Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

elysée

  • Rencontre avec Marie Fontanel, conseillère santé du Président de la République

    Ce jeudi, en fin d'après-midi, je rencontrerai Marie Fontanel, conseillère chargée de la solidarité et de la santé du président de la République pour évoquer les dossiers du sida et de la fin de vie.

  • RDV avec le Pr Lyon-Caen, conseiller santé du président Hollande

    pr lyon-caen,jean-luc romero,santé,france,politique,elysée

    Après avoir déjeuné avec plusieurs responsables d'associations LGBTI, j'ai un rendez-vous avec le Professeur Lyon-Caen, conseiller écouté du président de la République sur les questions de santé.
    Ce sera l'occasion d'évoquer le droit de mourir dans la dignité et la lutte contre le sida, deux sujets que, comme vous le savez, je porte depuis bien longtemps.

  • RDV avec Valérie Trierweiler sur l’Afrique du Sud

    En fin de matinée, j’ai rendez-vous avec la première dame Valérie Trierweiler pour évoquer l’Afrique du Sud. Comme le président et sa compagne doivent aller en voyage officiel en Afrique du Sud, je viendrai parler de la situation dans ce pays sur le sida et la question LGBT.
    Il y a longtemps que je suis ce pays, notamment pour la région Ile-de-France qui a un accord de coopération avec la province de Gauteng. Je connais la plupart des acteurs sur ces deux thématiques notamment sur le sida dans un pays qui réunit plus de 11% de personnes vivant avec le VIH…

    valérie trierweiler,jean-luc romero,élysée,politique,afrique du sud

     

  • Rendez-vous avec le Pr Lyon-Caen et Nicolas Revel sur la fin de vie

    Suite au « non » avis du CCNE, je rencontre ce lundi le professeur Lyon-Caen, conseiller du président sur les questions de santé et Nicolas Revel, secrétaire général adjoint de l’Elysée pour évoquer la fin de vie et les  "énièmes" états généraux sur la fin de vie annoncés dès septembre avant le dépôt d’un projet de loi.
    Je leur rappellerai l’urgence de légiférer et les revendications des 50 600 adhérents de l’ADMD et de 9 Français sur 10...

     

  • L’acharnement injuste contre Valérie Trierweiler

    Publié sur le HuffintonPost.
    Comme précédemment Bernadette Chirac ou Carla Bruni, Valérie Trierweiler, compagne de notre président de la République, est devenue de facto la Première dame de notre pays. Même si aucun statut ne régit cette fonction, chacun sait que la compagne du chef de l’Etat se doit d’accomplir un certain nombre de missions et notamment de nombreuses représentations. Valérie Trierweiler, après un temps d’adaptation comme pour celles qui l’ont précédé à l’Elysée, a pris toute la mesure de sa fonction. Son étendue comme ses limites. Modestement, sans ostentation, elle marque son empreinte en soutenant différentes causes qui concernent toujours les plus fragiles. Elle ne fait donc rien qui devrait susciter le courroux, la haine et la jalousie mais bien plus le respect et les encouragements … à moins que l’on considère que défendre les plus vulnérables soit si négatif que ca ? Manifestement la réponse à cette question est loin d’être une évidence …
    En effet ; rien ne trouve grâce auprès d’une partie de la presse ni des députés de l’UMP qui ont même décidé de la cibler. Certains utilisent des qualificatifs inacceptables au prétexte que le couple présidentiel n’est pas marié. En lisant ou en écoutant certains, on a l’impression de réentendre les ligues morales ou les militants d’extrême-droite qui se sont exprimés si fortement durant le débat sur le mariage pour tous ! Certains lui reprochent également de coûter trop cher à la République. Ainsi, le député UMP Taugourdeau estime qu’elle bénéficie « d’avantages payés par le contribuable et dont il n’a par ailleurs pas connaissance ». Oserais-je rappeler à ce monsieur qu’elle dépense trois fois moins que Carla Bruni ? Trois fois moins ! En, temps de crise, cela me parâit être de la part de la Première dame un vrai signal.
    Je serais curieux de connaître son opinion sur le régime spécial des retraites des parlementaires, sur les critères d’attribution de la réserve parlementaire, sur les crédits collaborateurs etc …
    Et puis, pour ces spécialistes de la critique, soyons francs, si elle refusait d’accomplir son devoir, on les entendrait tout autant crier au scandale… Alors crier pour crier est-ce la bonne solution ?
    Toutes ces attaques doivent cesser. Elles sont tout bonnement aussi injustes qu’injustifiées. Elles sont bien vaines. Les élus qui perdent leur temps à attaquer la Première dame sont-ils simplement conscient de l’impact très positif que ses interventions ont sur les causes humaines qu’elle défend? Moi qui suis président de diverses associations dans le domaine sociétal, je ne connais que trop bien l’impact que peut avoir le soutien de hautes personnalités.
    Je rappelle tout de même cette évidence : c’est François Hollande que nous avons élu. Valérie Trierweiler ne fait qu’exercer une fonction de représentation par devoir. Cette obligation, elle la remplit avec beaucoup cœur et humanité.        
    Alors, je pose la question : que la Première Dame défende les plus vulnérables, cela mérite-t-il autant de critiques ?
    Lire aussi : Le Huffington Post (ici), Pipole.net (ici), Le LabEurope1 (ici).

  • Réunion sur la santé à l’Elysée

    En fin de journée, je serai reçu par le secrétaire général adjoint de l’Elysée, Nicolas Revel, et par le conseiller santé du président de la République, le professeur Lyon-Caen. A cette occasion, je remettrai des notes concernant les questions de santé et bien sûr la lutte contre le sida mais aussi sur la question de la fin de vie. J’insisterai notamment sur la nécessaire mise en œuvre de la promesse 21 du candidat Hollande sur le droit de mourir dans la dignité.

  • Remise de la Légion d’honneur à Anne Hidalgo : Bravo chère Anne

    Ce soir, le président dela Républiqueva remettre les insignes de chevalier dela Légiond’Honneur à Anne Hidalgo au Palais de l’Elysée. Je suis heureux d’assister à ce moment républicain qui récompense une femme qui a donné et donne toute sa vie au service de l’autre et au service public.
    Bravo ma chère Anne !

  • Vraiment merci au président François Hollande de soutenir Florence Cassez

    Mercredi soir, avec les parents de Florence Cassez et Maître Franck Berton, nous avons été longuement reçus à l’Elysée par le Président de la République mais aussi par les ministres Laurent Fabius et Frédéric Cuvillier.
    Le président de la République a montré une écoute exceptionnelle et une connaissance parfaite du dossier de la Français qui est emprisonnée depuis plus de 6 ans. Tout en respectant l’indépendance de la justice du Mexique, il s’est engagé à suivre particulièrement ce dossier. Un soutien important pour les parents mais aussi et surtout pour Florence.
    (Ci-dessous le courrier reçu du Président ce matin-même).

    courrier fhretour.jpg

    françois hollande,jean-luc romero,florence cassez,france,mexique,politique,elysée

    françois hollande,jean-luc romero,florence cassez,france,mexique,politique,elysée

     

  • François Hollande, président de tous les Français

    C’est donc aujourd’hui que François Hollande devient notre président dela République. C’est un jour important car le nouveau chef de l’Etat porte un projet fort pour mettre de l’égalité et de la liberté dans nos politiques publiques.
    Celui que personne n’attendait il y a encore quelques mois a su séduire une majorité de Français grâce à un programme fort et à une sacrée ténacité. Ceux qui l’ont moqué pour une prétendue mollesse en sont aujourd’hui pour leurs frais car on constate que l’homme sait ce qu’il veut. Que sa volonté de mettre en œuvre une politique de croissance est désormais portée par bien d’autres responsables européens.
    Mais l’urgence aujourd’hui est aussi de rassembler tous les Français. En cette période de crise c’est indispensable.
    Aujourd’hui, on a besoin d’un président rassembleur et je suis sûr que François Hollande sera vraiment le président de tous les Français.

    françois hollande,jean-luc romero,politique,élysée,président de la république