Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mes loisirs

  • "Priscilla, folle du désert", le Musical le plus fou jamais réalisé !

    Vendredi soir, je suis retourné voir pour la énième fois "Priscilla, folle du désert" qui se joue actuellement au Casino de Paris.
    Jamais, une comédie musicale ne m'a donné autant de plaisir, de jubilation, d'amour. Et, en même temps, Priscilla, c'est une comédie musicale familiale qui véhicule de très belles valeurs, celles de l'acceptation de l'autre dans ses différences.
    Pour celles et ceux qui n'ont jamais entendu parler de ce show, je leur conseille de voir d'abord le film australien du même nom, sorti il y a une vingtaine d'années et qui a obtenu le prestigieuse prix du public à Cannes. Et l'Oscar des meilleurs costumes...
    Le pitch est simple : trois dragqueens partent dans un bus nommé justement Priscilla. Ils traversent l'Australie pour rejoindre un casino où ils doivent interpréter leur show. Évidemment, plein d'aventures et de mésaventures leur arrivent. Homophobie, transphobie, homoparentalite, amour impossible, tous ces thèmes sont traités dans ce spectacle. Mais, ces thèmes sont amenés avec légèreté mais efficacité. Rien, soyez-en assurés, n'est lourd ou pesant dans Priscilla.
    Cette comédie musicale basée sur les plus célèbres tubes pop et disco que chacun -jeunes et moins jeunes - connaît par cœur vous emmène dans un tourbillon de joies et d'émotions rares. 
    Claude Cyndecki, le courageux Coco, a pris vraiment beaucoup de risques en produisant ce show. Imaginez : un vrai bus sur scène - Priscilla, oblige ! - , plus de 300 costumes, 30 artistes sur scène, un nombre de décors incalculable...
    Aller voir Priscilla, c'est, croyez-moi, s'assurer des moments de bonheur et de jubilation inédits pour un tel spectacle.
    Jamais, je n'ai écrit une aussi élogieux commentaire pour un show.
    Tout simplement parce que je ne veux pas vous faire rater un merveilleux moment de folie.
    Priscilla se joue jusqu'au 16 octobre. 
    Ne ratez donc pas le Musical le plus fou jamais réalisé... au risque de le regretter longtemps et ... follement !

    priscilla,jean luc romero,musical

    priscilla,jean luc romero,musical

    priscilla,jean luc romero,musical



  • La femme au tableau, un film surprenant et passionnant !

    La lecture du merveilleux livre de Valérie Trierweiler «  Le secret d’Adèle » m’a vraiment donné l’envie d’en connaître davantage sur le plus célèbre tableau du peintre autrichien Gustav Klimt, son premier portrait d’Adèle (il en peindra un second).
    Récemment, j’ai donc regardé le film « La femme au tableau » qui raconte l’histoire vraie et très émouvante de la descendante d’Adèle, Maria Altmann, qui a tout mis en œuvre pour récupérer ce tableau qui avait été volé par les nazis durant la guerre et qui, ensuite, est devenu le fleuron du célèbre musée Viennois du Belvédère.
    Ce film, qui alterne séquences sur l’histoire d’Adèle et de sa famille et le combat de sa nièce, est palpitant et passionnant.
    Les nazis ont en effet confisqué des milliers d’œuvres d’art et ce film raconte comment certains ont dû se battre avec l’énergie du désespoir pour simplement recouvrer le bien de leur famille.
    En cela, l’histoire de la nièce d’Adèle est spectaculaire car elle démontre comment il a fallu batailler contre l’Etat autrichien qui ne voulait pas se séparer du tableau qu’il considérait être la « Joconde » de l’Autriche.
    Je vous laisse voir ce film ou lire cette histoire incroyable. Sachez en tous cas, que désormais le portrait d’Adèle est visible en permanence à New York !
    Un film que je vous encourage à voir pour mieux comprendre la spoliation culturelle systématique et massive mise en œuvre par les nazis. A noter une interprétation exceptionnelle d’Helen Mirren dont on se rappelle l’immense prestation dans The Queen…

    gustav klimt,jean-luc romero,valérie trierweiler,maria altmann,helen mirren

  • "Les fantômes du 3e étage" de Bernard Thomasson, une ode à l'amitié !

    J'achève "Les fantômes du 3e étage" de Bernard Thomasson, le dernier roman du journaliste de France Info en charge des week-ends et de la culture.
    J'avais adoré son premier roman "Ma petite Française" et je n'ai pas été déçu par son dernier. Au contraire !
    D'abord, ce livre se déroule à Miami. En cette rentrée, ce roman m'a donc replongé avec plaisir dans mes vacances d'été en Floride. Revoir tous ces lieux que je connais si bien et que j'aime depuis longtemps a été un vrai dépaysement. Un vrai retour en ce début d'août 2017 où, outre les plages, nous arpentions quotidiennement les rues de Miami Beach, Collins, Ocean drive, Washington, Lincoln...
    J'ai aussi beaucoup appris sur Miami et sur ses origines. Bernard Thomasson connaît bien cette ville où il se ressource tous les ans, on sent qu'il l'a arpentée dans tous les moindres recoins. Il a dû faire aussi de sacrées recherches.
    Mais l'essentiel n'est pas là. 
    C'est évidemment l'histoire de ce roman qui bouleverse. 
    Ce livre se veut un roman sur l'amour, l'amitié et sur ce temps qui passe si vite. Trop vite pour l'auteur qui s'y intéresse vraiment beaucoup au fil des pages.
    Comme toujours, je ne vous raconterai pas l'histoire. Je souhaite juste vous donner envie de lire ce livre qui vous plongera dans l'univers excitant mais aussi dangereux de Miami et vous séduira par cette explosion de sentiments qu'il suscite. Car ce livre au final, c'est une ode à l'amitié !

    bernard thomasson,jean luc romero,miami,le seuil,south beach

  • « Le secret d’Adèle » de Valérie Trierweiler, un amour caché sublime et bouleversant !

    J’ai commencé les lectures de mon été par les Mémoires d’Hadrien de l’extraordinaire Marguerite Yourcenar et je termine par le bouleversant livre de la courageuse Valérie Trierweiler.
    Tous ces livres m’auront fait passer de merveilleux moments estivaux et terminer par « Le secret d’Adèle » fut un choix judicieux.
    J’avais déjà vu le tableau « La Dame en or » de Gustav Klimt mais je ne connaissais ni l’histoire du peintre, ni bien sûr celle qui a inspiré ce tableau si célèbre.
    D’abord, j’ai vraiment beaucoup appris avec ce livre, sur Vienne, sur sa vie intellectuelle bouillonnante et politique au début du 20ème siècle et bien sûr sur le peintre Gustav Klimt.
    Mais, j’ai surtout été totalement bouleversé par cette histoire d’amour secrète entre le peintre et son modèle - il peindra Adèle à deux reprises.
    Ce livre est bien sûr un roman et cette histoire est merveilleusement imaginée, mais elle paraît tellement crédible grâce aux nombreuses recherches et sources sur lesquelles l’auteure s’appuie.
    Je ne vous raconterai bien sûr pas l’histoire de ce roman, je ne peux gâcher l’immense plaisir que vous aurez à vous immiscer dans cette incroyable passion amoureuse. Une passion souvent destructrice mais qui fait forcément rêver ! Vivre un amour fou, même impossible,  donne tout son sens à une vie.
    Incontestablement, je peux vous assurer que, dès que vous ouvrirez ce livre, vous n’arriverez plus à le refermer. Ce roman, outre d’être merveilleusement écrit, vous emporte dans la profondeur de vos propres sentiments.
    L’histoire de cet amour caché est sublime. Bouleversante.
    Ne la ratez pas… Vraiment !

  • La La Land ... un film rare et envoûtant

    Si vous suivez ce blog, vous savez que je suis un fou de comédies musicales. Encore cet été, j'ai eu la chance de revoir "Le fantôme de l'opéra" et de voir la nouvelle version de Broadway de "Hello Dolly": deux merveilleux musicals !
    Et, pourtant, je n'avais pas encore vu le film "La La Land" qui a pourtant raflé tant de prix et attire les spectateurs du monde entier.
    C'est dans l'avion que j'ai pu enfin voir ce merveilleux film ! Comment ai-je pu attendre si longtemps pour le visionner et aussi pour apprécier le - trop ? -merveilleux livret musical ?
    Je suis entré totalement dans ce film et me suis enivré dès le départ de sa musique si envoûtante !
    À peine sorti de l'avion, j'ai du télécharger l'album sans attendre de récupérer ma valise. C'était une nécessité vitale. La musique envahissait mon cerveau au point de m'en rendre totalement dépendant.
    Je ne raconterai pas le pitch de ce film aux rares inconscients, fous comme moi de comédies musicales, qui ne l'ont pas encore vu. Je leur dis, je vous dis : courez voir La La Land... un film rare et envoûtant !

  • "Arrête avec tes mensonges" de Philippe Besson : "un livre tout en émotion !

    En lisant le dernier Besson, j'ai été renvoyé brutalement à ma jeunesse. Sans m'y être préparé... Ma jeunesse au placard dans le Pas-De-Calais, à Béthune, où dans les années 80, il était - est toujours ? - si difficile d'assumer sa différence.
    Certes, la jeunesse de Philippe Besson est plus récente et il ne l'a pas vécu dans les Hauts-de-France, mais en Charente. À Barbezieux plus exactement, cette ville que j'ai bien connue lors de mon 1er job auprès d'un député de la Charente qui comprenait dans sa circonscription cette fameuse ville de Barbezieux.
    Béthune, Barbezieux ont ceci en commun qu'il y reste toujours difficile d'assumer, ado, sa différence. En tous cas, c'était le cas pour Besson jeune comme pour moi. 
    Ce roman - mais est-ce vraiment une fiction ? - est déchirant. Son écriture est efficace et sert cette histoire à la fois bouleversante et tragique.
    Elle nous rappelle la difficulté de vivre et assumer son homosexualité et que cette différence peut parfois conduire à la mort.
    Un livre que je vous conseille. 
    Un livre tout en émotion !

  • Back to Béthune...

    Je n'ai pas pu souhaiter les 87 étés de maman le 12 août dernier...
    Je ferai donc ce samedi une escapade à Béthune, ma ville de naissance, pour revoir ma maman et l'encourager dans son combat contre la maladie.
    Heureux de retrouver aussi ma région d'origine...

    12 aout 2010 80 ans mamanjl.jpg

  • "L'affaire Cendrillon", un excellent livre d'été !

    Oui, ce n'est évidemment pas le livre de ma vie - c'est bien "Mémoire d'Hadrien" de l'immense Marguerite Yourcenar que je lisais encore hier - mais l'affaire Cendrillon de Mary Higgins Clark et Alafair Burke est un excellent livre d'été ! 
    L'écriture des deux auteures est fluide comme le veut un roman policier.
    L'intrigue est palpitante et c'est dans les dernières pages que vous découvrez bien sûr que le seul que vous ne pouviez soupçonner est forcément le coupable !
    Mais je n'en dis pas plus.
    Si vous êtes encore en vacances ou si vous avez besoin d'une lecture divertissante, ce livre est pour vous !
    Je vous le  recommande...

  • "Mémoires d'Hadrien", chef d'œuvre de Marguerite Yourcenar à lire, ou à relire...

    Je ne sais pas combien de fois, j'ai lu les Mémoires d'Hadrien, mais cet été, quand le rythme militant s'est un peu ralenti, j'ai eu le besoin irrésistible de relire le chef d'œuvre de la si remarquable, Marguerite Yourcenar.
    Ce livre me désintoxique, à chaque lecture, de la vie à cent à l'heure que je vis, que nous vivons dans nos sociétés modernes.
    On n'a plus le temps de se poser, de se questionner sur l'essentiel, sur le but de nos vies.
    Ce roman historique se veut être les mémoires - très documentées - d'un grand empereur qui perdant, peu à peu, ses dernières forces se penche sans concessions sur ce qu'a été son œuvre, sur son héritage politique et plus globalement sur le sens de sa vie et celui de sa mort qu'il veut apprivoiser mais qu'il laissera venir pour ne pas déroger à son devoir de chef d'Etat.
    Ces mémoires d'un des empereurs romains les plus humanistes - il n'hésitait pourtant pas à éliminer physiquement ses adversaires ! - sont une leçon.
    Une leçon de réflexion, une leçon que nous devrions tous avoir sur le sens de notre vie. Et pas seulement au moment de déposer les armes.
    Ce texte ciselé par notre première académicienne oblige à penser à réfléchir sur l'amour, l'amitié, au sens de nos actions, à l'importance du plaisir et au sens à donner à notre mort.
    Durant ces jours que je passais dans la chaleur tropicale de la Floride, cette lecture m'a procuré de merveilleux moments. Des moments qui m'ont permis, à mon tour, de réfléchir au sens de la vie... de ma vie.
    Première décision : je ne me séparerai plus de ce livre. Il sera toujours à mon chevet pour me rappeler que pour bien mourir, il faut avoir bien vécu...
    Un chef d'œuvre à lire ou relire ...

  • Un peu de vacances...

    Après un premier semestre très chargé tant pour mes activités associatives qu'électives, je pars me reposer un peu avant d'intervenir mi août à la conférence francophone sur les droits humains LGBTQI à MontréaL
    Une période que je vais utiliser pour lire - enfin ! - et profiter tout simplement des petits bonheurs de la vie.
    Je souhaite à celles et ceux qui partent en vacances de très beaux moments partagés. Je pense aussi à ceux qui ne pourront partir et notamment aux personnes très malades.
    Bel été à toutes et tous !

    usa,jean-luc romero,canada,montréal

  • Bon 14 juillet !

    C'est notre fête nationale.
    L'occasion de se rappeler que nous sommes une des trop rares démocraties de notre planète. Il s'agit de ne pas l'oublier et d'entretenir la flamme de notre régime républicain et laïc.
    Je vous souhaite de passer une belle fête nationale avec comme toujours, en ce pont, une pensée pour les personnes isolées et les grands malades car la souffrance ne fait pas, elle, de pont. Jamais...

  • Tous aux bals des pompiers !

    Avec les feux d'artifice, les bals des pompier sont un incontournable de notre fête nationale du 14 juillet ! Y aller, c'est la certitude de s'y amuser, mais aussi de dire sa reconnaissance à celles et ceux qui nous protègent au quotidien.
    En ce qui me concerne, avec les élus de Paris 12, nous irons au bal des pompiers de la caserne de Reuilly. De beaux moments en perspective.

  • Un nouvel été, un de plus !

    Ce 30 juin, je gagne un nouvel été !
    Je commence à en avoir quelques uns...
    Mais celui-ci sera marquant car il coïncide avec le lancement de l'ADMD Tour. Sans le savoir, les jeunes de notre association me font un beau cadeau ! C'est en effet une grande fierté de voir notre cause portée par les plus jeunes !

  • Priscilla, folle du désert, courez-y !!! La comédie musicale qui rend heureux ou ... heureuse !

    Depuis jeudi, Priscilla, folle du désert, la comédie musicale la plus déjantée est de retour au Casino de Paris après quelques jours d'absence.
    Il ne faut pas rater ce Musical qui a, en plus, vraiment beaucoup de sens.
    Le courageux producteur Claude Cydecki a pris beaucoup de risques pour produire ce spectacle étourdissant, tant il veut faire passer le message de la tolérance et de l'acceptation.
    J'y retournerai ce soir...
    Vraiment, réservez et allez rêver et vous éclater avec le monde merveilleux de Priscilla ! La comédie musicale qui rend heureux, ou heureuse...

    Affiche2.JPG

    PriscillaParis.JPG

  • Escapade en Tunisie...

    Quelques jours de repos en Tunisie. Nous en avons bien besoin.
    Je continue à aller dans ce pays qu'il faut encourager dans sa démocratisation.
    Mais, je profiterai bien sûr de ce séjour priver pour continuer à plaider pour mes amis de Shams qui luttent avec courage pour la dépénalisation de l'homosexualité dans ce pays alors que récemment encore un réalisateur a été arrêté et qu'on a voulu le soumettre à un test anal, ce qui est considéré comme une torture !

  • Première de la comédie musicale Priscilla, reine du désert au Casino de Paris

    J'aurai à peine le temps de rentrer de mes réunions militantes de Lyon... Mais je ne pouvais absolument pas rater la première de "Priscilla Folle du désert" au Casino de Paris. 
    Cette comédie musicale est inspirée du film couronné à Cannes avec les merveilleux acteurs Terence Stamp, Hugo Weaving et Guy Pearce.
    Avec Michel du Banana et Christophe, nous ne savons plus combien de fois nous avons vu la comédie musicale entre Londres, Stockolm, Milan ou encore Madrid. J'ai d'ailleurs parlé de cette comédie musicale dans mon livre Homopoliticus. Je suis très reconnaissant au génial producteur Claude Cyndecki (en photo à mes côtés devant le légendaire bus) de produire Priscilla en France. Je sais qu'il prend de gros risques financiers tant ce spectacle est coûteux.
    C'est sûrement la comédie musicale la plus déjantée et elle a surtout beaucoup de sens... Ne la ratez pas ! Un moment de bonheur, de tolérance et de joie assuré... Et ne riez pas de ma coiffe... C'est celle que portera l'un des 3 héros de cette si belle histoire!

    priscilla,jean-luc romero,trans

    priscilla,jean-luc romero,trans

    priscilla,jean-luc romero,trans

  • A voir Jérémy Lorca dans "Bon à marier" au Théâtre du Gymnase !

    Ce soir, je serai très heureux de me rendre au premier one-man-show de Jérémy Lorca qui joue au Théâtre du Gymnase "Bon à marier" jusqu'au 30 mars prochain.
    Celui qui est qualifié de "Bridget Jones au masculin" a déjà fait ce show avec succès à la Comédie des boulevards puis en tournée.
    N'hésitez donc vraiment pas à aller l'applaudir. Bon moment assuré !

  • Ne pas rater "Pleins feux" sur France 2 avec Line Renaud

    Ce soir, à l'invitation de mon amie Line Renaud, j'assisterai à la dernière de sa pièce "Pleins Feux". C'est une grande joie de revoir notre Line nationale sur scène et vous pourrez aussi tous en profiter car la pièce est diffusée ce soir en direct à 21h sur France 2.
    Ne la ratez pas !

    line renaud,jean-luc romero,pleisn feux,paris

  • Ma (notre) trève des confiseurs...

    Avec mon époux, nous allons un peu profiter ensemble de cette fin d'année.
    Je vous souhaite aussi de pouvoir partager de beaux moments avec vos proches. C'est cela l'essentiel.
    Nous resterons en contact grâce aux réseaux sociaux sauf du 30 décembre au 1er janvier où je n'y aurais pas accès...
    En tous cas passez toutes et tous une merveilleuse fin d'année... Et oubliez les tracas et les horreurs que nous avons vécues encore en 2016...
    Cependant, on n'oublie pas les victimes. Elles sont dans nos cœurs ! Pour toujours...
    Belle fin d'année...