Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean luc romero-michel

  • « L’instinct de vie » de Patrick Pelloux, un livre pour se reconstruire et qui fait du bien. Vraiment !

    C’est une de mes collègues et amie, Florence, qui m’a offert ce livre « L’instinct de vie » de Patrick Pelloux. Ça tombe bien, je voulais me l’acheter. Elle a su anticiper mes désirs. C’est ça l’amitié !
    J’ai beaucoup de sympathie pour Patrick Pelloux. C’est un vrai humaniste et un homme de convictions.
    Alors que, au sein de l’AP-HP, se multiplient les réunions sur la fin de vie, l’Admd n’y est jamais invitée ! Sauf par Patrick qui m’a convié, il y a quelques temps, à en parler devant les urgentistes... quand je disais courageux !
    Son dernier livre est comme lui : franc, humain, utile.
    Tout le monde se rappelle les attentants à Charlie Hebdo. Ce jour-là, si une réunion professionnelle n’avait pas été décalée, le docteur Pelloux aurait dû être présent à la rédaction de Charlie... et donc ne serait sûrement plus des nôtres aujourd’hui pour témoigner.
    Il fut de plus l’un des premiers à arriver sur les lieux et à donner les premiers soins aux survivants...
    Ce livre nous rappelle son cheminement pour survivre à un tel drame ou culpabilité et colère peuvent vous détruire.
    Cet ouvrage utile pour toute personne qui est touchée par un attentat terroriste l’est aussi pour des personnes qui, comme moi, ont vécu le choc d’un deuil soudain.
    Je ne vous en dirai pas plus. Ce livre mérite d’être lu et pas d’être mal raconté !
    Juste une anecdote. Patrick nous rappelle que, mécaniquement, les gens continuent a lui demander rituellement « ça va ? » Face à cela. il répond mécaniquement : « je tiens ! » A ce moment, les gens se rendent compte de l’absurdité de leur mécanisme social. Ça m’a amusé car je réponds presque la même chose. Je tiens bon.. ou je survis.
    Ce livre fait du bien. Il vous aide à vous reconstruire. Lisez-Le !

    IMG_3543.JPG

     

     

  • Mon édito dans le Journal de l'ADMD : MERCI !

    Merci.

    C’est ainsi, oui, que je débuterai cet éditorial à l’issue de notre 38e assemblée générale organisée cette année à Montpellier. Un quintuple remerciement.

    Un remerciement très personnel pour ces magnifiques hommages rendus durant notre assemblée générale à notre ancien secrétaire général, Christophe Michel-Romero, notamment par notre vice-présidente, Francine Noël. Il fut un excellent secrétaire général, disponible, compétent et souriant. Il manquera assurément à notre association, tout comme il me manquera, évidemment, naturellement…

    Un remerciement pour avoir approuvé l’ensemble des résolutions soumises au vote de nos adhérents. Aucune n’a recueilli moins de 93 % des suffrages. C’est ainsi que le rapport moral, le rapport d’activité, le rapport financier, tout comme le budget prévisionnel ainsi que le rapport de notre commissaire aux comptes ont été très largement approuvés.

    Un remerciement pour avoir approuvé l’élection de notre nouvel administrateur, Jonathan Denis, qui a aussi été élu secrétaire général de l’ADMD par le conseil d’administration réuni le 5 octobre. Un jeune remplace un autre jeune… Avec lui, notre association est en ordre de marche, même si notre association n’a jamais cessé de fonctionner durant ces quelques mois de vacance ; la bonne organisation de cette 38e assemblée générale en est la preuve évidente.

    Un remerciement pour avoir approuvé la proposition de loi que le conseil d’administration avait soumise au suffrage de nos adhérents. Avec près de 97 % d’approbation, c’est la reconnaissance de la stratégie menée par le conseil d’administration élu l’année dernière, en 2017, lors de la 37e assemblée générale de notre association ; c’est aussi la reconnaissance du travail mené collectivement par beaucoup de nos adhérents, par plusieurs de nos délégués, par la commission juridique et par la commission Soignants de notre association.

    Un remerciement, enfin, peut-être tardif, pour tous les témoignages de sympathie et de soutien que je reçois quotidiennement des adhérents de l’ADMD et, bien sûr, de ses responsables, pour mon engagement en faveur de notre revendication bientôt quadragénaire. Cette présence est un soutien important qui, malgré le deuil, m’aide à être plus que jamais mobilisé pour notre ultime liberté.

    Après ces remerciements, très francs et très sincères, je vous dis en avant ! et hauts les cœurs ! Ensemble, nous avons une bataille à gagner…

    admd,jean luc romero-michel,christophe michel-romero

     

     

  • Retrouvez-moi pour une réunion publique ADMD à Paris 19 à 18H00

    RéunionParis19.JPG

  • Ma 6ème Chronique pour l’émission de Brigitte Lahaie sur Sud Radio (9 octobre 2018)

    Bonjour Brigitte, Bonjour à votre invité et à tous les auditeurs,

    La semaine dernière, un parlementaire, le député Hervé Saulignac a fait adopter en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale un amendement qui supprime la discrimination qui existe entre hétérosexuels et gays pour le don du sang.
    Pour mémoire, c’est la circulaire du 20 juin 1983 du Directeur Général de la Santé, Jacques Roux, qui a exclu du don du sang les homosexuels. Nous étions alors au début des années sida.
    En effet, un hétéro qui a pris des risques avant de donner son sang est interdit de don pendant quatre mois alors que depuis juillet 2016, les gays peuvent enfin donner leur sang mais, après un an d’abstinence !
    Imaginez, un jeune gay obligé de n’avoir aucune relation sexuelle pour donner son sang ! Inconcevable pour beaucoup… Oserait-on demander cela à un hétéro ?
    Certes, vous me direz chère Brigitte, que l’interdiction est basée sur l’épidémiologie car les gays sont plus touchés par le VIH que les hétéros – 13% des gays pour 0,2% de la population générale.
    Mais si cet argument était pertinent, pourquoi n’interdit-on pas, par exemple, pendant un an, le don du sang à un africain du sud hétéro qui vient d’un pays où 15% de la population générale est infectée par le virus. Idem pour tous ceux et pour toutes celles qui viennent d’une zone très touchée par le VIH/sida.
    Baser une interdiction, qui est légitime pour assurer la sécurité transfusionnelle, ne peut l’être pour une population entière, mais pour les personnes qui ont réellement un comportement à risques.
    Dès 2002 déjà, le Comité national consultatif d’éthique estimait que si « le principe de sécurité doit être un principe absolu, il ne pouvait servir à justifier un traitement discriminatoire. »
    Sur ma saisine et celle d’Elus Locaux Contre le sida, le 6 février 2006, la Halde considérait que « la décision d’exclusion définitive du don du sang d’une personne paraît devoir être prise sur la base des risques liés à son comportement » et, en juillet 2006, Xavier Bertrand, alors ministre de la santé, demandait qu’on transforme l’interdiction faite à un groupe en une interdiction pour des comportements. Mais son administration ne suivra pas.
    En 2012, en pleine campagne présidentielle, François Hollande assure « Oui, je mettrai fin à l’exclusion du don du sang […] parce qu’il est dévastateur à tout niveau d’accréditer une forme de présomption de séropositivité des hommes homosexuels. »
    Mais le 4 novembre 2015, sa ministre de la santé, Marisol Touraine, annonce juste une levée partielle du don du sang avec cette fameuse année d’abstinence.
    Pourtant, elle aurait pu s’inspirer de nos voisins, l’Espagne et l’Italie, qui, dès 2001, excluaient du don du sang pour une période déterminée tous ceux et toutes celles qui avaient des comportements à risques sans distinguer entre hétéros et homos.
    Et, bien sûr, ils n’ont eu aucun scandale du sang contaminé depuis…
    Aujourd’hui, les tests réalisés sur le sang sont de plus en plus perfectionnés mais durant une douzaine de jours, il y a une période silencieuse où on ne peut détecter le VIH.
    C’est en posant les bonnes questions qu’on assure vraiment la sécurité et non pas en poussant des gens à mentir comme ça a été souvent le cas par le passé.
    Si l’Assemblée nationale adopte cet amendement, ce sera la fin d’une discrimination et cela permettra à plus de personnes de faire des dons du sang.
    On en a tant besoin, chère Brigitte !
    A la semaine prochaine. 

  • Verbatim de mes propos au Forum du groupe RCDEC à la région Ile-de-France

    ForumRCDEC_JLR1 (1).png

    ForumRCDEC_JLR2.png

    rides,jean luc romero-michel,admd

  • Euthanasie : "C'est aux parlementaires de s'emparer du sujet de la fin de vie." - Le Magazine de la Santé

  • L'ADMD Tour à Chamalières dans La Montagne

    Chamalières.JPG

  • Enorme tristesse après le décès de Marie Humbert, une mère courage. Un militante exceptionnelle!

    Une énorme tristesse d’apprendre le décès de Marie Humbert après une très longue maladie. 
    Je garderai d’elle le souvenir d’une femme courageuse qui aura porté sans relâche les combats pour une fin de vie digne. 
    Une vraie mère courage qui, avec son fils Vincent, aura fait prendre conscience aux responsables politiques des horreurs de certains agonies dans notre pays. 
    Je n’oublie pas nos fous rire avec cette femme tant amoureuse de la vie. 
    Elle rejoint Vincent dans son « paradis blanc », cette chanson de Michel Berger qu'il aimait tant
    Pensées affectueuses pour ses enfants et petits-enfants.
    Sans oublier Frédéric Veille.
    Je pense forcément à Christophe Michel qui nous a quittés aussi il y a deux mois.
    2018 est vraiment une année terrible avec la disparition de ces deux militants acharnés et si attachants.

    MarieHumbert.JPG

              

     

  • Ouverture de Paris 2018 !

    Ce samedi verra l'ouverture du village des Gays Games de Paris 2018 ce matin place de l'hôtel de ville et la grande séance d'ouverture ce soir au stade Jean Bouin.
    Cet événement est le plus grand événement culturel et sportif inclusif. Il est ouvert à toutes et tous.
    Je serais heureux d'accompagner la maire de Paris à cet événement, maire à qui j'avais remis, il y a un an, un rapport de 52 recommandations pour faire de Paris la capitale des droits LGBTQI+ et une ville inclusive.

    paris 2018,jean luc romero-michel,gay games,anne hidalgo

    paris 2018,jean luc romero-michel,gay games,anne hidalgo

    paris 2018,jean luc romero-michel,gay games,anne hidalgo

  • Mamma Mia - here we go again, un film plein d'émotion et de joie !

    En fait quand trop de critiques d’un film convergent pour le démolir, il faut toujours se méfier.
    La suite de  Mamma Mia - Here we go again - est, comme le 1er, un excellent film plein d’émotion et de joie. Un vrai Musical ! Sans oublier une Cher royale : l’extravagance lui va si bien !
    Par les jours de canicule, n'hésitez donc pas à vous immerger dans cet univers d'Abba, un univers léger, à l'image de ce que doit être un été...⁠

    MammaMia.JPG

  • Dernière étape de l'ADMD Tour à Nancy !

    Ce mardi se déroule la dernière étape de l'ADMD Tour à Nancy comme Christophe Michel-Romero l'avait prévu. J'y serai une nouvelle fois présent.
    Cette dernière étape aura forcément une charge émotionnelle forte et je voulais encore remercier les jeunes ADMD et notamment Jonathan et Mélanie d'avoir porté si haut nos couleurs.
    Chris n'est plus là, mais le mouvement jeunes qu'il a mené est plus fort que jamais tout comme notre revendication. Merci encore à Chris...

    admd,jean luc romero-michel,christophe michel-romero,nancy

    admd,jean luc romero-michel,christophe michel-romero,nancy

    admd,jean luc romero-michel,christophe michel-romero,nancy