Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

homophobie - Page 8

  • Invité du JT de LCP-AN à 20h30

    Ce mercredi 22 février à 20h30, je serai l’invité de la chaine parlementaire LCP-AN. Ce sera l’occasion d’évoquer la question de l’égalité des droits durant cette campagne électorale mais aussi la décision qui devait être prise aujourd’hui par l’UMP d’exclure Christian Vanneste qui s’illustre depuis des années par des propos stigmatisant les homosexuels. Aux dernières nouvelels, l'UMP a renoncer à exclure le député du Nord au prétexte qu'il avait annoncé quitter le parti, ce que l'intéressé dément ce matin dans tous les médias... Le feuilleton Vanneste continue... à suivre !

    lcp an,jean-luc romero,politique,france,homophobie,christian vanneste

  • Propos de Vanneste sur la déportation homosexuelle : une horrible provocation

    Rudolf Brazda, qui fut le dernier survivant connu de la déportation homosexuelle en France, est mort en août 2011. Aujourd’hui, il doit se retourner dans sa tombe.
    Christian Vanneste en parlant de « légendes qui sont répandues »sur la déportation des homosexuels fait, une fois de plus, une horrible provocation pour faire parler de lui. En effet, il n’existe médiatiquement que dans ses attaques contre l’homosexualité.
    En jouant sur l’origine géographique des déportés homosexuels, il va plus loin dans l’odieux puisque on se fout de savoir d’où viennent les 30 000 homosexuels. La déportation des homosexuels est une réalité reconnue par les historiens. Le nier, c’est faire du négationnisme.

  • Vers 8h05, invité de la Matinale de Sud Radio

    sud radio,jean-luc romero,robert ménard,gay,homophobie,politiqueCe vendredi vers 8h05, je serai interrogé par Robert Ménard dans la matinale de Sud Radio. Après la montée en pissance des députés UMP, membre de la droite populaire, contre l'évocation des questions de genre dans les manuels scolaires, je serai interrogé sur le thème "que dire sur le sexe à l'école?" Nul doute que je ne serai pas d'accord avec Robert Ménard sur ce sujet... 

  • Thomas Hammarberg se mobilise contre l’homophobie et la transphobie

    Le commissaire européen aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a fait de la lutte contre l’homophobie et la transphobie en Europe l’un de ses combats.
    Le 29 juillet dernier, dans Le Monde, il déplorait que « trop peu de pays reconnaissent la violence homophobe ou transphobe dans leur législation sur les crimes de haine. »
    Mieux, il appelle à « une véritable volonté politique » des pays européens pour qu’ils « s’attaquent avec une détermination beaucoup plus franche que jusqu’à présent. »
    J’aimerai vraiment qu’il soit enfin entendu ! On peut rêver…

  • L’homophobie ordinaire

    Dans mon dernier livre « Homopoliticus, comme ils disent… », j’ai publié un florilège de propos homophobes et sérophobes que j’ai reçus au fil des années. Je ne les garde plus mais quand j’en reçois un, je pense utile de vous les communiquer pour vous rappeler que la bêtise ne meut jamais.
    Ces derniers jours, j’ai reçu une enveloppe avec adresse dactylographiée. A l’intérieur, il y avait deux feuilles. L’une reprenait une définition de l’homosexualité et différents termes comme « contre nature », « névrosé culpabilisé », etc… Sur la deuxième feuille, faisant référence à mon soutien à Florence Cassez, un mot d’une grande finesse : « Faire l’apologie d’une criminelle pour camoufler son vice de sodomie et se donner bonne conscience, pour cela il faut avoir les fesses propres. »
    Au-delà du manque d’élégance, quelle haine doit étouffer cette personne qui a dû passer bien du temps à rendre anonyme cet envoi… Peu élégant et lâche. En fait, je plains sincèrement cette personne…

  • « Tournoi B Yourcelf 2011 » du Paris Foot Gay

    J’ai longuement parlé de l’homophobie dans le sport dans mon livre « Homopoliticus, comme ils disent… » C’est pourquoi, j’irai avec plaisir à la soirée qui suivra les matchs organisés par le Paris Foot Gay, association qui s’est beaucoup investie dans la lutte contre les discriminations, notamment chez les supporters, ces dernières années. Ce sera l’occasion pour moi aussi de rencontrer pour la première fois le président de cette association, Pascal Brèthes, dont je trouve l’implication dans ce combat intelligente et efficace.

  • On oublie l’homophobie en politique !

    Depuis les affaires DSK et Tron, on parle enfin et à juste titre du sexisme en politique : l’une des discriminations les plus répandues dans ce milieu. On oublie cependant d’évoquer l’homophobie qui y est aussi forte. Comme je le démontre dans mon livre « Homopoliticus, comme ils disent… », sur 540.000 élus français, à peine une trentaine ont osé dire leur homosexualité. Au Parlement, à l’Assemblée nationale et au Sénat, aucun député, aucun sénateur n’a dit son identité alors que même en Italie et dans tous les pays qui nous entourent des parlementaires osent dire leur différence. Outre que l’homosexualité reste difficile à dire  à cause de la force des préjugés en politique, on voit que contrairement à nos voisins - Grande-Bretagne, Pays-Bas, Belgique, Espagne et Portugal -, l’égalité homos/hétéros peine vraiment à avancer. On est bien loin en politique du fameux puissant lobby gay dont on nous rabat les oreilles. Le lobby religieux, notamment mis en opeuvre par la Basilique Sainte-Clotilde, que j’évoquais déjà dans « Les voleurs de liberté » et que je développe dans « Homopoliticus, comme ils si disent », empêche à ce jour toute vraie avancée pour que les LGBT soient enfin des citoyens à part entière !

  • Réunion du Collectif contre l’homophobie autour d’Homopoliticus à 16h00

    A l’invitation de Hussein Bourgi, président du Collectif contre l’homophobie, je participerai à un débat autour de mon nouveau livre « Homopoliticus, comme ils disent ». Ce débat se déroulera ce samedi 28 mai à 16h00 salle Pétrarque à Montpellier.

  • Communiqué de Presse du 26 mai 2011 sur les propos homophobes d'une députée UMP

    Communiqué de Presse du 26 mai 2011

    Après Jacques Myard, il y a quelques semaines, cette fois-ci Mme Barrèges
    compare les gays à des animaux !
    Jean-Luc Romero, conseiller régional d’Ile-de-France et président d’Elus Locaux Contre le Sida est consterné et s’inquiète de savoir jusqu’où iront certains députés l’UMP et estime que ce parti, s’il condamne l’homophobie, doit enfin les exclure !

     

    Il y a quelques semaines dans l’indifférence générale, l’UMP Jacques Myard comparaît l’homosexualité à la pédophilie sur le Mouv’. Hier, à l’Assemblée nationale, une autre députée UMP, Brigitte Barèges, affirmait lors de la discussion en commission de la proposition du PS visant à ouvrir le mariage aux homosexuels : « Et pourquoi pas des unions avec des animaux ? »
    Depuis quelques années, l’UMP laisse nombre de ses parlementaires tenir des propos mettant en cause les personnes LGBT à l’image de Christian Vanneste qui n’a jamais été sanctionné par son parti pour avoir notamment estimé que les homosexuels étaient inférieurs aux hétérosexuels. Dans son livre Homopoliticus, comme ils disent (Editions Florent Massot) qui vient de sortir, Jean-Luc Romero démontre et déplore que l’UMP, parti républicain, n’ait plus aucune parole officielle contre l’homophobie depuis l’élection de Nicolas Sarkozy alors que paradoxalement le FN la dénonce régulièrement.
    Cette situation est devenue insupportable pour les Républicains et pour les LGBT. Jean-Luc Romero s’inquiète de savoir jusqu’où iront les parlementaires UMP dans l’expression de l’homophobie et demande à l’UMP de se ressaisir et d’exclure enfin ces élus qui déshonorent la République en stigmatisant des hommes et des femmes qui sont comme les hétérosexuels des citoyens à part entière.

  • L'UMP Barèges compare les gays aux animaux ! La honte...

    Après Jacques Myard, qui avait comparait l'homosexualité à la pédophilie, il y a quelques semaines, cette fois-ci Mme Barrèges, députée UMP, compare les gays à des animaux ! Je suis très inquiet de savoir jusqu’où iront certains députés l’UMP dans l'homophobie.  Il est vraiment temps que que ce parti, s’il condamne l’homophobie, réagisse et exclut les homophobes !

  • Une pensée pour Tyler Clementi

    Il y a un peu plus d’un mois, un jeune américain de 18 ans, Tyler Clementi se suicide après avoir été filmé dans l’intimité avec son ami. Son homosexualité était dévoilée sur le net par certains de ses camarades… Ne supportant pas ce dévoilement forcé de son intimité et de sa différence, ce jeune s’est jeté dans l’Hudson. Il est mort.
    J’ai une pensée pour lui aujourd’hui alors que l’actualité a déjà balayé sa mémoire. Trop souvent des jeunes homosexuels sont poussés au suicide : les jeunes homosexuels ont treize fois plus de chance de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels.

  • Conférence internationale sur les politiques locales contre l’homophobie

    Je représenterai la région Ile-de-France à la conférence internationale sur les politiques locales contre l’homophobie qui se tient aujourd’hui et demain à Barcelone.logo conf barcelone.jpg
    Cette réunion permettra d’échanger avec les autres collectivités locales engagées, comme l’Ile-de-France, dans le combat contre les discriminations. Toutes les discriminations !

  • Ma réponse à Psychologies Mag suite à ses conseils à une jeune gay de 15 ans

    Une réponse de Claude Calmos dans "Psychologies Magazine" à un jeune lecteur gay m'a un peu surpris. Je me suis permis d'envoyer un e-mail à cette psy pour lui faire part de mes réserves.Psychologiesmagazine couv.jpg
    Je regrette qu'elle n'ait pas cru bon de me répondre. En l'absence de réponse, je publie mon courriel sur ce blog...

    "Chère Claude Halmos,
    D'emblée, je voudrai vous dire à quel point vos réponses aux problèmes des lecteurs sont toujours pleines d'empahie, de "psychologie" et de bon sens.
    Je n'écris jamais au courrier des lecteurs mais votre réponse au jeune homosexuel de 15 ans m'a mis très mal à l'aise.
    Non pas que votre réponse manque de mesure. Mais je la trouve trop réductrice.
    La fin de votre réponse m'étonne en effet.
    Réduire l'homosexualité à une simple sexualité est faux et m'apparaît problèmatique d'autant que vous vous adressez à un jeune qui se découvre et qui se rend compte de la difficulté réelle ou supposée d'être différent.
    Je crains qu'en réduisant ce qui est une identité à une simple sexualité ne puisse pas vraiment aidé votre jeune lecteur.
    Il y a bien longtemps que j'ai dépassé cet âge de 15 ans mais je me rappelle à quel point, dans un contexte familial peu ouvert, vivre ma différence - que la société ramenait à une simple sexualité - m'empêchait d'assumer ce que j'étais.
    Si vous avez raison de lui conseiller d'attendre pour révéler ce qu'il est, lui dire que cela ne concerne que son intimité est inexact.
    Face à ses parents, il aura besoin un jour de dire qui il est. Ne serait-ce que pour cesser de mentir! Vivre sa vie en se cachant, en mentant à ses proches, en leur inventant de faussses vies, est un enfer. Un enfer bien pire que celui de la révélation.
    Quand on a tout dit à ses proches, on est en paix et capable de vivre sa vie, de s'assumer. Ceux qui ne peuvent le faire - j'en connais beaucoup, ne serait-ce que des hommes politiques ! - vivent souvent très mal leur vie qui se résume au mensonge et à la honte de soi.
    Je vous écris tout cela spontanément. Vous me pardonnerez car ce n'est pas construit mais votre réponse m'a ramené à ma propre situation et à celle de tant d'amis. Votre réponse, je le crains, risque de rendre encore plus mal dans sa peau un jeune qui se sent méprisé par ses proches et qui a besoin de savoir qu'il est, comme vous le dîtes très justement "normal", et que son homosexualité est une façon d'aimer différente. Mais pas seulement sexuelle.[...]
    Jean-Luc ROMERO

     

  • RDV avec Fadela Amara

    J’ai rendez-vous, ce soir, avec la secrétaire d’état  chargée de la politique de la ville, Fadela Amara, pour évoquer la lutte contre le sida et contre l’homophobie dans les banlieues. Je la rencontrerai en fin d’après-midi alors qu’elle doit poser bientôt avec un malade du sida dans le cadre du livre de photos et de témoignages que publiera ELCS en fin d’année à l’occasion des 15 ans de l’association. Un livre qui montrera les mille visages de la maladie puisque pour la 1ère fois, des malades et des séropositifs poseront à côté d’élus et évoqueront la vie avec le sida en 2010.

  • L’UMP a encore raté une occasion d’améliorer le PaCS !

    En juillet, en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, les députés de l’UMP ont rejeté unanimement l’amendement du PS qui proposait d’étendre la pension de réversion aux couples pacsés. Une occasion ratée qui prouve, une fois de plus, que les promesses de campagne de Nicolas Sarkozy d’une égalité fiscale, sociale et patrimoniale totale ne seront pas tenues.

    Ce nouveau rejet montre à quel point la majorité de droite ne change pas sur les questions liées à l’orientation sexuelle. Un mépris que ne pourront oubliés les personnes concernées le moment venu...

  • Marche des Fiertés LGBT à Paris

    Je ne raterai évidemment pas la Marche 2010 des Fiertés LGBT de Paris qui se déroulera, comme tous les ans, ce dernier samedi de juin.LogoInter-LGBT-AfficheMarche2010-141x200.jpg

    Le thème de cette année est « Violences, discriminations : ASSEZ ! Liberté et égalité, partout et toujours ». J’irai, cette année, avec le président de la région Ile-de-France, mon ami, Jean-Paul Huchon. Avant le départ de la marche, nous irons saluer le char de la région Ile-de-France. C’est une première comme le financement du podium qui clôturera la marche. La région a subventionné à hauteur de 13.303€ la Marche parisienne 2010. Pour mémoire, depuis 2004, la région Ile-de-France a subventionné 11 projets d’association de lutte contre l’homophobie pour un montant de 120.000€.

  • Les fédérations de sport contre l’homophobie

    A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, la Fédération Française de Football, celle de Rugby et de Tennis ont élaboré avec le Paris Foot Gay et la secrétaire d’Etat chargée des sports, Rama Yade, un plan de lutte contre l’homophobie dans le sport.logo_carton_rouge ministère et LFP(1).PNG

    Ce plan comprend plusieurs avancées comme la mise en place d’un module de sensibilisation dans la formation des éducateurs sportifs, des conventions d’objectifs, le lancement d’une enquête sur la réalité de l’homophobie dans le sport et l’incitation de toutes les fédérations sportives à signer des chartes contre l’homophobie.

    Ces mesures vont dans le bon sens et il était important que le monde du sport s’engage dans cette voie.

  • James Purdy nous retourne dans ses « Chambres étroites » !

    Je vous ai déjà écrit que lors d’une dédicace des « Voleurs de liberté », le parton de la librairie du Divan à Paris m’avait offert « Je suis vivant dans ma tombe » et m’avait ainsi permis d’entrer dans l’univers noir mais fulgurant de l’écrivain américain James Purdy. La lecture de ce livre m’a donné envie d’aller plus loin dans la connaissance de cet écrivain controversé mort à 94 ans en 2009… un vendredi 13 !

    Cet écrivain assuma son homosexualité à une époque où cela aurait pu nuire à sa carrière prometteuse et aurait surtout pu sonner comme un arrêt de mort social.

    Livre Jamespurdy chambresétroites.JPG

    Avec « Chambres étroites » (Editions Le serpent à plumes), les pudibonds trouveront de bonnes raisons de détester Purdy qui va loin, je le reconnais, dans la provocation. Meurtre, amour, sado-masochisme se mêlent dans ce récit tragique d’un amour fou qui se termine dans un bain de sang. Mais ce roman, magnifiquement écrit et plein de suspens, est au final un acte militant face à une société trop pudibonde qui fait du plus beau sentiment, un sentiment interdit pour celles et ceux qui aiment autrement… A lire absolument ! Vraiment…

  • Mon interview pour Public Sénat

    A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, j’ai donné une interview au site de Public Sénat.Logo Public Sénat.JPG

    Je regrette qu’à quelques jours de cette commémoration, le député UMP de Tourcoing ait une fois de plus dérapé en comparant homosexualité et pédophilie…

    Vous pouvez retrouver cette interview en cliquant ici et sur Le Post (ici).
    Lire aussi Sar Agora (ici).

  • Journée internationale contre l’homophobie

    Aujourd’hui, dans le monde, se déroule la journée mondiale contre l’homophobie. Certains estiment cela inutile… Il suffit, je l’espère, de leur rappeler que des pays condamnent encore à mort pour homosexualité et qu’un tiers des pays de l’ONU ont de lois pénales contre les homosexuels, pour leur faire admettre de l’utilité d’un tel moment.logo_journée homophobie.jpg

    N’oublions pas non plus qu’en France, les LGBT n’ont pas les mêmes droits que les hétérosexuels : une autre raison d’être mobilisés aujourd’hui. Dans le monde et … en France !