Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aids - Page 11

  • Mon itw avec Serge Moati sur LCP-AN


    PolitiqueS : PolitiqueS par LCP

  • Bureau national d’Elus Locaux Contre le Sida

    Ce lundi, en fin de journée, se déroule le bureau national d’Elus Locaux Contre le Sida. Il s’agira de préparer la prochaine assemblée générale et surtout les prochains Etats Généraux d’ELCS qui se dérouleront à l’Assemblée nationale, le 27 novembre, sous la présidence de Claude Bartolone et le haut patronage du président de la République.
    Vous pouvez, dès à présent, vous inscrire pour cette importante réunion en cliquant (ici).

    claude bartolone,jean-luc romero,assemblée nationale,elcs,sida,aids,politique,france,santé

     

     

  • A Bordeaux contre le sida !

    Ce vendredi à 15h30, avec Fabien Robert, délégué départemental d’ELCS, j’animerai une réunion contre le sida à la mairie de Bordeaux.
    Il s’agira de faire le point sur la situation du VIH en Gironde et d’évoquer l’implication des élus locaux contre cette pandémie.

    elcs,jean-luc romero,bordeaux,sida,aids,politique,france,santé

    ELCS logo 2012OK.jpg

     

  • Back to Saint-Louis

    Si l’emploi du temps est serré entre activités professionnelles, militantisme, promotion du livre et … mariage, le sida lui ne prend pas de vacances et je dois suivre régulièrement son évolution.
    Comme toujours, quelques mots sur mon dernier rendez-vous médical avec le professeur Willy Rozenbaum et mes dernières analyses biologiques pour rappeler à ceux qui en doute que la vie avec le VIH n’est pas si simple... Je vous confie juste ce qui semble hors normes…41EXJHCEX0L__SL500_.jpg
    Voilà mon énumération à la Prévert : Glycémie à jeun, 1,35g/l pour une moyenne qui la situe entre 0,74 et 1,06. Le Phosphore à 23mg/l pour une moyenne entre 27 et 45 ; La Protéinurie est à 427mg/l pour une moyenne qui devrait être inférieure à 150 ; la Glycosurie à 4g/l et inférieure à 0,45 ; la Microalbuminurie à 47,6mg/l et une normal inférieure à 20. Le rapport protéines/créatinine est à 534mg/g pour une normale entre 22 et 221 et la Micoalbumine/créatine à 93mg/g pour une normale entre 1,8 à 22.Enfin la Glycosurie est à 8,40g/l pour une normale inférieure à 0,15 et sur 24h à 8g/24h alors qu’elle devrait être inférieure à 0,5.Les Lymphocytes T CD4 sont de 364/mm3 pour une normale qui les situe au dessus de 500. Mais excellente nouvelle, la charge virale est toujours indétectable…
    L’avenir dure toujours…

     

  • Table ronde d’Elus Locaux Contre le Sida à Strasbourg vendredi à 18h00

    Avec Elisabeth Ramel, conseillère municipale déléguée de Strasbourg et membre du bureau d’ELCS, j’animerai demain, vendredi 6 septembre, une table ronde sur le sida au Centre administratif de Strasbourg à 18h00.
    Afin d’évoquer la situation locale, Stéphane Bentzinger, président de Aide Alsace interviendra sur le sida et Danièle Bader-Ledit de l’association Ithaque parlera de la réduction des risques chez les usagers de drogues.

    strasbourg,jean-luc romero,sida,aids,politique

     

    strasbourg,jean-luc romero,sida,aids,politique

  • Bel anniversaire ma chère Sheila !

    Semaine assez chargée en anniversaire de personnes que j’apprécie particulièrement. Le 12 août, ma maman et… le président François Hollande ; le 15 août, Arlette, élue avec qui je travaille beaucoup et ce 16 août …Sheila !
    Que dire de celle qui a enchanté tant de générations par son talent et sa génorisité : la petite fille de Français moyens.
    Mais une fois de plus, en cette journée d’anniversaire, je voulais la remercier pour son investissement désintéressé depuis plus de 18 ans au sein d’Elus Locaux Contre le Sida.
    Bel anniversaire ma petite Sheila et MERCI !

    sheila,jean-luc romero,elcs,sida,aids

  • Le sida ne prend pas de vacances !

    Il y a bien longtemps qu’il n’y a plus de campagne sur le sida en été. Et pourtant, il n’y a jamais eu autant de gens vivant avec le sida dans notre pays.
    Les pouvoirs publics ne font plus de la lutte contre le sida une priorité de santé publique au prétexte que les traitements permettent de vivre longtemps et redonnent l’espoir au patient.
    Pourtant, plus de 30 000 personnes dans notre pays ne connaissent pas leur statut sérologique. Des dizaines de milliers de séropositifs vivent cachés, car dire sa séropositivité, c’est risqué d’être viré de son boulot, mais aussi abandonné parfois par son cercle familial et amical.
    Plus que jamais, ce virus précarise et discrimine.
    Plus que jamais, on a besoin de gestes et de paroles politiques car le sida se soigne aussi par la politique… même en été, même pendant les vacances !

  • L’église méthodiste d’Hollywood contre le sida et ouverte aux gays !

    Il y a tellement peu d’églises qui ouvrent leurs portes aux homosexuels que lorsque je connais l’action de certaines, je ne peux qu’être heureux de vous en parler.
    Il y a deux ans, je vous avais mentionné l’Eglise catholique du village gay de Montréal qui a consacré une de ses chapelles aux victimes du sida et arbore tous les ans son église du Rainbow Flag durant toute la période de la Marche des Fiertés.
    Cette fois, j’aimerai vous dire deux mots de l’église méthodiste de Hollywood située à quelques pas du fameux Walk of fame ou du Chinese theater où se déroulent les Oscars.
    Cette église, qui abrita le tournage de Sister Act, a décidé de s’engager dans la lutte contre le sida au point qu’elle est la seule Eglise au monde à arborer, depuis plus de 15 ans, des rubans rouges sur sa façade et en permanence…

    église,jean-luc romero,los angeles,sida,aids,homosexualité


    C’est aussi une église qui souhaite accueillir tous les fidèles et affiche une ouverture rare vis-à-vis des homosexuels.
    On aimerait qu’en France une église arbore - au moins le 1erdécembre ! - un nœud rouge en solidarité avec les victimes du sida. J’aimerai aussi qu’une église française accueille avec autant de sympathie les homosexuels et pas seulement ceux qui font œuvre de chasteté !!! On peut rêver…

    église,jean-luc romero,los angeles,sida,aids,homosexualité

  • Back to Paris

    Après ces quatre jours de congrès Métropolis à Johannesburg et mes rencontres avec des militants de la lutte contre le sida, je suis heureux de rentrer à Paris.
    Même si aujourd’hui, en Afrique du Sud, l’accès aux traitements est une réalité, la situation notamment des jeunes ados m’a, une nouvelle fois, bouleversé. Pas une famille n’y est épargnée par le sida. Une situation qui nécessite une vraie mobilisation politique qui n’est, malheureusement, pas encore à la hauteur !

     

  • L’Appel de Johannesburg sur la liberté de circulation des personnes séropositives

    Métropolis réunit les plus grandes métropoles du monde, celles qui font plus d’un million d’habitants. Certaines agglomérations appartiennent à des pays qui ont des restrictions à la libre circulation ou l’installation des personnes séropositives – 45 pays sont concernés dans le monde.
    C’est pourquoi j’avais soumis l’idée à Jean-Paul Huchon qu’un appel puisse être lancé par Métropolis. Il a accepté et c’est symboliquement dans le pays le plus touché au monde par le sida que cet appel devrait être voté. C’est important car c’est la première fois qu’en grande association mondiale d’élus fait un tel appel. Je vous soumets ci-dessous le texte qui, je l’espère, sera approuvé.

     

     

     

    Pour la liberté de circulation et d’établissement des personnes touchées par le VIH/sida

     

    APPEL DE JOHANNESBURG

     

    des membres du Conseil d’administration de METROPOLIS

     

     "30 ans après la découverte du virus du sida, 45 pays à travers le monde ont mis en place des restrictions à la liberté de circulation et d’établissement des personnes touchées par le VIH/sida.

     

     Les membres de Metropolis représentant plus 120 grandes régions capitales et métropoles mondiales affirment que ces restrictions sont constitutives d’une atteinte aux droits de l’homme et inefficaces quant à la protection de la santé publique des citoyens nationaux.

     

     Tout en reconnaissant le droit de tout pays à mettre en place des critères à l’entrée sur son territoire, Metropolis fait valoir le fait que ces restrictions sont constitutives d’une discrimination et donc contraires aux droits de l’homme. Au-delà de l’impact dramatique exercé sur la personne discriminée, ces mesures ne peuvent que nourrir et contribuer à une hausse générale de la sérophobie, la personne touchée n’étant vue et considérée que sous l’angle exclusif de sa maladie et donc seule responsable de la propagation du virus. Cette vision va à l’encontre des prises de position de l’ensemble des acteurs de la lutte contre le VIH/sida qui ont fait de la notion de la responsabilité partagée la pierre angulaire de la réponse faite à l’épidémie.

     

     Discriminatoires, ces mesures ne peuvent être justifiées par la protection de la santé publique. Pour preuve, alors que le VIH/sida est évidemment présent depuis des années dans l’ensemble des pays, ces mesures n’ont eu aucun impact sur la propagation de l’épidémie. Inefficaces, elles sont même néfastes à la politique de prévention et d’information : en effet, en faisant de l’étranger le seul propagateur de l’épidémie, ces mesures ne peuvent que saper les efforts faits en matière d’éducation et de promotion du dépistage.

     

     Les membres de Metropolis expriment le vœu que ces restrictions soient abrogées et abandonnées au profit d’une politique de lutte contre le sida qui mette les notions d’efficacité et d’humanité, au cœur d’une démarche pragmatique de lutte contre le VIH/sida basée sur l’information,  l’éducation et la responsabilisation"

     

     

     

     

     

    Johannesburg  le 19 juillet 2013

     

  • Rencontre avec les associations de lutte contre le sida de Johannesburg

    En marge, du congrès Métropolis auquel, à Johannesburg, je rencontrerai les associations de lutte contre le sida (photo 1).
    L’Afrique du sud est le pays du monde le plus touché par le sida avec 11% de la population adulte vivant avec le sida.
    En 2000, j’avais fait voter un amendent à la région Ile-de-France qui fait qu’il doit y avoir un volet sida dans nos accords de coopération. Nous avons ainsi aidé un certain nombre d’ONG dans ce pays. Il s’agit aujourd’hui de faire un point sur ce qui a pu être mis en œuvre et imaginer de nouvelles pistes de collaboration entre la région Ile-de-France et la province de Gauteng sur la question du VIH/sida dans un pays (photo 2) où le dépistage est devenu une urgence absolue.

    gauteng,jean-luc romero,jean-paul huchon,sida,aids,politique,santé

    gauteng,jean-luc romero,jean-paul huchon,sida,aids,politique,santé

     

  • Congrès Métropolis à Johannesburg

    De ce  lundi à jeudi, j’accompagne le président Huchon au congrès de Métropolis, association qu’il préside et qui réunit les collectivités de plus d’un million d’habitants à travers le monde.
    J’ai demandé au président Huchon qu’il fasse adopter un appel pour la liberté de circulation des personnes touchées par le VIH/sida.
    Ce sera la première fois que Métropolis adopte un vœu sur les droits humains. J’y reviendrai.

     

  • Plan de mon discours à la 2ème conférence internationale sida et sciences sociales

    Intervention de Jean-Luc Romero

    Conseiller régional Ile-de-France

    Président du Crips Ile-de-France et d’Elus Locaux Contre le Sida

     

    2e conférence internationale Sida et sciences sociales et humaines

    7 juillet 2013 – Paris la Villette

     

     

     

    Ladies and gentlemen,

    Dear friends

     

    I am very pleased to speak at this conference wich will certainly, bring up a lot of rich debates.

     

    I will introduce myself briefly. Elected regional Ile-de-France I am president of the Association Elected Leadership Against AIDS and of the regional center of information and prevention of AIDS in Ile-de-France. I am an activist. I am a person who has seen too many of his friends die. I am a  person who lives with HIV. And i came up my HIV infection. I am affected by a disease that affects as much on the physical and social, individual and collective aspects. And this is that il would like to talk about.

     

    The answer to the fight against AIDS, of course, through the medical and scientific aspects and I want to praise the extraordinary achievements that we have reached si far. I think I can say that only in few pandemics, progress has been so rapid. The advent of HAART as well as the advent of biomedical prevention are two revolutions in this fight for life.

    sida,jean-luc romero,aids

     

     

    The fact remains that on this question of the relationship between social science and AIDS issues have been, are and will be complex.

     

    I would like to say a few words about the disease, prevention but also about the people, especially people.

     

    1/ Lutte contre le sida : le rôle de transformateur social

     

    -      Mobilisation communautaire face à l’absence coupable de réponses des pouvoirs publics

    Rôle fondamental des LGBT aussi bien sur la mobilisation politique que sur le soutien aux personnes, soutien qui malheureusement

     

    -      Lutte contre le sida : l’avènement de la parole du patient tout aussi importante que celle de l’expert, du médecin, de la blouse blanche.

    Parole profane = parole d’expert. Il ne s’agit pas d’imposer mais de discuter, c’est un changement profond dans la relation médecin - patient

     

    -      L’avènement de la démocratie sanitaire

     

    The fight against the disease is as well individual and collective. We are talking about the  response to a virus and the interrogation about the structure of a society. The methods used in the fight against AIDS have permanently impacted and inspired many other struggles, both in terms of prevention, adcocacy   that medecine support and I can even say that it has changed our society.

     

    However, 30 years after the discovery of the virus, it remains that the disease is taboo and stigmatizing. Because yes, AIDS is a disease that causes isolation, discrimination and poverty. A disease that makes its bearer a sub-citizen!

     

     

    2/ Sida : une maladie sociale

     

    Sida : une maladie compliquée à dire

     

    -              30 ans après le début de l’épidémie : plus compliquée de dire sa maladie aujourd’hui qu’il y a 20 ou 25 ans.

    Exemple du livre « Paroles et vie au positif » : livre d’ELCS – très dur de trouver 13 personnes non-militantes acceptant de parler à visage découvert.

     

    -              Pourquoi ? Poids de la culpabilité.

     

    -              Une mise sous silence légitimée : ¾ des jeunes franciliens pensent qu’une personne séropositive a raison de cacher son statut sérologique pour éviter les discriminations.

    Solution à la discrimination : se cacher !

     

    -              Un silence qui a des répercussions sur la vie sexuelle : (enquête Vespa 2) 20 % des personnes séropositives n’ayant pas une charge virale indétectable ont eu au moins une pénétration non protégée au cours des 12 derniers mois précédant l’enquête. Une des raisons : difficulté de révéler sa séropositivité à ses partenaires.

     

    -              Dire sa séropositivité est un acte militant. Pourquoi la société n’est-elle pas prête à entendre la parole de quelqu’un disant qu’il est malade ?

    Réaction normale envisagée : compassion

    Réaction concrète : stigmatisation

     

    Sida : une maladie qui isole

     

    Sida : la durée de vie s’allongeant se pose forcément la question de la gestion de la vie avec le virus.

     

    -      Vie sociale marquée par l’isolement : un fort taux de personnes séropositif (40 %) vit seul.

    -      Quid de la prise en compte du vieillissement ? Thème commence seulement à être pris en compte.

     

    Sida : une maladie qui précarise

     

    Au niveau du monde du travail : la société ne veut pas s’adapter aux personnes séropositives :

    Conséquences :

    -              Un niveau d’activité très inférieur à celui de la population générale. 58,5 % des personnes travaillent

    -              Une personne sur cinq rencontre des difficultés à se nourrir au quotidien par manque d’argent.

     

    Le malade : un sous-citoyen

     

    Sida : une maladie taboue

     

    -      Maladie qui touche aux tabous de notre société : sexe et mort

    -      Maladie qui touche aux représentations de notre société et qui renvoie toujours aujourd’hui dans l’imaginaire collectif à une forme de déviance (solution = l’éducation et l’information)

     

    Un malade fait plus peur que la maladie

     

    Pourquoi ? Manque d’information = moins on connait une maladie, plus on a peur de son porteur

     

     

    Sida : la réponse sera politique

     

     

    I drew the conclusion, a tough but realistic observation. A bitter fact, this observation tells us that the AIDS stigmatizes, that AIDS isolates, that AIDS results in poverty. An observation centered on France wich also applies to many other countries .

     

    I did not want to be exhaustive giving you just a few facts, some data that affects me deeply. Obviously, this finding is sufficient in itself to justify the urgency of our response. But the answers are of course not unique and you'll have a long discussion and rich debates on the subject. There is no one single truth.

     

    I want to tell you my opinion: I think the response to HIV / AIDS is political. Political attention and not politicized. How so?

    I think it is our aim to develop a society where HIV-positive people  can talk about their HIV Infection without risking stigma and discrimination. It behooves us to develop a society where health policy is pragmatic and non-ideological. It is our duty to set up a society where access to treatment and care is guaranteed, a necessity for the control of the aids epidemy, on the individual and alos collectiv aspects. It is our duty to set up a society where human rights are respected in their entirety and the sexual orientation is not the basis for a criminal offense. It is our duty to set up a society where prejudice will be replaced by truths, assuming a real and ambitious policy of education and information. We need a greater awareness. 

     

    Well, I think this is just how we achieve our goal, a goal that we know ambitious but not impossible: the end of AIDS.

     

    Thank you.

  • Ouverture de l’International HIV and social science conference

    Vers 17h00, ce dimanche, j’interviendrai dans la séance d’ouverture de l’International HIV ans social science conference. Cette conférence se déroule au centre des congrès scientifiques de la Cité des sciences et de l’industrie.

  • Inauguration du laboratoire d’analyses et de l’appareil de charge virale du CTA de Dakar

    Ce lundi, je rejoints le vice-président Romero en déplacement à Dakar pour la l‘accord de la région Ile-de-France avec la région de Dakar.
    Pour la région, je porte depuis plusieurs années des projets pour le centre de traitement ambulatoire de Dakar qui suit un grand partie des séropositifs du Sénégal. Si je viens juste pour cette journée – ce qui n’est pas de tout repos ! -, c’est qu’il est important que j’assiste à la réalisation d’une de nos plus gros projets : un nouveau laboratoire d’analyse et l’achat d’un appareil de charge virale. Le matin avant l’inauguration de ces réalisations, je rencontrerai les associations de lutte contre le sida afin d’évoquer l’avenir de notre coopération dans ce domaine. De telles réalisations qui vont aider à sauver des vies sont une vraie satisfaction pour le modeste élu régional que je suis. On se sent un peu utile…

     

  • Serveur d’un soir au Banana Café !

    Ma journée n’est pas près de se terminer !
    Comme tous les ans, pour remercier le Banana Café et son patron Michel dans leur investissement dans la lutte contre le sida, je suis serveur d’un soir dans ce grand établissement des nuits parisiennes… Un job que je connais bien car ma mère avait un petit bistrot dans le Pas-de-Calais….

     

  • Les 15 ans des Solidays !

    Après la marche des Fiertés LGBT, avec Anne Hidalgo, je rejoindrai les Solidays qui fêtent cette année leur 15ème édition. Un grand moment de solidarité dédié notamment à la lutte contre le sida.
    J’aurai notamment l’occasion de retrouver Jean-Paul Huchon au stand de la région Ile-de-France qui est géré par le Crips, que je préside, mais aussi dans le village associatif où les jeunes de l’ADMD y ont un stand.

    solidays,jean-luc romero,anne hidalgo,jean-paul huchon,sida,aids,santé,politique

    solidays,jean-luc romero,anne hidalgo,jean-paul huchon,sida,aids,santé,politique

    solidays,jean-luc romero,anne hidalgo,jean-paul huchon,sida,aids,santé,politique

    solidays,jean-luc romero,anne hidalgo,jean-paul huchon,sida,aids,santé,politique

     

  • Message pour la conférence de presse de HF Prévention

    Message de Jean-Luc Romero

    Conseiller régional Ile-de-France

    Président d’honneur d’HF Prévention

     

     

     

    Mesdames, Messieurs,

     

    La thématique retenue pour cette conférence de presse « VIH et Les Populations Invisibles - Un Constat Alarmant » renvoie indéniablement à un domaine pour lequel la réponse faite par les associations, le monde médical et les pouvoirs publics se doit d’être extrêmement déterminée.

     

    La promotion du dépistage avec comme buts de réduire le nombre de personnes ne connaissant pas leur statut sérologique et de favoriser un recours précoce au dépistage est clairement acté que soit par les associations, le monde médical et le monde politique ; cela passe donc par une généralisation de l’offre de dépistage mais aussi et surtout par une diversification des offres de dépistage, notamment en direction des publics les plus vulnérables. Parmi ces publics les plus exposés, il y a bien évidemment les HSH avec une prévalence haute au VIH et aux IST. D’où ces actions de dépistage rapide organisés par HF Prévention sur des lieux de rencontre, des actions qui ont une réelle utilité et qui je l’espère, vont encore se développer. Je ne veux pas m’étendre de trop sur le sujet, les brillants intervenants à cette conférence de presse auront à cœur de vous donner des données objectives sur cette thématique et de les décortiquer au mieux.

     

    En effet, je voudrais évoquer ici le contexte dans lequel l’équipe de HF Prévention évolue au quotidien. L’association a su se développer fortement, notamment sur le plan géographique ; je reconnais bien là l’obstination et l’engagement son président, Jérôme André, un acteur de la lutte engagé depuis fort longtemps dans ce combat pour la vie et la dignité. Et je crois bien que l’association ne va pas s’arrêter en si bon chemin !

     

    Il n’en reste pas moins qu’il faut être vigilant pour que son activité ne soit pas entravée. Les tags scandaleusement inscrits il y a quelques semaines sur un lieu de drague gay et pour lesquels l’association a tout fait légitimement déposé plaine, ne sont qu’une illustration du déferlement homophobie de ces derniers mois où on a vu cette parole homophobe se libérer et être scandaleusement légitimée ! Je rappelle tout de même cette évidence : l’association œuvre dans l’intérêt collectif et elle n’a en aucun cas à subir de pressions ou d’intimidations. En tant qu’élus, il faudra être extrêmement vigilant sur ce point : la lutte contre l’homophobie ne peut supporter aucune nuance ni aucune faiblesse de notre part. HF Prévention doit pouvoir compter sur notre soutien plein et entier pour exercer ses missions, tant au niveau de leur bon déroulé que dans les moyens alloués. Il peut compter sur le mien.

     

  • AG et conseil d’administration du Crips Ile-de-France

    Ce matin, je présiderai le conseil d’administration et l’assemblée générale du Crips Ile-de-France. Ce sera l’occasion de présenter les nouveaux projets notamment la campagne contre les discriminations LGBT, l’antenne mobile du Cybercrips qui va pouvoir désormais sillonner toute la région et l’application mobile du Crips.
    Ces projets ont pu voir le jour grâce à la mobilisation des salariés du Crips que je remercie.

     

  • Bureau national d’Elus Locaux Contre le Sida

    En fin d’après-midi, avant la sortie des actes d’ELCS, je présiderai le bureau national. Il sera consacré à l’organisation des 18èmes Etats Généraux d’ELCS et à l’action de mobilisation « Vous avez le pouvoir ! »

    Ville engagee logo 1.JPG