Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ame

  • Session du conseil régional d’Ile-de-France

    A partir de ce jeudi et jusque vendredi se déroule la 1ère session du conseil régional depuis l'élection de Valérie Pécresse en décembre dernier.LogoIledeFrance.png
    Après avoir perdu une élection - même de peu -, on se doit à une période d'observation.
    Mais en même temps, quand l'un des premières mesures qui est présentée aux nouveaux élus, consiste à supprimer le remboursement transport aux étrangers titulaires de l'AME, il y a de quoi être inquiet.... Symboliquement et pratiquement.
    A noter que cette suppression va terriblement affecter les associations qui aident ces étrangers en difficulté...

    ile de france,jean-luc romero,ame,valérie pécresse

    ile de france,jean-luc romero,ame,valérie pécresse

  • Cesser de remettre en cause le droit au séjour pour raisons médicales

    La France peut s’honorer de refuser d’expulser des personnes étrangères qui ont une maladie qui ne peut être soignée dans leurs pays. Une telle expulsion équivaut, en effet, à une quasi peine de mort.
    Malheureusement, depuis plusieurs années, des députés UMP se sont fait une spécialité de durcir les conditions d’accès à l’aide médicale d’Etat au prétexte que des étrangers viendraient en France simplement pour se faire soigner.
    Pourtant, toutes les études faites à ce jour ont démontré qu’une immigration thérapeutique n’existait pas dans notre pays. Ce n’est qu’un fantasme brandi par celles et ceux qui veulent toujours durcir nos conditions d’immigration. Le gouvernement doit enfin comprendre que remettre en cause le droit au séjour pour raisons médicales serait inhumain mais aurait aussi des conséquences en terme de santé publique pour… tous les Français !

  • Les soins des sans papiers pauvres plus difficiles

    Depuis le 1er janvier, les étrangers en situation irrégulière les plus pauvres (moins de 634€ de revenus par mois), présents sur notre territoire depuis plus de trois mois, doivent s’acquitter d’une taxe de 30€ pour bénéficier de l’aide médicale d’Etat. Cette mesure, dénoncée par les associations et surtout par le Conseil national du sida auquel j’appartiens, est d’ailleurs dangereuse en termes de santé publique.
    Il est regrettable que le discours idéologique sécuritaire et anti immigrés prime sur toute autre considération, notamment humanitaire et de santé publique. Quand l’idéologie s’en prend à la santé, ça ne donne au final rien de bon…

  • 185.195 personnes ont bénéficié de l’AME en 2008

    L’aide médicale d’Etat, qui permet aux étrangers sans titre de séjour de bénéficier du remboursement des prestations sociales dès qu’ils ont un séjour ininterrompu de 3 mois, a concerné 185.195 étrangers en 2008.
    Contrairement à ce que l’on lit souvent, il n’y pas chaque année une explosion du nombre des bénéficiaires puisqu’ils étaient plus nombreux à en bénéficier en 2007 avec 187.340 personnes et même 189.572 en 2006.
    Je crois qu’il est important de rappeler ces chiffres…Outre le fait que l’AME est justifiée, il est aussi important de constater que les abus que dénoncent certains avec des arrière-pensées qu’on imagine sont loin d’être avérés.