Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La culture à Paris 12éme ardt

  • Street Art à Bercy à Paris 12

    Jeudi soir, avec Pierre-Alix Binet nous sommes allés voir la fin de la réalisation de la fresque de Caroline Laguerre sur la coulée verte. De Bastille aux Maréchaux nous avons désormais un axe complet de street art à Paris 12 avec notamment le #Mur12.

    IMG_4267.JPG


    Ce soir, j'irai visiter le bâtiment Axa devant la Cinémathèque où 11 artistes de street art ont pu s'exprimer. A visiter jusque demain dimanche.

    paris,jean luc romero,street art

    paris,jean luc romero,street art

    paris,jean luc romero,street art

    paris,jean luc romero,street art

  • A la rencontre des écoliers pour le Pass Culture

    En fin de journée, je présenterai le pass culture aux écoliers présents à l'espace Reuilly à Paris 12. Ce Pass permet d'avoir des avantages importants dans plus de 80 établissements culturels de Paris 12 mais aussi d'ailleurs.

    PassCulture.JPG

  • Lancement de la 10ème édition du Festival des cultures urbaines

    Ce mardi soir, à 19h, sera lancé la 10ème édition du Festival des cultures urbaines organisé notamment par le Centre d'animation Maurice Ravel.
    Du 22 au 31 mai, la street culture sera à l'honneur à Paris 12. Une nouvelle fois...

    street art,jean luc romero,paris

  • Nouvelle fresque street art du Collectif Cicero de Paris 12

    A 18h, avec la maire de Paris 12, nous rejoindrons le 44, rue de Lyon (près de Bastille) où le collectif Cicero gère les artistes de street art qui imaginent dans notre 12ème de nouvelles fresques, notamment sur le Mur12 rue du Sahel. Celle que nous devrions découvrir ce soir aura comme thème la journée de l’Europe que nous célébrons ce 9 mai...

    paris,jea-luc romero,street art

    paris,jea-luc romero,street art

  • 1ère dédicace de mon livre "Lettre Ouverte à Brigitte Macron - #MaMortMAppartient !" à 17H30 à Paris 12

    Venez nombreuses et nombreux !!!

    0b0b509a-af3e-45af-bfc2-ea661e5851a4.jpg

    admd,jean luc romero,paris

    admd,jean luc romero,paris

    admd,jean luc romero,paris

     

    admd,jean luc romero,paris

    admd,jean luc romero,paris

  • Rencontre avec Ariel Weil, maire du 4ème arrondissement de Paris

    Ce jeudi, je rencontrerai Ariel Weil, maire du 4ème arrondissement de Paris, pour évoquer bien sûr Paris mais aussi les questions de société que je porte et le rapport que j'avais fait il y a un an sur l'attractivité de Paris pour les LGBTQI+.

  • Mon intervention sur le vœu relatif à la préservation du patrimoine culturel hérité du compositeur Pierre Henry

    Madame la maire, mes chers collègues,

    Comme vous le savez, jusqu’à son décès en juillet dernier, Pierre Henry, père de la musique électroacoustique, habitait et composait dans son studio situé rue de Toul dans le 12e arrondissement. Certaines et certains d’entre vous avaient eu l’occasion de le rencontrer et même de visiter sa maison studio. Un véritable musée..
    Il avait d’ailleurs participé à une édition de notre festival 12X12 et avait aussi montré l’intérêt qu’il portait l’accès des habitants du 12ème à son art et plus globalement à la musique.
    Des vœux ont déjà été adoptés par notre Conseil d’arrondissement le 11 septembre dernier et en Conseil de Paris les 25, 26 et 27 septembre 2017 demandant que le Ministère de la Culture s’empare de cet enjeu et s’assure de la conservation des œuvres de Pierre Henry.
    De notre côté, la Mairie du 12e et la Ville de Paris ont organisé de nombreuses démarches notamment au travers de plusieurs rencontres avec l’épouse du compositeur représentant l’association SON RE.
    Avec la maire, nous avons notamment proposé à l’association SON RE d’intégrer de nouveaux locaux gérés par la RIVP situés 3 passage Hennel au cœur du 12e arrondissement dans le prolongement du Viaduc des Arts, ce qui a été accepté.
    Outre ce local, nous aidons l’association dans la recherche de mécénat ainsi que pour son ambitieux projet d’organiser un événement hommage dans le cadre du prochain Festival 12X12 en lien avec les 100ecs et le conservatoire Paul Dukas.
    Il s’agit donc de préserver le patrimoine culturel hérité de ce compositeur exceptionnel, et c’est pourquoi la maire et tous les élus de notre majorité vous proposons ce vœu pour que d’une part les démarches engagées par la Ville de Paris se poursuivent et que, d’autre part, l’État s’engage clairement à accompagner la préservation de l’œuvre de Pierre Henry.

    pierre henry,jean luc romero,paris 12

  • Conseil d'arrondi Paris 12 avec notamment un voeu sur le compositeur Pierre Henry

    Ce soir se déroule le conseil d'arrondissement de Paris 12 présidé par la maire Catherine Baratti-Elbaz.
    Pour ma délégation de la culture, il y aura deux délibérations importantes, l'une pour la subvention à la compagnie d'arts de la rue, Progéniture, l'autre, un voeu pour soutenir la sauvegarde de l'oeuvre du grand compositeur Pierre Henry qui vivait et travaillait dans notre arrondissement jusqu'à sa mort.

  • Exposition des artistes de Paris 12

    Comme tous les ans, les artistes habitant le 12ème arrondissement de Paris ont la possibilité d'exposer leurs œuvres durant plusieurs semaines à la mairie.
    Ce soir, la maire Catherine Baratti-Elbaz lancera cette exposition très attendue par beaucoup de nos habitants. Nous vous attendons donc nombreuses et nombreux à 19h à la salle des fêtes de la mairie !

  • Cérémonie d'ouverture du Festival mondial du cirque de demain à Paris 12

    Encore un merveilleux événement qui se déroule à Paris 12... le Festival mondial du cirque de demain.
    Organisé au cirque Phénix, ce festival se déroule tous les ans pelouse de Reuilly. Durant quatre jours, les plus beaux numéros au monde seront en compétition. Un spectacle hors norme. Un must...

  • Célébration de mon 150ème mariage et voeux à Paris 12

    Cet après-midi, je célèbre mon 150ème mariage à la mairie de Paris 12. Toujours autant de plaisir dans ces moments toujours intenses et forts.
    Et ce soir, ce seront les voeux de notre municipalité à 19H30 en pr"sensé de la maire de Paris, Anne Hidalgo. Venez nombreuses et nombreux !

    IMG_1217.JPG

    paris,jean luc romero,voeux,mariages

    paris,jean luc romero,voeux,mariages

  • Podcast de "mon Casting Politique" !

  • Angels in America, drôle, bouleversant. Exceptionnel !

    Le dimanche 10 décembre, j’ai assisté au Théâtre de l’Aquarium (à Paris 12) à la pièce en deux parties « Angels in America » de l’américain Tony Kushner.
    Au final 4h30 qui passent très très vite.
    J’avais peur de m’ennuyer car près de 5 heures de spectacle, ça peut être long.
    Mais, magie du texte, de la mise en scène remarquable par Aurélie Van Den Daele et de comédiens exceptionnels, j’ai passé un merveilleux moment !
    Cette pièce se situe au milieu des années 80 dans l’Amérique conservatrice de Reagan qui prône le retour à la « morale. » Le sida fait de terribles ravages aux Etats-Unis. Prior, Roy - avocat proche du pouvoir et prêt à tout -meurent du sida. Autour d’eux se joue une drôle de comédie forcément tragique.
    Cette fresque historique est menée habilement et le recours à la mythologie, aux anges, ajoute un côté allégorique à cette pièce subtile. Et, on y rit même aussi souvent qu’on pleure.
    Au final, on assiste à une pièce drôle, bouleversante. Exceptionnelle même !

    F4CC09B4-4C52-487D-8385-140377E9988F.jpg

  • Lancement du Festival 12X12 de Paris 12 au 100 Charenton à 19h

    paris,jean luc romero,12x12,100 charenton

    paris,jean luc romero,12x12,100 charenton

    paris,jean luc romero,12x12,100 charenton

    paris,jean luc romero,12x12,100 charenton

    paris,jean luc romero,12x12,100 charenton

    paris,jean luc romero,12x12,100 charenton

    paris,jean luc romero,12x12,100 charenton

    paris,jean luc romero,12x12,100 charenton

  • Inauguration de la fresque de Caroline Laguerre

    Avec la maire de Paris 12, Catherine Baratti-Elbaz, nous irons, en fin de journée, à l'inauguration de la fresque de street art de Caroline Laguerre.
    Cette fresque de plus de 40 mètres se situe entre l'opéra et le viaduc des Arts. N'hésitez pas à passer entre 17h30 et 19H.

    caroline la guerre,jean mlic romero,paris,catherine baratti elbaz,street art

  • Conseil d'arrondissement de Paris 12

    Ce soir, à 19h, se déroule le dernier conseil d'arrondissement de Paris 12 sous la présidence de la maire de Catherine Baratti-Elbaz. Ce conseil est bien sûr ouvert au public.

    paris, jean luc romero, Catherine baratti Elba

  • Mobilisation du collectif Cicero pour le 1er décembre à Paris 12

    Le Collectif Cicero, qui réunit des artistes de street art, se mobilise pour la Journée mondiale contre le sida.
    Avec le soutien de la mairie de Paris 12, le mur de la rue du Sahel sera recouvert d'une oeuvre touchant à la lutte contre le sida. J'irai à 15H pour encourager et remercier l'artiste et le collectif.

  • Conseil d'arrondissement de Paris 12

    Le conseil d'arrondissement du 12ème se réunit ce lundi soir à 19h sous la présidence de la maire Catherine Baratti-Elbaz. Ce conseil est public.
    N'hésitez pas à venir pour mieux connaître les dossiers de notre arrondissement.

  • Message au colloque du Comité Laïcité République

    Monsieur le Président du Comité Laïcité République, cher Patrick, inlassable militant de la liberté et de la laïcité,
    Monsieur le Député Jean-Louis Touraine, fidèle soutien du droit de mourir dans la dignité,
    Chers amis,

    Vous voudrez bien pardonner mon absence parmi vous aujourd’hui ; je suis à Cahors, aux côtés de notre déléguée pour le Lot, afin d’animer une réunion en faveur du droit de mourir dans la dignité.
    La vie associative révèle la plupart du temps de très belles choses, au premier rang desquelles la lutte pour un idéal, le sens de l’intérêt général, la satisfaction de servir et d’être utile aux autres.
    C’est avec cette conviction chevillée au corps que j’ai la satisfaction d’avoir été reconduit au poste de président de l’ADMD le 14 octobre dernier, par la confiance de nos près de 70.000 adhérents à l’occasion de notre 37ème générale. Je partagerai cette responsabilité avec une équipe renouvelée, comportant des bénévoles expérimentés et des nouveaux combattants pour notre ultime liberté, des jeunes et des moins jeunes, des professionnels et des militants. Des femmes et des hommes qui, de manière bénévole comme cela fut toujours le cas, seront en charge de l’administration de notre association.
    Je sais, j’entends les impatiences des défenseurs du droit de mourir dans la dignité. Elles sont les miennes aussi… Cette loi que nous revendiquons depuis 1980, que les Néerlandais ont depuis 2001, que les Belges ont depuis 2002, que les Luxembourgeois ont depuis 2009, tarde à venir chez nous… Pendant une décennie, notre vie et notre mort ont été confiées à Jean Leonetti, médecin éloigné depuis fort longtemps de la médecine, militant anti-choix… Il n’est aujourd’hui plus député. C’est une bonne nouvelle pour tous ceux – plus de 90% de nos compatriotes – qui aspirent à une loi qui leur permettra de choisir pour eux-mêmes les conditions de leur propre fin de vie.
    La loi du 2 février 2016, que certains, y compris à l’ADMD même s’il s’agit de militants très minoritaires, veulent nous présenter comme une avancée, est une véritable régression. Une régression pour tous et un trompe-l’œil pour les non-connaisseurs. Car en vérité, les directives anticipées ne sont toujours pas contraignantes et la terrible sédation terminale ne peut être envisagée que dans les tout derniers instants de la vie. Le flou qui entourait auparavant la sédation prévue par un décret du 29 janvier 2010 permettait à des médecins bienveillants et attentifs à la qualité de vie de leurs patients de poser des gestes de compassion et d’apaisement… Aujourd’hui, c’est un peu de notre liberté qui disparaît avec les imprécisions de 2010. Qui disparaît encore…
    Il nous faudra convaincre. Convaincre encore et toujours.
    C’est évidemment vers les politiques que nous nous tournons de manière privilégiée. Car qui d’autres que les politiques, les parlementaires, ont le pouvoir de modifier la loi ? Ne comptons pas, dans notre combat, sur la rue… En effet, toutes les fois où nous avons organisé des manifestations, nous ne réunissons au mieux que quelques milliers de personnes. Quelques milliers pour près de 70.000 adhérents. Comment faire la révolution quand – et je le comprends parfaitement compte tenu de l’âge moyen de nos adhérents – la pluie, la chaleur, la station debout, la marche… dissuadent les nôtres de venir nous soutenir ? Et pourtant, jamais dans l’histoire de notre association, autant de manifestations n’auront été organisées à mon initiative. Je vous rappelle que nos adversaires, que l’on a vu défiler en 2013 contre le mariage pour tous, que nous verrons défiler contre la PMA, dont les parents ont défilé contre l’IVG au début des années soixante-dix et défilent encore, rassemblent parfois plusieurs centaines de milliers de personnes. Et pourtant, le droit de mourir dans la dignité est très largement accueilli favorablement par les Françaises et les Français.
    J’observe ce qui se passe en Suisse ou en Belgique, avec le départ de Français. Ceux qui ont les moyens financiers et la force physique, psychologique et morale de se déplacer peuvent partir en Suisse. Ceux qui peuvent se payer les trajets pour la Belgique – qui ne souhaite pas accueillir notre misère en fin de vie – peuvent bénéficier d’une euthanasie légale. Et les autres ? Rien. La souffrance. Au mieux, la sédation accompagnée de la dénutrition et de la déshydratation… Est-ce cela l’avenir de notre société ? Car qui s’occupera de nos proches, de nos enfants. Auront-ils les mêmes moyens et les mêmes connaissances que nous pour s’exiler ? Ne serions-nous pas égoïstes de ne penser ainsi qu’à nous-mêmes et de laisser les autres, les nôtres, à leur triste sort régi par la loi Leonetti ?
    C’est parce que je veux une loi pour tous, ici, en France, sans condition ni financière ni autre, que je me bats. Il faut que dans quelques années, chacune et chacun d’entre nous, sans barrière d’aucune sorte, puisse bénéficier d’une aide médicalisée pour mourir selon ses convictions, dès lors que c’est un choix exprimé, conscient et réitérée. Il n’y a qu’à cette seule condition que nous aurons la certitude qu’après notre propre mort, ceux que nous chérissons bénéficieront du même droit de mourir dans la dignité.
    Alors oui. Le temps est long. Et pour certains, le temps presse… Nous n’abandonnerons jamais ces derniers. Nous ne l’avons jamais fait. Je ne l’ai jamais fait…
    Nous avons en face de nous un président de la République qui semble ne pas maîtriser ce sujet. Pourtant, il a récemment déclaré vouloir choisir sa propre fin de vie. Nous avons en face de nous un premier ministre qui a connu, avec son père, les tourments de la mauvaise mort. Il a décrit cette expérience – comme nous tous, du reste – comme une véritable tragédie. Nous avons en face de nous une ministre de la santé qui parle d’une évaluation de la loi. Pourtant, nul besoin d’une évaluation. Je lui donne ici deux noms qui suffiront à comprendre ce qu’il en est réellement de la loi Leonetti : Vincent Lambert et notre chère Anne Bert.
    Mais nous avons aussi à côté de nous des parlementaires, au premier rang desquels l’admirable Jean-Louis Touraine, ou encore Olivier Falorni, qui portent notre combat dans l’hémicycle. Il faut leur parler. Beaucoup sont novices en politique et n’ont donc pas de réactions d’appareil. Nous irons les voir. Un par un. Nous leur dirons qu’une nouvelle liberté enrichit la société. Qu’un droit n’est jamais une obligation. Que dès lors que l’on place la parole du citoyen – et non celle de son médecin ou de sa famille – au centre de la décision de fin de vie, il n’y a aucun risque de dérive. Que la vie peut être belle, mais que la survie, en France, est souvent un cauchemar… Nous leur demanderons de réfléchir. Nous leur demanderons de réfléchir à leur propre fin de vie ; à la fin de vie de ceux qu’ils aiment le plus. Souhaiteraient-ils les voir diminués, infantilisés, avec un corps vide de ses forces et de son esprit ? Je vous assure que non.
    Si la loi ne change pas, quelques uns poursuivront leurs petits arrangements, et beaucoup mourront dans des conditions indignes et en contradiction avec leur volonté.
    Chateaubriand écrivait : « Tout nous ramène à quelque idée de la mort, parce que cette idée est au fond de la vie. »
    Nous pouvons gagner ce combat pour la vie, pour la fin de vie. C’est à notre portée. Mais il faut nous mobiliser et nous regrouper.
    Vive la liberté ! Vive la laïcité !
    Je vous remercie.

  • Débat à David et Jonathan « Parcours d’un SurVivant » à la Fondation Eugène Napoléon

    A l’invitation de l’association nationale David et Jonathan, je serai le grand témoin de la soirée sur le thème  « Parcours d’un SurVivant. » Cette conférence se déroulera ce samedi dès 19h à la Fondation Eugène Napoléon qui se situe 107, boulevard Diderot à Paris 12.

    paris,jean luc romero,david et jonathan,sida,survivant

    paris,jean luc romero,david et jonathan,sida,survivant