Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mes loisirs

  • La Course des Cafés, c’était ce matin à Paris !

    La Course des Cafés, c’était ce matin à Paris !
    Un moment de convivialité incroyable qui a rassemblé beaucoup de Parisiennes et de Parisiens.
    Comme l’a si bien rappelé la maire Anne Hidalgo, les bistrots parisiens font partie du patrimoine de l’humanité !

    IMG_6735.jpeg

    IMG_6743.jpeg

  • Fellow Travelers, une mini série de Canal Plus, un véritable chef d’oeuvre !

    Celles et ceux qui ont vu et aimé Philadelphia, it’s a sin, The normal heart ne pourront qu’être sensibles à cette nouvelle et exceptionnelle série diffusée sur Canal Plus : « Fellow travelers ».
    Cette série est inspirée du magnifique roman de Thomas Mallon, un voyage à travers quatre décennies.

    IMG_5323.jpeg


    Années 50, le Mc Carthysm fait rage. 
    Si chacun a forcément en tête la chasse aux communistes (la peur rouge) que mènera ce sénateur, on connait moins ce qu’on appela « the lavender scare », la peur violette ! C’est à dire la chasse aux homosexuels dans les administrations américaines !
    Ce film commence par cette terrible histoire de « witch hunt » de gays, trop rarement évoquée et cela à travers l’histoire d’amour de Hawkins et Tim, incroyablement interprétés par Matt Bomer, déjà formidable dans The normal heart, et Jonathan Bailey.

    IMG_5327.jpeg


    La série revient aussi sur la libération sexuelle, le développement de l’usage festif des drogues dans les années 70 avec l’avènement du disco.
    Elle se termine enfin par les terribles années 80 et l’arrivée fatale du sida pour la communauté gay.
    Celles et ceux qui, comme moi, ont connu ces années de cendre et ont perdu la plupart de leurs amis jusqu’aux années 95, vont être particulièrement touchés par cette série.
    Cette merveilleuse série de 8 épisodes se termine en effet sur l’un des plus grands drames contemporains que ma génération a connu et vécu. Près de 40 millions de morts à ce jour…

    IMG_5331.jpeg


    Je ne vous cache pas que le dernier épisode vous remue tout particulièrement. 
    A découvrir absolument pour les survivants de cette époque, mais aussi et surtout pour les plus jeunes d’entre vous qui n’imaginent sûrement pas ce que fut de voir, à 20 ans, disparaître nos amis de 20, 25 ou 30 ans dans des souffrances atroces. Ce sont ces fins de vie tragiques qui me conduiront d’ailleurs au combat pour une fin de vie digne et libre.
    En résumé, une série à voir absolument et j’oserai même le dire, et je ne le fais pas souvent, un véritable chef d’œuvre…

    IMG_5325.jpeg

     

  • « Les folles enquêtes de Magritte et Georgette, Leffe-toi et marche ! » de Nadine Monfils, une enquête aussi folle que passionnante, à l’image de son auteure

    Je connais l’écrivaine belge à succès Nadine Monfils depuis longtemps. Nous avions eu la même maison d’édition dans le passé et nous nous étions retrouvés au très couru salon du livre de Brive.
    Au stand de notre maison d’édition, j’étais assis à côté d’elle et sidéré de voir la queue immense qui s’allongeait au fil de la journée pour obtenir une dédicace de sa part. Nous sympathiserons immédiatement et elle m’offrit le livre qu’elle défendait à l’époque.
    Je découvrais une star éclectique de l’édition : de la poésie, aux livres grivois en passant par le roman noir. Sans oublier sa facette d’actrice ou même de cinéaste.
    Une femme à l’image de ses romans, déjantée, drôle et touchante.
    Sa série les folles enquêtes de Magritte et Georgette, son épouse contiennent déjà six titres parus cher Robert Laffont.
    La passion de Nadine Monfils pour le peintre René Magritte, belge comme elle, l’a poussé à ces romans qui décoiffent littéralement.
    « Leffe-toi et marche ! » nous entraine dans une enquête comme seule Nadine Monfils sait les imaginer et les mettre en scène. Rien ne se passe jamais avec elle comme on pourrait le supposer.
    Une jeune femme qui effectuait des recherches historiques dans l’abbaye de Leffe disparait et voici notre peintre et son épouse menant en parallèle de la police une enquête. Qu’ils vont bien sûr résoudre.
    Mais je ne vous révèle pas ce livre qu’il vous faut absolument découvrir.
    Du bon temps en perspective… Un must read.

    IMG_5234.jpeg

  • Bravo Alain Pacherie pour cette 43eme édition du Festival mondial du cirquede demain !

    Bravo Alain Pacherie pour cette 43eme édition du Festival mondial du cirquede demain organisée, comme tous les ans au Cirque Phénix, à Paris 12 !
    On y retrouve les plus merveilleux et incroyables numéros que le cirque mondial peut nous offrir.
    Un must et un honneur d’accueillir un tel événement dans notre bel arrondissement populaire !

    IMG_5310.jpeg

  • « Les gens de Bilbao naissent où ils veulent » de Maria Larrea, une course passionnante et effrénée pour connaître ses origines !

    En ouvrant le roman autobiographique de la cinéaste Maria Larrea « Les gens de Bilbao naissent où ils veulent », je ne m’attendais pas à vivre une histoire aussi touchante que palpitante.
    Une jeune femme découvre tardivement grâce à un cartomancien qu’elle n’est pas la fille naturelle de ses parents. Le choc. L’incrédulité.
    Et pourtant, ses parents adoptifs lui avouent.
    Faisant fi de sa vie personnelle - un mari et des enfants -, de ses parents adoptifs qui vieillissent, elle entre dans une course effrénée pour connaître ses origines.
    Tout est bon pour cela : des sites internet aux autorités locales en passant par un détective privé.
    On lit ce livre aussi vite que l’on saute d’un évènement a un autre.
    Une course aux origines qui vous envoute et vous émeut.
    A lire. Vraiment.

    BBDFFF47-0BB7-4160-B60E-F7BBF0AD15F1.jpeg

     

  • « L’ultime demande » de Martine Lombard, un livre académique et un plaidoyer convaincant pour une fin de vie libre. Loin du modèle français proposé par E. Macron !

    En un peu plus de 100 pages, tout est dit et bien dit sur le débat sur la fin de vie dans ce petit livre remarquablement écrit par Martine Lombard sur le droit de mourir dans la dignité.
    Professeure émérite de droit public, Martine Lombard écrit à la fois un livre académique démontrant l’évolution du droit en France et dans le monde sur la fin de vie et un plaidoyer convaincant.
    L’auteure, en professeure d’université réputée qu’elle demeure, fait un vrai travail d’analyse poussé : tous les arguments favorables et opposés à ce qu’elle qualifie d’ultime demande sont examinés et commentés.
    Elle n’hésite pas à disséquer tous les fake news des adversaires de la légalisation de l’aide active à mourir, notamment ceux de la présidente de la SFAP, société soi-disant non religieuse, mais dont Martine nous rappelle que sa présidente écrit dans la revue jésuite Christus.
    Pour mémoire, elle fait aussi des conférences dans des églises sur le thème : Mon corps m’appartient-t-il ? J’imagine que vous devinez sa réponse.
    Son livre nous rappelle que c’est cette même pseudo association savante qui préconise un modèle français sur la fin de vie, exactement ce que recommande un certain… Emmanuel Macron.
    Comme beaucoup, elle démontre qu’il n’est pas besoin d’inventer. Nos voisins ont déjà tout créé.
    Un livre que je vous recommande vivement…

    91F63619-101B-4C89-814C-672CDCCBA6EF.jpeg

  • Déjà une semaine que nous sommes en 2024 !

    Déjà une semaine que nous sommes en 2024 !
    Comment, en 1987, alors que j’apprenais que j’étais séropositif, aurais-je pu imaginer connaître l’an 2000 et à fortiori l’année 2024 ?
    Comme l’écrit si bien Maud Ankaoua, dans son livre Respire ! :
    “Vivre pleinement conscients que nous allons mourir ouvre l’accès à la vie.”
    C’est ce que j’ai fait, j’ai bien vécu !

    pattaya,jean luc romero michel,sida,aids

  • Le suppléant du Prince Harry, des Mémoires rares et d’une incroyable vérité et sensibilité !

    Je viens d’achever les Mémoires du Prince Harry, Le suppléant : plus de 770 pages que j’ai presque lues d’une traite.
    Que l’on soit pauvre ou riche, d’un milieu aristocratique ou ouvrier, comme moi, l’enfance peut être un chemin de croix.
    La lecture des mémoires du courageux et sensible Prince Harry ne peut que convaincre celles et ceux qui en doutent à quel point être bien né ne garantit pas de vivre une jeunesse et une adolescence heureuses, légères et sans soucis.
    Celles de Harry, à la fin de l’été 1997, après la mort accidentelle, à Paris, de sa mère, la lumineuse princesse Diana, vont basculer et devenir infiniment tristes.
    « J’étais un gamin de dix-sept ans profondément malheureux, prêt à essayer presque tout et n’importe quoi pour m’extraire de cette torpeur. »
    Lire le livre du Prince, - Harold, Haz, Spike, pour ses amis - c’est entrer dans la grande et la petite histoire de la famille royale britannique.
    Si la reine Élisabeth II en sort grandie, ce n’est pas le cas de son fils, l’actuel roi, et surtout de William, le frère aîné de Harry et héritier de la couronne.
    Le rôle du suppléant, dans une monarchie, est ingrat.
    Particulièrement si celui-ci devient le bouc-émissaire de la presse britannique. Pire encore quand on lit, ébahi et stupéfait, ce que la presse a osé écrire sur Meg, l’épouse du Prince, à cause de ses origines métisses.
    Le manque de soutien de sa famille et la peur que le drame de sa maman, Diana, ne se reproduise, ont conduit le couple à fuir ce pays pour lequel Harry a risqué sa vie, notamment en Afghanistan.
    Harry se montre d’une sincérité incroyable ne fuyant jamais ses côtés obscurs : sa consommation excessive d’alcool et parfois de cannabis, sans oublier l’essai de la cocaine.
    Au final, ses Mémoires, outre être une contribution à la connaissance contemporaine de l’histoire britannique, est un cri et une lettre d’amour.
    Un cri à son père et à son frère qu’il avoue aimer tendrement malgré le rejet dont il s’estime victime.
    Une lettre d’amour à sa femme, à ses enfants, au Botswana et, au final, en la vie.
    Des Mémoires rares et d’une incroyable vérité et sensibilité !

    F6D2FCC8-4B89-41C1-B4B1-6E9532F29E86.jpeg

    prince harry,jean luc romero michel,grande bretagne

    prince harry,jean luc romero michel,grande bretagne

  • « Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être. »

    Même dans cette ultime partie de ma vie, j’essaie de suivre le conseil de George Eliot : « Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être. »
    Effectivement, il n’est jamais trop tard pour progresser vers plus de sagesse ou de bienveillance.
    Du moins, j’essaie …

    3427F30E-602A-442C-9E7E-ACE0ED1D6AAB.jpeg

     

  • « Bardo, le passage » de Bruno Portier, inspirant, car parler de la mort, c’est parler de la vie !

    F3760F37-EFF9-41AF-A152-7316BD079E6A.jpeg

    J’ai retrouvé un livre sous une vieille pile de bouquins pleine de poussière dans ma maison d’enfance de Béthune. Connaissant mon intérêt pour le Bouddhisme, mon ancien éditeur et ami Florent Massot me l’avait envoyé à sa publication en 2009 :« Bardo, le passage » de Bruno Portier.
    De prime abord, le sujet ne parait pas très approprié pour les fêtes de Noël. Il s’agit, en effet, du périple d’une jeune femme, morte dans un tragique accident de moto, dans un voyage intemporel, durant ces périodes de doute que l’on traverse entre la mort et la vie selon le livre tibétain des morts.
    Je dis souvent dans les réunions ou les dédicaces que j’anime sur la fin de la vie et mon combat pour une loi d’ultime liberté que parler de la mort c’est d’abord parler de la vie…
    Ce livre en est un merveilleux exemple. C’est une ode à la vie, à nos vies….
    Il est inspirant.
    Utile en ces temps de doute. 

  • Starmania, un moment de grâce et d’émotion en ces temps troublés !

    « Est-ce que c’est notre terre qui tourne à l’envers ?
    Stone, le monde est stone … »
    Starmaniaoff à La Seine Musicale, une comédie musicale à ne vraiment pas rater …
    Luc Plamondon et Michel Berger étaient visionnaires car ce spectacle semble prémonitoire…
    La montée et la victoire des populismes, les inquiétudes sur l’avenir de notre planète et le climat, la violence sont malheureusement tellement d’actualité…
    Un moment de grâce et d’émotion en ces temps troublés !
    Bravo Thoma Jolly pour cette incroyable mise en scène… Sûr qu’à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques il va nous en mettre plein les yeux !

    starmania,jean luc romero michel,thoma jolly

  • Ciel béthunois au dessus du village de Noël !

    9DB13F5C-BB2C-4A16-A877-4FDEE18508DD.jpeg

  • « Plus jamais sans moi ! » de Maud Ankaoua, ou le long mais beau chemin vers l’amour de soi !

    J’ai lu successivement les trois livres de Maud Ankaoua, « Kilomètre zéro », « Respire ! » et son dernier, paru récemment, « Plus jamais sans moi ! »
    L’univers de Maud Ankaoua est si envoutant que lorsqu’on entre dans un de ses livres, on n’en sort pas indemne.
    C’est encore le cas avec ce nouvel opus. « Plus jamais sans moi ! », nous rappelle que pour pouvoir aimer les autres, il faut d’abord savoir s’aimer.
    Simple, me diriez-vous. La vie nous démontre pourtant le contraire.
    Comme ce livre qui nous narre l’histoire de Constance, jeune avocate prometteuse, mais qui se noie dans une histoire d’amour impossible avec un homme marié qui se joue d’elle et de ses sentiments. Elle en finit par perdre le respect d’elle-même.
    Un pèlerinage sur le chemin de Compostelle va l’aider à maitriser ses peurs et à s’aimer.
    Un livre que je vous recommande et qui, comme les deux autres livres de Maud Ankaoua nous recentre sur les vraies valeurs de la vie et nous en redonne le sens.
    A lire sans modération !

    maud ankaoua,jean luc romero michel,enrolls

  • Comme toujours, Sheila a triomphé à Paris au Grand Rex !

    Comme toujours, Sheila a triomphé à Paris au Grand Rex : plus de 2 heures de joies et d’émotions comme seule cette artiste sait en donner !
    Un talent fou et une énergie hors du commun…
    Merci Anny pour tout ce que tu nous donnes !
    Et je n’oublie pas ta fidélité depuis près de 30 ans au combat contre le #sida avec @ElusContreSida dont tu es la présidente d’honneur…
    #Sheila

    IMG_8948.jpeg

  • Retrouvez-moi à Chartres pour la conférence dédicace de Le serment de Berne !

    Retrouvons-nous avec mon ami @RemiMarchand, administrateur de l’@ADMDFRANCE pour un débat sur la fin de vie et une dédicace de @SermentDeBerne à la librairie L’esperluète à #Chartres ce jeudi à 17h30…
    Ne nous laissons pas voler notre ultime liberté ! Mobilisons-nous. @EmmanuelMacron doit ENFIN entendre les Français !

    chartres,jean luc romero michel,euthanasie

     

     

  • Bel anniversaire à la Technoparade !

    25 ans, quel bel âge !
    Bel anniversaire à la Technoparade !
    Heureux d’avoir assisté au lancement de cette édition anniversaire avec mes collègues Frederic Hocquart, Anne-Claire Boux et Emmanuelle Pierre-Marie !
    Et le ciel est aujourd’hui avec la technoparade !
    Paris est une fête !
    #ParisEstUneFete

    IMG_7515.jpeg

    16D6D9E6-722E-4808-BC3B-9F24AF42B7F4.jpeg

  • Des reliques de Bouddha ont été offertes par la Thaïlande à la Grande Pagode de Vincennes.

    Beaucoup d’émotion dimanche après-midi où des reliques de Bouddha ont été offertes par la Thaïlande à la Grande Pagode de Vincennes située à Paris 12.
    Une cérémonie forte.
    Un honneur d’avoir ces reliques dans notre arrondissement et à Paris.
    Et aussi, ensuite, une belle fête populaire et bienveillante …

    IMG_7303.jpeg

    32FE3860-96C5-4510-B4E7-7235C5C30754.jpeg

  • Et acceptons ce que nous ne pouvons contrôler !

    Ce soir, j’ai envie de penser aux couchers de soleil qui nous apaisent et nous émerveillent. Pensées pour ma famille thaïlandaise qui me manque tant … Profitons de chaque seconde. Tout est impermanent… Et acceptons ce que nous ne pouvons contrôler !

    D0A29854-3FFB-4426-A635-A480372462F4.jpeg

     

  • Très belle soirée au Tiffany's show Pattaya

    Très belle soirée au Tiffany's show Pattaya avec mes amis Marilyne, Karim et Tiger ! Pour terminer en beauté les vacances ….

    2679CF9F-BC0B-40EC-AA45-36FF8EC42FA9.jpeg

  • Ivo & Jorge de Patrick Rotman, ou les désillusions du communisme stalinien pour les monstres sacrés Montand et Semprùn !

    En publiant, il y a deux ans, Ivo & Jorge, l’écrivain Patrick Rotman s’est attaqué à deux mythes du siècle passé, Yves Montand et Jorge Semprùn. L’acteur et l’écrivain qui furent des compagnons de route du communisme au siècle dernier. Ils avaient la foi du charbonnier, le fils d’italien modeste communiste ayant dû fuir le fascisme italien de Mussolini et le fils du bourgeois espagnol progressiste fuyant de son côté le franquisme.Deux hommes, deux parcours. Une même amitié. Les mêmes convictions et les mêmes désillusions.Alors que le futur ministre de la Culture espagnole va vivre l’horreur du camp de Buchenwald, Montand réussit à éviter le STO et progresse dans sa carrière d’artiste au point d’être déjà, avant la fin de la deuxième guerre mondiale, une star de la chanson française.
    Montand, comme le rappelle l’auteur s’en voudra d’être passé à côté de la résistance dont son père fut pourtant un des acteurs. Cette culpabilité ne le quittera jamais.
    Toute la vie, ils vont tous les deux se battre contre les injustices pensant au départ que le salut des plus modestes passait par le communisme.
    Jusque le rapport de Khrouchtchev reconnaissant les crimes contre l’humanité de Staline, ils ne peuvent admettre s’être trompés. Avant de faire face à l’évidence et de l’admettre publiquement. Un déchirement.
    Ils vivront ensemble et solidaires cette terrible désillusion et mèneront une vie militante et engagée que seule la mort séparera.
    En parcourant le livre de Rotman, on a la merveilleuse impression de vivre l’histoire en direct. Une histoire politique passionnante. Une histoire d’amitié indéfectible qu’on rêve toutes et tous de connaitre…

    C913CDE1-0883-41C1-8970-3F22DE578E5F.jpeg