23/07/2014

Entretien avec Neil Francis, ancien président de la fédération mondiale des ADMD

A l’occasion de ma semaine à Melbourne pour la 20ème conférence mondiale contre le sida, j’en profiterai pour rencontrer ce soir l’ancien président de la fédération mondiale pour le droit de mourir et ancien président de Dying with Dignity Victoria, Neil Francis.


Je serai heureux d’échanger avec ce grand militant de la dernière liberté actuellement très impliqué dans Your Last Right, association réunissant les organisations australiennes militant pour le droit de mourir dans la dignité.

 melbourne,jean-luc romero,neil francis,euthanasie

Déjeuner avec l’ambassadeur français chargé de la lutte contre le sida

Ce mercredi, durant la 20ème conférence internationale sur le sida qui se tient à Melbourne, je déjeunerai avec l’ambassadeur français chargé de la lutte contre le sida.
La France porte la question de la lutte contre le sida à l’international et c’est à son honneur même si sa parole politique ne me paraît pas assez forte. Ainsi, à cette conférence, aucun ministre ne sera malheureusement présent et je serai l’un des seuls élus français à y assister.
Pour mémoire, la France est le 2ème contributeur au fonds mondial contre le sida mais les moyens manquent toujours car près de 5000 personnes meurent encore chaque jour du sida ce qui est inacceptable !

sida,jean-luc romero,france,aids,melbourne

 

22/07/2014

Dîner des ministres de la santé des Etats de Victoria et New South Wales

Ce soir, à l’occasion de la 20ème conférence internationale sur le sida de Melbourne, je participerai au dîner offert par les ministres de la santé des Etats de Victoria et du New South Wales (Nouvelle Galles du sud).
Ce sera l’occasion d’échanger avec les élus australiens sur leur politique de lutte contre le sida et les restrictions d’installation que ce pays impose aux personnes séropositives.

 

victoria,jean-luc romero,new south wales,sida,aids

Projection du documentaire "Les Passeurs" au Global Village de la conférence de Melbourne

A l’initiative de Michel Bourrely de Aides et en présence de son mari et président de l’association sera diffusé à 17h40 au Global Village de la conférence de Melbourne le film « Les Passeurs ».
Ce documentaire historique sur le sida met en scène différents acteurs de la lutte contre le sida, dont Bruno Spire, sera aussi diffusé demain à l’Alliance Française.

 

21/07/2014

Pot convivial au stand France à destination de la communauté française

Banniere FRMelbourne.jpg

Afin de permettre aux Français présents à la 20ème conférence internationale sur le sida à Melbourne de se rencontrer dès le début de cette conférence, un pot sera organisé au stand France qui est géré par des salariés du Crips Ile-de-France dont je suis le président.
Dès midi, les Français, mais aussi tous ceux qui s’intéressent à l’action de la France et des associations de notre pays dans la lutte contre le sida, sont les bienvenus.

france,jean-luc romero,melbourne,crips,sida,aids,hiv,vih,politique

france,jean-luc romero,melbourne,crips,sida,aids,hiv,vih,politique 

20/07/2014

Ouverture de la 20ème conférence internationale sur le sida à Melbourne

C’est aujourd’hui que s’ouvre la 20ème conférence internationale sur le sida à Melbourne.
Après 30 heures de voyage et le décalage, il faut surtout s’habituer aux températures d’hiver. Il commençait enfin à faire beau à Paris que me revoici plongé en plein hiver…
Cette conférence est originale et unique en cette époque de désintérêt sur le VIH/sida parce qu’elle réunit médecins, chercheurs mais aussi activistes et responsables politiques.
Alors qu’il n’y a jamais eu autant de gens vivant avec le VIH/sida, il faut comme le proclame le slogan de cette conférence : « Stepping up the pace », « Accélérer le rythme »…

melbourne,jean-luc romero,sida,aids,politique

 

melbourne,jean-luc romero,sida,aids,politiquemelbourne,jean-luc romero,sida,aids,politique

19/07/2014

Arrivée sur le sol australien...

Ca y est ! Après plus de 30 heures de voyage et un départ vendredi matin de Paris, me voici sur le sol australien. Un sol que, en tant que séropositif, j’aurais pu avoir du mal à fouler si la législation concernant l’entrée des personnes séropositives n’avait pas changé fort opportunément et fort légitimement quelques jours avant le début de cette XXe conférence internationale sur le sida. A ce sujet, j’avais interpellé le professeur Barré-Sinoussi, présidente l’International Aids Society, sur le sujet ainsi que diverses personnalités et organismes australiens ; je suis heureux de voir que la mobilisation a payé ! Concrètement ; aujourd’hui, la demande de visa de tourisme ou d’établissement d’une personne séropositive sera jugé sur les mêmes critères que pour une personne souffrant de n’importe quelle maladie chronique. Une juste évolution des choses mais ce combat est bien loin d’être fini !
Mais ne boudons pas notre plaisir. Demain, c’est le début de la conférence. Moi qui ait participé à ce nombreuses conférences de ce type, j’en connais la nécessité et toute l’utilité : comme lieu d’annonces majeures, comme lieu d’échanges, comme lieu de plaidoyer. Comme lieu d’accélération de la lutte. Oui, voilà ce que représente cette conférence : un lieu d’accélération de la lutte !
Alors que la fin du sida n’est plus une notion utopique mais un concept qui peut concrètement être pensée, les défis sont immenses : en termes de prévention avec le rôle préventif du traitement, en termes de financement avec l’accès aux traitements, en termes de recherche avec cette mutualisation des efforts, en termes de cadre sociétal : à ce sujet, je vous engage à vous rendre sur le site de la conférence pour signer la déclaration de Melbourne qui engage à abolir les législations discriminatoires et à porter le combat sur la lutte contre la stigmatisation des populations dites vulnérables.
En somme, tout ceci annonce une semaine extrêmement riche !

 

Arrivé à Melbourne : le stand France ouvert dès demain !

Après plus de 30 heures de vol, me voilà arrivé ce soir avec la petite équipe du CRIPS à Melbourne en Australie.
Demain se déroulera la séance d’ouverture de la 20ème conférence internationale sur le sida et bien sûr le stand France géré par le Crips sera ouvert !

melbourne,jean-luc romero,crips,sida,aids,santé,politique,france

 

18/07/2014

Une conférence sur le sida doublement endeuillée: pensées pour les victimes du vol Malaysian Airlines

Au moment de partir pour l'aéroport pour m'envoler pour la 20ème conférence internationale sur le sida (AIDS 2014) qui se tient dès dimanche à Melbourne, je ne peux manquer d'avoir des pensées émues et attristées pour toutes les victimes du crash du vol de Malaysian Airline.
Parmi ces victimes, il y a de nombreux chercheurs et militants de la lutte contre le sida qui se rendaient à cette grande conférence que je m'apprete à rejoindre.
Notre conférence, qui est toujours endeuillée par les 5000 morts quotidien du sida aura aussi des pensées particulières pour les victimes de ce crash. Nous serons doublement endeuillés...

09:45 Publié dans Disparitions et hommage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Discussion d’un projet sur le suicide assisté à la Chambre des Lords à Londres

dignity in dying,jean-luc romero,lords,suicide assité,grande-bretagneJ’avais été invité par la directrice de l’association sœur de l’ADMD « Dignity in Dying », mon ami Sarah Wooton, à assister à la deuxième lecture du projet de loi sur le suicide assisté qui se déroule à la Chambre des Lords ce vendredi. Malheureusement, mon départ pour la 20ème conférence sur le sida m’empêchera d’être à ses côtés. Je le regrette vraiment.
Sûr qu’aujourd’hui, tous les militants du droit de mourir dans la dignité vont suivre avec une attention particulière ce débat important… En espérant qu’il se conclut par un vote favorable des Lords…

 

Départ pour la conférence internationale sur le sida

melbourne,jean-uc romero,sida,aids,vih,france,région ile-de-france

Ce matin, je m’envole pour Melbourne pour la 20ème conférence internationale sur le sida qui s’y tiendra du 20 au 25 juillet.
Cette conférence, qui réunit tous les deux ans patients, activistes, médecins, chercheurs, responsables politiques, est importante pour la mobilisation internationale contre le VIH.
Malheureusement, elle se déroule cette année dans un pays qui interdit l’installation aux personnes séropositives. Il nous faudra interpeller les autorités australiennes sur cette question.
En ce qui me concerne j’irai en ma qualité de représentant de la région Ile-de-France qui est investie à l’international contre le sida et en tant que président du Crips qui gérera le stand France.

 

17/07/2014

Ma tribune au Huffington Post : La XXè Conférence internationale sur le sida : un lieu où se crée l’espoir, mais où les discriminations persistent !

Un lieu dédié aux militants, un concentré d’énergie.
Un lieu d’échanges pour des personnes de tout horizon, de tout pays, de toute culture.
Un lieu où se dessine le futur.
Un lieu où se crée l’espoir.
Un lieu de solidarité.
Je pourrais continuer longtemps mais je pense que ces quelques qualificatifs se suffisent à eux-mêmes et définissent bien ce qui va se dérouler à partir de dimanche au Centre des Congrès de Melbourne pour la XXè Conférence internationale sur le sida.
Certains esprits chagrins auront à cœur de dénoncer ces grandes conférences comme inutiles ou un peu « paillette », préférant, tout à leur bonne conscience, appeler à dépenser cet argent sur le terrain. Une vision très moraliste et bien éloignée des réalités : ces conférences sont utiles, essentielles même ; elles permettent pour 15.000 acteurs de la lutte, un partage à très grande échelle des connaissances, des projets, des outils et bien plus encore, elles constituent une accélération de la lutte au niveau mondiale. Voilà pourquoi, je serai, une nouvelle fois, présent à cette conférence, aussi bien en tant que représentant de la région Île-de-France que président du Crips Île-de-France, association coordonnant le stand de la France. Aussi parce qu’elles sont un exemple de la solidarité entre les peuples, et singulièrement entre populations du sud, plus touchées, mois bien traitées, et populations du nord, relativement nanties. D’ailleurs, les acteurs des pays du sud sont très présents dans ces conférences et elles sont pour eux un moment important de la lutte mondiale que nous devons mener pour éradiquer cette maladie.
Certes, je dois vous dire qu’il y a encore peu, je n’arrivais pas à comprendre que cette conférence puisse se tenir en Australie. Non pas que j’avais un ressenti négatif à l’encontre de ce pays, bien au contraire, mais ce pays faisait partie de la liste de la quarantaine de pays qui, à travers le monde, restreignent la liberté de circulation et d’établissement des personnes séropositives uniquement à cause de leur statut sérologique. Depuis longtemps je mène ce combat contre ces restrictions aussi inhumaines qu’inutiles et contre-productives et si la conférence de 2012 avait pu se tenir à Washington, c’était justement parce que les Etats-Unis avaient aboli cette scandaleuse législation qui interdisait à toute personne séropositive d’entrer sur son territoire. En Australie, début juillet, la législation a évolué et désormais l’examen de la demande d’établissement sur le territoire australien d’une personne séropositive sera soumis aux mêmes critères qu’une personne atteinte par une maladie chronique. Bien sûr, je ne peux que me féliciter de cette annonce, j’avais notamment interpellé le professeur Barré-Sinoussi, présidente de l’IAS, sur le sujet, mais permettez-moi quand même de juger cette évolution législative à la limite du tardif … vous en conviendrez !
Dans ce combat pour la vie, l’égalité, la dignité et la solidarité, les défis nous les connaissons, ils ont été identifiés, ils sont nombreux et immenses.
Quelle prévention alors que l’OMS a récemment demandé aux « hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes » de prendre des antirétroviraux « comme une méthode supplémentaire de prévention » se ralliant de façon très claire à la prévention combinée ? Mais avec quels financements quand on ne peut empêcher presque 5.000 personnes de mourir par jour faute de traitements ?
Justement, quel accès aux ARV face aux neuf millions de personnes qui en ont besoin urgemment ? Quel financement alors que la taxe sur les transactions financières a du plomb dans l’aile ?
Quelle recherche dans un contexte de crise mondiale ? Comment les chercheurs travaillant sur le VIH/sida peuvent-ils construire des collaborations plus fortes avec ceux œuvrant sur d’autres maladies ?
Quelle défense des droits humains pour lesquels nous savons bien – relisons Thomas Mann ! – que le respect et la promotion sont des conditions sine qua non de l’efficacité de la riposte mondiale au VIH/sida ? Un respect et une promotion largement remises en cause par le développement très inquiétant des législations criminalisant l’homosexualité, notamment dans certains pays africains.
Quel activisme ? Alors que la lutte contre le sida a permis l’émergence des concepts de démocratie sanitaire, de l’implication des personnes vivant avec le VIH et d’autres modèles de développement et d’organisation des soins, la remise en cause de l’exceptionnalisme du VIH/sida pose question.
Des débats passionnants s’annoncent, des débats pour sauver des vies, des débats pour permettre aux 34 millions de personnes séropositives de vivre sans honte et sans stigmatisation. Je le redis : cette XXè Conférence internationale de lutte contre le sida ne doit pas être considérée uniquement comme un instantané de la lutte mais bien plus pour ce qu’elle représente réellement : un message de mobilisation pour tous les gouvernements, un élan international de solidarité et un cri de rage et d’espoir lancé à la face du monde !
A Lire sur Le Huffington Post (ici).

 

 

Festival Fnac Live sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris

Ce jeudi débute le Festival Fnac Live qui se déroulera du 17 au 20 juillet sur le parvis de l’hôtel de ville. Dès ce soir, de prestigieux concerts gratuits seront offerts aux Parisiens.
Après une ouverture du Festival dans la cour de l’Hôtel de ville par Anne Hidalgo et Alexandre Bompard et un concert de Christophe, de nombreux artistes se succéderont sur la scène du parvis de la mairie de Paris, notamment Julien Doré dès 20h15.
Ne ratez pas ce grand moment musical !

fnac,jean-luc romero,anne hidalgo,christophe,julien doré

 

16/07/2014

Wave, un livre qui aide à vivre et fait aimer la vie !

Nous sommes à peine au début de l’été et vous vous étonnerez sûrement que je vous parle déjà de ce que je considère comme le livre de la rentrée…
J’ai eu la chance de recevoir de mon ami Philippe Robinet, patron des éditions Kero le livre qu’il sort le 1er septembre : Wave de Sonali Deraniyagala.
J’ai été bouleversé par ce livre et je ne pouvais pas attendre la rentrée pour l’évoquer sur mon blog.
Il est rare qu’un livre vous bouleverse ainsi et en même temps vous touche à ce point.
L’auteure fait le récit de sa vie depuis le terrible tsunami de décembre 2004 qui a bouleversé la vie de tant d’hommes et de femmes. Elle y a tout perdu : ses fils, son mari, ses parents.
Vous pourriez penser que ce livre est insupportable à lire tant la douleur de l’auteure est violente. Et pourtant, si ce livre parle bien sûr de la souffrance d’une femme qui a tout perdu, il donne une force incroyable. Une force inattendue même pour celle et celui qui n’a pas vécu un drame aussi injuste qu’insupportable.
A la fin de ce livre, vous vous sentez plus fort : il relativise nos petits soucis quotidiens.
Ce livre aide à vivre et fait même aimer la vie et je ne peux que vous conseiller de le lire dès sa sortie. Votre rentrée paraitra bien plus facile… Croyez-moi !

wave,jean-luc romero,kero,philippe robinet,sonali deraniyagala

 

00:05 Publié dans Coup de coeur, Mes lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/07/2014

Débat "Le Point Rouge" sur la fin de vie sur France 4

14/07/2014

Belle fête nationale à toutes et à tous !

Ces derniers mois ont été très difficiles pour les Français. La cohésion sociale a été mise à mal et les ferments de la division sont là.
En ces moments troublés, notre fête nationale doit être l’occasion de commémorer les valeurs républicaines qui nous rassemblent et qui dépassent les clivages politiques.
En tous cas, je vous souhaite à toutes et à tous une très belle fête nationale. Un beau 14 juillet…
[Photos personnelles du défilé aérien du 14 juillet vu du 12ème ardt et de chez moi ...]

14 juillet,jean-luc romero

14 juillet,jean-luc romero

 

13/07/2014

Tous au bal des pompiers !

Le 14 juillet et notre fête nationale riment, dans toute la France, avec les célèbres bals des pompiers.
Une tradition dont le succès ne se dément pas même si cette année, en raison de la finale de la coupe du monde de football, ces bals commenceront souvent un peu plus tard…pompiers,jean-luc romero,paris,12ème ardt,14 juillet
Les pompiers sont les professionnels préférés des Français. On les comprend. Les pompiers risquent bien souvent leur vie pour nous sauver.
Le bal des pompiers est donc l’occasion de les remercier pour ce qu’ils font pour nous !
Bien sûr, la mairie du 12ème arrondissement de Paris et notamment ma délégation à la culture soutiennent le bal des pompiers du 12ème et j’espère vous y retrouver très nombreux !

 

12/07/2014

Mon message à la 20ème Lesbian and Gay Pride de Montpellier

Les cris de milliers de personnes unies pour réclamer plus d’égalité et de solidarité pour les LGBT… voilà ce qui nous attend, ce samedi, pour la Marche des diversités de Montpellier.
Une marche organisée par mon ami Vincent Autin, qui forme avec Bruno ce si beau couple : les premiers mariés homosexuels en France. Depuis leur mariage, enfin, nous pouvons lire, avec fierté, notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité », inscrite sur le fronton de nos mairies. Avec fierté oui, mais avec l’impression tenace et amère de ne pas être allé au bout des choses…
Une marche avec à sa tête Stuart Milk, neveu du leader politique gay Harvey Milk lâchement assassiné en 1978, un activiste qui milite sans relâche pour les droits des LGBT et qui est également conseiller de Barack Obama. Sa présence est une vraie reconnaissance pour le travail effectué par la Lesbian and Gay Pride de Montpellier et pour la ville en elle-même.
Une marche qui a 20 ans et, à cet âge, rien ne résiste à la déferlante d’énergie de milliers de personnes qui affirmeront haut et fort que: « Promettre c'est agir, reculer c'est trahir » !
Une marche comme un concentré d’énergie militante, une marche de combats.
Des combats justes et légitimes.
Des combats pour lesquels nous ne pouvons et nous ne devons pas accepter la reculade.
Nous croyons au progrès, nous croyons en l’Autre, nous croyons dans notre pays. Nous affirmons que la peur est une impasse. Nous avons raison et nous avons l’énergie de celles et ceux qui savent leur cause juste !

Les 100 jours d’Anne Hidalgo : des promesses aux actes !

Anne Hidalgo a succédé à Bertrand Delanoë et est devenue la première femme maire de notre capitale. Après une très longue campagne qui lui permis de rencontrer de très nombreux parisiens et de comprendre leurs aspirations, Anne Hidalgo a présenté un programme ambitieux pour les six ans à venir. Urbanisme, emploi, logement, éducation, solidarité, culture, environnement, sport, lutte contre les discriminations et pour l’égalité homme-femme, Grand Paris sont parmi les priorités de la nouvelle maire.
En 100 jours, la maire n’a pas chômé et s’est beaucoup mobilisée pour le logement. Elle a aussi lancé une expérience très innovante avec le budget participatif.
Dans les arrondissements, nous nous sommes mis immédiatement au boulot et dans  le 12ème ardt, avec la maire Catherine Baratti-Elbaz, nous sommes tous des élus présents sur le terrain et à l’écoute des parisiens.
En 100 jours, Anne Hidalgo a marqué de son empreinte cette fonction comme Bertrand Delanoë l’a fait avant elle.
Avec comme seule ambition Paris, la maire a montré, contrairement à son adversaire de campagne déjà en piste pour la présidentielle, que ses paroles de campagne se transforment en actes concrets pour les Parisiens !

anne hidalgo,jean-luc romero,catherine baratti-elbaz,paris

 

 

 

11/07/2014

Rencontre avec la députée sud-coréenne Sun-mee Jin

Ce vendredi 11 juillet, je rencontre la députée sud-coréenne Sun-mee Jin qui est invitée en France par le ministère des affaires étrangères français dans le cadre des voyages de personnalités promises à une future position d’influence dans leur pays.
Avocate dans divers cabinets et présidente du comité du droit des femmes au sein de l’importante association des avocats pour une société démocratique, Mme Sun-mee JIN a été élue députée du Parti démocrate en 2012 au scrutin de liste.
Porte-parole de MOON Jae-in, candidat de l’opposition à l’élection présidentielle de décembre 2012, Mme JIN est spécialisée dans les questions sociales et sociétales. Elle porte actuellement une proposition de loi visant à mettre en place une forme de « PACS à la coréenne ».

sun-mee jin,jean-luc romero,corée du sud,politique,france

sun-mee jin,jean-luc romero,corée du sud,politique,france