Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

usa

  • Un peu de vacances...

    Après un premier semestre très chargé tant pour mes activités associatives qu'électives, je pars me reposer un peu avant d'intervenir mi août à la conférence francophone sur les droits humains LGBTQI à MontréaL
    Une période que je vais utiliser pour lire - enfin ! - et profiter tout simplement des petits bonheurs de la vie.
    Je souhaite à celles et ceux qui partent en vacances de très beaux moments partagés. Je pense aussi à ceux qui ne pourront partir et notamment aux personnes très malades.
    Bel été à toutes et tous !

    usa,jean-luc romero,canada,montréal

  • Avec l’arrêt de la Cour Suprême des USA, le mariage pour tous, bientôt ailleurs ?

    En décidant par 5 voix contre 4, que le mariage pour tous devait être étendu aux 50 Etats, la Cour Suprême des Etats-Unis a fait des USA le 21ème pays consacrant l’égalité entre homosexuels et hétérosexuels. Une énorme avancée pour les droits civiques.
    Barack Obama a immédiatement réagi « la décision d’aujourd’hui nous donne l’espoir qu’un vrai changement est possible ! »
    Cette décision est bien sûr importante pour les Etats-Unis car elle supprime une inégalité entre Etats car seuls 36 Etats sur 50 donnaient jusqu’alors les mêmes droits aux couples gays.
    Au-delà des USA, cette décision aura aussi un impact international.
    Les Etats-Unis sont la plus grande puissance mondiale. Que ce pays dise que l’égalité devant le mariage ne souffre pas d’exceptions est un signal fort. Très fort !
    Un signal fort aux pays qui continuent à pénaliser l’homosexualité - bravo au Mozambique qui vient de dépénaliser l’homosexualité ! – voire condamnent à mort pour homosexualité !
    Un signal fort aux pays démocratiques qui continuent à discriminer les LGBT. L’évolution de l’Allemagne sera d’ailleurs intéressante à suivre !
    Il est en effet possible que cette décision fasse boule de neige et entraine de nouveaux pays dans la voie de l’égalité.
    Cette décision doit, en tous cas, être l’occasion de relancer le débat sur la dépénalisation universelle de l’homosexualité qui avance beuin trop longuement à l’ONU…

     

  • Invité d'Europe 1 à 11h05 sur la fin de vie et Brittany Maynard

    Vers 11h05, je serai l'invité du Direct de la santé animé par Jean-Marc Morandini sur Europe 1.
    Nous reviendrons sur la mort de la jeune Brittany Maynard, cette américaine de 29 ans, atteinte d'un cancer foudroyant et qui a choisi de mourir dans la dignité en Oregon où le suicide assisté est légal.
    Je reviendrai aussi sur le débat sur la fin de vie et le dernier sondage de l'Ifop qui indique que 96% des Français sont favorables à la légalisation de l'euthanasie. 96%...

    europe 1,jean-luc romero,brittany maynard,jean-marc morandini,admd,euthanasie,usa

  • Avec la Virginie, 19 Etats américains autorisent le mariage pour tous !

    Un de plus.
    Depuis quelques mois, l’égalité progresse très rapidement aux Etats-Unis.
    Une cour d’appel fédérale s’est opposée à l’interdiction des mariages de couples de même sexe en Virginie.
    Désormais, 19 Etats américains et Washington DC ont franchi le pas de l’égalité et on sent que ce mouvement n’est pas prêt de s’arrêter.
    Alors que je suis aux Etats-Unis, je me réjouis du nouvel échec des antis choix et des amis de Christine Boutin…

     

  • Rencontre avec Stuart Milk, neveu d'Harvey Milk

    A l'invitation de Thomas Fouquet-Lapar, porte-parole de l'Inter-LGBT, et de l'ambassade des Etats-Unis à Paris, avec une dizaine de personnalités investies dans l'égalité des droits, je recontrerai ce vendredi matin Stuart Milk, neveu du 1er élu ouvertement homosexuel, Harvey Milk.
    C'est un grand honneur de rencontrer Stuart qui, outre d'être le neveu d'un héros de la cause gay, est aussi un militant très actif de l'égalité des droits.stuart milk,jean-luc romero,harvey milk,san francisco,usa,paris,homosexualité,gay

    stuart milk,jean-luc romero,harvey milk,san francisco,usa,paris,homosexualité,gay

    stuart milk,jean-luc romero,harvey milk,san francisco,usa,paris,homosexualité,gay

  • Hawaï, 15ème Etat des Etats-Unis à autoriser le mariage pour tous !

    L’égalité des droits poursuit son chemin sans faiblir.
    Hier, Hawaï est devenu le 15ème Etat à l’égaliser le mariage des conjoints de même sexe. La semaine dernière le Sénat de cet Etat avait voté cette mesure avec une très grande majorité. La chambre des Représentants a adopté aussi ce texte.
    C’est une excellente nouvelle pour les militants de l’égalité !

     

  • « Chaque Américain doit pouvoir épouser la personne qu’il aime » Barack Obama

    La semaine dernière, sur son compte Twitter, le président américain a réaffirmé son soutien déterminé à l’ouverture du mariage aux conjoints de même sexe.
    Alors que la Cour suprême commençait ses travaux sur la proposition 8 et la loi fédérale de défense du mariage qui s’oppose au mariage gay, Barack Obama a eu ce bel et évident tweet : « Chaque Américain doit pouvoir épouser la personne qu’il aime ! »
    Que dire de plus ?
    Neuf Etats américains et Washington DC autorisent le mariage aux LGBT mais de nombreux Etats ont voté une loi interdisant le mariage des conjoints de même sexe.
    Aujourd’hui, l’opinion américaine est prête, le président y est favorable. Bien des éléments sont enfin réunis pour que les Etats-Unis rejoignent les pays reconnaissant l’égalité des droits.

    barack obama,jean-luc romero,homosexulaité,usa,france,politique

     

  • Obama réélu, c’était impossible : il l’a fait !

    On nous avait dit que la réélection d’Obama était impossible, qu’en période de crise, un chef d’Etat en pouvait qu’être battu.
    Au moment de la défaite de Nicolas Sarkozy, on a particulièrement entendu cette antienne. Idée d’ailleurs pas très sympathique pour François Hollande dont l’élan qui l’a porté à la présidence était ainsi nié.
    Barack Obama prouve que lorsqu’un homme politique a du courage, il peut être réélu.
    Quand le président américain a lancé la réforme de la santé pour permettre aux plus démunis d’être soignés, le parti Républicain a employé tous les moyens pour empêcher cette réforme essentielle qui a fini heureusement par être validée par la Cour Suprême.
    De même, en se prononçant pour l’ouverture du mariage aux conjoints de même sexe, beaucoup de ses amis politiques pensaient que cela déclencherait sa défaite électorale.
    Il a tenu sur des idées courageuses et il a gagné. Mieux, il a triomphé avec panache en ayant des mots inimaginables en France. Il a, non seulement, salué son adversaire mais a même annoncé qu’il le verrait prochainement et qu’il travaillerait avec lui. Bel exemple de démocratie apaisée.
    Enfin, vous ne pourrez empêcher le militant pour l’égalité des droits que je suis de se réjouir triplement. Aujourd’hui, l’élection d’Obama donne l’espoir aux homosexuels d’accéder à l’égalité des droits. Aux USA, mais aussi ailleurs.
    Hier, la cour constitutionnelle espagnole a validé définitivement le mariage pour tous en Espagne.
    Enfin, ce matin était présenté le projet de loi français permettant le mariage aux conjoints de même sexe comme le président Hollande s’y était engagé.
    Aujourd’hui, c’est donc un jour de fête pour bien des démocrates humanistes mais aussi pour les homosexuels du monde entier que Barack Obama n’a pas oublié de citer dans son discours de nouveau président !
    Good luck Mr President !

    barack obama,jean-luc romero,usa,gay,françois hollande

  • Le retour à l’ordre moral de Mitt Romney !

    Le choix du héro du Tea Party pour le ticket républicain à l’élection présidentielle par Mitt Romney n’est pas rassurant pour celles et ceux qui pensent que les progrès sociétaux sont linéaires et qu’il est difficile voire impossible de revenir en arrière sur des droits tels que l’accès à la santé ou le droit à l’avortement.
    De même, la plate-forme adoptée par les 2286 délégués à la convention du Parti Républicain la semaine dernière à Tampa n’est pas très réjouissante !
    Ils veulent ainsi réformer Medicare qui assure une couverture santé aux plus de 65 ans en distribuant des bons qui permettent aux seniors de s’assurer… On sait ce qu’il adviendra. Les compagnies d’assurance assureront celles et ceux qui ont le moins de risques laissant les grands malades vieillissants sans protection sociale… Terriblement inquiétant.
    Sur l’IVG, les Républicains prônent une réforme constitutionnelle qui interdirait tout avortement même après un viol !

    mitt romney,jean-luc romero,tea party,usa,politique


    Sur l’ouverture du mariage, même procédure : un mariage serait défini parla Constitutioncomme celui d’un homme et d’une femme... remettant ainsi en cause les législations des 8 Etats américains qui autorisent les mariages de même sexe…
    Avec les propositions des Républicains, c’est le retour à l’ordre moral et l’abandon des plus faibles qui est programmé… De quoi avoir de vraies inquiétudes quand on connaît l’influence des Etats-Unis à travers le monde !

  • L’émouvant « coming out » d’une ancienne élue de Seattle

    Cheryl Chow, ancienne conseillère municipale de Seattle, a fait son coming out tout récemment. A 66 ans, atteinte d’un cancer en phase terminale, elle refuse de partir sans dire sa vérité. 
    « J’ai eu peur pendant plus de 60 ans, et ce sont 60 années perdues » assure cette courageuse femme qui conclut : « Si je peux aider ne serait-ce qu’un enfant à ne pas se sentir mal ou à ne pas se suicider parce qu’il est homo, alors j’aurai remporté ma dernière croisade. »
    Une révélation particulièrement utile au moment où le président Obama est attaqué pour être désormais favorable à l’ouverture du mariage aux conjoints de même sexe.

  • Back to Paris !

    Après un mois absent de la capitale – un record pour moi ! – me voici de retour à Paris. A peine le temps de se poser, de consulter le courrier et signer les parapheurs car demain départ pour la Rochelle !

    paris,jean-luc romero,france,usa,new york

  • Vers un monde sans sida ?

    Les bonnes choses ont une fin. Ces deux jours et demi passés à New York sont terminés. Il est vraiment temps de rentrer à Paris après un mois intense passé en Amérique du Nord entre USA et Canada. Congrès international sur le sida à Washington, vacances et bien sûr l’intense semaine de la fierté à Montréal m’ont permis de combiner engagement militant et légitime repos. Je repars rempli de beaux souvenirs et d’espoir aussi. Depuis le congrès de Washington, je pense vraiment qu’on peut un jour faire disparaître le sida si on s’en donne les moyens… La balle est dans le camp des politiques !

  • Départ pour New York

    Après cette passionnante mais épuisante semaine de la Fierté de Montréal, je vais reprendre deux jours de repos avant de retourner dans le chaudron de mes nombreuses activités militantes, professionnelles et électives, notamment dès le 24 août où j’ai été invité à intervenir aux universités du PS à La Rochelle. Avant de rentrer à Paris, je suis heureux de retourner dans cette magnifique ville de New York qui était, je le rappelle, encore interdite aux 34 millions de séropos jusqu’en 2010…

    new york,jean-luc romero,usa,paris,canada,montréal,france

  • Fin des vacances : départ pour Montréal !

    Mes 15 jours de vacances ont filé à la vitesse de la lumière… Mais comment se plaindre quand tant de personnes n’ont pas eu ma chance ? Je quitte aujourd’hui les Etats-Unis pour rejoindre Montréal où je serai, une semaine durant, l’un des deux présidents d’honneur de la Fierté Montréal 2012. J’aurai l’occasion de vous en parler dès demain !

    usa,jean-luc romero,montréal,québec,canada

  • Spots de campagne aux USA : les bas fonds de la politique !

    Ma présence sur le sol américain depuis plus de 15 jours m’a permis de suivre les spots de publicité faits par les deux candidats à l’élection présidentielle ou par les comités d’action politique qui les soutiennent.
    En France, ce style de publicité est interdit comme l’affichage commercial. Je pensais que notre législation était rétrograde mais après avoir vu les spots politiques aux Etats-Unis des soutiens à Barack Obama et Mitt Romney, je crois qu’il est urgent de ne pas copier nos amis américains !

    barack obama,jean-luc romero,mitt romnez,usa,politique,france


    Outre le fait que les comites d’action politique peuvent dépenser sans limites, le niveau des spots est désespérant de méchanceté, de mauvaise foi et de vulgarité. Et là, même si ma préférence politique pour Obama est une évidence, force est de constater que les coups bas viennent des deux côtés. Démocrates et Républicains rivalisent de mauvaise foi. Résultat, la côte de popularité des deux candidats ne cesse de baisser !

    barack obama,jean-luc romero,mitt romnez,usa,politique,france


    Ces spots où l’adversaire est littéralement caricaturé ne font que salir la politique. Ils ne donnent pas une information puisqu’ils caricaturent. Avec un tel déluge de spots, pas étonnant que prés de la moitié des américains ne se déplacent pas pour voter...
    Dommage pour la démocratie américaine !

  • Un été sur Twitter !

    Même si la période estivale est propice pour faire un long break et se reposer, difficile cependant de ne pas suivre l’actualité et de ne pas se tenir informé de l’état du monde et de notre pays. Force est de constater que Twitter est devenu un moyen efficace de suivre l’actu car désormais c’est souvent là que sont annoncées les bonnes ou mauvaises nouvelles, importances ou futiles.
    Même si ce réseau n’échappe pas à la désinformation, il est devenu bien plus réactif que le réseau traditionnel d’informations qui réagit souvent bien après – vérification de l’info oblige…
    Loin de la France, je me suis très souvent connecté sur Twitter pour connaître les dernières news, suivre le macabre feuilleton de la Syrie, commenter la conférence internationale sur le sida à Washington, me réjouir des résultats de nos champions aux JO… Rassurez-vous, je n’ai pas non plus passé tout mon temps libre sur ce réseau. Mais j’en ai aussi profité pour répondre plus régulièrement aux twittos qui m’interpellent. Ce ne fut pas le moins intéressant ! D’ailleurs, pour me suivre, retrouvez mon profil (ici). A tout de suite sur Twitter !

    twitter,jean-luc romero,usa,france

     

  • Un peu de repos...

    Après une année bien chargée, je vais prendre une quinzaine de jours de repos. Comme je suis l'un des deux présidents d'honneur de la Marche des Fiertés LGBT de Montréal, début août, je vais passer ces moments de détente ici aux USA et éviter un aller-retour aussi fatiguant qu'inutile.
    Je vous souhaite à toutes et tous un bel été.

    washinton, jean-luc romero, miami, usa

  • 8ème chronique pour Yagg : Merci !

    Ce vendredi s’est achevée la XIXème conférence internationale sur le sida qui se déroulait depuis une semaine à Washington. Une séance de clôture presque franco-américaine puis qu’outre Bill Clinton et Nancy Pelosi y intervenaient les Français Françoise Barré-Sinoussi, Michel Kaztchkine et Bertrand Audoin.
    Flashback. A la sortie de l’avion, la première impression fut forte de se retrouver dans la capitale américaine pour de nombreux activistes - relire ma 1èrechronique -, qui, il a y a deux ans encore, n’avaient pas encore le droit de fouler le sol américain… D’ailleurs, la plupart des orateurs en ouvrant leurs interventions se félicitaient systématiquement que les Etats-Unis aient enfin mis fin aux discriminatoires mesures d’entrée et d’installation imposées aux 35 millions de personnes séropositives qui vivent dans le monde. Cependant les travailleurs du sexe et les usagers de drogues n’ont pas eu le droit de rejoindre les USA pour participer à ce congrès : une honte ! Et une tâche à la réussite de cette grande manifestation.

    washington,jean-luc romero,yagg,sida,aids,bilel clinton,politique,santé,france,usa


    Cette chronique pour Yagg était une vision personnelle et subjective de ce congrès. Elle n’évoquait pas l’aspect très médical et scientifique. C’était un choix car j’estime qu’il y a des gens bien plus compétents qui s’exprimaient à ce sujet comme Charles Roncier de Vih.org sur Yagg. J’ai essayé de vous relater ce qui me marquait avec un prisme sur les événements liés à notre pays car mes équipes du CRIPS animaient le stand France.
    Alors quelles conclusions de cette semaine à Washington alors que je reviens de la séance de clôture ?
    1)      D’abord les chiffres. Insolents de cruauté. Il faut les marteler pour que personne ne relâche la garde.
    34,2 millions de personnes vivent avec le sida dans le monde. 8 millions ont un traitement mais 7 millions qui en ont un besoin urgent en sont privés et meurent dans l’indifférence de bien des pays riches. En 2011, 2,5 millions de personnes ont été contaminées à travers le monde dont 330 000 enfants comme l’a rappelé la prix Nobel Françoise Barré-Sinoussi. Encore 1,7 million de personnes sont mortes l’année dernière…

    washington,jean-luc romero,yagg,sida,aids,bilel clinton,politique,santé,france,usa


    2)      Au-delà des chiffres insupportables, ce congrès a été marqué par le retour du politique.
    On sait qu’aujourd’hui, on peut inverser la tendance de l’épidémie voire la faire disparaitre dans 30 ou 40 ans. Pour cela, il faut de la volonté politique et des moyens. Hilary Clinton en annonçant l’augmentation de la contribution américaine contre le sida a donné un signe à la communauté internationale. Le discours du président français annonçant qu’une partie de la taxe sur les transactions financières serait affectée au développement et au sida est une autre bonne nouvelle comme cela a encore été souligné à la séance de clôture de la conférence. Bémol : à ce jour, comme l’a confirmé Marisol Touraine seuls 9 pays ont annoncé leur volonté de suivre la France.
    La France justement, outre le message vidéo du président de la République qui a été très apprécié, la présence de deux ministres à cette conférence est une  première. La France reprend sa place dans les grandes nations engagées, car le sida se soigne aussi par la politique. Même si les activistes auront été très déçus que la ministre de la santé ne lève toujours pas l’interdiction des soins conservation opposée aux morts du sida…
    La fin des restrictions d’installation des personnes séropositives aura souvent été abordée et, encore, durant la séance de clôture avec Bill Clinton et la leader des Démocrates à la chambre des représentants Nancy Pelosi.

    washington,jean-luc romero,yagg,sida,aids,bilel clinton,politique,santé,france,usa

    Avec ELCS, j’ai porté cette question depuis des années. Longtemps dans une grande indifférence. Le fait que cette conférence se passe dans un pays qui avait ce genre de restrictions a rappelé que cela constitue une terrible atteinte aux droits humains. Durant cette conférence, Michel Sibidé a annoncé que la Moldavie et la Corée du Sud levaient ces interdictions. Il faudrait bien vérifier que cela est effectif car des activistes de ces pays en doutent…
    3)      Durant cette semaine, on a aussi beaucoup parlé prévention combinée, TASP, PREP, dépistage rapide.
    4)      Enfin, la question des droits humains a fait l’objet d’un traitement prioritaire.
    Sérophobie, transphobie et homophobie sont  clairement des obstacles à une prévention efficace, pragmatique et non-idéologique. Tout comme les lois répressives concernant les travailleurs du sexe ou les usagers de drogue. Soyons clairs, la situation à l’international mais aussi en France est dramatique : on a plus peur du malade que de la maladie ! Cela doit être notre priorité !
    A la fin de cette conférence, en écrivant ces lignes, je me dis décidemment que tout est politique. On se rend compte que c’est au politique de porter les choses, d’accompagner les acteurs de cette lutte. Le VIH/sida se nourrit clairement de l’absence de volontarisme politique, sachons ne jamais l’oublier ! Les activistes n’oublient pas !
    Tout est politique : si on veut en finir avec le sida, c’est possible. Pour arriver à cet objectif qui, il y a quelques années, paraissait totalement impossible, il est nécessaire qu’une mobilisation politique de très grande ampleur se fasse jour ; personnellement j’y crois. Ce sera d’ailleurs le thème des prochains Etats Généraux des Elus Locaux Contre le Sida : « les politiques veulent-ils vraiment en finir avec le sida ? ».
    Je quitte cette conférence avec énormément d’idées en tête, de la fatigue et surtout le moral gonflé à bloc. La conférence, c’est vraiment un concentré de militantisme et d’activisme, un lieu qui bouillonne, qui créée, qui échange, qui vit et crie. Moi qui suis touché depuis près de plus de 25 ans, je vous avoue que c’était très fort. Mais rassurez-vous je ne verse pas dans l’euphorie. Pourquoi ? Parce que La 20eConférence est annoncée en juillet 2014 en Australie, soit dans un pays qui discrimine les séropositifs en restreignant leur liberté d’établissement. Bien évidemment, comme je l’ai écrit hier sur Yagg, j’ai interpellé l’IAS afin de savoir quelles démarches avaient été entamées auprès du gouvernement australien afin que cette discrimination cesse. Il serait très étonnant que l’IAS, dont je sais bien tout l’intérêt qu’elle porte à cette question, ne se saisisse pas très vite de cette question.

    washington,jean-luc romero,yagg,sida,aids,bilel clinton,politique,santé,france,usa


    Voilà, merci encore à Yagg et à Christophe Martet de m’avoir permis de m’exprimer et de vous faire vivre  cette Conférence ! Dès demain, cela va me manquer de ne plus m’adresser à vous !
    Un dernier mot avant de clôturer ; un mot qui vient du cœur : merci aux militants, merci aux activistes, merci à celles et ceux qui savent leur cause juste, merci à celles et ceux qui rendent ainsi hommage à nos morts. Merci.

    washington,jean-luc romero,yagg,sida,aids,bilel clinton,politique,santé,france,usa

  • 4ème chronique pour Yagg : Une journée d’engagements politiques : une génération sans sida ? Les promesses seront-elles tenues…

    A la XIXème conférence internationale sur le sida, ce lundi a été marqué par deux interventions importantes de responsables politiques. Déterminantes même parce qu’elles venaient des deux principaux pays contributeurs au Fond mondial contre le sida : la France et les Etats-Unis.
    Comme je vous l’annonçais dans ma précédente chronique sur Yagg, le président français François Hollande est intervenu ce matin par le biais d’un message vidéo.

    Hollandefun.JPG


    Le chef de l’Etat français s’est voulu, à l’image de beaucoup de congressistes,  carrément optimiste, commençant son intervention par « Arrêter l’épidémie, dans le monde, c’est possible. » Il aurait pu rajouter, c’est maintenant… Tout en réaffirmant que la France a pris sa part dans l’accès aux traitements, François Hollande a rappelé que notre pays « est le deuxième contributeur financier du Fonds mondial » et que la France « entend poursuivre sa participation et la diversifier. » Si jusque là, rien de nouveau, ce qui a marqué les congressistes c’est que le président a rappelé avec force que « nous voulons créer des financements innovants supplémentaires. » Ajoutant : « C’est le sens de la taxe sur les transactions financières que mon pays a décidé de mettre en place dès le 1eraoût 2012. » « Au somment du G20 et de Rio, j’ai proposé d’élargir cette taxe à l’échelle de l’Europe et du monde de façon à ce que nous puissions verser des sommes nouvelles à la lutte contre le sida. » Cette annonce a bien sûr enthousiasmé beaucoup d’entre nous même s’il n a pas encore été précisé le pourcentage de la taxe qui sera effectivement affecté au développement et à la lutte contre le sida.

    yagg,jean-luc romero,françois hollande,sida,aids2012,politique,france,usa,hillary clinton


    Autre annonce forte dans la journée, celle du pays qui est le plus gros contributeur financier à la lutte contre le sida : les Etats-Unis. La secrétaire d’Etat Hillary Clinton a promis « une génération sans sida » et a d’ores et déjà annoncé plus de 150 millions de dollars supplémentaires de la part des Etats-Unis. Un bon signal dans un contexte où nombre de pays riches baissent leur contributions au prétexte de la crise économique. Bien sûr, bien des activistes ont  - ils ont tellement été trompés par le passé ! -  trouvé ces annonces insuffisantes. Ainsi Act Up Paris, tout en reconnaissant des aspects positifs au nouvel engagement français, a regretté le manque d’engagements clairs sur la question des génériques ou sur des affaires plus françaises comme l’interdiction de soins de conservation pour les morts du sida en France.
    Ce sera à la ministre de la santé, qui rencontrera les associations françaises mercredi, de préciser la pensée présidentielle et, je l’espère, de nous rassurer sur la pérennisation des fonds alloués à la lutte contre le sida.
    En attendant des promesses importantes ont été faites. Une fois de plus, il faudra être vigilent car avec 35 millions de personnes mortes du sida depuis le début de l’épidémie, il est vraiment temps que les politiques mettent enfin les moyens pour éradiquer ce terrible virus affamé de vie !