morts par jour, je ne peux pas supporter qu’on minime le problème ou qu’on dise : « ce n’est pas mon problème ». C’est pour cela que je me bats depuis près de 15 ans car je crois que, même si cette maladie reste mortelle, le sida se soigne aussi par la politique.

     

    3/ La communauté internationale a compris les immenses enjeux de la lutte contre le sida. Mais comprendre les enjeux cela ne veut pas dire automatiquement agir en conséquence. Aujourd’hui soyons clairs : la lutte contre le VIH/sida manque cruellement d’argent ! Et à cause de ce manque d’argent ce sont plusieurs millions de personnes qui meurent chaque année alors que cela pourrait être évitable ! Concrètement, j’ai une vraie crainte : que la crise économique ait pour conséquence une stagnation des crédits accordés à la lutte contre le sida ou pire une diminution. Ce serait une décision extrêmement grave et dramatique car la lutte contre le VIH/sida nécessite un engagement massif de la part de tous les pays. Mais quand je vois les sommes immenses débloquées et données aux banques pour affronter la crise, je me dis que l’argent ça se trouve, le tout étant une question de volontarisme politique !

     

    4/ Si vous n’y voyez pas d’inconvénients je ne développerai pas les chiffres que vous pourrez retrouver sur ce lien de l’ONUSIDA : http://data.unaids.org/pub/Report/2008/bulgaria_2008_country_progress_report_en.pdf

    Je voudrai juste attirer votre attention sur une population qui commence  à être fortement touchée en Bulgarie : les usagers de drogues injectables. Globalement en Europe de l’Est, on assiste à une explosion des nouveaux cas de contamination  dans cette population. Je crois qu’il est nécessaire de bien surveiller les évolutions et de mettre en place une politique de réduction des risques (échanges de seringues etc), politique qui a eu en France un succès incontestable au niveau de la santé publique.

     

    5/ Les pouvoirs publics doivent arrêter d’avoir un discours idéologique face au sida. Ils doivent prendre conscience qu’une politique efficace contre le VIH/sida doit être une politique pragmatique car le sida touche toutes les catégories de la population. Tenir un discours idéologique et lancer des grandes phrases n’est pas efficace sur les plans sanitaires et sociaux. C’est pour moi surtout un moyen de détourner les yeux : pour résoudre un problème, il faut accepter de le voir tel qu’il est !

     

    6/ Tout d’abord merci de m’avoir invité sur votre blog et bonne continuation. Le message que je voudrais délivrer à vos lecteurs est une information concernant la Bulgarie : savez-vous que votre pays refuse l’installation sur votre territoire aux personnes séropositives ? Si moi, en tant que personne séropositive depuis plus de 20 ans, je souhaite m’installer quelques mois dans votre pays, je n’en ai pas le droit ! Et cela uniquement à cause de mon statut sérologique. Pourtant, nous le savons tous, le sida n’est pas une maladie contagieuse ! Contre ces terribles discriminations, rejoignez notre combat sur www.aids-sida-discriminations.fr ou www.elcs.fr
    Le blog de Ruslan: (ici)

  • Mon site relooké…

    Grâce à Christophe Michel, qui y a consacré beaucoup de son temps libre et que je remercie, mon site officiel a été relooké et remis entièrement à jour. Je reconnais que ces derniers mois, il avait été un peu abandonné… Mais Internet nous laisse de moins de moins de répit quand on se mobilise pour des causes publiques. Je reconnais qu’entre Facebook, Myspace, Twitter, mon blog, sans oublier les sites comme Dailymotion ou Youtube, tout cela prend beaucoup de temps d’autant que je gère personnellement ma présence sur Internet. Pour surfer sur mon site relooké, vous pouvez cliquer ici.

     

  • Mon interview pour Infos-Chalon.com

    logo infoschalon.jpgA l’occasion de mon déplacement de vendredi au Creusot où j’animerai une réunion publique de l’ADMD et où je dédicacerai pour la première fois mon nouveau livre "les Voleurs de liberté", j’ai répondu aux questions du site infos-chalon.com. Vous pouvez retrouver mon interview en cliquant ici.

  • Mon blog sur Têtu

    Sur proposition de la rédaction de Têtu, j’ai récemment accepté de publier des billets consacrés aux questions LGBT sur un blog du site de Têtu. Vous pouvez désormais me retrouver régulièrement sur Têtu en cliquant ici.

  • Inscrivez-vous à ma News Letter !

    Pour recevoir toutes les semaines - le dimanche -, le résumé de tous les billets parus sur ce blog, il vous suffit tout simplement de cocher « M’inscrire » puis « envoyer » dans le petit cadre de droite en haut de mon blog intitulé « Newsletter ».blog romero.jpg

    Cet été, vous aurez ainsi la possibilité de parcourir les titres de mes principaux posts sans avoir besoin de venir chaque jour sur ce blog. Un bon moyen de continuer à suivre mon blog sans sacrifier trop du temps de vos vacances !
    Et cet été, vous pourrez continuer à communiquer avec moi sur Facebook, Myspace et bien sûr Twitter.

  • Désormais sur Twitter…

    Après mon site Internet, mon blog, ma page sur MySpace, mes pages sur Dailymotion, You tube ou Wat, mon profil et ma page sur Facebook, une nouvelle aventure sur le net avec Twitter. Il paraît que tout le monde politique, associatif est sur Twitter, alors why not !Twitter_logo.png

    Le problème avec tous ces nouveaux réseaux c’est que cela est très chronophage ! En attendant bienvenue sur mon nouveau profil sur Twitter en cliquant ici.
    Lire aussi l'Express (ici).

  • Un jour sans post !

    Depuis l’ouverture de mon blog, je me suis obligé à vous écrire un post tous les jours. Un défi que je me suis imposé pour rester en contact avec vous. Même si parfois, les posts que je fais sont plus que limités et se contentent de donner des infos concernant les réunions que j’anime ou les medias où je me rends. Mais comme je gère seul ce blog, c’est aussi un travail… fait le soir avant de me coucher.
    Mais aujourd’hui, c’est l’occasion de me rappeler que sans santé, rien n’est possible. Alors en cette journée d’hospitalisation, je ne penserai qu’à ma santé. Pour mieux revenir demain sur ces combats communs que nous partageons depuis plusieurs années.

  • Le jour où j’ai dit ma séropositivité

    Le site « Civis Memoria » publie chaque jour le récit d’un événement qui a marqué une personnalité et à partir de cet événement en profite pour retracer les moments fort de la carrière de cette personnalité.Livre 2.jpg
    J’ai été interviewé la semaine dernière pour ce site et j’ai choisi d’évoquer un moment important de ma vie : celui où j’ai révélé publiquement ma séropositivité.
    Le texte de cet entretien - retranscrit par le journaliste à la première personne - est désormais public et vous pouvez le lire en cliquant ici.

  • Retour définitif à Paris

    Voilà, après une semaine de vacances au Mexique et un long week-end à Taormine, mes vacances d’été 2008 prennent fin cet après-midi. Je ne dirai pas comme certains que je n’aime pas les vacances. Au contraire… je les adore.jl Taormina 2.JPG
    Ceci dit, je n’ai jamais cessé d’être en contact avec mes différents bureaux notamment par e-mail que ce soit avec ELCS, l’ADMD, la région ou mon travail à Vigneux-sur-Seine. C’est l’avantage mais aussi parfois – pourquoi ne pas le dire ! – l’inconvénient d’Internet.
    Je n’ai pas cessé non plus d’être en contact avec vous fidèles lecteurs de mon blog ou de mes pages Facebook ou Myspace, comme l’attestent mes posts quotidiens durant tout le mois d’aout. D’ailleurs pour terminer les vacances, je vous offre un petit cadeau : une photo de moi, prise par Christophe Michel, en train de rédiger ce post. Face à une vue imprenable !
    Enfin en cette rentrée, j’ai une pensée pour mon père mort un 25 août, il y a bien longtemps…

  • Abonnez-vous à ma newsletter !

    794588914.jpgSi vous voulez recevoir régulièrement l’ensemble des informations et les posts de ce blog, les dates des réunions que j’anime ou des émissions auxquelles je participe, abonnez-vous à ma newsletter qui paraît chaque semaine.
    C’est pas compliqué : entrez votre adresse e-mail dans la cadre en haut à droite de ce blog et vous serez abonné(e).
    Alors, n’hésitez pas !

  • Liberté de circulation : 3400 soutiens sur Facebook

    En fin d’année dernière, j’ai créé une cause « sur la liberté de circulation des séropos/against the entry ban for people with AIDS » et un groupe « Avec JL Romero, contre les interdictions de circuler des personnes séropositives » sur le site de socialisation Facebook. Cette cause et ce groupe ont pour but de mobiliser sur le net et de donner toutes les informations récentes sur cette grave question.

    2100800529.jpg


    Respectivement plus de 3400 personnes et 3000 ont rejoint cause et groupe. Si vous êtes sur Facebook, rejoignez-nous en cliquant ici. Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons peser sur les pouvoirs publics pour que disparaissent ces interdictions aussi scandaleuses qu’inefficaces.
    A noter enfin que vous êtes déjà 3550 à m’avoir rejoints comme amis sur ma page personnelle de Facebook. Soyez-en remerciés ! Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi afficher ma page si bien sûr vous êtes sur Facebook en cliquant ici.

  • Les 3 ans de mon blog

    1371 posts en 3 ans, plus d’un par jour ; 8589 commentaires. De 600 à 5000 visites jour… voilà le bilan de trois années de mon blog.
    Trois années passées à échanger avec vous, à vous donner mon sentiment sur l’actualité et sur mes combats associatifs et humanitaires, à évoquer aussi ma maladie pour montrer que le sida n’est pas une maladie banale et sans gravité.794588914.jpg
    Parfois, je reconnais que mon objectif d’un post quotidien me pèse. Mais votre fidélité me prouve l’intérêt de ce blog singulier comparé à ceux d’autres responsables politiques ou associatifs.
    J’essaierai de continuer à poursuivre mon défi d’écrire chaque jour. Même si aujourd’hui mes pensées me poussent à la nostalgie…

  • Post important à 11h00

    501368838.JPGContrairement à mes habitudes, je ne publie pas de posts à minuit 5.
    Mon prochain post sera publié à 11h00 juste avant le communiqué que je publierai concernant mon choix pour les élections municipales à Paris.

  • Belle fête aux amoureux !

    Certains trouvent sûrement que la Saint-Valentin est une fête qui devient bien trop commerciale. Ils ont sûrement raison.ed658acda68f377457b3975153172b02.jpg
    Mais, si l’être aimé doit se fêter chaque jour, ne boudons pas notre plaisir de voir des cœurs sur toutes les vitrines. L’amour de l’autre est un bien tellement précieux qu’il mérite bien un jour de fête… internationale. Alors sans tomber dans la sensiblerie, je souhaite à tous les amoureux bien des années d’amour et de fêter bien des Saint-Valentin.
    Sans oublier l’O….. !

  • En partant, tu m’as mis le cœur à l’envers

    b0774ebaf89dfe6635776024527286e6.jpg1cf5e1673a1ed90373f349d1dffd1edd.jpgDepuis 1994, et la mort d’Hubert, les années se succèdent. Le cours de la vie, les amours ont repris le dessus. Mais la nostalgie est toujours là. Et à ce chagrin, d’autres ont succédé. Une chanson de Daho – ringarde, me dira un ami trop cher ! – reste mon refuge quand la nostalgie me gagne.
    Mais l’avenir dure toujours !

    « En partant, tu m’as mis le coeur à l’envers,
    Sans toi, la vie est devenue un enfer,
    Entortillé dans mes draps, je crois me souvenir de toi,
    Lorsque tu disais tout bas que tu n’aimais que moi.
    Tout ce qui se passe au dehors m’indiffère (…).
    Dans ces draps où traînent encore l’odeur de tes cheveux (…)
    Lorsque je rêve, tu es tout près de moi,
    C’est la seule façon de rester avec toi.
    C’est la raison pour laquelle je ne veux plus quitter mon lit
    Pour qu’enfin toutes les nuits durent toute la vie. »

  • Abonnez-vous à ma newsletter !

    479fbe848839e857efe4e5694169a061.jpgPas facile aujourd’hui de surfer au quotidien et de se tenir informé de l’actualité de celles et ceux qui nous intéressent. La multiplication des outils – blogs, sites, Myspace, Facebook – empêche d’être au diapason de celles et ceux dont nous souhaitons suivre l’actualité.
    J’ai comme beaucoup d’entre vous multiplié aussi ma présence sur la toile en utilisant tous ces moyens de dialogue - même si j'ai renoncé désormais à mettre à jour mon site officiel que je n'utilise plus. Et j’imagine que vous n’avez pas le temps d’aller partout… Pour simplifier les choses et piocher ce qui vous intéresse, j’envoie désormais une news letter hebdomadaire qui vous permet d’avoir le titre de tous mes posts et donc de consulter ceux qui vous intéressent. N’hésitez pas à vous inscrire dans la cadre prévu à cet effet en haut de ce blog.