Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

homosexualité - Page 4

  • Itw sur France 3 sur le mariage pour tous

  • Invité de RFI Soir à 18h40

    rfi, jean-luc romero, homosexualité, politique, france, parisAlors que le mariage pour tous devrait être adopté vers 16h30/16h45 à l’Assemblée nationale, je serai l’invité de RFI Soir animé par Jean-Baptiste Letondeur sur RFI à 18h40.

  • L'égalité, c'est aujourd'hui ! L'égalité, c'est maintenant !

    L'égalité, c'est maintenant ! Enfin...

    Ouial'agalité.JPG

  • Invité de Pascale Clark sur France Inter à 7h51 (et LCI à 8h40)

    clark-romero-france-inter-big.jpgAlors que le mariage pour tous doit être adopté cet après-midi, je serai l'invité de Pascale Clark à 7h51 sur France Inter.
    Ensuite, je rejoindrai LCI où je suis invité à 8h40.

     

  • Qu'est-il arrivé à Christine Boutin qui annonce mai 68 et... la Fin ?

    Boutinavril2013.PNG

    chrsitine boutin,jean-luc romero,politique,homosexualité

  • Podcast de mon itw d' I>Télé sur le mariage pour tous

    Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

  • Nouvelle-Zélande, 13ème pays à adopter le mariage pour tous

    Après l’Uruguay il y a peu, la Nouvelle-Zélande devait être hier le 13ème pays à ouvrir le mariage aux conjoints de même sexe. On sent bien que, dans le monde, le calendrier s’accélère : de grands pays doivent adopter le mariage pour tous dans les prochaines semaines.
    Ainsi, la France devrait le faire mardi et devenir le 14ème pays à reconnaitre l’égalité des droits. En mai, ce sera au tour de la Grande-Bretagne de le voter aussi portant ainsi à 10 pays européens ayant adopté cette grande avancée sociétale.
    En juin, tous les regards seront tournés vers la Cour suprême des Etats-Unis qui doit rendre deux décisions sur la question mais d’ores et déjà 9 Etats américains et Washington DC l’ont adopté…
    Enfin, dans de nombreux pays, le débat avance et d’autres pays devraient rapidement s’ajouter aux 13 actuels qui ont choisi de donner les mêmes droits aux homosexuels…

     

  • Invité de I-Télé à 18h15

    A l'occasion de l'ouverture du débat du projet de loi en deuxième lecture sur le maraige pour tous à l'Assemblée nationale, je serai invité de I-Télé à 18h15.itélé,jean-luc romero,maraige,politique,gay,homosexualité

  • Manifestation contre l’homophobie à 20h00 rue des Archives

    Avec Anne Hidalgo, j’irai à la manifestation organisée par de nombreuses associations contre l’homophobie qui explose actuellement en France.
    Sur Twitter, pour alerter, je ne cesse de publier depuis quelques semaines les propos homophobes, insultes ou menaces que je reçois comme tant de personnes engagées dans l’égalité des droits (voir le dernier ci-dessous).
    L’odieuse agression de  Wilfred, dans la nuit de samedi 6 à dimanche 7 à Paris dans le 19e, avec son compagnon Olivier est la goutte d’eau qui laisse enfin déborder la colère. Il est temps que cette haine cesse et il faut le crier haut et fort.
    La manifestation se déroule dès 20h00 rue des Archives. Venez nombreux.

    raffichestophomophobie-b5ffb.jpg

    Tweethomophobeavril2013.PNG

     

  • Back to France en plein débat sur le mariage pour tous !

    Mes quelques jours de repos en Tunisie sont terminés et me voilà de retour à Paris alors que s’ouvre aujourd’hui la discussion sur le mariage pour tous au Sénat.
    J’espère que cette discussion dans la Haute Assemblée sera digne car le climat actuel est très dur à vivre pour nombre d’homosexuels qui découvrent à quel point tant d’élus veulent toujours les cantonner au statut de sous-citoyen…

     

  • Homopoliticus, pour se rappeler le long chemin vers l’égalité des droits

    Je profite de ce long week-end de Pâques où beaucoup d’entre vous vont profiter de quelques jours de repos pour revenir sur mon dernier livre Homopolitixcus.
    Ce livre, d’abord sorti en mai 2011, a été réédité en décembre dernier dans une nouvelle version augmentée de nouveaux chapitres consacrés au débat sur le mariage pour tous.
    Ce livre permet de comprendre comment on est passé de l’homosexualité, fléau social voté par l’Assemblée nationale en 1960 aux actuels débats du mariage pour tous.
    Ce livre décrit le long chemin qui a été nécessaire pour arriver à l’égalité des droits qui devrait, je l’espère, avoir un début de réalité à la fin du mois de juin.
    Outre mon livre paru aux éditions La Cerisaie, vous pouvez aussi retrouver en DVD le documentaire Homopoliticus que j’ai écrit avec Aleksandar Dzerdz aux éditions de l’INA.

    bandeauhomopoliticus.jpg

     

  • Mon itw dans La dépêche du Midi

    La dépêche23mars2013.jpg

  • Appel de Sarkozy : la rue ne fait pas la loi !

    Depuis dimanche, les députés UMP, qui se succèdent dans les medias, nous disent à quel point le pouvoir est sourd à l’appel du peuple et qu’il n’est pas normal que le gouvernement ne réponde pas à la mobilisation de la rue contre le mariage pour tous.
    Amusant d’entendre ceux qui, avec François Fillon et Nicolas Sarkozy, n’ont cessé de se vanter de n’avoir jamais céder à la rue lorsqu’ils étaient au pouvoir (voir le tweet de l’ex président ci-dessous).
    Pour mémoire, contrairement à Nicolas Sarkozy qui a réformé les retraites sans avoir annoncé cette réforme majeure dans sa campagne électorale, François Hollande a toujours dit qu’il ferait adopter le mariage pour tous ! C’était même la proposition 31 de son programme qu’aucun électeur ne pouvait ignorer…
    Serait-il normal qu’l ne tienne pas son engagement de campagne et cède à une coalition de droite, d’extrême droite et religieuse qui, après avoir perdu des élections démocratiques et incontestables, essaie de regagner le pouvoir par la rue ?

    Sarkozy rue.JPG

     

  • Débat sur Europe 1 à 12h sur le mariage pour tous

    europe 1,jean-luc romero,homosexualité,politique,franceAu lendemain de la manifestation anti mariage pour tous, je débattrai sur Europe 1 de 12 à 12h30. Force est aujourd'hui de constater que le grand rassemblement pacifiste ne l'est pas autant que ce qu'on nous dit : 30 gendarmes bléssés ! Et que le mouvement apolitique ne l'est vraiment pas du tout. Les principaux organisaeurs sont tous des opposants à François Hollande et chacun a pu entendre en boucle sur les chaînes tout infos les slogans "Hollande démission". Les masques tombent...

  • De la neige en mars … Encore la faute du mariage pour tous ! (Tribune Obs.com)

    J’ai eu peur ces derniers jours. J’étais terrifié. Terrorisé. J’en étais presque à téléphoner à mes proches pour leur dire, une dernière fois, « Je vous aime »... Pourquoi ? Vous osez me poser la question ? Vous n’avez pas vu ? Il a neigé en mars ! Oui, il a NEIGÉ en mars !!
    Après avoir été la cause de la propagation du sida, après avoir détruit les fondements de notre civilisation, les homosexuels remettaient ça : parce qu’ils voulaient se marier, c’est donc la fin du monde qui se déclenchait ! Heureusement au moment où je vous écris il fait beau... Ouf ! Les membres de Civitas peuvent sortir des églises, le vote du mariage pour tous en première lecture par l’Assemblée nationale et par la Commission des affaires sociale du Sénat n’ont pas provoqué l’Apocalypse. Ni même le Déluge. Pour l’instant…
    J’espère sincèrement qu’il ne pleuvra pas en avril lors de l’examen du projet de loi par le Sénat sinon on va accuser les homosexuels de provoquer des inondations… Peut-être même la fameuse crue centennale tant redoutée...
    Allez, ne pensons plus à ce ténébreux avenir. Divertissons-nous et voyons ce que l’on a ces derniers jours dans l’actualité. Dans la catégorie phrase de la semaine… Une source inépuisable est fournie par les extrémistes. A défaut de cerveau, de bon sens et d’humanité, les extrémistes ont souvent de bons mots ! Et là encore, ça ne loupe pas : « Les Champs-Elysées appartiennent aux Français, pas aux touristes » (sous-entendu, aux bons Français). A qui doit-on cette diatribe hautement intellectuelle ? A l’honneur, le Bloc identitaire ! Concrètement, je suis très embêté, on connaissait déjà la France aux Français, mais si maintenant les extrémistes œuvrent par rue, impasse ou quartier, c’est à y perdre son latin que Benoît XVI a remis au goût du jour, revenant ainsi sur Vatican II…
    J’aimerais continuer sur ce ton, le ton d’un humour grinçant.
    Pourtant, prenons un peu de hauteur dans ce débat. Qu’est-ce que cela révèle ? L’ignorance. Pas forcément l’ignorance intellectuelle, mais l’ignorance de l’Autre et des différences qui fondent l’espèce humaine, comme chaque espèce animale. Une ignorance, une méconnaissance de ce qu’est l’homosexualité et de ce que sont les homosexuels.
    Je voudrais dire un mot à ces personnes qui iront manifester, ce dimanche, non pas pour la famille oules enfants, mais bien contre l’égalité. Non pas pour défendre le progrès, mais pour défendre une société figée et qui ne correspond plus à la réalité actuelle.
    Imaginez-vous la violence que constituent vos propos pour des adolescents qui se construisent, pourdes jeunes qui se découvrent ? Se sentir différent, ce n’est pas si simple pour un ou une ado …
    Mesdames et messieurs de la Manif Pour Tous, Christine Boutin, Frigide Barjot, vous avez une responsabilité envers nos enfants qui seront les futurs citoyens, qui sont notre avenir.
    La vraie question que pose le Mariage Pour Tous n’est pas uniquement celle du mariage. Elle nous interroge sur la société que nous voulons pour demain : solidaire ou discriminante, humaine ou brutale, progressiste ou repliée sur elle-même, heureuse ou désolante...
    Mesdames et messieurs de la Manif Pour Tous, Christine Boutin, Frigide Barjot, vous avez la possibilité de construire une société plus digne, plus protectrice, plus ouverte. Dimanche, vous allez commettre l’irréparable, l’impardonnable : marcher contre d’autres hommes…
    Avant de mettre un point final à ce texte, je consulte la météo : il neige ce dimanche sur notre démocratie et sur nos cœurs…
    A lire sur l'Obs.com (ici).

  • Débat-dédicace à la Maison Arc-en-Ciel de Bruxelles à 18h00

    Après cette longue journée consacrée à la fin de vie et à l’euthanasie, autre sujet !
    Je terminerai en effet cette journée de vendredi par une visite de la Maison Arc-en-Ciel de Bruxelles à 18h00. Il y sera organisé un débat en présence de militants associatifs LGBT et de la lutte contre le sida.
    A la fin de ce débat, je dédicacerai Homopoliticus. Cette réunion est ouverte au public et si vous êtes à Bruxelles, n’hésitez pas à nous rejoindre !

    HomopoliticusBruxelles.JPG

     

  • Dîner avec la romancière Nadine Monfils et le président de la Belgian Pride

    Ce soir, j’ai le plaisir de dîner avec la très populaire romancière belge Nadine Monfils et Chille Deman, président de la Belgian Pride.
    Ce sera l’occasion de faire un tour d’horizon du traitement de la question homosexuelle par les responsables politiques belges alors que demain je dois animer un débat à la Maison Arc-en-ciel de Bruxelles.

     

  • L’égalité des droits arrive aussi en Allemagne !

    Revers pour le gouvernement conservateur outre Rhin : la Cour Constitutionnelle de Karlsruhe a autorisé les homosexuels allemands à adopter les enfants déjà adoptés par leur partenaire.
    En effet, les juges ont jugé inconstitutionnelle la loi interdisant les gays à adopter l’enfant de leur partenaire alors que cela est possible pour les conjoints des couples hétérosexuels.
    Peu à peu, l’égalité des droits devient une réalité dans l’Europe. Huit pays européens ont déjà adopté l’ouverture aux conjoints de même sexe, la Grande-Bretagne sera le 9ème et la France le 10ème
    Tout ce qui va dans le sens de l’égalité est bon pour la société car reconnaître les familles homoparentales, c’est aussi défendre d’abord les droits des enfants de ces familles.

     

  • Ma tribune dans l'Humanité : Vote du 12 février : un moment d’émotion !

    Vote du 12 février : un moment d’émotion :
    Nos amours valent vos amours !

     

    Enfin !
    Le projet de loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, a été voté ce mardi, à l’Assemblée Nationale cela, malgré la pathétique opposition parlementaire de certains élus UMP et FN, avec des amendements qui vont du ridicule à l’abject.
    C’est un vote historique dans le pays des droits de l’Homme qui retrouve enfin sa vocation de pays de l’égalité !
    Certes, ce n’est juste qu’un vote en première lecture…
    Dès avril, le Sénat reprendra l’ouvrage et des navettes entre Assemblée et le Palais du Luxembourg se succéderont peut-être.
    Mais quand même : pour beaucoup de militants, ce vote du 12 février résonne comme un grand moment. Mieux, comme une immense émotion !
    L’ouverture du mariage pour les couples homosexuels…
    Comment aurais-je pu imaginer, jeune gay, que nous en arriverions là, alors qu’arrivé à Paris, fin 1981, l’homosexualité n’était pas encore totalement dépénalisée et que les fichiers d’homosexuels venaient à peine d’être détruits sur ordre du ministre de l’Intérieur Gaston Deferre ?
    En 1981, alors que le journal Gai Pied titrait « 7 ans de bonheur » après l’élection de F. Mitterrand, les homosexuels se faisaient toujours copieusement insulter dans la rue, tabasser aussi.
    Mais nous revenions de loin : en 1960, les députés faisaient de l’homosexualité un fléau social et, en 1968, la classaient dans les maladies psychiatriques !  
    Jeune étudiant en 1982, je n’aurai jamais imaginé que nous aurions un jour les mêmes droits que les hétéros alors que nous luttions – je luttais – pour avoir déjà le droit d’exister. Le droit de ne pas être obligés de nous cacher ! Tels des coupables. Non parce que nous avions commis des délits. Mais parce que nous étions ce que nous étions. 
    Penser au mariage et imaginer une famille étaient alors impensable.
    Le sida est passé par là et nous a démontré que, au-delà de notre affirmation personnelle, nos couples avaient besoin de sécurité face aux drames de la vie. Mais cette terrible épreuve a eu ceci de positif qu’elle nous a aussi donné la force de lutter pour que nos amours valent les amours des hétéros.
    Le militant des libertés que je suis a mis du temps à s’en convaincre mais aujourd’hui, j’ai envie de me marier. Comme mes parents.
    Comme tant de gays, de lesbiennes, de transsexuels, j’ai envie d’être un citoyen à part entière. Pour qu’enfin, on puisse définitivement dire qu’un amour homosexuel est égal à 100% à un amour hétérosexuel et qu’il a droit au même cérémonial républicain. Que nos familles font aussi partie de la République et qu’elles doivent être considérées comme toutes les autres familles.
    J’ai refusé de contracter un PACS alors que je me suis battu pour qu’il existe. Même si cela fut une grande avancée en permettant enfin la reconnaissance du couple homosexuel dans notre droit, je n’arrive pas à me résoudre d’accepter un choix qui n’en est pas un. Car contrairement aux couples hétéros, nous n’avons pas le choix. Le PaCS ou rien !
    Je suis un élu. Je suis un militant. C'est ma vie publique.
    Je suis amoureux d'un autre homme. C'est ma vie privée. Mais ma vie privée est aussi importante dans ma vie d’homme et de militant que ma vie publique et m’aide à assumer la dureté de bien des combats que je mène dans la sphère publique.
    Et, je suis sûr que mon souhait, que le désir de tant d’homosexuels de se marier ne feront pas basculer la France dans la décadence, comme osent le dire, sans rire, certains opposants à cette avancée sociétale.
    Aujourd’hui, le texte est  voté mais continue sa route législative.
    Demain, dans un avenir que j’espère rapide - nous avons tant attendu ! -, le projet de loi sur le mariage pour tous permettra enfin aux couples homos d’avoir les mêmes droits que les couples hétéros et ce sera  l’égalité totale quand la PMA sera aussi ouverte aux couples de lesbiennes !
    L’amour sera alors plus fort que la haine !

     

     

    Jean-Luc ROMERO
    Conseiller régional d’Ile-de-France
    Auteur de HomoPoliticus (Editions La Cerisaie)

    l'humanité,jean-luc romero,homosexualité,poiltique,france

  • Débat face à Frigide Barjot sur I-Télé à 15h30

    Je débattrai sur I-Télé du mariage pour tous face à Frigide Barjot de 15h30 à 16h00.
    Ce débat aura lieu avant le vote des députés qui devrait intervenir après les explications de vote à partir de 16h15 à l'Assemblée nationale.
    Après ce débat, je rejoindrai d'ailleurs l'Assemblée nationale pour assister à ce vote historique.

    frigide barjot,jean-luc romero,i-télé,homosexualité,politique,france