Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

onu

  • L'ONU pour l'égalité LGBT. Mais où en est la dépénalisation universelle de l'homosexualité ?

    Récemment, l'ONU a publié un timbre pour promouvoir l'égalité pour les LGBT: c'est bien sûr une excellente nouvelle et un très beau symbole
    Mais les symboles ne sont pas suffisants s'ils en sont pas suivis d'actes.
    Aujourd'hui, encore 80 pays pénalisent l'homosexualité. Il devient urgent que l'ONU vote enfin la dépénalisation universelle de l'homosexualité ! Cela devient urgent !

    Timbre ONU.JPG

  • Avec l’arrêt de la Cour Suprême des USA, le mariage pour tous, bientôt ailleurs ?

    En décidant par 5 voix contre 4, que le mariage pour tous devait être étendu aux 50 Etats, la Cour Suprême des Etats-Unis a fait des USA le 21ème pays consacrant l’égalité entre homosexuels et hétérosexuels. Une énorme avancée pour les droits civiques.
    Barack Obama a immédiatement réagi « la décision d’aujourd’hui nous donne l’espoir qu’un vrai changement est possible ! »
    Cette décision est bien sûr importante pour les Etats-Unis car elle supprime une inégalité entre Etats car seuls 36 Etats sur 50 donnaient jusqu’alors les mêmes droits aux couples gays.
    Au-delà des USA, cette décision aura aussi un impact international.
    Les Etats-Unis sont la plus grande puissance mondiale. Que ce pays dise que l’égalité devant le mariage ne souffre pas d’exceptions est un signal fort. Très fort !
    Un signal fort aux pays qui continuent à pénaliser l’homosexualité - bravo au Mozambique qui vient de dépénaliser l’homosexualité ! – voire condamnent à mort pour homosexualité !
    Un signal fort aux pays démocratiques qui continuent à discriminer les LGBT. L’évolution de l’Allemagne sera d’ailleurs intéressante à suivre !
    Il est en effet possible que cette décision fasse boule de neige et entraine de nouveaux pays dans la voie de l’égalité.
    Cette décision doit, en tous cas, être l’occasion de relancer le débat sur la dépénalisation universelle de l’homosexualité qui avance beuin trop longuement à l’ONU…

     

  • Rencontre avec le directeur d’Onusida

    Ce jeudi, en début de soirée, je recevrai le directeur exécutif d’Onusida, Michel Sibidé, au CRIPS Ile-de-France. Ce sera l’occasion de faire un point sur les dossiers internationaux comme l’accès universel aux traitements antirétroviraux, les restrictions à la liberté de circulation et d’installation des personnes séropositives mais aussi la conférence internationale du sida qui se déroulera fin juillet à Washington.

  • Hommage à Michelle Bachelet qui s’occupe des droits des femmes à l’ONU

    La très humaniste et ancienne et présidente du Chili, Michelle Bachelet, a récemment été nommée dans les instances dirigeantes de l’ONU afin de s’occuper d’accélérer l’amélioration de la condition et des droits des femmes.
    C’est une excellente nouvelle car chacun sait à quel point cette femme d’Etat populaire est efficace. Un nouveau défi pour celle qui fut l’une des premières chefs d’Etat du continent américain.

     

     

     

  • Discriminations : la France au ban de l’ONU !

    Dans la torpeur de la semaine du 15 août, la plupart des observateurs n’ont pas relevé que la France a été épinglée par l’ONU pour sa politique envers les minorités et contre les discriminations. Le pays des droits de l’homme ne montre plus vraiment le chemin sur bien des questions de société depuis de nombreuses années. La France, loin des mouvements du monde, semble replier sur elle-même au point d’avoir tellement peur des étrangers qu’elle érige des mesures inacceptables comme vouloir revenir sur la nationalité d’un délinquant.

    Le comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU a carrément dénoncé, cet été, le « manque de volonté politique » de la France face à la recrudescence des actes racistes et a dénoncé les projets du gouvernement Sarkozy/Fillon sur le traitement des Roms. Sans oublier la condamnation des projets de déchéance de la nationalité.

    La France parmi les pays discriminants : difficile à avaler ! C’est malheureusment le résultat d’une politique sécuritaire jusqu'au boutisme dont le seul but est de siphonner l’électorat FN. Triste…

  • 20ème Journée mondiale contre le sida

    C’est en 1988 qu’a été célébrée, pour la première fois, un 1er décembre, la journée mondiale contre le sida. Il y a 20 ans. Déjà 20 ans…
    Coïncidence (?), un an auparavant, le 1er décembre 1987, je prenais mon premier médicament contre le sida : l’AZT.
    Le 1er décembre est donc devenu en quelque sorte une date anniversaire pour moi. Depuis ce 1er décembre 1987, je n’ai plus passé un jour sans médicaments. Pas de vacances contre le sida : mes traitements ont été mes alliés – parfois aussi mes adversaires – depuis 21 ans. Depuis ce 1er décembre 1987.
    Je fais aujourd’hui partie des survivants du sida : j’ai eu beaucoup de chance. Cette date commémorative a désormais pour moi le goût du défi comme cette citation que je mets en exergue dès que je parle de ma situation personnelle face à la maladie : l’avenir dure toujours.
    Mais en ce 1er décembre, je n’oublie pas celles et ceux qui ont eu beaucoup moins de chance que moi et que ce virus a emporté. En ce 1er jour de décembre, je n’oublie pas Hubert.

  • Mon podcast de rentrée pour ELCS

    Comme tous les ans, j’ai profité de la fin de mes vacances pour faire un podcast de rentrée.
    Dans cette vidéo, prise à Taormina, je rappelle les objectifs d’ELCS pour la rentrée notamment la nécessité de continuer la mobilisation pour que cessent sur les interdictions de circuler des séropos et pour l’accès universel aux traitements.

     

  • Sur RFI ce jeudi à 20h40

    logo RFI.gifJe serai l’invité de l’émission Décryptage ce mercredi à 20h40 pour une vingtaine de minutes. Cette émission est diffusée sur tout le réseau RFI à travers le monde.
    L’occasion de revenir sur l’actualité de la semaine dernière : la Gay Pride et ses 700.000 participants et la question de l’homosexualité en France et dans le monde.
    Vous pouvez retrouver RFI à Paris sur 89FM ou sur le site Internet en cliquant ici.

  • Circulation des séropos : l’ONU réagit enfin !

    3 ans après le début de la campagne de mobilisation d’ELCS, le secrétaire général des Nations Unies demande enfin que soient levées les restrictions de circulation imposées aux personnes séropositives. Il est à noter que l’actuel secrétaire général de l’ONU était auparavant ministre des affaires étrangères de Corée du Sud, pays qui interdit toujours son territoire aux personnes séropositives…ban_ki-moon_portrait.jpg
    Evidemment, je me félicite qu'après trois années d'une intense campagne de sensibilisation des autorités nationales et internationales, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, à qui il avait écrit à ce sujet dès sa nomination, demande enfin que soient levées les restrictions de circulation imposées aux personnes séropositives, soit à plus de 33 millions de personnes à travers le monde.
    En effet, ces mesures discriminatoires, qui ne sont rien d'autre qu'une double peine infligée aux personnes déjà porteuses du VIH, empêchent tout accès sur le territoire de 12 pays, dont les Etats-Unis, la Chine et la Russie, et limitent l'installation dans plus de la moitié des pays membres de l'ONU, dont certains pays européens.
    De telles mesures sont parfaitement injustifiées puisque le sida n'est pas une maladie contagieuse, sont injurieuses puisqu'elles font des personnes étrangères contaminées les responsables de la transmission sur le territoire national, sont intolérables puisqu'elles contreviennent au principe fondamental de la liberté de circulation reconnu par l'ONU. Rappelons que le siège de l'ONU se trouve à New York, dans un pays qui interdit son territoire aux personnes séropositives.
    Je souhaite maintenant que le gouvernement français fasse adopter une déclaration au prochain G8 sur cette question.
    Lors de la XVIIè conférence internationale sur le sida, qui se tiendra à Mexico City au début du mois d'août, je présenterai un poster sur cette problématique devant les congressistes et ELCS publiera un document en trois langues (français, anglais, espagnol) à cette occasion.
    Pour plus d'infos, lire l'article de Illico en cliquant ici et de Têtu en cliquant ici.