Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aids - Page 6

  • Rencontre avec le maire-adjoint à la santé de Strasbourg sur le sida

    Je profiterai de mon passage à Strasbourg pour rencontrer le nouveau maire-adjoint de la santé. Ce sera l’occasion de parler du sida car je souhaiterai que Strasbourg devienne ville engagée contre le sida, le label d’ELCS…

     

  • Back to Saint-Louis

    Hier, avait lieu mon traditionnel rendez-vous bilan avec le professeur Willy Rozenbaum à l’hôpital Saint-Louis. Comme toujours, depuis des années, je vous donne les résultats biologiques qui ne sont pas tout à fait dans les normes. Le but : toujours montrer que vivre avec le VIH n’est pas une sinécure !willy rozenbaum,jean-luc romero,sida,aids
    Ce sera court cette fois-ci.
    Mes lymphocytes CD4 sont à 333/mm3 contre 395 en juin et une normale qui les situe au-dessus de 500.
    La glycémie à jeun est à 1,22g/l comme en juin et la normale se situe entre 0,74 et 1,09. La créatinine est à 13,1 mg/l pour une normale entre 7 et 12.
    La protéinurie est à 1032mg/l contre 578 en juin et une normale qui la situe en dessous de …150 ! La Glycosurie est à 7,05g/l contre 4 en juin et une normale entre 0,33 et 0,99.
    Une bonne nouvelle : la charge virale est toujours indétectable.
    L’avenir dure toujours !

     

  • Mon édito dans la Newsletter du Crips de septembre 2014

    Alors que la rentrée a déjà sonné, que le stress a remplacé la langueur toute estivale, que les bonnes résolutions se font et se défont, nul doute qu’il peut être doux de se replonger dans ses souvenirs d’été : en lieu et place de mes souvenirs personnels de vacances qui ne vous intéresseront que peu, je préfère partager avec vous quelques images qui me restent de la XXe Conférence internationale sur le sida, organisée à Melbourne (Australie), fin juillet, conférence où le Crips Île-de-France organisait, une nouvelle fois, le stand France.
    Ces images, quelles sont elles ?
    L’image du stand France, un lieu pluriel et ouvert représentant tant les institutions que les associations sur un pied d’égalité, un lieu d’échanges, un lieu vivant et créatif.
    L’image d’un amphithéâtre debout et silencieux, rendant hommage aux victimes de la catastrophe aérienne du MH17, aux activistes disparus qui se battaient pour que le sida ne soit plus la cause de 4.000 morts par jour.
    L’image de la manifestation des activistes, une marche où, même si l’affluence n’était pas totalement au rendez-vous, une énergie bouillonnante transpirait, une énergie destinée à rendre le monde simplement plus humain.
    L’image de l'activiste John Manwaring, du Victorian Aids Council qui affirmait en clôture : « Starting now, I urge each and every of you : dont'be scared anymore. Be yourself. Be proud. Share your story. It isn't to governments and NGOs to fix this for us. This is our cause. This our time. Together, we will put an end to HIV. »
    Vous l’imaginez bien je pourrai continuer longtemps …
    Globalement, la réflexion sur le respect et la promotion des droits humains a été au cœur des sessions, déclarations et appels. La lutte contre les discriminations à l’encontre des populations vulnérables (LGBT, travailleuses du sexe, personnes incarcérées, usagers de drogues etc) : voilà bien le défi qui est au cœur de la politique actuelle de lutte contre le sida, politique actuelle et à venir. Cela doit être le cas au niveau international mais aussi français et il y a du travail !
    J’ai l’habitude de dire que ce genre de conférences auxquelles je participe depuis tant d’années, sont, au-delà d’être le théâtre d’annonces majeures et un lieu d’échanges qui préfigurent le futur de la lutte, l’endroit où se crée l’espoir. De retour de Melbourne, j’en suis toujours plus convaincu. Et quand je me replonge dans ces souvenirs, je me dis simplement que rentrée rime avec action !

  • Mon lundi consacré à la lutte contre le sida : bureaux d'ELCS et du CRIPS

    Ce lundi, hormis un passage rapide à l'ADMD, sera largement consacré à la lutte contre le sida.
    En effet, je réunirai les bureaux du CRIPS puis d'ELCS ce lundi.
    Plus que jamais la mobilisation est nécessaire face au désintérêt général pour ce virus qui tue pourtant et toujours plus de 4000 personnes par jour...

  • 100 000 signataires pour les soins funéraires pour tous, et toujours rien !

    Au fil des mois, tous les avis autorisés ont été rendus estimant qu’interdire les soins de conservation aux personnes mortes atteintes du VIH ou des hépatites était inutile pour la sécurité des professionnels et bien sûr discriminatoire.
    100 000 d’entre vous ont même signé une pétition sur change.org pour que la ministre de la santé change au plus vite cette législation d’un autre temps.
    Après avoir annoncé que cette interdiction serait levée en 2016, nous n’avons jamais réussi à avoir une réponse de la ministre nous expliquant les raisons de cette date éloignée et cela malgré nos relances, notamment à Elus Locaux Contre le Sida (ELCS).
    Je sais qu’il est difficile de vous demander de toujours continuer à vous mobiliser, mais il le faut tant que nous n’aurons pas de réponses à nos questions.
    Je compte donc sur vous pour relayer notre pétition auprès de vos contacts (ici) et à sensibiler vos élus. Merci…

  • 1747 milliards de dollars de dépenses militaires ; 19 milliards pour le sida !

    Certains vont, en lisant ce rapide post, estimer que je fais dans la facilité et la démagogie.
    Mais comment ne pas comparer ces chiffres très révélateurs ?
    Alors que le sida fait bien plus de morts annuellement que toutes les guerres réunies, seuls 19 milliards lui sont consacrés annuellement, ce qui aboutit à laisser mourir inutilement 1,5 millions de personnes.
    En 2013, 1747 milliards ont été consacrés aux dépenses militaires. Plus de 20 pays ont même doublé leurs dépenses en dix ans et trois représentent 53% de ces dépenses : Etats-Unis (37%), Chine (11%) et Russie (5%).
    Au moment où l’on cherche les quelques petits milliards de dollars nécessaires pour éviter la mort de 4000 personnes par jour du sida, il s’agirait de faire de ridicules économies sur l’armement.
    Bien sûr, en disant cela on me traitera de démago… A vous de juger qui est le plus démago !

     

     

     

  • Enfin, l’Australie n’interdit plus l’installation des séropositifs !

    Ceux qui suivent mon blog et l’action d’ELCS savent que, depuis longtemps, nous sommes mobilisés contre les interdictions d’entrée et/ou d’installation mises en œuvre par différent pays contre les personnes séropositives ou vivant avec le sida.
    Ces mesures discrimatoires n’ont aucun sens en termes de santé publique et pourtant des pays persistent dans cette politique qui fait des personnes séropositives de vrais criminels interdits à vie de s’installer dans certains pays. Une honte !
    J’avais à plusieurs reprises écrit à l’IAS, société organisatrice de la grande conférence sur le sida, pour m’étonner qu’elle ait choisi l’Australie qui avait ce style de discrimination.
    Depuis deux ans, je n’ai cessé d’écrire aux différents responsables australiens pour leur dire ma colère que ce pays démocratique interdise l’installation des séropositifs. Longtemps en vain.
    Quelle ne fut pas ma surprise de voir que l’Australie levait cette interdiction à la veille de la conférence qui se tenait en juillet à Melbourne. Ils ont eu raison de la faire là car nous étions plusieurs activistes qui avions décidé d’actions durant la conférence.
    Espérons cependant que cette mesure sera vraiment appliquée et qu’il ne s’agit pas d’une annonce opportunément faire à la veille d’une grand manifestation sur le VIH/sida qui a rassemblé… 12 000 personnes à Melbourne !

    Melbourne9.JPG

     

  • Flash-back : retour sur AIDS 2014 à Melbourne en photos

    Il y a déjà quelques semaines s’achevait la 20ème conférence sur le sida qui se tenait à Melbourne. Le stand France était géré par le Crips que je préside.
    En cette période de vacances, j’en profite pour vous poster des photos de ce congrès qui a notamment rappelé qu’il n’y aura pas de disparition du sida tant que perdureront dans le monde les discriminations de tant de populations vulnérables, gays, usagers de drogues, travailleurs du sexe…Melbourne9.JPG

    Melbourne8.JPG

    melbourne14.JPG

    Melbourneplénioère.JPG

    Melbournestand.JPG

    MelbournestandC.JPG

    Melbournemanif2.JPG

    melbournemanif6.JPG

    Melbournemlanif.JPG

    melbourne12.JPG

    melbournemanif4.JPG

    Melbourneministre2.JPG

    melbournestand4.JPG

    Melbournedisours.JPG

    MelbourneActuUp.JPG

    MelbournedisoursC.JPG

    MelbournedisoursB.JPG

    Melbournegay.JPG

    melbournegekldof.JPG

    melbournevue2.JPG

    Melbournenuit.JPG

     

  • Invité de LFM à 18h00 sur le sida

    lfm,jean-luc romero,sida,aids,melbourne,france,politiqueAprès la conférence internationale de Melbourne sur le sida, je suis l’invité ce vendredi de la radio LFM à 18h00 (ici).
    Ce sera l’occasion pour moi de faire un bilan de cette grande conférence internationale et d’évoquer les enjeux nationaux et internationaux de la lutte contre le sida au moment où les dépenses militaires mondiales explosent (1747 milliards de dollars) et les financements pour le VIH (19 milliards de dollars) stagnent !

    lfm,jean-luc romero,sida,aids,melbourne,france,politique

     

  • Bientôt 100 000 signataires pour les soins funéraires pour tous : et vous ?

    Depuis l’annonce par Marisol Touraine de la levée de l’interdiction des soins funéraires pour tous en 2016, j’ai moins évoqué cette question sur ce blog.
    Force est de constater cependant qu’à ce jour, je n’ai, malgré mes demandes, reçu aucun calendrier ni les raisons de repousser à cette date éloignée la fin d’une discrimination inacceptable pour les personnes séropositives.
    Face à cette absence d’information, je vous appelle à continuer à signer la pétition que j’ai lancée avec ELCS sur change.org !
    A ce jour, nous frôlons les 100 000 signataires, mais nous n’y sommes pas encore parvenus : je compte donc sur vous pour rediffuser cette pétition (ici) qui a toujours – et plus que jamais ! -  sa raison d’être !  

     

  • Visite des nouveaux locaux du Comité des familles

    Fin juin, je devais déjà visiter les nouveaux locaux du Comité des familles. Une obligation personnelle de dernière minute m’en a empêché mais j’avais assuré que ce report n’était que provisoire.
    En fin d’après-midi, j’aurai donc le plaisir d’aller dans cette association qui fait un travail remarquable en faveur des familles touchées par le VIH/sida.

    comité des familles,jean-luc romero,sida,aids,paris,santé

     

  • RDV avec Bernard Jomier, maire-adjoint à la santé de Paris

    Je rencontre cet après-midi le nouveau maire-adjoint à la santé de Paris, Bernard Jomier.
    Il s’agira d’évoquer notamment la lutte contre le sida et les collaborations entre la capitale et ELCS et le Crips-Ile-de-France.

     

  • Retour à Paris !

    Après un voyage retour exténuant de Melbourne avec notamment un long stop à Canton, me voici de retour en France. Ouf !
    Encore une semaine d’activités professionnelles, municipales et associatives et je pourrai enfin me reposer après une année très chargée dans tous les domaines. Vivement…

     

  • Je n’ai jamais connu Melbourne en hiver…

    Pour paraphraser le titre d’un de mes anciens livres, « Je n’ai jamais connu Amsterdam au printemps », au moment de quitter l’Australie, je peux dire « Je n’ai jamais connu Melbourne en hiver… »
    En effet, la 20ème conférence internationale sur le sida et le stand France géré par mes équipes du Crips ne m’ont guère laissé le temps de faire la moindre escapade touristique dans cette belle ville de Melbourne.
    Outre le temps - parfois 3 petits degrés, nous sommes en hiver ! - qui ne permet pas les grandes balades, le temps a manqué pour visiter cette belle ville, parait-il la plus européenne d’Australie.
    J’aurai, en tous cas, pu apprécier la gentillesse des Australiens que j’ai pu côtoyer durant ces 6 jours.
    Je n’ai jamais connu Melbourne en hiver, mais j’y reviendrai… en été !

    melbourne,jean-luc romero,australie,sida,aids

     

  • Séance de clôture de la 20ème conférence sur le sida

    melbourne,jean-luc romero,durban,sida,aids

    En fin d’après-midi, se déroulera la séance de clôture de la 20ème conférence internationale sur le sida.
    Outre l’intervention d’officiels comme le maire de Melbourne, ce sera l’occasion d’entendre une communication du réseau des usagers de drogues,  mais aussi du chanteur et activiste Bob Geldof.
    La 21ème conférence sur le sida se déroulera en 2016 à Durban, en Afrique du Sud, pays le plus touché par le sida.

     

  • Déjeuner avec l’ambassadeur français chargé de la lutte contre le sida

    Ce mercredi, durant la 20ème conférence internationale sur le sida qui se tient à Melbourne, je déjeunerai avec l’ambassadeur français chargé de la lutte contre le sida.
    La France porte la question de la lutte contre le sida à l’international et c’est à son honneur même si sa parole politique ne me paraît pas assez forte. Ainsi, à cette conférence, aucun ministre ne sera malheureusement présent et je serai l’un des seuls élus français à y assister.
    Pour mémoire, la France est le 2ème contributeur au fonds mondial contre le sida mais les moyens manquent toujours car près de 5000 personnes meurent encore chaque jour du sida ce qui est inacceptable !

    sida,jean-luc romero,france,aids,melbourne

     

  • Dîner des ministres de la santé des Etats de Victoria et New South Wales

    Ce soir, à l’occasion de la 20ème conférence internationale sur le sida de Melbourne, je participerai au dîner offert par les ministres de la santé des Etats de Victoria et du New South Wales (Nouvelle Galles du sud).
    Ce sera l’occasion d’échanger avec les élus australiens sur leur politique de lutte contre le sida et les restrictions d’installation que ce pays impose aux personnes séropositives.

     

    victoria,jean-luc romero,new south wales,sida,aids

  • Pot convivial au stand France à destination de la communauté française

    Banniere FRMelbourne.jpg

    Afin de permettre aux Français présents à la 20ème conférence internationale sur le sida à Melbourne de se rencontrer dès le début de cette conférence, un pot sera organisé au stand France qui est géré par des salariés du Crips Ile-de-France dont je suis le président.
    Dès midi, les Français, mais aussi tous ceux qui s’intéressent à l’action de la France et des associations de notre pays dans la lutte contre le sida, sont les bienvenus.

    france,jean-luc romero,melbourne,crips,sida,aids,hiv,vih,politique

    france,jean-luc romero,melbourne,crips,sida,aids,hiv,vih,politique 

  • Ouverture de la 20ème conférence internationale sur le sida à Melbourne

    C’est aujourd’hui que s’ouvre la 20ème conférence internationale sur le sida à Melbourne.
    Après 30 heures de voyage et le décalage, il faut surtout s’habituer aux températures d’hiver. Il commençait enfin à faire beau à Paris que me revoici plongé en plein hiver…
    Cette conférence est originale et unique en cette époque de désintérêt sur le VIH/sida parce qu’elle réunit médecins, chercheurs mais aussi activistes et responsables politiques.
    Alors qu’il n’y a jamais eu autant de gens vivant avec le VIH/sida, il faut comme le proclame le slogan de cette conférence : « Stepping up the pace », « Accélérer le rythme »…

    melbourne,jean-luc romero,sida,aids,politique

     

    melbourne,jean-luc romero,sida,aids,politiquemelbourne,jean-luc romero,sida,aids,politique
  • Arrivée sur le sol australien...

    Ca y est ! Après plus de 30 heures de voyage et un départ vendredi matin de Paris, me voici sur le sol australien. Un sol que, en tant que séropositif, j’aurais pu avoir du mal à fouler si la législation concernant l’entrée des personnes séropositives n’avait pas changé fort opportunément et fort légitimement quelques jours avant le début de cette XXe conférence internationale sur le sida. A ce sujet, j’avais interpellé le professeur Barré-Sinoussi, présidente l’International Aids Society, sur le sujet ainsi que diverses personnalités et organismes australiens ; je suis heureux de voir que la mobilisation a payé ! Concrètement ; aujourd’hui, la demande de visa de tourisme ou d’établissement d’une personne séropositive sera jugé sur les mêmes critères que pour une personne souffrant de n’importe quelle maladie chronique. Une juste évolution des choses mais ce combat est bien loin d’être fini !
    Mais ne boudons pas notre plaisir. Demain, c’est le début de la conférence. Moi qui ait participé à ce nombreuses conférences de ce type, j’en connais la nécessité et toute l’utilité : comme lieu d’annonces majeures, comme lieu d’échanges, comme lieu de plaidoyer. Comme lieu d’accélération de la lutte. Oui, voilà ce que représente cette conférence : un lieu d’accélération de la lutte !
    Alors que la fin du sida n’est plus une notion utopique mais un concept qui peut concrètement être pensée, les défis sont immenses : en termes de prévention avec le rôle préventif du traitement, en termes de financement avec l’accès aux traitements, en termes de recherche avec cette mutualisation des efforts, en termes de cadre sociétal : à ce sujet, je vous engage à vous rendre sur le site de la conférence pour signer la déclaration de Melbourne qui engage à abolir les législations discriminatoires et à porter le combat sur la lutte contre la stigmatisation des populations dites vulnérables.
    En somme, tout ceci annonce une semaine extrêmement riche !