Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

europe

  • Lancement des villes européennes pour une mort digne à Barcelone

    Ma semaine militante est vraiment particulièrement consacrée à une fin de vie digne, car ce vendredi je ferai une rapide escapade à Barcelone pour soutenir l'initiative de nos amis de DMD Catalunya pour mobiliser des villes européennes pour une mort digne.
    Notre association soeur barcelonaise a entrepris depuis deux ans de mobiliser les villes afin qu'elles se positionnent en faveur du droit de mourir dans la dignité. Barcelone a déjà signé cet engagement depuis deux ans.
    Dans l'après-midi, j'interviendrai donc au Parlement de Catalogne pour annoncer que l'ADMD soutient l'initiative - approuvée par notre conseil d'administration - et va mobiliser les collectivités françaises.
    Alors que l'Espagne s'apprête à discuter d'un projet de légalisation de l'euthanasie, toutes nos associations doivent être plus que jamais sur le pont pour obtenir une loi d'ultime liberté. Partout en Europe !

    Barecelone.JPG

    barcelone,jean luc romero,dmd catalogne,admd,europe

    barcelone,jean luc romero,dmd catalogne,admd,europe

  • Mon intervention à la région Ile-de-France sur notre stratégie européenne

    Madame la Présidente, Madame la vice-Présidente,

    Comme vous le savez les élus du groupe Radical, Citoyen, Démocrate et Ecologiste sont particulièrement sensibles aux enjeux ayant trait à l’Europe.
    La nouvelle stratégie européenne pour notre région que vous nous soumettez et qui vise à optimiser l’utilisation des financements européens dont elle bénéficie est bien sûr utile en ce qu’elle précise et rationalise le cadre technique de l’utilisation de ces fonds européens.
    Sans remettre en cause la pertinence d’une telle initiative je dois vous dire que ce n’est pas seulement cela qu’attendent nos concitoyens.
    Le choc du Brexit et les crispations identitaires, la mondialisation effrénée et le terrorisme, font que de plus en plus de Franciliens se sentent menacés par tout ce qui peut sembler extérieur, étranger…
    Une nouvelle stratégie européenne pour l’Ile-de-France ne peut se contenter de gérer efficacement les fonds européens, même si cela est bien sûr important.
    Son rôle est aussi d’être force de proposition et de multiplier les initiatives à destination des Franciliens et de ses partenaires européens pour mettre à nouveau l’Europe en marche et pour favoriser une véritable citoyenneté européenne.
    Les Etats sont paralysés, les institutions européennes décrédibilisées. Notre région ne doit pas céder au fatalisme ambiant au contraire. C’est l’occasion ou jamais de relancer le projet d’une Europe fédérale, plus intégrée politiquement, socialement, fiscalement et plus démocratique.
    La région Ile-de-France, région incontournable en Europe, doit faire bien davantage que simplement encaisser un maximum de fonds européens.
    Elle peut, elle doit être pilote. Elle devrait organiser un grand sommet des régions européennes afin de définir un plan de route pour poursuivre la construction européenne.
    Par ce lobbying régional européen les Etats-membres de l’Union, nombreux à avoir des régions puissantes, ne pourront être que davantage incités à reprendre l’initiative.
    L’Europe politique, démocratique et sociale ne pourra pas être imposée d’en haut comme le fut l’Union économique.
    Ainsi même si nous partageons les raisons qui vous ont mené à édicter cette nouvelle stratégie, son caractère un peu trop technocratique la fait passer à côté d’un des véritables enjeux pour l’Ile-de-France : sa place dans une Europe plus intégrée et sa capacité à travers cela à mieux protéger et à donner toutes les cartes aux Franciliens pour tirer leur épingle du jeu dans la mondialisation.
    Je vous remercie.

  • Votez pour l’Europe !

    Dimanche, se déroulera le seul tour des élections des députés au Parlement Européen.
    Cette élection est déterminante car, pour la première fois, le parti qui sera en tête verra son candidat devenir président de la commission européenne. Une élection doublement majeure pour tous les Européens.
    D’origine espagnole, je sais à quel point l’Europe a apporté beaucoup à des pays qui étaient économiquement en retard. L’Europe a rehaussé le niveau de tous les pays. Nous sommes désormais le 1er espace économique mondial. Nous sommes aussi un grand espace social où les droits des salariés sont mieux défendus qu’ailleurs.
    Cette Europe n’est pas parfaite bien sûr et ce n’est pas encore l’Europe des citoyens à laquelle nous aspirions.
    Mais ne nous laissons pas tenter par les sirènes du populisme et des antis européens : l’Europe est une chance.
    En ce qui me concerne, je soutiens Martin Schulz, seul candidat à la commission à avoir parlé des citoyens européens avant toute autre considération. Ce n’est pas l’Europe de l’argent que nous voulons. C’est un Europe solidaire et une Europe des citoyens.
    Dimanche, votez pour l’Europe !

    drapeau européen.jpg

     

  • Affecter une grande part de la taxe sur les transactions financières au développement

    Avec les militants de la lutte contre le sida, il y a bien longtemps que je milite pour une taxe Tobin, renommée taxe Robin des bois par les activistes, qui tout en permettant de lutter contre la spéculation permettrait de financer le développemt dont la lutte contre el sida. La taxe qu’avait aussi promise Sarkozy a été doublée par François Hollande : un prélèvement de 0,2% est effectué, depuis le 1er août, sur les achats d’actions de 109 sociétés françaises côtés en bourse. Cette taxe va rapporter 1,6 milliards d’euros en année pleine. Le but est qu’elle soit bien sûr reprise par l’Europe puis à terme - le plus difficile ! - par tous les pays. Déjà neuf pays européens, dont l’Allemagne, sont prêts à suivre la France. Reste à savoir quelle part de cette taxe sera affectée au développement. François Hollande, sans son message à la conférence internationale sur le sida de Washington, a suscité beaucoup d’enthousiasme en annonçant qu’une part de cette taxe irait à la lutte contre le sida. Mais, on ne sait toujours pas quel pourcentage sera affecté à la lutte contre le sida et au développement. Le gouvernement français en innovant ainsi suscite un énorme espoir. Il ne peut le décevoir ! Il en va de al crédibilité de notre pays dans le monde.

  • Thomas Hammarberg se mobilise contre l’homophobie et la transphobie

    Le commissaire européen aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a fait de la lutte contre l’homophobie et la transphobie en Europe l’un de ses combats.
    Le 29 juillet dernier, dans Le Monde, il déplorait que « trop peu de pays reconnaissent la violence homophobe ou transphobe dans leur législation sur les crimes de haine. »
    Mieux, il appelle à « une véritable volonté politique » des pays européens pour qu’ils « s’attaquent avec une détermination beaucoup plus franche que jusqu’à présent. »
    J’aimerai vraiment qu’il soit enfin entendu ! On peut rêver…

  • La France, très mal placée parmi les pays gays friendly en Europe !

    Avec 5 petits points,la Francese retrouve en queue de peloton des pays gay friendly  en Europe aux côté dela Slovéniedans le classement annuel de Rainbow Europe Country. Ce classement qui repose sur 24 catégories de critères définis par l’ILGA-Europe place la france bien loin du Royaume-Uni avec 12,5, de la très catholique Espagne avec 12 points et même du Portugal qui fait le double de notre score avec 10 points. Alors qu’au moment du PaCS,la Francefaisait figure de bonne élève pour l’égalité homos-hétéros, la politique actuelle du gouvernement n’a fait qu’accentuer les reculs que connaît notre pays pour la lutte contre l’homophobie et la prise en compte des légitimes demandes d’égalité

  • 67% des Français veulent garder l’euro !

    Ce sondage publié la semaine dernière n’a pas fait la Une des journaux. C’est pourtant, plutôt une bonne nouvelle en cette période de pessimisme. Avec beaucoup de bon sens, 67% des Français, interrogés par TNS-Sofres pour la Fondation pour l’innovation politique, souhaitent conserver l’euro. Même si 82% des sondés rendent l’euro responsable de l’augmentation du coût de la vie, ils n’en demeurent pas moins réalistes et ne cèdent pas au repli sur eux-mêmes que certains responsables politiques appellent de leurs vœux. Vivre dans la zone du monde où le niveau social est le plus élevé n’est pas discutable. Pour progresser et pour protéger, on est évidement plus fort ensemble que seuls… L’Union Européenne et l’euro, même si bien des critiques sont à faire sur la technocratie de Bruxelles, ont montré que c’est bien chez nous en Europe qu’existe le meilleur niveau de vue et la meilleure protection sociale pour les plus vulnérables.

  • Report de la sortie de l’iPad… désolé !

    L’arrivée de l’iPad est reportée en Europe - au mieux ! - à la fin mai. Je vais finir par avoir honte d’avoir eu la chance d’être aux Etats-Unis au moment de sa sortie mondiale et d’avoir pu en ramener un exemplaire à Paris…

    new york 085.JPG

    Car, il faut le reconnaître, l’iPad n’est pas seulement le gadget que certains dénoncent – sans l’avoir d’ailleurs utilisé ou eu entre les mains. C’est un vrai petit ordinateur qui vous permet de rester connecter, de surfer sur Internet et d’envoyer des e-mails avec une facilité extraordinaire. Il n’est pas encombrant et vous pouvez l’emmener au milieu d’un dossier. Et en plus il est ludique – beaucoup d’applications gratuites sont aussi utiles - et le prix pas excessif pour une telle nouveauté. Encore un peu de patience : vous ne le regretterez pas !

  • Mobilisation pour l’égalité homo/Hétéro à la mairie du 2ème ardt à 19h30

    A l’initiative de maître Caroline Mécary, présidente de la fondation Copernic, se déroulera ce mardi, à 19h30, à la mairie du 2ème ardt, une réunion publique sur le thème : « Homos, hétéros, mêmes droits, même loi ! »

    J’ai été invité à y intervenir par Caroline comme de nombreuses personnalités, notamment Patrick Bloche, Noël Mamère, Martine Billard, Christiane Taubira, etc…Alors qu’en Europe 10 pays autorisent l’adoption par les couples de même sexe et que 6 pays ont ouvert le mariage aux homosexuels, la France, une fois de plus, fait figure de pays à la traîne en terme d’égalité des droits. Un comble pour la patrie des droits de l’homme et pour la France qui fut… la République des lumières !

  • Et l’identité européenne ?

    Depuis quelques temps, le gouvernement a lancé un débat sur l’identité française. Outre que le mélange entre identité et immigration est malsain et que faire ce débat avant les élections régionales ressemble à une manipulation, je suis étonné que notre identité européenne ne soit pas évoquée dans ce débat.

    Depuis longtemps, nous apprenons à vivre ensemble avec les pays de l’Union Européenne. Pourtant, rien n’est fait pour donner aux peuples un sentiment d’appartenance à une communauté de destin européenne afin qu’ils se sentent autant citoyen de leur pays que de l’Europe. Pourtant traiter cette question sous cet angle aurait le mérite d’éviter certains relents de nationalisme portés par l’extrême droite et même récemment un maire UMP…

  • Intervention au Conseil de l’Europe

    Journée homophobie 2009.JPG

    A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, qui se déroule ce dimanche 17 mai, le conseil de l’Europe organise une conférence sur les couples LGBT et l’adoption.

    Conseil de l'europe - hemicycle.jpg


    Je fais partie des trois intervenants qui ont été choisis pour intervenir au cours de cette réunion importante qui intervient alors que la Convention européenne en matière d’adoption des enfants adoptée en 2008 introduit la possibilité d’adoption pour les couples homosexuels. Le débat se déroulera au Conseil de l’Europe à Strasbourg de 11 à 13 heures.

  • Week-end à Prague

    Prague.jpgDepuis le début de l’année, tous mes week-ends ont été pris pour mes combats contre le sida et pour une fin de vie digne. Et bien, pour changer ce week-end sera placé sous le signe de la détente et de la découverte, puisque je ne ferai aucune réunion. Et surtout, je vais pouvoir, dès ce soir découvrir, une capitale européenne que je ne connais pas : Prague. Si, comme moi, vous avez une fin de semaine libre, dégagée de toute obligation, alors bon week-end ! Et bon courage aux autres…

  • Homoparentalité : toujours des blocages

    homoparentalité.jpgLes autorités françaises ont toujours un problème avec l’homoparentalité et l’adoption par les couples homosexuelles. Il y a un an, la Cour Européenne des droits de l’homme, saisie par l’avocate Caroline Mécary, représentant un couple de lesbiennes, a condamné la France pour un refus d’agrément opposé à une homosexuelle souhaitant adopter un enfant. La personne à l’origine de cette décision a donc redemandé un nouvel agrément au Conseil général du Jura. Et s’est vue opposer, malgré la décision de la CEDH, un nouveau refus ! Maître Mécary est donc obligée de reprendre tout à zéro et contester cette décision en justice… Terrible de voir que la France, où vivent pourtant 200.000 enfants dans 100.000 familles homoparentales, ne puissent enfin reconnaître à ces familles les mêmes droits que les autres…

  • Notre vendredi noir !

    J’avoue que je suis de ceux qui aiment le vendredi 13… saut ce dernier vendredi qui s’est apparenté en vrai vendredi noir.vendredi-13.jpg
    Vendredi noir, pour notre équipe de football avec une défaite humiliante de notre équipe vice championne du monde battue sans appel par les néerlandais.
    Vendredi noir pour l’Union Européenne avec le non irlandais qui sonne comme un nouvel avertissement des peuples à une Europe qu’ils ne comprennent plus.
    Vendredi noir, pour la politique internationale, avec la tournée d’adieu de Bush à l’Europe qui passait hier et avant-hier par la capitale française. On se serait bien passé des adieux du président américain…
    Seule bonne nouvelle, en novembre l’Amérique aura un autre chef d’Etat.
    De quoi nous faire oublier ce vendredi noir…

  • L’Irlande, cœur de l’Europe

    Irlande sightsandculture_historyheritage_tcm29-32131.jpg

    Aujourd’hui, toute l’Union Européenne va avoir les yeux tournés vers l’Irlande qui vote pour la ratification du nouveau traité européen. L’Irlande, pour un jour, est le cœur de l’Europe.
    Un échec du référendum et ce serait tout le processus enclenché à Lisbonne qui serait caduque. Après le rejet de la constitution européenne, l’Europe ne peut plus se payer le luxe d’un tel échec qui serait un vrai tsunami pour nos institutions. Certes, ce traité n’est pas à la hauteur des espérances des Européens convaincus, mais s’il n’est pas adopté, l’Europe se réduira à un simple marché commercial… Est-ce vraiment souhaitable ?

  • L’Europe repart grâce à Nicolas Sarkozy … mais

    13f28237aeb0bc5fa32b89a2aba2ba37.jpgIl faut reconnaître que l’énergie et la force de conviction de la chancelière allemand et surtout du président français , Nicolas Sarkozy ont en partie payé , car les pays de l’Union Européenne ont accepté l’éventualité d’un traité simplifié. Car , ne nous y trompons pas , ce traité simplifié si ardemment défendu par notre président n’est pas encore adopté définitivement. Mais il est sur de bons rails.
    En attendant son adoption définitive , bien des aspects positifs de ce futur texte permettront un fonctionnement meilleur de nos institutions communautaires. Même , et c’est là un vrai regret , si la charte des droits fondamentaux ne sera adoptée que par les Etats qui l’acceptent. Déjà , la Grande-Bretagne s’y refuse. Dommage !