Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mes loisirs

  • « Mon autre famille » de Armistead Maupin, c’est aussi notre histoire collective !

    Les Chroniques de San Francisco ont rythmé la vie des gays de ma génération. Mais aussi les précédentes générations et même celles qui nous ont suivi. Finalement, elles ont fédéré les générations successives de LGBTQI.
    Le succès littéraire de Maupin n’est pas un hasard.
    Il a vécu la libération de la fin des années 60, la terrible épidémie de sida et l’avènement de l’égalité des droits.
    San Francisco est, avec New York, l’une des capitales de la libération des homosexuels. La ville du premier élu ouvertement homosexuel Harvey Milk ...
    Les mémoires de Maupin, « Mon autre famille », sont bien sûr l’histoire de ce grand écrivain mais aussi celle d’un militant qui, avec ses livres, a fait peut-être bien plus avancer la cause LGBTQI que de nombreuses manifestations.
    Je retiens de ce livre le rapport émouvant et ambigu de l’auteur avec ses parents ultra conservateurs.
    La lettre qu’il envoie à sa mère pour lui dire son identité aura inspiré le coming out de son héros des chroniques. Cette lettre aura été reproduite par bien des générations de gays. Elle aura été beaucoup d’entre nous le début du chemin de l’acceptation !
    Ce livre que tout homosexuel devrait lire est plus que les mémoires d’un écrivain engagé, c’est aussi notre histoire collective...

    MémoiresAmirsteadM.JPG

     

  • "Love Simon" Ce film fait du bien. Ce film c’est celui de l’amour et de l’acceptation ! A ne pas rater...

    « Love Simon », ce film n’a pas eu le très grand retentissement qu’il
    aurait mérité lors de sa sortie en France, mais de nombreux amis, qui l’ont vu, sont tombés sous le charme de cette comédie romantique réalisée par Greg Berlanti ...
    En cherchant dans la sélection des films sur un vol, qui me menait au Cap pour le congrès mondial des ADMD, je suis tombé sur le fameux « Love Simon ».
    Je l’avais raté ! Il J’avais enfin une session de rattrapage !
    Et je peux vous dire que je ne l’ai pas regretté !
    J’avais même honte des larmes d’émotion et/ou de joie qui ont souvent coulé pendant ce merveilleux film. Mes voisins d’avion me regardaient avec étonnement et compassion ...
    Le pitch en quelques mots. Simon est lycéen et cache son homosexualité à tous ses proches. Un jour, il correspond avec un mystérieux gay ,Blue, qui est dans son école mais qui veut garder son anonymat et bien sûr le secret de son identité.
    Cette correspondance virtuelle rend fou amoureux Simon de ce garçon mystère. Malheureusement, un de ses collègues de lycée surprend cette correspondance et l’enregistre. Il la publie ensuite sur un site public obligeant Simon à faire son coming out.
    Sans jouer trop sur la fibre pathétique, le film montre à quel point, il n’est pas simple pour un ou une jeune LGBTQI de dire sa vérité. Même en 2018...
    Je ne vous raconterai ni le détail ni évidemment la fin, car ce film mérite d’être vu et notamment le merveilleux moment où la maman de Simon après son coming out lui dit : « Il faut que tu sois PLUS toi... »
    Ce film fait du bien. Ce film c’est celui de l’amour et de l’acceptation !
    A ne pas rater... Vraiment !!

    love simon,jean luc romero,lgbtqi

  • Retour aux sources... A Béthune !

    24 heures dans ma ville de naissance. Un retour aux sources toujours salutaire en plein rentrée. Prolonger encore quelques heures l'atmosphère estivale !
    Bon week-end à toutes et à tous !

    IMG_6001.JPG



  • Au Musical « Aladdin » à Londres, la magie opère…

    Évidemment, quand Disney produit une comédie musicale, c’est toujours très professionnel. Parfois trop même.
    Il y a quelques temps, j’allais donc voir Aladdin à Londres avec cette petite inquiétude mais aussi celle d’assister à un spectacle pour enfants.
    En fait, cette comédie musicale est vraiment un spectacle pour tous.
    Bien sûr, les enfants se régaleront de ce spectacle coloré, vivant, de ce conte de fées. Mais les adultes ne seront pas en reste.
    Les décors sont exceptionnels, les effets spéciaux à la hauteur du défi – le tapis volant est exceptionnel – et bien sûr les artistes sont incroyables. Quel talent !
    Cela finira bien par être joué à Paris, mais, en attendant, si vous passez à Londres ou à New York, n’hésitez pas à y aller.
    Un bon moment assuré. Et soyez-en sûr, la magie opère !

    aladdin,jean luc romero,londres,christophe michel

    aladdin,jean luc romero,londres,christophe michel

  • « Le jour où je me suis aimé pour de vrai » de Serge Marquis, un livre pour réfléchir sur notre ego !

    J’ai lu d’une seul traite le livre de Serge Marquis « Le jour où je me suis aimé pour de vrai ». Les vacances se prêtent à ce style de roman bien écrit mais qui a aussi du sens. Qui fait réfléchir…
    L’auteur raconte l’histoire d’une mère autocentrée déstabilisée par un fils sensible et très mature qui va la confronter à son propre narcissisme et au manque de sens de sa vie.Grâce au roman, le docteur Serge Marquis, qui avait aussi commis « On est foutu, on pense trop ! », nous interroge sur nos propres existences.
    Ne nous regardons nous pas le nombril plutôt que de vivre le temps présent ? Ne courrons-nous pas toujours vers plus d’argent, d’honneurs et de biens matériels ?
    Ce roman bien écrit nous oblige à réfléchir à ces questions sans jamais nous ennuyer.
    Un livre pour réfléchir sur notre égo !

    serge marquis,jean luc romero,points

  • « Les Thanatonautes de Bernard Werber, un voyage au royaume des morts, instructif et intriguant. Voire même très rassurant : et si c’était vrai ?

    L’écrivain à succès Bernard Werber est un homme à part dans la littérature française. Ses livres sont toujours basés sur une forte connaissance scientifique incontestable. C’est le cas de peu de nos auteurs hexagonaux.
    Hormis Les fourmis, il y a bien longtemps, je n’avais lu aucun autre roman de cet auteur. Vu le deuil impossible que je vis, je me suis demandé au début de la lecture de « Les Thanatonautes », si ce n’était pas un choix un peu maso. En fait, pas du tout !
    Ce roman raconte la recherche du continent de morts par des chercheurs qui veulent relever l’éternel défi de la mort et découvrir le continent des morts comme d’autres ont, en leur temps, découvert l’Amérique, l’Australie ou l’espace...
    Il faut reconnaître que ce roman est très documenté. On y apprend beaucoup de choses sur les religions et notamment sur bien de leurs similitudes. Beaucoup de références à des auteurs ou des textes sacrés y sont présentes mais elles n’alourdissent pas la lecture. Au contraire, elles lui donnent une crédibilité étonnante.
    Ce voyage dans le continent de l’au-delà est d’ailleurs si intriguant qu’on en vient à se demander si l’auteur a vraiment tout inventé.
    La vie serait, selon ce livre, une simple formalité que l’on mène parfois des centaines de fois pour arriver à la sagesse, comme l’assure aussi les bouddhistes.
    Le voyage dans ce monde inconnu, qui effraie tant d’entre nous, a aussi finalement un côté très rassurant : et si c’était vrai ?

    IMG_6362.JPG

  • Beau 15 août et pensées pour les personnes seules et/ou malades

    En ce 15 août beaucoup de joies à celles et ceux qui peuvent en profiter.
    Merci bien sûr à celles  et à ceux qui bossent pour nous permettre de passer de très beaux moments.
    Et comme toujours pensées pour celles et ceux qui sont seuls et/ou malades car la solitude ou la souffrance ne font jamais de pont.

    IMG_6305.JPG

  • Sous la protection de mon Beffroi de Béthune... Toute mon enfance !

    BeffroiBéthuneAoût2018.JPG

  • Mamma Mia - here we go again, un film plein d'émotion et de joie !

    En fait quand trop de critiques d’un film convergent pour le démolir, il faut toujours se méfier.
    La suite de  Mamma Mia - Here we go again - est, comme le 1er, un excellent film plein d’émotion et de joie. Un vrai Musical ! Sans oublier une Cher royale : l’extravagance lui va si bien !
    Par les jours de canicule, n'hésitez donc pas à vous immerger dans cet univers d'Abba, un univers léger, à l'image de ce que doit être un été...⁠

    MammaMia.JPG

  • Belle fête nationale et merci à celles/ceux qui bossent pour nous en faire profiter !

    Belle fête nationale chères lectrices et chers lecteurs de de ce blog et merci à celles et à ceux qui bossent pour nous en faire profiter...
    Enjoy !

  • « Vivre avec soi » de Jacques Salomé, une véritable bible pour qui veut mieux vivre...

    « Vivre avec soi » de Jacques Salomé est une véritable bible pour qui veut mieux vivre, mais aussi mieux se connaître.
    L’auteur, un psychosociologue, est un « éveilleur de conscience. »
    Dans son opus, il nous livre de nombreux conseils de bon sens pour mieux nous respecter...
    Ce bouquin est aussi parsemé de nombreuses citations. Certaines méritent d’être retenues comme celle sur la mort « Il n’existe qu’une seule certitude, celle qu’un jour nous mourrons, le reste n’est que croyance provisoire. » Ou alors sur une vie réussie : « Après avoir connu le fracas des tempêtes, le désert des errances et la violence des impatiences, avoir l’impression d’être arrivé au port ou savoir au moins qu’il existe. »
    Chaque sujet est traité dans de courtes notes qu’on lit entre deux rendez-vous pour se déconnecter de ce monde trop matériel.
    Je ne peux que vous le recommander !
    Bonne lecture.

  • A lire ou relire ... « La part de l’autre » de Eric-Emmanuel Schmitt, troublant, déroutant et interpellant !

    Eric-Emmanuel Schmitt a eu un sacré cran d’écrire « La part de l’autre » !
    Se poser la question de savoir si Hitler avait été admis aux Beaux-Arts, est-ce que cela aurait pu changer le cours de l’histoire ? Est-ce que notre monde aurait échappé à cette tyrannie sanguinaire ? Il fallait oser. Mais le résultat est crédible. Passionnant même.
    Dans ce livre où alternent la véritable histoire de la montée du nazisme, la folie meurtrière de Hitler et la vie imaginée d’Adolf H, peintre à la carrière chaotique mais qui, ironie de l’histoire, aura comme dernière épouse une femme juive, fille d’un militant sioniste.
    Ce livre nous interpelle sur ce que l’homme est capable de faire, comment il peut basculer dans la noirceur. Comment notre côté diable peut triompher et tuer la part d’ange qu’il y a aussi en nous ? En nous tous.
    C’est incontestablement troublant, déroutant et interpellant.
    Je ne sors pas indemne de cette lecture que je vous recommande vraiment !

    PartdelAutre.jpg

  • Quelques photos de ce dimanche à Béthune, ma ville de naissance...

    BeffroiBéthune.JPG

    StPryBethune.JPG

    GrandPlaceBéthune.JPG

  • Bon pont et pensées pour ceux qui sont très malades...

    Une semaine incroyable avec deux jours fériés, ce n’est pas commun...
    Alors, à celles et à ceux qui font le pont, profitez-en bien !
    Mais, comme toujours, je ne peux m’empêcher de penser à celles et ceux qui sont très malades car les traitements et la souffrance ne font pas de pont.
    Merci enfin à toutes celles et tous ceux qui bossent pour notre permettre de passer le meilleur des week-ends prolongé !

    ascension,jean-luc romero

  • « Ambitions assassines - Jusqu’où iriez vous pour remporter une élection ? » de Claire Bauchart se lit d’une traite.

    Ce roman « Ambitions assassines - Jusqu’où iriez vous pour remporter une élection ? » de Claire Bauchart, qui doit sortir le 11 avril est un vrai bijou dans son genre.
    Un roman haletant écrit par une journaliste qui connaît bien son monde politique. Au point qu’on a parfois l’impression de reconnaître des responsables politiques dans ce qui est bien sûr une fiction.
    Très bien écrit, ce livre se lit d’une traite. Dès la première ligne, vous adhérez à cette enquête après la mort - accidentelle ? - d’une jeune actrice prometteuse et adorée des ados.
    Une fois de plus, je ne vais pas vous faire le pitch de ce roman. Ce serait déflorer cette histoire qui, je vous l’assure, vous fait passer un merveilleux moment.
    N’hésitez pas. Une lecture que vous ne regretterez pas !

    Bauchard.JPG

     

  • Très beau week-end de Pâques et pensées pour les malades

    Je vous souhaite un merveilleux week-end de Pâques et de bien profiter des vôtres.
    Comme à chacun de ces moments, j'ai une pensée pour celles et ceux qui sont malades ou seuls car ces moments sont toujours plus difficiles.
    Merci enfin à celles et ceux qui travaillent pour nous permettre de passer le meilleur des ponts...

  • Au royaume des crapauds fous surgit un merle blanc » de Yves Michalon, merveilleux récit de notre histoire collective

    Je viens de terminer le merveilleux récit de mon ami et éditeur Yves Michalon « Au royaume des crapauds fous surgit un merle blanc » qui parait ce 1er mars.
    Cet éditeur par vocation raconte ce qu’a vécu la génération du baby-boom, ces enfants de l’après-guerre qui ont connu les bouleversements gigantesques de ces six dernières décennies.
    Yves n’est pas un simple observateur, c’est réellement un citoyen engagé.
    Son action pour favoriser la démocratisation de l’Europe de l’Est est singulière et admirable.
    Après avoir été une des stars du monde de la publicité - milieu ou l’argent est roi - il a voulu mener une autre vie, lui donner du sens. Il abandonne le confort de cette vie professionnelle où il brille pour devenir un éditeur. L’amoureux de la littérature réalise enfin son rêve à cinquante ans. Un gros risque pour qui connaît le monde de l’édition et ses aléas.

    yves michalon,jean luc romero,livre

    Rien ne le détournera plus de cette passion et malgré les vicissitudes lié à ce milieu, il est toujours là, entouré d’auteurs fidèles. Sa maison qui porte son nom est même devenue une vraie référence pour ses confrères.
    Ce livre, à travers l’histoire personnelle et les combats de Yves, nous raconte au final notre histoire collective. Elle nous rappelle nos joies mais aussi nos doutes.
    Ce récit est merveilleusement bien écrit. J’avoue être jaloux du talent littéraire de Yves Michalon qui nous entraîne dans une farandole de mots choisis et qui touchent leurs lecteurs.
    Amoureux de notre langue, fin lettré, Yves n’avait pas écrit depuis trop longtemps : de grâce qu’il reprenne immédiatement la plume et nous entraîne toujours dans son univers, celui de l’humanisme et du don de soi.
    A lire d’urgence !
  • « Le jour où les lions mangeront de la salade verte » de Raphaëlle Giordano ou comment devenir bienveillant !

    Pour Noël, Aline, une amie, m’a offert les deux romans de Raphaëlle Giordano. J’ai déjà publié un post sur « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » qui m’avait littéralement enthousiasmé. Ce 2ème roman « Le jour où les lions mangeront de la salade verte » ne m’a pas déçu. Bien au contraire !
    319 pages bien écrites qui se lisent aussi presque d’un trait. Pari réussi pour l’auteure.
    Le pitch. Romane a une société qui propose aux personnes totalement égocentriques de sortir de cet état et d’abandonner ce que l’auteure appelle la burnerie, ces comportements odieux quotidiens que nous pouvons avoir chez soi comme au boulot.

    JourOuLes lions.jpg

    À la tête d’un groupe de cinq personnes à « deburner », elle va se rendre compte que ce n’est pas si simple dans une société aussi auto centrée que la nôtre !
    Ce livre est bien sûr un roman.
    Mais il vous interroge et nous montre la violence et la stupidité de bien de nos comportements de tous les jours.
    Un livre qui nous fait réfléchir et nous conduit à plus de bienveillance !
  • « L’art du calme intérieur » de Eckhart Tolle, un peu de sagesse dans ce monde si violent...

    J’ai récemment fait deux posts sur les livres de l’enseignant spirituel et auteur à succès Eckhart Tolle, notamment sur son best seller « Le pouvoir du moment présent. »
    Dans la même veine, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans son opuscule « L’art du calme intérieur. »
    Ce n’est certes pas un livre à proprement parler, mais une suite de réflexions et de conseils de sagesse. De véritables « soutras » que l’Inde millénaire ne renierait pas !
    Cet opus a vraiment sa place sur votre table de nuit. Vous pouvez l’ouvrir, lire quelques conseils ou citations au hasard - la chronologie n’est pas essentielle - puis n’y revenir que quelques jours plus tard.
    J’ai bien sûr été très sensible au chapitre « la mort et l’éternel » et je termine par une citation de l’auteur à ce sujet : « Une culture qui nie la mort finit par devenir superficielle, préoccupée uniquement par la force extérieure des choses. Lorsque l’on nie la mort, la vie perd sa profondeur. »
    Parcourez ce livre qui vous amène un peu de sagesse dans ce monde bien trop souvent si violent !

    L'art ducalmeintérieur.JPG

  • Back to London...

    londres,jean luc romero,christophe michel,london

    C'est presque devenu une tradition. Sans s'en rendre compte...
    Autour de la Saint Valentin, comme fin septembre pour notre anniversaire de mariage, nous faisons toujours une courte escapade à Londres.
    Cette ville que nous aimons tant...
    Bon week-end à toutes et tous et belles vacances à c eux d'entre vous qui en prennent.