Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

homosexualité - Page 3

  • Vive les Mariées ! Vive les mariés ! (Mon billet pour Friendly Mag)

    Vive les Mariées ! Vive les mariés !

    L’amour triomphe toujours de la haine…

     

    Enfin !

    La France a rejoint les 13 pays qui accordent déjà aux conjoints de même sexe le droit de se marier !

    La France, pays des Droits de l’Homme et qui promeut une vision forte de l’égalité aura quand même mis bien du temps pour rejoindre la cohorte de pays précurseurs en matière d’égalité des droits.

    C’est dès 2001 que les Pays-Bas ont accordé ce droit aux LGBT. Même l’Espagne catholique nous a précédé de plus de 8 ans en ouvrant le mariage dès 2005.

    Mais, bon ne chipotons pas ! Nous y sommes enfin arrivés…

    Ceci dit, ce ne fut pas un chemin pavé de roses.

    Depuis que François Hollande a inscrit la Proposition 31 à son programme présidentiel, rien ne nous aura été épargné jusqu’au vote final en avril 2013 et la publication de la loi en mai dernier.

    Si le Président Hollande a tenu son engagement que la loi puisse être appliquée avant la fin du semestre 2013, l’attitude des opposants n’aura pas facilité son adoption.

    Durant des mois, l’opposition - essentiellement l’UMP - aura tout fait pour empêcher l’ouverture du mariage aux homosexuels.

    Pire, des propos qu’on croyait disparus seront tenus, encouragés par une droite qui estime que les homosexuels doivent rester des sous-citoyens car il ne faut pas leur accorder les mêmes droits que ceux qu’ont les hétérosexuels !

    Alors que le débat dure depuis des années autour de la question d’égalité des droits et que le débat, outre au Parlement aura duré des mois et des mois, certains ont cru bon d’hurler à la confiscation du débat au prétexte que le chef de l’Etat n’aurait pas fait un référendum.

    En fait, les opposants au mariage pour tous, qui pour leur immense majorité, sont aussi des adversaires politiques de François Hollande auraient voulu qu’il leur accorde ce qu’ils n’avaient pas gagné dans les urnes en 2012 !

    Le président a tenu bon. Heureusement.

    Mais cette victoire a un gout amer pour les LGBT.

    D’une part, le déferlement d’homophobie, de haine, de violences physiques même, aura surpris les plus jeunes homosexuels qui se croyaient dans une démocratie apaisée où l’homophobie avait quasiment disparue. Ils découvrent, stupéfaits, que la bête immonde est toujours là. Plus présente que jamais, comme réveillée et encouragée par des opposants à l’égalité.

    Le mariage pour tous adopté, les premiers mariages célébrés, cette homophobie nous apprend que le combat n’est pas non plus terminé. Au contraire ! La lutte contre l’homophobie doit rester dans l’agenda politique et gouvernemental.

    D’autre part, pour que l’égalité soit entière, le gouvernement ne devra pas oublier l’ouverture de la procréation médicalement assistée. Ce ne fut certes pas prévu dans la proposition 31 mais bien promis dans de nombreux courriers du candidat Hollande aux associations LGBT. L’égalité ne se partage pas !

    Mais, je voudrai terminer ce billet sur une note optimiste.

    Je suis sûr que les nombreux mariages de conjoints de même sexe qui vont être célébrés à travers le pays vont faire évoluer peu à peu le regard de la société dans son ensemble. Bien des opposants d’un jour au mariage pour tous seront invités par des proches à leur cérémonie de mariage. Beaucoup y assisteront et finiront par se dire :

    « Mais pourquoi s’être ainsi opposés ?

    Que l’amour de deux femmes ou de deux hommes est beau. Comme celui d’un couple hétérosexuel… »

    Ils se diront : « Tout ça pour ça ! »

    L’amour triomphera de la haine ; l’amour triomphe toujours de la haine !

    friendly mag,jean-luc romero,politique,homosexualité

     

  • Félicitations à Guy et Jean-Michel. Honte au maire d’Arcangues !

    Malgré le show médiatique du maire d’Arcangues et ses grands serments certifiant qu’il n’y aurait aucun mariage de couple de même sexe dans sa commune, il a fini par céder !
    Guy et Jean-Michel ont pu se marier dans leur commune ! Enfin.
    Après un mois de tergiversations et de positions autant illégales que discriminatoires, ce « maire » n’a pu que céder face à la loi.
    La loi est la même pour tous et un maire se doit, plus que quinconque, de l’appliquer.
    En attendant, je souhaite beaucoup de bonheur à Guy et Jean-Michel et j’ai une pensée pour le grand Luis Mariano, enterré à Arcangues, et qui doit se retourner dans sa tombe !

     

  • Itw dans Têtu sur le mariage pour tous

    Têtujuillet2013.jpg

  • Marche des Fiertés LGBT à Paris : 3 raisons pour défiler

    Comme tous les ans, je participerai à la marche des Fiertés LGBT de Paris, moment incontournable de mobilisation pour l’égalité des droits.
    Cette année, cette marche aura une saveur particulière avec l’adoption du mariage pour tous et nous avons bien sûr de grandes raisons de nous réjouir.
    Mais le combat est loin d’être terminé.
    Ces derniers mois, une homophobie violente a refait surface dans le débat public et sur les réseaux sociaux. D’autre part, l’égalité ne se partage pas et la promesse de l’ouverture de la PMA n’est toujours pas à l’ordre du jour.
    Au final, trois bonnes raisons de défiler massivement dans la capitale ce samedi !

    marche des fiertés lgbt,jean-luc romero,paris,homosexualité,politique,france

    marche des fiertés lgbt,jean-luc romero,paris,homosexualité,politique,france

    marche des fiertés lgbt,jean-luc romero,paris,homosexualité,politique,france

     

  • Hommage à Rudolf Brazda, dernier survivant des Triangles roses

    J'ai représenté ce mercredi soir à 18h30 Jean-Paul Huchon à la cérémonie de ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe en hommage à Rudolf Brazda, décédé en 2011, et qui fut le dernier survivant des Triangles Roses.
    Cette cérémonie émouvante était aussi en hommage à toutes les victimes de la barbarie nazie déportées pour motif d’homosexualité.

    rudolf brazda,jean-luc romero,déportation,politique,homosexualité

    rudolf brazda,jean-luc romero,déportation,politique,homosexualité

    rudolf brazda,jean-luc romero,déportation,politique,homosexualité

    rudolf brazda,jean-luc romero,déportation,politique,homosexualité

    rudolf brazda,jean-luc romero,déportation,politique,homosexualité

     

  • Extrait d'itw chez Jean-Marc Morandini sur Europe 1


    Romero : "Il faut que les politiques disent... par Europe1fr

  • Invité de Jean-Marc Morandini à 9h40 sur Europe 1

    Ce lundi, vers 9h40, je serai l'invité de Jean-Marc Morandini dans son émission sur Europe 1.

    jean-marc morandini,jean-luc romero,homosexualité

  • Ouverture de la 87ème rencontre du Crips sur l’homophobie

    A partir de ce lundi, le Crips Ile-de-France entame un certain nombre d’actions dans la cadre de son année de mobilisation contre les discriminations LGBT.
    J’aurai l’occasion de présenter le programme jeudi prochain devant les associations franciliennes.
    Ce lundi, la 87ème rencontre du Crips est donc consacrée au thème « Genre, homosexualité et discriminations aujourd’hui, quelles implications pour la prévention auprès des jeunes ? » et se déroulera au Conseil régional d’Ile-de-France. J’ouvrirai cette rencontre.

     

  • Flash back: mon débat sur BFM-TV avec Laurent Wauquiez (qui refuse d'appliquer la loi)


    BFM Politique Laurent Wauquiez face à Jean-Luc... par BFMTV

  • Article dans La Voix du Nord

    la voix du nord 26 mai 2013.jpg

  • Enfin le « Oui, nous le voulons » se transforme en « Oui, je le veux » !(Tribune Le Plus-Obs)

    Enfin le « Oui, nous le voulons » se transforme en « Oui, je le veux » !

    Exercice intimiste que de livrer ses pensées matinales mais aujourd’hui est un jour particulier, de ces jours qui font l’histoire. Aujourd’hui est un grand jour : le premier mariage entre personnes de même sexe en France. Le premier mariage légal.

    Alors, en me réveillant ce matin, mes premières pensées sont allées vers ce couple qui doit attendre avec un mélange d’anxiété et d’excitation ce jour, individuellement et collectivement historique. Un jour de bonheur pour Vincent et Bruno mais aussi pour cette France de progrès qui pense qu’un pays doit œuvrer vers et pour ses valeurs : Liberté, Egalité, Fraternité… des jolis mots malheureusement piétinés au pied de ces milliers de manifestants prétextant un débat démocratique pour mieux exprimer une homophobie à peine larvée.

    Alors oui, enfin, me dis-je. Enfin notre pays met fin à cette discrimination étatique. Enfin la France reconnaît l’égalité de nos amours. Enfin notre pays va protéger ses milliers d’enfants élevés avec bonheur par ces familles homoparentales, familles que l’on préfère ignorer. Pourtant, on le sait tous, l’ignorance est une bien piètre conseillère ….

    Alors que je me rase, mes pensées s’évadent. Non pas comme il est de bon ton de le dire vers une ambition personnelle… Non je pense sincèrement et simplement à tout le chemin parcouru. De la dépénalisation, au combat pour le PACS. Du mariage de Bègles à la loi sur la pénalisation des propos homophobes...

    homosexualité,jean-luc romero,politique

     

    Des années que, comme tant d’autres, je me bats pour l’égalité entre les personnes de même sexe. Des années que je défends une vision mêlant égalité des droits, prévention, acceptation et éducation. Aujourd’hui, ce n’est pas une victoire pour les militants. C’est une victoire de la France, de notre pays, du pays des Droits de l’Homme.

    Je sors de chez moi. J’ai envie de sourire. Uniquement de sourire. Parce que c’est juste beau que le « Oui, nous le voulons », revendication collective se transforme dans quelques heures en un beau et heureux « Oui, je le veux ! ».

    Pourtant, j’ai du mal à sourire totalement. En fait, j’en suis empêché : je regarde l’avenir bien sûr avec espoir mais aussi avec une pointe d’inquiétude. Espoir car je me dis que, quand la cause est juste, nous pouvons renverser des montagnes.

    Inquiétude car j’ai encore en mémoire ces milliers de manifestants hurlant leur haine de l’Autre.

    Inquiétude quand je me revois devant Laurent Wauquiez qui, déstabilisé durant le direct de ce débat télévisé qui ne fait de fait que révéler sa vérité - hors langue de bois, hésitera puis affirmera clairement que l’homosexualité est contraire à ses valeurs.

    Inquiétude car je ressens encore l’effroi qui était le mien quand j’ai découvert le visage de Wilfred, agressé sauvagement et tabassé simplement parce qu’il était coupable d’aimer. Wilfred a eu le courage avec son compagnon, Olivier, de témoigner, de donner un visage à la violence homophobe. Inquiétude quand aux nombres messages de haines homophobes, d’appel à la mort reçus sur les réseaux sociaux mais aussi dans la rue. Cette inquiétude m’appelle à la vigilance. Vigilance parce que les plaies causés par ces mois de débats homophobes me semblent encore béante… A nous de les refermer.

    Nul doute que la joie et les sourires des premiers mariages entre personnes de même sexe seront un remède efficace !
    Lire sur le Nouvel Obs (ici).

  • Invité de I-Télé à 17h00

    A l'occasion du 1er mariage d'un couple de même sexe ce mercredi à Montpellier - Vincent Autin et Bruno Boileau - , je serai en plateau sur I-Télé pour commenter cet événement et évoquer ce grand changement qui fait que la France devient aujourd'hui et concrètement le 14ème pays au monde à ouvrir le mariage aux homosexuels.

    i-télé,jean-luc romero,politique,homosexualité

  • Une manif, pour quoi faire ?

    Aujourd’hui, les opposants au mariage pour tous vont descendre de nouveau dans la rue pour s’opposer au texte ouvrant le mariage aux homosexuels - désormais devenu la loi de la République grâce à François Hollande qui a ainsi tenu son engagement de campagne.
    Chacun a bien sûr le droit de manifester. C’est un droit fondamental de notre démocratie.
    Mais, il est particulièrement malsain et inquiétant de voir des élus de la République, notamment UMP, venir grossir les rangs de ceux qui contestent une loi votée légalement par le Parlement, Sénat et Assemblée nationale confondus et validée entièrement par le Conseil constitutionnel.
    Les députés UMP, qui seront présents à cette manifestation, prennent le risque de mettre en cause les bases démocratiques de notre régime politique. Qu’ils annoncent demain vouloir changer la loi, c’est leur droit. Même, si heureusement, cela paraît impossible.
    Mais, contester une loi de la République pour un élu c’est mettre en danger notre démocratie. Qu’ils y prennent garde car cela pourrait se retourner contre eux tel un boomerang.
    En continuant à manifester, les opposants sont à l’origine d’un climat détestable qui pourrit notamment les réseaux sociaux. L’homophobie y est totalement décomplexée à l’image de cet élu du comité départemental de l’UMP qui sous le pseudonyme « Affreux droitisant » ne cesse d’appeler à la haine contre les homos (voir le tweet qu’il a fait contre moi ci-dessous) et qui a même été jusqu’à asperger un policier de liquide inflammable lors d’une récente énième manifestation.
    La droite républicaine est donc aujourd’hui face à ses responsabilités. Etre démocrate, c’est aussi accepter que les lois votées par la majorité parlementaire s’imposent à tous. Raison de plus si on est dans l’opposition !
    En tous cas, une chose est sûre : une manif contre une loi votée, ça ne sert à rien… C’est sur cette question à laquelle j’appelle à la réflexion des démocrates : une manif pour quoi faire ?
    A lire la version définitive sur HuffingtonPost (ici).

    paris,jean-luc romero,homosexualité,politique,france

     

    Tribune publiée ce jour sur le Huffington Post. A lire aussi sur mon site officiel.

  • Projection et débat autour d’Homopoliticus au Mélies à Villeneuve d’Ascq

    A l’invitation du CRSH, j’assisterai à la diffusion du documentaire Homopolititicus que j’ai co-écrit puis au débat qui suivra la projection au cinéma Le Méliés à Villeneuve d’Ascq à 14h00.
    Si vous habitez dans le coin, n’hésitez pas à nous rejoindre !

    homopoliticus, jean-luc romero, villeneuve d'ascq, crsh, homosexualité

     

  • Les antis mariage pour tous ne sont pas au dessus des lois !

    L’été dernier, Mgr Barbarin faisait une déclaration prémonitoire : il estimait que le Parlement n’est pas compétent pour voter une loi sur le mariage ouvrant l’institution aux couples de même sexe. Depuis, outre les évêques, les extrémistes religieux ont repris à leur compte cette affirmation estimant que seul le Peuple pouvait voter une telle loi par référendum.
    Rapidement, ils vont être emboités par une opposition de droite et d’extrême droite oubliant que, durant les 5 dernières années, Nicolas Sarkozy a toujours refusé le référendum et s’est toujours félicité de ne jamais céder à la rue.Les Guaino, Mariton et autres croisés anti mariage pour tous scient donc la branche de la démocratie représentative et auront bien du mal à nous expliquer, revenus au pouvoir, que tout cela n’était que démagogie et populisme.
    Le texte voté et promulgué - Merci François Hollande ! - , les appels d’élus de droite refusant de célébrer des mariages de conjoints de même sexe se multiplient. Ces élus, souvent issus de la frange la plus à droite et sécuritaire de l’UMP, refusent la loi alors qu’ils sont les premiers à vouloir emprisonner les jeunes dès qu’ils commettent une bêtise. Ils sapent l’ordre républicain.
    Cerise sur le gâteau, les dérapages dans les manifestations anti mariage se multiplient. L’appel, qui circule sur le net demandant aux manifestants de la prochaine manif de Paris (voir ci-dessous) de ne pas se disperser, est une nouvelle illustration de la dérive du mouvement anti mariage pour tous.
    Pourtant, la loi s’applique à tous. Le gouvernement devra le leur rappeler !

    politique,jean-luc romero,homosexualité

  • « Les parlementaires ont dit oui, le Conseil constitutionnel a dit oui…

    « Les parlementaires ont dit oui, le Conseil constitutionnel a dit oui…
    Nous pouvons enfin nous dire OUI ! »


    Après la publication de la - sage - décision du Conseil constitutionnel validant la loi sur l’ouverture du mariage pour toutes et tous et après tant de mois de violentes attaques et de diatribes homophobes, Jean-Luc Romero souhaite simplement faire part de son immense bonheur car, après tout ça, enfin : « Les parlementaires ont dit, le Conseil constitutionnel a dit oui… Nous pouvons enfin nous dire OUI ! ».
    OUI à la fin d’une discrimination étatique qui durait depuis trop longtemps.
    OUI à une France, pays des droits de l’homme … hétérosexuel ou homosexuel,
    OUI à la reconnaissance d’une France plus juste et plus humaine,
    OUI à une France de progrès et non de l’obscurantisme,
    OUI à l’égalité de nos amours,
    OUI à un pays qui donne enfin un statut à tous les enfants - les dizaines de milliers d'enfants de familles homoparentales seront enfin protégés ! -,
    OUI à la joie, aux sourires et au bonheur …
    Jean-Luc Romero l’affirme : nul doute que cet été sera placé sous le signe de grands et beaux OUI !

  • Demain : Journée mondiale contre l’homophobie : plus que jamais utile !

    Demain, se déroule la journée mondiale contre l’homophobie. Après les déferlements d’homophibe auquel on a pu assister depuis des mois, cette journée est indispensable !
    Le racisme, l’antisémitisme, le sexisme, les discriminations faites aux personnes en raison de leur état de santé ou l’homophobie doivent être combattus avec détermination.
    Depuis le débat sur le mariage pour tous, certains opposants, notamment sur les réseaux sociaux, ont cru bon déverser leur haine.
    Ceci n’est pas acceptable dans une démocratie, dans le pays des Droits de l’homme.
    Plus que jamais cette année, cette journée contre l’homophobie est donc plus qu’utile !

     

  • Souvenir : mon intervention le soir du vote du Mariage pour tous (merci Yagg!)


    Mariage pour tous: intervention de Jean-Luc... par yaggvideo

  • Rediffusion de Homopoliticus à 20h30 sur LCP-AN

    Beau symbole que de rediffuser Homopoliticus que j'ai co écrit avec le réalisateur Aleksandar Dzerdz ce 1er mai ! Pour celles et ceux qui n'ont pas vu ce film, ni lu mon livre, c'est donc le moment.
    En ce jour de luttes, vous pourrez voir ou revoir Homopoliticus sur LCP-AN à 20h30. N'hésitez pas. Le voir après le débat sur le mariage pour tous permet de mieux comprendre le long chemin qui a été nécessaire pour en arriver là...
    (Vous pouvez aussi vous procurer le DVD aux Editions de l'INA)

    homopoliticusDVD_3D_BD.jpg

  • Podcast de mon itw avec Pascale Clark de France Inter sur le mariage pour tous


    Jean-Luc Romero: "Je pense me marier à la rentrée" par franceinter