Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gay

  • Ma tribune dans le Huffington Post sur le don du sang et les gays

    Député.e.s, mettez fin aux discriminations qui touchent les personnes homosexuelles dans l'accès au don du sang !

    La commission des Affaires sociales a adopté un amendement mettant fin à une discrimination subie par les homosexuel.le.s dans l’accès au don du sang. Concrètement aujourd’hui encore, une personne homosexuelle qui a eu un ou plusieurs rapports avec un individu de son sexe doit attendre douze mois avant de pouvoir donner son sang, alors même que pour les hétérosexuel.le.s, la contre-indication est de quatre mois en cas de nouveau partenaire*. Une discrimination à peine voilée qui pourrait bientôt tomber car l’amendement en question, déposé par le socialiste Hervé Saulignac, doit encore être adopté en séance publique ce jeudi 11 octobre à l’occasion de l’examen de la proposition de loi "visant à la consolidation du modèle français du don du sang."

    Aucun fondement médical

    Cette période d’abstinence demandée aux homosexuel.le.s est complètement disproportionnée, au vu des techniques de dépistage récemment développées. Il suffit en effet que de 10 à 12 jours, période dite de la « fenêtre silencieuse », pour que le VIH puisse être détecté dans l’organisme, 30 fois moins que ce qui est demandé aux LGBT. Conscientes de cela, l’Espagne et l’Italie dès 2001 excluaient du don du sang pour une période déterminée tous ceux et toutes celles qui avaient des comportements à risques sans distinguer ente hétéros et homos. Aucun scandale de sang contaminé n’a été relayé depuis.

    Ce passage, au gré de l’arrêté du 5 avril 2016 fixant les critères de sélection des donneurs de sang, d’une exclusion à vie à une contre-indication de douze mois pour les personnes homosexuelles n’est par ailleurs que pure hypocrisie, puisque ce sont en réalité 93,8% de cette population qui est écartée du don du sang[1]. Il s’agit donc encore une fois d’une exclusion à peine masquée des personnes homosexuelles du don du sang.

    Mobilisation pour la levée d’une discrimination qui ne dit pas son nom

    Dès 2002 déjà, le Comité national consultatif d’éthique estimait que si « le principe de sécurité doit être un principe absolu, il ne pouvait servir à justifier un traitement discriminatoire. » Sur ma saisine et celle d’Élus locaux contre le Sida (ELCS), le 6 février 2006, la Halde considérait que « la décision d’exclusion définitive du don du sang d’une personne doit être prise sur la base des risques liés à son comportement » et, en juillet 2006, Xavier Bertrand, alors ministre de la santé, demandait qu’on transforme l’interdiction faite à un groupe en une interdiction pour des comportements. Mais son administration ne suivra pas.

    Députés, prenez vos responsabilités !

    L’heure est aux responsabilités. Une responsabilité d’abord vis-à-vis des receveurs. Ces dernières années l’Établissement français du sang (EFS) n’a cessé de diffuser à des intervalles courtes des messages d’alerte annonçant une possible pénurie. Dans ce contexte, il est mal venu de refuser l’accès au don du sang à des personnes homosexuelles ne présentant pas de comportements à risque. Les quatre mois d’abstinence demandés aux hétérosexuel.le.s (en cas de nouveau partenaire) sont déjà bien supérieurs aux douze jours de la fenêtre silencieuse. En outre, ouvrir le don du sang à des personnes homosexuelles dans les mêmes conditions que les hétérosexuel.le.s permettrait d’accroitre de façon non-négligeable l’approvisionnement nécessaire en produits sanguins. D’après les estimations de la Direction générale de la santé (DGS), le passage d’une exclusion définitive à une contre-indication de douze mois pour les personnes homosexuelles pourrait avoir déjà permis à l’EFS de gagner trois jours d’autosuffisance supplémentaires. Imaginez ce que ce serait si l’on changeait enfin de paradigme pour prendre enfin en compte les comportements à risque plutôt que les populations à risque… des pénuries très certainement moins nombreuses !

    Députés, vous avez également une responsabilité vis-à-vis des LGBT car en laissant la loi inchangée, vous acceptez d’une certaine façon que l’on présume séropositive toute une population. Et cela n’est pas sans nourrir l’homophobie qui se manifeste de plus en plus dans nos rues. Pas plus tard qu’hier, un couple homosexuel était passé à tabac dans le 19èmearrondissement de Paris.

    Députés, de tous bords, le temps est venu de faire face à vos responsabilités et de mettre fin à une discrimination qui n’a que trop longtemps été admise sous couvert médical. Soyez nombreux à voter pour cet amendement de raison jeudi 11 octobre !

     

    [1]Annie VELTER et Alice BOUYSSOU-MICHEL, « Relations stables et comportements sexuels à risques : enquête Anrs presse gay 2004 », in Sexualité, relations et prévention chez les homosexuels masculins : un nouveau rapport au risque, Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales, 2007. Disponible à ce lien : < http://doc.hubsante.org/doc_num.php?explnum_id=4276>

    * Pour les personnes hétérosexuelles, le monopartenariat permet de donner son sang. En cas de nouveau partenaire, il faut être abstinent pendant 4 mois.

     

  • Paris Prize for LGBT Rights

    L'an passé, en rendant mon rapport sur l'attractivité LGBTQI de Paris à la maire de Paris qui m'avait missionné sur ce sujet, je suggérais dans ma première proposition que Paris distingue tous les ans, le 17 mai, journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie, des militants et/ou des associations qui en France et dans le monde oeuvre contre les préjugés, pour la dépénalisation ou pour l'égalité.
    Cette proposition avait été acceptée par Anne Hidalgo qui remettra donc ce 17 mai le 1er Paris Prize for LBBT Rights. Le président du jury sera le célèbre juge Edwin Cameron, entouré du neveu de Harvey Milk, le très militant Stuart Milk.
    Assurément, un grand moment d'émotion ce soir...

    anne hidalgo,jean luc romero,lgbtqi,gay,homosexualité

    anne hidalgo,jean luc romero,lgbtqi,gay,homosexualité

  • Couleurs d'avril à Tunis...

    Pas le temps de rentrer à Paris après ma réunion d'Arles car, à l'invitation de l'ambassade de France à Tunis, je ferai une rapide escapade en Tunisie pour participer à la manifestation Couleurs d'avril, manifestation consacrée à la dépénalisation de l'homosexualité.
    J'interviendrai à deux reprises dans l'après-midi et je rappellerai aussi le long chemin qui a été celui des LGBTQI+ en France pour accéder à l'égalité. Egalité qui n'est toujours pas totale !

    Tunisgay.JPG

    tunis,jean luc romero,homosexualité,gay,lgbtqi+

    tunis,jean luc romero,homosexualité,gay,lgbtqi+

    tunis,jean luc romero,homosexualité,gay,lgbtqi+

  • « Coming in » de Robert Branche, un roman autobiographique fort et bouleversant !

    Mon éditeur Yves Michalon m’avait adressé ce livre paru dans son autre maison d’édition « Fauves. »
    Le livre s’est malencontreusement retrouvé sous la pile des livres en attente et j’avais fini par l’oublier. Pardon Yves, désolé cher Robert Branche...
    Heureusement, en triant mes piles de livres, je suis tombé sur ce roman autobiographique « Coming in » de Robert Branche.
    Ce livre, souvent surprenant et parfois cru, raconte le long - très long - cheminement d’un homme qui niera une grande partie de sa vie son homosexualité. Comment faire face à « cet Allien qui le dévore de l’intérieur ? »
    Arriver à s’assumer passera par une première étape, un voyage, seul, en Inde pour mener son introspection.
    Entre vie de famille avec sa femme et ses enfants et les escapades dans des lieux anonymes de consommation sexuelle gay, sa vie devient de plus en plus insupportable jusqu’au jour où une belle histoire d’amour avec un jeune homme va tout chambouler ! Vraiment tout.
    Ce roman est merveilleusement bien écrit. La plume est vive et les références littéraires fréquentes et toujours bienvenues.
    Robert Branche décrit courageusement et sans aucun tabou sa quête désespérée de sexe afin de ne pas se poser la seule question qui vaille : celle de sa véritable identité sexuelle.
    Ce roman autobiographique est fort et émouvant !
    Ne faites pas comme moi, n’attendez pas trop longtemps pour le découvrir...

    robert branche,jean luc romero,coming in,coming out,gay,lgbtqi

  • La mariage pour tous en Australie !

    Je souhaite beaucoup de bonheur aux LGBTQI qui, depuis ce mardi, peuvent se marier en Australie !
    L’égalité poursuit sa progression avec plus de 20 pays dont 16 en Europe qui ont légalisé le mariage pour tous !

    australie,jean luc romero,lgbtqi,gay

  • Les Australiens ont massivement voté pour le mariage pour tous: l'égalité continue sa progression !

    IMG_8260.JPG

  • Arrivée de la "Marche des donneurs" à Paris

    Pour interpeller sur l'obligation d'abstinence des gays qui souhaitent donner leur sans, Frédéric Pecharman, président du collectif Homodonneur a entrepris"La Marche des donneurs" depuis Toulouse.
    Il arrivera ce jeudi vers 19h au ministère de la santé où il avait demandé un rdv à la ministre, qui, à priori, a autre chose à faire ce jeudi et ne le recevra pas...
    Comme d'autres, j'irai bien sûr accueillir et soutenir Frédéric face au ministère.

  • Demain, retour à Montréal !

    Il y a quatre ans, j'étais le co-président d'honneur de la Fierté Montréal. Ce fut un merveilleux moment gravé à jamais dans ma mémoire et dans celle de mon conjoint.
    Demain, à l'invitation des organisterus de la Fierté, je retournerai - enfin ! - à Montréal pour intervenir à la conférence francophone sur les droits LGBTQI et bien sûr pour assister à la grande marche de la Fierté.
    C'est une grande joie de participer de nouveau à ce moment fort de la visibilité LGBTQI, l'un des plus forts dans le monde entier.
    Montréal est inconstestablement dans le Top 3 des plus grandes Marche des Fiertés LGBTQI. Celles et ceux qui militent pour l'égalité des droits, notamment les Francophones, doivent y aller au moins une fois dans leur vie.
    Vivement demain !

  • La Marche des Fiertés de Paris sur France 3

  • Serveur d'un soir au Banana Café pour "Un pot, une capote"

    Comme tous les ans, je serai serveur d'un soir au Banana Café pour l'opération "un pot, une capote", dans le cadre de la Marche des Fiertés LGBTQI.
    Dès 23h00, je vous attends donc au Banana et je serai heureux de vous servir jusque tard dans la nuit...

    GayprideBanana2017.JPG

    banana café,jean-luc romero,lgbtqi,gay,sida

  • Intervention a l'afterwork de Hornet

    A l'invitation de Christophe Martet, j'interviendrai à 20h00 à l'afterwork de Hornet pour évoquer les 52 recommandations que j'ai faites à la maire de Paris pour rendre Paris plus inclusive et la capitale des droits LGBTQI.

    CONNECT HORNET 22 JUIN.jpg

    hornet,jean-luc romero,christophe martet,gay

  • Le compte-rendu de la remise du rapport sur Paris, ville phare de l'inclusion

    La remise du rapport de la mission (lire ici), que m'avait confiée Anne Hidalgo, sur l'attractivité de Paris pour les LGBTIQ a fait l'objet d'un certain nombre d'articles de presse.
    En voici certains liens :
    Libération (ici)
    France Soir (ici)
    Têtu (ici)
    L'Obs (ici)
    BFM-Paris (ici)
    Yagg (ici)
    Le Bonbon (ici)
    CNewsMatin (ici)
    L'Express (ici)
    Le Parisien (ici)

    anne hidalgo,jean-luc romero,paris,lgbtqi,gay

  • Tous à la Marche des visibilités LGBTI de Strasbourg

    Après Lille la semaine dernière, je serai présent à la Marche des visibilités LGBTI de Strasbourg ce samedi.
    A l'invitation des organisateurs, j'interviendrai à 14h au début de la Marche. Venez nombreuses et nombreux !

    lgbti,jean luc romero,strasbourg,gay,elisabeth ramel

    lgbti,jean luc romero,strasbourg,gay,elisabeth ramel

    lgbti,jean luc romero,strasbourg,gay,elisabeth ramel

    lgbti,jean luc romero,strasbourg,gay,elisabeth ramel

    lgbti,jean luc romero,strasbourg,gay,elisabeth ramel

  • Hommage aux victimes des LGBTIphobies par "Les Oubliés de la Mémoire" à Toulouse

    Ce jeudi 8 juin, à 18h00, je participerai à l'hommage aux victimes des LGBTIphobies organisé par les "Oubliés de la Mémoire" à Toulouse.
    Un moment de recueillement et de souvenir important.

  • A la Pride de Lille

    Comme l'an passé, je serai présent à la Pride de Lille.
    L'occasion, une nouvelle fois, d'apporter mon total soutien aux associations qui luttent contre les LGBTphobies et pour l'égalité !

    lille-20171.png

    lille,jean-luc romero,pride,gay pride,gay

    lille,jean-luc romero,pride,gay pride,gay

    lille,jean-luc romero,pride,gay pride,gay

    lille,jean-luc romero,pride,gay pride,gay

  • Manifestation en soutien aux LGBTI persécutés en Tchétchénie

    A l'initiative du Mag, j'ai participé à une manifestation de soutien aux LGBTI qui sont persécutés en Tchétchénie. J'en ai appelé aux gouvernements et à l'ONU pour qu'ils se mobilisent bien plus fort notamment contre la Russie qui a fait de l'homophobie une politique d'Etat !

  • Cérémonie en l'honneur des militants LGBTI à l'Elysée

    Je me rendrai ce matin à la cérémonie organisée par le chef de l'Etat, François Hollande, au Palais de l'Elysée en l'honneur des acteurs et actrices engagés contre la haine et les discriminations anti LGBTI.
    Ce sera l'occasion de se rappeler que le combat pour l'égalité n'est pas terminé (PMA pour toutes !) mais aussi qu'en cette période troublée il faut encore se battre pour que cette grande avancée du quinquennat que sont le mariage pour tous et l'adoption pour tous peuvent être remis en cause si des candidats comme Marie Le Pen ou François Fillon sont élus...

  • Mon itw dans Garçon Magazine de Mars

    gm8 final-26-26-page-001.jpg

  • Mon interview sur Itele