Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hidalgo 2014 - Page 4

  • Aux côtés d’Anne Hidalgo pour un Paris ouvert et respectueux !

    Cette semaine, Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris en mars 2014, a présenté son équipe de campagne.
    Je suis très heureux de faire partie de la cellule riposte aux côtés de David Assouline, Marie-Pierre de la Gontrie, Sandrine Mazetier, Annick Lepetit et Seybah Dagoma.
    Il s’agit pour Anne de mener, comme elle le fait déjà depuis quelques mois, une campagne digne avec tous les Parisiens qui ont depuis six mois la possibilité de participer à l’élaboration du programme grâce au travail mené par l’association Oser Paris.
    Dans la cellule riposte, il s’agira de rétablir les vérités et de développer les propositions d’Anne pour un Paris ouvert et respectueux. Ce travail se fera bien sûr dans les medias mais aussi dans les réseaux sociaux qu’Anne Hidalgo a d’ailleurs déjà investi depuis longtemps ! Elle est suivie par près de 93 000 twittos !
    En attendant, l’équipe d’Anne est motivée et joyeuse, à l’image de sa candidate !
    A lire aussi : RMC (ici), L'Express (ici), le JDD (ici), Le Nouvel Obs (ici).

     

  • Meeting de lancement de campagne d’Anne Hidalgo à 19h au Bataclan

    Anne Hidalgo a mis en place depuis des mois une large consultation des Parisiens sur le programme qu’elle souhaite proposer aux prochaines élections municipales de Paris.
    Après avoir obtenu l’investiture de son parti, l’actuelle 1ère maire-adjointe de Paris lance officiellement sa campagne pour devenir la première femme maire de Paris.
    Forte d’un bilan incontestable aux côtés de Bertrand Delanoë, qui est un maire exceptionnel, Anne a toutes les qualités pour devenir la prochaine maire de la capitale.
    Ce soir, à 19h00, au Bataclan, elle esquissera les grandes lignes de son programme citoyen.
    Venez nombreuses et nombreux la soutenir !

    anne hidalgo,jean-luc romero,bertrand delanoë,paris,politique,france,ps

    anne hidalgo,jean-luc romero,bertrand delanoë,paris,politique,france,ps

    anne hidalgo,jean-luc romero,bertrand delanoë,paris,politique,france,ps

    anne hidalgo,jean-luc romero,bertrand delanoë,paris,politique,france,ps

     

  • Invité de France Bleu Ile-de-France jeudi à 8h30

    france bleu,jean-luc romero,politique,franceCe jeudi, à 8h30, je serai l’invité politique de France Bleu Ile-de-France pour évoquer bien sûr le mariage pour tous, mais aussi l’euthanasie et la lutte contre le sida.

    france bleu,jean-luc romero,politique,france

  • Message vidéo pour le prix du Refuge contre l’homophobie

    Etant à l’étranger, je n’ai pu accueillir les membres du jury du Prix du Refuge contre l’homophobie et notamment sa présidente Anne Hidalgo.
    Je vous joints le petit message que j’ai fait à cette occasion importante.

     


    Message vidéo de Jean-Luc ROMERO pour le prix... par jeanlucromero

  • Session du Conseil régional d’Ile-de-France

    jean-paul huchon,jean-luc romero,politique,ile-de-franceCe jeudi et demain vendredi se déroulera la session du Conseil régional d’Ile-de-France que préside Jean-Paul Huchon.
    Cette session sera particulièrement consacrée à des dossiers importants comme le décrochage scolaire, l’animation sociale dans les quartiers ou encore un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire présenté par le groupe PS.

     

  • Manifestation contre l’homophobie à 20h00 rue des Archives

    Avec Anne Hidalgo, j’irai à la manifestation organisée par de nombreuses associations contre l’homophobie qui explose actuellement en France.
    Sur Twitter, pour alerter, je ne cesse de publier depuis quelques semaines les propos homophobes, insultes ou menaces que je reçois comme tant de personnes engagées dans l’égalité des droits (voir le dernier ci-dessous).
    L’odieuse agression de  Wilfred, dans la nuit de samedi 6 à dimanche 7 à Paris dans le 19e, avec son compagnon Olivier est la goutte d’eau qui laisse enfin déborder la colère. Il est temps que cette haine cesse et il faut le crier haut et fort.
    La manifestation se déroule dès 20h00 rue des Archives. Venez nombreux.

    raffichestophomophobie-b5ffb.jpg

    Tweethomophobeavril2013.PNG

     

  • Dédicace de "Mon combat pour Paris" Par Anne Hidalgo

    Anne Hidalgo, candidate pour devenr la maire de Paris, sort un nouveau livre aux éditions Flammarion "Mon combat pour Paris".
    Ce soir au Comptoir général - 80, avenue de Jemmapes dans le 10è - elle dédicacera son livre de 19 à 21h00.
    Venez nombreux pour retrouver Anne - qui pourrait devenir la 1ère femme, maire de Paris -, et découvir son nouvel ouvrage !

    anne hidalgo,jean-luc romero,paris,politique

  • Le Nouveau Grand Paris : un accord historique pour les transports en Ile-de-France

    L’immense majorité des Franciliens qui, comme moi, prennent métro et RER pour rejoindre leur travail peuvent se réjouir. Le projet de Grand Paris Express présenté par le Premier ministre répond à 30 ans de sous-investissement chronique de l’Etat en Ile-de-France.
    26,5 milliards d’euros seront mobilisés pour le Grand Paris Express qui sera achevé en 2030. Mais 7 milliards seront investis entre 2013 et 2017.
    Ainsi, rapidement le matériel roulant va être rénové et la desserte des RER et des métros améliorés rapidement. Cela permettra aussi de réparer les inégalités flagrantes qui pèsent sur le réseau francilien notamment de banlieue à banlieue.
    Dès 2013, le RER B, le T7, la ligne 4 du métro verront les améliorations et cela concernera plus de un million de Franciliens. En 2014, RER B et D, T6 et T8 le seront soit encore plus de 1,2 millions de Franciliens concernés.
    A noter que les 7 milliards investis de 2013 à 2017 permettront la création de 57 400 emplois soit 11 480 par an.
    Ce projet de Grand Paris est donc important pour l’avenir mais aussi pour notre quotidien qu’il améliorera dès cette année !

     

  • Podcast de mon itw sur France Musique


    Jean-Luc Romero - la Matinale - 06-03-13 par francemusique

  • NKM et les associations : un discours de méfiance illégitime et injuste

    “ Je fais une proposition qui sera de rendre publique, très facilement accessible, l'ensemble des subventions qui sont données.” Roulement de tambours, les attachés de presse se concentrent prêts à répondre à la déferlante d’appels des médias, Twitter et Facebook vont s’enflammer, les élus de droite préparent leurs bons mots et ... rien. Rien du tout. Rien non pas parce que la proposition est mauvaise – rendons justice à NKM, elle est plutôt bonne. Rien parce que c’est déjà le cas... Soyons francs: cette mesure daterait seulement de quelques jours, cette méconnaissance serait sûrement excusable, après tout l’erreur est humaine, surtout pour une élue qui découvre les dossiers parisiens, mais cela fait ... roulement de tambours (bis) ... 12 ans que c’est le cas ! 12 ans !
    Soyons sérieux : être au service des Parisiens, c’est déjà connaître son sujet et être force de proposition. Cela prend du temps, cela se réfléchit, cela se pense. Je vous le dis : l’improvisation est une forme d’injure, tout au moins une forme de brutalité envers les Parisiens. Assez d’approximation, de contre-vérités et d’effet de manche sans queue ni tête. Je fais partie de ces gens, et je crois que nous sommes tous un peu comme ça, qui pensent que le débat est une nécessité absolue dans une démocratie et que, dans la plupart des cas, cela nous permet d’avancer. Qui dit débat dit argument … Alors à quand le débat avec NKM ? L’improvisation est-elle une nouvelle méthode de travail de la droite au service des Parisiens ? Je suis désolé, je suis peut-être un peu dur avec NKM mais je me sens blessé. Je suis un élu mais d’abord un militant associatif, président bénévole de trois associations. Je donne de mon temps pour les causes auxquelles je crois et cela, au détriment de ma vie privée. C’est mon choix, je l’assume totalement mais j’avoue que j’ai du mal à accepter ce discours de méfiance envers les associations. Car c’est bien de cela dont il s’agit. Si l’on regarde ce que cache cette proposition « révolutionnaire », on voit bien en filigrane se développer un discours très dur envers les associations, un discours anachronique, illégitime et injuste. Suspicieux.
    Depuis l’arrivée de Bertrand Delanoë et d’Anne Hidalgo, les choses sont formalisées et transparentes. On ne fonctionne pas « à la malette » !
    Illégitime car mettre en cause les associations, c’est mettre en cause les structures qui agissent au plus près des Parisiens, qui sont en somme les garants de leur qualité de vie, de notre qualité de vie ! Les associations ne sont pas qu’une unité économique. Je suis désolé mais que doit-on dire par exemple à une association comme les Petits Bonheurs qui œuvre au plus près des malades séropositifs, des plus précarisés, auprès de celles et ceux qu’on oublie ? On doit leur dire merci, courage, continuez, on vous soutient ou doit-on leur dire qu’ils sont seulement une case dans un formulaire comptable ?
    Injuste pour les personnes qui donnent de leur temps personnel, au service des autres que ce soit dans le monde sportif, culturel, social, caritatif ou autres. Je fais partie de ces personnes bénévoles. Je crois dans les associations. Je crois qu’elles sont une richesse. Je crois que donner de soi, de son temps est une belle chose. Je crois que Paris doit être fier de soutenir les associations et de les accompagner comme elle le fait.
    Créer le lien social, c’est aussi notre rôle d’élu. Alors, bien sûr, la droite parisienne aura à cœur de prouver qu’il y a un malentendu sur ses propos, qu’on ne sait pas lire, qu’on a mal entendu, etc…
    Soyons francs, le discours de NKM est inquiétant et il n’annonce rien de bon pour le monde associatif à Paris … Il lui appartient aujourd’hui de le rassurer car on ne peut construire une ville où il fait bon vivre ensemble sans la mobilisation du tissu bénévole et associatif.

     

  • Podcast de mon itw avec Bruce Toussaint sur Europe 1


    Romero : "La première personne concernée est le... par Europe1fr

  • Une session du Conseil régional avec l’emploi au cœur de ses travaux

    La session du Conseil régional d’Ile-de-France se déroulera à partir de demain et vendredi sous la présidence de Jean-Paul Huchon.
    Au cours de cette session, l’emploi de jeunes sera au cœur de nos délibérations. En effet, la région va s’engager en faveur des emplois d’avenir pour aider les jeunes de 16 à 25 ans sans qualification.
    Les emplois d’avenir sont un des engagements forts de François Hollande.
    La région Ile-de-France, qui s’était déjà engagé pour les emplois-tremplin, va donc adopter son dispositif et s’engager aussi à embaucher directement 100 jeunes pour la maintenance informatique des lycées.
    Plus que jamais, l’emploi est une préoccupation majeure de la région capitale !

     

  • Mon discours de l'Hôtel de ville du 26 janvier 2013

    Discours de Jean-Luc Romero
    Réunion publique – Hôtel de Ville
    Paris – samedi 26 janvier 2013

     

     

    euthanasie,jean-luc romero,anne hidalgo,paris,politique,santé

     

     

     

     

     

     

    Chère madame le Maire et chère Anne,
    Mesdames et Messieurs,
    Chers amis, militants et sympathisants de l’ADMD,

    Permettez-moi tout d’abord de vous dire – de nous dire – combien je suis fier que nous soyons si nombreux dans ces magnifiques salons de l’Hôtel de Ville de Paris, ce samedi. Nous devons remercier chaleureusement le maire de Paris, Bertrand Delanoë, et Anne Hidalgo, sa première adjointe qui nous soutient si fidèlement et qui est, avec Alain Fouché, sénateur de la Vienne, notre conseiller politique. Ce n’est pas rien. Les délégués de l’ADMD qui sont présents dans cette salle, aujourd’hui, après avoir passé presque deux jours en formation, le savent bien. Obtenir une salle municipale n’est pas toujours une chose aisée. Mais une salle de cette splendeur est un honneur pour nous et une reconnaissance de la légitimité de notre combat et de la justesse de notre revendication. Non, nous ne portons pas un message de désespoir et de mort. Nous portons le message de la laïcité et de la liberté. Ce message, il est porté par vous tous qui êtes présents aujourd’hui dans ce lieu magnifique, par tous ceux qui – j’en suis très sincèrement désolé – faute de place, n’ont pas pu accéder jusqu’à nous ; c’est la rançon du succès et nous devons nous en réjouir. Et, au-delà, par tous ceux qui, à travers la France, composent cette force de 50 000 adhérents actifs et motivés qui forme l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité.

    euthanasie,jean-luc romero,anne hidalgo,paris,politique,santé


    Nous voulons une loi maintenant.
    Un seul mot d’ordre, aujourd’hui. Respect de la proposition 21.
    La proposition 21, c’est celle faite par le candidat Hollande, élu à la présidence de la République en mai dernier, afin que « toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité. »
    Cette proposition, qui converge évidemment vers la proposition de loi que les adhérents de l’ADMD ont votée en juin 2011 lors de notre 32èmeassemblée générale, qui converge également vers les législations néerlandaises, belges et luxembourgeoises, est un engagement fort que le président de la République, maintenant élu, doit entendre et mettre en œuvre. D’ailleurs, 89% des Français – 9 Français sur 10 – selon un sondage Ifop d’octobre 2012, demandent la mise en œuvre sans délai de cette réforme.

    euthanasie,jean-luc romero,anne hidalgo,paris,politique,santé


    Alors, j’ai entendu ici ou là que l’ADMD, son président, roulait pour François Hollande. Non ! L’ADMD ne roule pour personne. Démocrate, respectueuse du vote des électeurs, oui ! Partisane, non ! L’ADMD soutient et soutiendra, au niveau national comme au niveau local, tout élu qui s’engagera sur ce chemin de notre liberté, de celle de chaque Française et chaque Français qui, le moment venu, ne veut pas se faire imposer sa fin de vie par des mandarins éloignés de leurs patients, et qui revendiquent la primauté de leur science sur nos souffrances, ou par des idéologues qui pensent que les citoyens ne seraient que des sujets entre les mains d’une puissance supérieure.
    Pour répondre rapidement à ces deux points, je citerai l’ancien président de la République, Nicolas, Sarkozy : « La souffrance appartient à celui qui est dans le lit, et non à celui qui le regarde ». Quant aux extrémistes religieux de tout poil, je crois pouvoir leur dire qu’aucun Dieu honnête ne demanderait à ses fidèles de souffrir. Tout ceci n’est que le maquillage d’une peur face à la mort. Face à notre propre mort.

    euthanasie,jean-luc romero,anne hidalgo,paris,politique,santé


    J’ai entendu aussi, durant cette période électorale, que l’ADMD ne devrait pas faire de politique. Mais c’est une obligation qu’elle en fasse. Elle ne peut pas être autre chose, si nous souhaitons faire évoluer la loi dans le sens que nous souhaitons depuis bientôt 33 ans, qu’une association politique, citoyenne. Sinon, comment imaginer convaincre les parlementaires de la nécessité d’une législation plus moderne, plus laïque, plus démocratique, plus à l’écoute des citoyens ? L’ADMD n’est pas une association aux petits arrangements entre amis qui permettrait d’aider tel ou tel, et pas tel autre, au seul motif que l’un est connu et l’autre pas. Notre association, fidèle à ses initiateurs, Michel Landa, Mireille Jospin et d’autres encore, souhaite qu’une solution soit trouvée pour l’ensemble des Français en fin de vie, dans la transparence, la liberté, l’égalité et la fraternité. Je reçois parfois des lettres me disant que nous sommes trop mous et que les Droits de l’Homme, sans la révolution de 1989 et la prise de la Bastille, n’existeraient pas. Certes. Mais combien d’entre nous, assis ici, cette après-midi, sous ces lambris dorés d’un palais qui a lui-même connu tant de révolutions, de destructions et de reconstructions, sont prêts à mourir pour défendre notre cause ? Nous attendons toujours celui ou celle qui accepterait de faire de son combat personnel un combat collectif. Mais il ne vient pas. Je le comprends parfaitement, tant la fin de vie est une période difficile à affronter sur le plan physique et psychologique.
    Cette proposition 21, c’est notre mot d’ordre depuis que le candidat vainqueur l’a faite. Ce sera le nôtre jusqu’à juin 2013.

    Lire la suite

  • Meeting pour notre Ultime Liberté à la Marie de Paris à 14h30

    Après ces deux journées passées à travailler avec les délégués, il est temps de mobiliser nos soutiens et militants pour qu’en 2013 une loi sur la fin de vie promise par le président Hollande soit votée.
    A 14h30, à la Mairie de Paris, nous invitons tous les Parisiens à venir réclamer une loi qui légalise l’euthanasie et le suicide assisté.
    De nombreuses personnalités sont d’ores et déjà attendues.
    Outre Anne Hidalgo qui ouvrira cette grande réunion publique, nous retrouverons les parlementaires Alain Fouché, Jean-Pierre Godefroy et Noël Mamère, les journalistes François de Closets, Louis Blériot et Mireille Dumas ou les artistes Piem et l’écrivaine Benoite Groult.
    On vous attend donc nombreux ! Mobilisez-vous !

    anne hidalgo,jean-luc romero,poltique,admd,france,santé,euthanasie

  • Réunion du conseil stratégique d’Anne Hidalgo

    Anne Hidalgo poursuit sa campagne pour les élections municipales de Paris de 2014. En annonçant sa candidature l’automne dernier, la première adjointe au maire de Paris a indiqué qu’elle avait choisi de mener une longue campagne pour que les Parisiens puissent contribuer au programme de mandature qu’elle souhaite leur soumettre. De nombreux groupes de travail au sein d’Oser Paris travaillent donc depuis le dernier trimestre 2012.
    Ce soir, Anne profite de la nouvelle année pour fixer le cap avec son conseil stratégique composé de nombreux élus Parisiens et Franciliens qui ont choisi de la rejoindre.

  • En vidéo : La Matinale Politique de Radio Campus

  • Session bugétaire du Conseil régional d'Ile-de-France

    A partir de ce mercredi matin s’ouvre la discussion du conseil régional d’Ile-de-France présidé par Jean-Paul Huchon sur le budget pour 2013.
    La discussion se déroulera jusque vendredi.

    JLRintervient17juin2010.JPG

  • Inauguration du prolongement du tramway T3

    Grand jour à l’Est de Paris ce samedi 15 décembre 2012…
    Ce matin, Jean-Paul Huchon, Bertrand Delanoë et Pierre Mongin inaugurent le prolongement du Tramway T3 qui circulera désormais de Pont de Garigliano àla Portedela Chapelle.
    Vivant sur les Maréchaux, en ayant vécu au quotidien l’avancée des travaux, je me réjouis de l’arrivée du Tramway qui va être non seulement utile pour les Parisiens mais aussi pour beaucoup de Franciliens qui viennent travailler à Paris. Ce tronçon, qui complète le 1er entre Garigliano etla Porte D’Ivry, devrait être rallongé dés 2017 et le Tram pourrait aller alors jusquela Porte d’Asnières.
    Alors que le lancement du Tramway avait suscité l’opposition virulente de l’opposition, je me réjouis qu’aujourd’hui, l’unanimité s’est faite autour de ce beau et grand projet porté par Jean-Paul Huchon, Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo.

  • Merci pour votre mobilisation pour la légalisation de l'euthanasie !

    Le président de l'ADMD que je suis est très fier de la mobilisation des militants de l'ADMD pour la 5ème journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité ce vendredi 2 novembre.
    43 manifestations ont eu lieu à travers la France. Elles ont toutes été émouvantes et mobilisatrices.
    En ce qui me concerne, j'ai pu participer à deux d'entre elles.
    Le matin, j'ai rejoint les militants du Rhône autour de leur délégué Hubert Sapin. Le ciel était avec nous puisqu'un merveilleux soleil a acccompagné le rassemblement et le lâcher de ballons face à la mairie de Villeurbanne. Aux côtés du député et 1er adjoint au maire de Lyon, le professeur Jean-Louis Touraine, de la sénatrice Muguette Dini et de nombreux élus, les militants furent nombreux pour venir rappeler l'engagement 21 du président Hollande.
    Le soir, j'ai rejoint Paris et le rassemblement du Trocadéro.
    Le temps fut épouvantable toute la journée et mon télphone ne cessait de recevoir des textos d'excuses. Le pont n'arrangeait rien !
    Qu'elle ne fut donc pas ma surprise de retrouver plus de 600 personnes rassemblées sur le parvis des Droits de l'homme, preuve que le mauvais temps et le pont n'ont pas découragé les militants, plus que jamais mobilisés, de venir réclamer la légalisation de l'euthanasie... Maintenant !
    Merci à mon amie Anne Hidalgo, à Stone et au sénateur Jean-Calude Frécon pour leurs discours mobilisateurs.
    Merci à vous tous militants de l'ADMD ou simples anonymes de vous battre pour notre Ultime Liberté.
    Lire aussi la dépêche AFP (ici).

    2novembre2012Villeurbanne.jpg

    2novembre2012C.JPG

    2novembre2012.JPG

    anne hidalgo,jean-luc romero,admd,paris,lyon,villeurbanne,politique,france,euthanasie

    anne hidalgo,jean-luc romero,admd,paris,lyon,villeurbanne,politique,france,euthanasie

    2novembre2012B.JPG

    anne hidalgo,jean-luc romero,admd,paris,lyon,villeurbanne,politique,france,euthanasie

    anne hidalgo,jean-luc romero,admd,paris,lyon,villeurbanne,politique,france,euthanasie

     

    anne hidalgo,jean-luc romero,admd,paris,lyon,villeurbanne,politique,france,euthanasie

  • Parce que mon corps m'appartient

    Parce que mon corps m'appartient 
    Tribune de Anne Hidalgo et de Jean-Luc Romero
    publiée sur Le Monde.fr

     

    Le droit de mourir dans la dignité, l'aide active à mourir, l'euthanasie, le suicide assisté, selon nos affinités sémantiques, ne saurait être une question médicale. Certes, ce droit implique les médecins, qui sont les artisans – au sens noble – de notre choix de fin de vie. Certes, c'est sur la base de leur diagnostic, avec leurs connaissances et leur expertise, que la fin de vie se dessine.

    Nous rappelons au passage que la mort est un événement considérable, c'est notre lot commun, notre terme à tous. Gageons que tous les lecteurs de cette tribune seront morts dans une centaine d'années. Alors, autant s'y préparer sereinement.

     

    Ce droit de mourir dans la dignité, dans sa propre dignité, porté depuis 32 ans par l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité et qui a fait l'objet de la proposition de campagne n°21 de François Hollande, remporte l'adhésion des Français qui se déclarent très majoritairement favorables à l'euthanasie (entre 86 % et 94 % selon les sondages, de manière constante depuis plus de 20 ans).

    Comprenons donc précisément ce dont il s'agit, en dehors de toutes caricatures et de soupçons de vouloir tuer nos chères têtes blanches.

    Depuis de trop longues années, depuis que la médecine a fait des progrès considérables et a allongé l'espérance de vie jusqu'à des records, les désirs de vie des femmes et des hommes ont été occultés. "Laissez-nous faire, nous savons ce qui est bien pour vous", nous dit-on dans nos vastes hôpitaux et d'une technologie parfois effrayante.

    Pourtant, la seconde loi Kouchner, celle du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, avait renforcé les droits du patient. Forts de l'expérience des années sida, les patients, qui demeurent des citoyens à part entière quel que soit leur état sanitaire, décidaient des protocoles et des thérapies qu'ils auraient à suivre. A leur convenance, bien informés, ils décidaient de ce qui était bon pour eux-mêmes.

    Lire la suite : http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/11/02/parce-que-mon-corps-m-appartient_1784824_3232.html