Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

homophobie - Page 9

  • Marche de la Baltic Pride pour l’égalité

    Logo Baltic Pride.JPG

    Dès 12 heures, je participerai à la 1ère Gay Pride de Vilnius qui se déroulera à l'écart du centre ville... J’espère que cette marche pour l’égalité ne connaîtra pas les incidents qu’avait connus la 1ère Gay Pride de Moscou et à laquelle j’étais allé participer il y a quelques années. N'oublions pas que jusqu'hier après-midi, cette marche symbolique était toujours interdite !

     

  • My speech in Vilnius (in English)

    Speech of Jean-Luc RomeroLogo Baltic Pride.JPG

                                                      Vilnius - 7th 2010

     

     

    Ladies and gentlemen,

     

    I would like to ask you a question, just a simple question : is the homosexual a danger, a troublemaker, a threat to public order, a sick  person who needs to be treated, a psychologically deranged person ? Should he be treated as a criminal or as a sick person? Should he be locked up to avoid any spreading of what was called in the 19th century by some people “the abominable vice of the Greeks” ?

    vilniusjlrtribune.jpgI am asking this question to provoke, to provoke you, who are gathered here because of an unrelenting humanist will to fight against discriminations which are linked to homophobia, but mainly to remind you of something fundamental : these questions sound absurd and the answer should be totally clear to absolutely everybody.

    Unfortunately, and often dramatically, what I just told you does not match reality : more than 70 countries in the world apply laws which criminalize sexual relationships between consenting adults of the same sex. Even worse, in more than 10 countries, homosexuality is punished by death.  These problems have only been resolved in France recently. Till 1982 homosexuality was partly considered to be a felony in France. Let us remind ourselves that it is only in 1991 - less than 20 years - that the WHO (World Health Organisation) removed homosexuality from the list of mental diseases.

    Lire la suite

  • Mon discours de Vilnius

    Logo Baltic Pride.JPGIntervention de Jean-Luc Romero

    Vilnius 

    vendredi 7 mai 2010

     

     

     

    Mesdames, Messieurs,

    Je voudrais vous poser une question, une simple question : l’homosexuel est-il un danger, un fauteur de trouble, une menace à l’ordre public, un malade à traiter, une personne dérangée psychologiquement ? Doit-on le traiter comme un criminel ou un malade ? Faut-il l’enfermer pour éviter toute propagation de ce que certains, au 19e siècle, qualifiaient d’ « abominable vice des Grecs » ?

    Je vous demande cela, évidemment par volonté de provoquer, de vous provoquer, vous qui êtes réunis ici par la volonté inflexible et humaniste de lutter contre les discriminations liées à l’homophobie mais surtout pour vous rappeler une chose fondamentale : ces questions nous semblent absurdes et la réponse devrait, pour toutes et pour tous, être totalement évidente.

    Pourtant, malheureusement, dramatiquement souvent, ce que je viens de vous dire n’est pas la réalité : plus de 70 pays à travers le monde appliquent des lois criminalisant les relations sexuelles entre personnes adultes et consentantes de même sexe. Pire, dans une dizaine de nations, l’homosexualité est punie de la peine de mort. En France, ces questions ont été résolues il n’y a pas si longtemps que cela. Jusqu’en 1982, l’homosexualité était en partie considérée comme un délit en France. Rappelons également que ce n’est qu’en 1991 - il y a moins de 20 ans - que l’Organisation Mondiale de la Santé a retiré l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Pour mémoire, il a fallu semble-t-il moins de temps pour s’apercevoir de l’absurdité de ce Mur qui séparait deux mondes qui refusaient de se parler que de reconnaître que l’homosexualité n’est rien moins que naturelle. Dans la grande comptabilité de l’horreur, laquelle de ces deux folies aura engendré le plus de souffrances ?

    Lire la suite

  • L’école contre l’homophobie : enfin !

    Le ministère de l’éducation nationale a enfin lancé en avril une campagne contre les préjugés sexistes, les discriminations et l’homophobie. Rien de mirobolant. Mais des affiches et des flyers softs pour faire la promotion de la ligne azur qui est destinée aux ados qui s’interrogent sur leur identité. Enfin !

    Une initiative qui est aussi accompagnée par la campagne du syndicat lycéen, la Fidl, qui a lancé une campagne militante contre l’homophobie.

    affiche-homo-bi.jpg
  • Dérapages homophobes dans Cactus… mais dans la bonne humeur !

    Le site GayClic.com a mis en lumière les propos homophobes qui ont été tenus… dans la bonne humeur au cours de l’émission Cactus sur Paris Première. Alors que Christine Boutin avait choisi de rappeler son opposition à la diffusion du conte d’animation « le baiser de la lune » qui raconte une histoire d’amour entre deux poissons homosexuels, ce n’est pour une fois pas la passionaria anti PaCS qui a le plus choqué mais deux autres invités, l’acteur Philippe Lellouche et l’ancien responsable de Reporters sans frontières Robert Ménard. Je ne vous en dis pas plus et vous conseille de visionner la vidéo de ce passage où M. Ménard, pourfendeur des atteintes à la liberté de la presse, montre une ouverture d’esprit pour le moins curieuse…

  • La demande d’interdiction de Baiser de la lune : l'homophobie a de beau jour devant elle ...

    Christine Boutin a demandé au ministre de l’éducation nationale d’interdire la diffusion du film pédagogique à destination des élèves de CM1 et CM2 « Le baiser de la lune » au prétexte que ce film « prive les enfants des repères les plus fondamentaux ». Pour mémoire, ce film d'animation raconte une histoire d'amour entre un poisson-chat et un poisson-lune...

    Je n’ai pas réagi aussitot, mais après avoir constaté que le ministre de l'Education nationale suivait Mme Boutin et surtout à la lecture de certaines réactions homophobes sur le net, j’ai juste envie de rappeler calmement mais fermement à quel point il est important d’éduquer pour prévenir les discriminations, notamment l’homophobie. On sait aussi à quel point les adolescents peuvent mal vivre la découverte de leur homosexualité au point de se suicider ou du moins de faire plus de tentatives que leurs camarades hétérosexuels. Evoquer l’homosexualité à l’école est important pour banaliser cette identité et pour rappeler que, contrairement à ce que dit un certain député UMP du Nord, l’homosexualité n’est pas inférieure à l’hétérosexualité !
    Lire aussi L'Express (ici), Citegay.com (ici).

     

    baiserlune2.jpg
  • L’UMP veut faire le ménage au PS… Et Vanneste ???

    Alors que le PS a su exclure Georges Frêche pour ses habituels dérapages et aller plus loin en présentant une liste contre lui, plusieurs dirigeants de l’UMP, notamment au sein du groupe UMP, demandent que le PS exclue tous les militants qui soutiendraient Georges Frêche.

    Je trouve cette posture originale de la part de dirigeants d’un parti qui n’a jamais exclu Christian Vanneste qui affirme pourtant que « le comportement homosexuel est inférieur au comportement hétérosexuel. » Pour mémoire, non seulement M. Vanneste a eu l’investiture aux dernières élections municipales alors qu’il persiste dans ses propos contre les homosexuels, mais en plus il est toujours membre du groupe UMP à l’Assemblée nationale.

    Alors que l’UMP, avant de donner des leçons de morale électoralistes déplacées, fasse avec M. Vanneste au moins ce que le PS a fait avec M. Frêche en l’excluant et dans le même temps désapprouve sans ambigüités Francis Delattre, ce député UMP, qui a eu des propos à connotation discriminatoire sur le jeune Ali Soumaré, tête de liste PS aux élections régionales dans le Val d’Oise.
    Lire aussi Yagg (ici).

  • Yoann Lemaire, joueur de foot homo !

    Yoann Lemaire vient de publier « Je suis joueur de foot homo… enfin j’étais » avec une préface engagée de Vikash Dhorasoo. Yoann était le seul licencié de foot ayant osé faire son coming out. Alors qu’un brillant avenir s’ouvrait à lui dans le football professionnel, sa révélation l’a obligé à abandonner sa passion. A arrêter le foot !

    Livre Yoann LemaireCouvFoot171109.JPG

    Dans ce livre autobiographique, Yoann nous démontre malheureusement qu’être gay dans le milieu du foot reste - en 2009 ! - aujourd’hui quasiment impossible. Son témoignage émouvant est à lire…

     

  • Appel aux élus contre l’homophobie

    L’association « Le Refuge », que préside avec efficacité et courage le jeune Nicolas Noguier, lance un appel aux élus pour qu’ils s’engagentLogo_refuge_340_200.jpg contre l’homophobie.Cet appel est désormais en ligne sur le site de l’association et peut être signé en cliquant ici.

  • Brunö, le film : le pire et le … meilleur

    Comme je l’ai posté sur mon Twitter, juste après avoir vu Brunö, ce film est le pire et le… meilleur.

    bruno_cover.jpg

    Drôle de sentiment quand vous sortez de votre cinéma. J’ai ris aux éclats et j’ai été gêné pour ne pas dire choqué par certains scènes si trash que je me demande encore ce qu’elles apportent à ce film. D’ailleurs, c’est plus une succession de sketches qu’un film avec une histoire construite et dans lequel le spectateur se laisse prendre. Là des gens se font prendre, si je peux me permettre cette vulgarité, mais c’est rarement le spectateur. J’ai lu que ce film aiderait à la tolérance vis-à-vis des gays. Je n’en suis pas sûr après avoir entendu mes voisins qui parlaient avec écœurement à la sortie du film des gays  qui sont je répète : « des hommes qui ne sont pas des hommes. »

    En même temps, Brunö réussit à nous faire mourir de rire et même à nous émouvoir. Je ne regrette pas d’avoir vu ce film, mais n’y emmenez pas des homophobes qui seront confortés dans leur mauvais instinct, ni des militants gays qui crieront à la vulgaire caricature. Vous pouvez y emmener des amis pas coincés qui ont envie d’une comédie décalée, vulgaire et second degré dans lequel ils y trouveront le pire mais aussi, soyons justes, le meilleur.

  • L’homophobie aurait tué à Tel Aviv…

    Même s’il n’est pas encore possible d’assurer que le tueur de Tel Aviv ait agi par haine des homosexuels, tout contribue malheureusement à l’accréditer. Venir dans un centre pour homosexuels et y tirer sur les personnes présentes ne semble pas vraiment un hasard. Ni une coïncidence !

    Quoiqu’il en soit, deux jeunes sont décédés et plusieurs sont blessés. On ne peut avoir qu’une pensée émue pour ces jeunes vies si injustement volées. Rien ne justifie le meurtre et cela revêt un caractère encore plus émouvant quand il s’agit de si jeunes gens. Ce terrible fait divers nous rappelle que le racisme, l’antisémitisme et l’homophobie restent les plaies de nos sociétés. Que l’on ne doit avoir aucune complaisance avec celles et ceux qui estiment que certaines personnes en raison de leur appartenance à une religion, à leur origine ou à leur sexualité différente n’ont pas le droit de vivre.

  • Christian Vanneste encore débouté par la justice !

    Le député UMP Christian Vanneste, qui m’avait poursuivi pour un message déposé sur mon blog par un jeune mineur, a été débouté de son recours contre moi par la cour d’appel de Paris ce jeudi 2 juillet 2009. J’ai appris la bonne nouvelle à Porto où j’intervenais à la conférence internationale sur la RDR. Après avoir déjà été débouté en première instance, M. Vanneste l’est donc en appel.JLR Vanneste.jpg
    Alors que M. Vanneste estime que dire que l’homosexualité est inférieure à l’hétérosexualité fait partie de la liberté d’expression, ce monsieur est moins tolérant dès qu’il est lui-même mis en cause. La liberté d’expression l’intéresse quand cela l’arrange. M. Vanneste vient aussi d’être débouté dans le procès qui l’opposait à Bertrand Delanoë. Amusant de constater que M. Vanneste a en peu de temps poursuivi deux élus gays et a aujourd’hui dans le collimateur des associations LGBT comme SOS Homophobie et Act Up… Mais jeudi, pas de chance pour lui, la justice est allée dans le sens d’élus… inférieurs car gays !
    Lire aussi Yagg (ici), Têtu (ici), Illico (ici), 20 Minutes (ici).

  • A 9h15 sur France Info

    logo France Info 3.gifAprès la journée internationale contre l’homophobie, je réagirai ce mardi à 9h15 sur France Info aux messages laissés par romero à france info.jpgles internautes sur le site de France Info. Vous pouvez retrouver ces messages en cliquant ici.

    Je répondrai aux questions de David Abiker.

  • Extrait de mon discours au Conseil de l'Europe

    Vendredi dernier, à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, j’intervenais au Conseil de l’Europe. Ci-dessous un extrait vidéo de mon intervention.

  • Agressions homophobes même dans le Marais !

    A celles et à ceux qui pensent que l’homophobie est une invention de gays en mal de victimisation, il leur suffit de lire le rapport annuel de SOS Homophobie, ils seront édifiés. Mais aussi de parcourir régulièrement la rubrique des faits divers…
    Et, les violences homophobes peuvent se dérouler à Paris, dans le 3ème arrondissement, au cœur du quartier très gay du Marais !
    En effet, lundi dernier, trois homosexuels ont été violemment pris à partie par une bande de jeunes qui, après les avoir insultés, les ont roués de coups. Heureusement, l’arrivée d’une voiture de police a fait fuir les lâches agresseurs. Bilan : une arcade sourcilière fendue, des lèvres écrasées, des hématomes aux yeux et aux jambes…
    J’ai une pensée pour ces trois hommes et rappelle qu’il est toujours important qu’à l’école, on intensifie les actions contre les discriminations, notamment contre l’homophobie. C’est ce que fait notamment la région Ile-de-France en finançant des interventions du CRIPS dans les lycées. Mais à l’Education nationale d’aller plus loin…

  • Courez voir Harvey Milk !

    J’ai eu la chance de voir lundi soir en avant-première le film « Harvey Milk » qui a valu l’oscar à Sean Penn. J’en suis sorti bouleversé et ému par l’interprétation éblouissante du personnage de Harvey par Sean Penn.Harvey Milk_in_1978_at_Mayor_Moscone%27s_Desk.jpg
    Je connaissais bien sûr l’histoire d’Harvey, premier élu homosexuel assumé de l’histoire politique – il a été conseiller municipal de San Francisco de 1977 à son assassinat le 27 novembre 1978. Mais, je ne savais pas qu’il n’avait mené ces combats qu’après quarante ans et qu’il avait été tué si rapidement après son élection.
    Son parcours et son militantisme sont exceptionnels - surtout replacés dans le contexte d’homophobie ambiante aux Etats-Unis dans les années 70. Ce film démontre bien les luttes incroyables que la communauté LGBT américaine a dû mener pour simplement obtenir le droit d’exister et de … travailler.
    L’apport d’Harvey Milk à ce combat est déterminant. Et son combat toujours vivant nous rappelle que le chemin contre l’homophobie et pour l’égalité est loin d’être terminé. C’est ce que j’ai d’ailleurs rappelé hier dans le journal du midi de LCI où j’étais invité à évoquer le projet gouvernemental sur les beaux-parents qui devrait aussi concerné – et heureusement – les familles homoparentales !

  • Homophobie et sérophobie ordinaires

    Depuis quelques semaines, je ne recevais plus trop de mails et de courriers homophobes, la journée mondiale de lutte contre le sida et la décision de la Cour de Cassation ont ravivé la haine de certains puique j'ai été destinataire de 7 messages peu "sympathiques". Je vous reproduis une lettre anonyme et un e-mail pour vous rappeler que la haine homophobe n’est pas prête de disparaître.SOS Homophobie.jpg

    « Paris le 28 novembre 2008
    Monsieur,
    Je me permets de vous écrire au sujet de votre santé. Si vous avez tous ces ennuis, c’est une punition.
    En effet, vous seriez normal et non pas ce genre de dévoyé vous n’auriez pas attrapé cette sale maladie. Les pervertis, c’est tout ce qu’ils méritent : alors ne vous plaignez pas et inutile de faire votre publicité dans Match. Ca ne nous intéresse pas du tout que vous êtes un pédé, c’est une sale race.
    Salut vieux pédé
    Jack Radin
    PS : vous pouvez remercier votre ami de vous avoir refilé ça. »

    Et un extrait de mail un peu moins hard de "RV" du 2 décembre 2008 :
    « Penser que l’homosexualité est une maladie et qu’il faut aider ceux qui en souffrent à sortir de ce chemin de mort n’est pas ringard : personne ne souhaite l’homosexualité pour ses enfants !!! Vous faîtes fausse route et vous entrainez avec vous les pauvres victimes : c’est honteux et criminel ! »
    Sans commentaires…

  • Interview sur Agoravox

    agoravox.jpgJ’ai répondu aux questions d’Olivier Bailly pour le site citoyen Agoravox suite à la décision de la cour de Cassation concernant M. Vanneste. A lire les commentaires de certains lecteurs de ce site de bonne qualité, on comprend à quel point l’homophobie reste une réalité. Pour lire l’interview, vous pouvez cliquer ici.

  • Interview dans 20 Minutes

    20minutesjlr.JPG

  • Vanneste, débouté !

    Après avoir été condamné successivement par le Tribunal correctionnel de Lille pour propos homophobes, puis par la Cour d’Appel de Douai, Christian Vanneste, député UMP du Nord, avait cru bon attaquer en justice deux élus gays pour diffamation, moi-même puis Bertrand Delanoë. Pour mémoire et curieuse coïncidence, j’avais été témoin dans les deux procès contre M. Vanneste.Romero Vanneste.jpg
    Récemment, le député du Nord avait été débouté de son recours contre le maire de la capitale et aujourd’hui, le tribunal correctionnel de Paris vient de le débouter suite au recours qu’il avait fait contre un message déposé par un jeune mineur sur mon blog et qu’il estimait diffamatoire.
    Le tribunal a estimé que ce message – qui par ailleurs n’a jamais été écrit par moi ! – n’est pas diffamatoire… Et dire qu’un individu avait osé dire que j’étais impliqué dans une affaire criminelle !!! Je remercie mon avocate maître caroline Mécary qui a su démonter les arguments du député du Nord et le faire débouter.
    Quant à M. Vanneste, il perd ainsi son 4ème procès en quelques temps (tribunal correctionnel de Lille, cour d'appel de Douai et recours à Paris contre Bertrnad Delanoë et moi même). Amusant pour l’élu sécuritaire qu’il est et attaché à l’état de droit…
    Plus d'infos sur TF1/LCI.fr (ici), Têtu (ici), FGL (ici), Illico (ici), Le NouvelObs.com (ici), Le Point (ici).