Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Twitter - Page 7

  • Suivons-nous sur Instagram !

    Vous êtes plus de 80 000 à me suivre sur Twitter et cela nous permet d'échanger sur mes combats politiques et associatifs.
    Depuis quelques semaines, j'ai décidé de m'impliquer plus sur Instagram en vous donnant plus de photos ou de vidéos de mes réunions bien sûr mais surtout plus de photos des lieux que j'aime ou insolites.
    C'est ainsi que vous pouvez désormais retrouver des photos du Paris que j'aime et particulièrement du 12ème arrondissement (ici la Porte Dorée où je vis). Et bien sûr des villes que je visite pour mon action militante ou mes loisirs...
    Suivons-nous et échangeons nos photos. Un autre moyen de rester en contact et de partager !

    StatuePorteDorée.JPG

  • Procés pour des propos homophobes et des menaces de mort à mon encontre

    Ce jeudi après-midi, s'ouvrira le procès suite à ma plainte pour propos homophobes et menaces de mort sur Twitter.
    Ces menaces ont eu lieu après mon mariage, en septembre 2013.
    Elles m'ont, à l'époque, affecté par leur caractère vulgaire et haineux au moment où je vivais l'un des plus beaux moments de ma vie.
    Si j'ai porté plainte, ce n'est pas par esprit de vengeance.
    Mais sur les réseaux sociaux, certains croient qu'on peut tout y écrire : insulter, menacer de mort.
    Les réseaux sociaux ne sont pas hors de la République et ces esprits faibles doivent le savoir comme ils doivent enfin prendre conscience que l'anonymat derrière lequel ils s'abritent y est souvent illusoire.
    Ma démarche est donc de lancer un signal à ces personnes car ce qu'elles font, outre de blesser inutilement, peut avoir de graves conséquences pour des personnes plus jeunes ou moins bien armées que je ne le suis.
    Oui, l'homophobie tue...

    twitter,jean-luc romero,homophobie,politique

    twitter,jean-luc romero,homophobie,politique

    twitter,jean-luc romero,homophobie,politique

    twitter,jean-luc romero,homophobie,politique

  • Ma lettre au directeur général de Twitter France

    Monsieur le directeur général

     

    Si Twitter est un formidable outil de partage, d’information, de mobilisation - c’est mon avis le plus sincère -, il sert aussi de haut-parleur à bien des extrémistes notamment aux homophobes.

     

    Combien de fois ai-je été confronté à des personnes qui déversaient insultes, menaces, appels aux meurtres à mon encontre ? Combien de fois ai-je pu être harcelé par des personnes qui annonçaient vouloir me lyncher, me tuer ? J’avoue que je ne les compte plus. Combien de fois ai-je demandé l’intervention de Twitter ? J’avoue que je ne les compte plus non plus, avec d’ailleurs une réaction proche du zéro de la part de Twitter.

     

    Depuis des semaines, ces menaces se multiplient et atteignent des proportions considérables, je me permets de vous en envoyer quelques exemples ci-joint. Alors que dois-je faire Monsieur le directeur général ? Me conseilleriez-vous de fermer mon compte ? De mon côté, j’ai décidé d’aller en justice : un procès aura lieu en octobre et j’ai déposé une nouvelle plainte ce lundi.

     

    Monsieur le directeur général, si moi j’ai, du fait de mes années de combat et de militantisme, sans doute une résistance supérieure à d’autres, imaginez les conséquences que peut avoir ce type de harcèlement sur un jeune gay ? Rappelez-vous tout de même qu’un jeune gay a sept fois plus de risques de faire une tentative de suicide qu’un jeune hétéro… Un chiffre dramatique. Alors bien sûr, incriminer seulement Twitter serait injuste, tout autant que de nier sa responsabilité.

     

    Nouvellement nommé à ce poste de directeur général, j’espère pouvoir trouver en vous un interlocuteur à l’écoute de ces problématiques et c’est dans cette optique, dans un esprit non pas accusatoire mais de dialogue, que je souhaiterais vous rencontrer. La permanence d’Elus Locaux Contre le Sida est à la disposition de vos collaborateurs pour organiser ce rendez-vous (01.42.72.36.46.).

     

    Dans l’attente de vous rencontrer, je vous prie de croire, Monsieur le directeur général, en l’expression des mes sentiments les meilleurs.

     

  • Invité du Grand Emballement sur France Inter à 17h

    Ce samedi 4 juillet, à 16h, sur France Inter, je serai l’un des invités de Didier Si Ammour dans Le Grand Emballement.
    Cette émission reviendra sur les emballements qu’on connaît sur les réseaux sociaux.

     

  • Oui, l’homophobie - numérique - tue ! (Tribune publiée dans Le Plus - Obs)

    « @JeanLucRomero on peut aussi rêver d’une lapidation de l’immonde Romero en place publique en Iran… » / « un grand homme ce @JeanLucRomero ? Non, une sangsue, un parasite ! Une grosse merdre ! Une pourriture qui mériterait d’être pendue » / « 10% des Français vont mourir, mais un seul veut les tuer. Heil @JeanLucRomero » / « @JeanLucRomero Et les « cathos friendly » te pissent dessus. Pour ma part j’aimerais t’euthanasier au 9 mm » … Voilà quelques-uns des tweets homophobes que je reçois au quotidien. Alors, bien évidemment, les comptes sont supprimés quelques heures ou jours après et les messages homophobes, injures et appels aux meurtres se retrouvent quelques instants après sur d’autres comptes qui seront eux-mêmes supprimés quelques temps après … Même s’il peut être considéré que la meilleure des réponses à l’insulte est l’indifférence méprisante, j’ai souhaité saisir le procureur de la République et porter plainte contre les auteurs de quelques-unes de ces diatribes homophobes.
    Et j’irai jusqu’au bout ! Un premier procès est d’ailleurs prévu en octobre prochain contre une de ces twittos qui appelle à ma mort. En effet, pour ce qui me concerne, je pense avoir la peau dure, je suis un militant depuis de nombreuses années et je sais que ce combat pour l’égalité provoque l’ire des professionnels de la haine et des frustrés tellement heureux de penser qu’internet est un havre de paix propre à déverser leur haine et, soyons francs, leur mal-être. Mais qu’en est-il de toutes ces autres personnes qui sont discriminées et harcelées par les homophobes et les transphobes? Je souhaite rappeler que, selon une étude de 2013 de Sida info service, 81% des personnes homosexuelles interrogées évoquent au moins une situation discriminante vécue dans un des domaines de la vie quotidienne (moqueries, dénigrements, injures, harcèlements, outing, agressions physiques). Plus de 80 % des participants à l’étude vivent avec l’appréhension d’être discriminées. A la clé, mal-être, solitude, prises de risques mais bien sûr les harceleurs homophobes n’ont en cure et ça, cela ne peut être accepté dans notre démocratie ! D’où ma plainte que je qualifie presque de collective.
    De manière plus globale, je plaide pour que les réseaux sociaux soient beaucoup plus attentifs face à ce déferlement homophobe et transphobe. Le dernier rapport de SOS Homophobie, rendu public il y a quelques jours, constate qu’Internet est le principal vecteur d’homophobie avec près de 40% des signalements faits à l’association en 2014. Jusqu’à maintenant les réseaux sociaux, principalement Twitter, ne sont pas assez réactifs face à ce phénomène malgré les promesses et les tables rondes organisées avec les ministères concernés. Comme le note le SOS Homophobie, les sociétés américaines sont beaucoup plus promptes à réagir dès qu’il s’agit de droits d’auteur ou de pudibonderie…
    Concernant l’homophobie, on a plutôt l’impression objective et constatée d’un laisser-faire ! Cela ne peut durer.
    Bien évidemment, certains auront à cœur de se draper dans le sacro-saint principe de la liberté d’expression dans sa version la plus large, sans limite, dénonçant toute intervention sur ce sujet forcément, assurément et définitivement liberticide. Sur ce point, j’avoue mon ignorance, je pensais naïvement qu’un appel au meurtre était quelque chose susceptible de heurter légitimement un tant soit peu la loi française et surtout les Français ...
    D’autres diront que, entre les paroles et les actes, il y a un fossé très majoritairement infranchissable et qu’il faut plutôt prendre ça pour de l’humour, en tout cas avec de l’humour. Première réaction : sincèrement désolé, ça me fait pas rire, ni rire jaune, ni ricaner. J’essaierai de dire à mon voisin dans le RER que j’ai envie de le tuer pour voir sa réaction. Je ne suis pas persuadé qu’il rigole aux éclats… Deuxième réaction : oui, il n’y a pas forcément de passage à l’acte entre les paroles et les actes - encore heureux ! Que dois-je en conclure ? Que j’ai le droit d’avoir des paroles racistes, antisémites et homophobes parce que les paroles, finalement, ce n’est pas si pas grave que ça ? Allez dire ça aux familles des jeunes gays qui se suicident après un harcèlement homophobe subi au quotidien sur Facebook ou Twitter… Les dernières études montrent qu’un jeune homosexuel a au minima trois fois plus de risques de faire une tentative de suicide qu’un jeune hétérosexuel. Mais bien sûr, ce n’est la faute de personne…
    Alors, oui, l’homophobie numérique tue : il faut totalement en prendre conscience et la combattre à la hauteur des drames humains qu’elle provoque. A Facebook et Twitter d’agir en conséquence. A défaut, la justice devra leur rappeler le droit à l’intégrité et au respect de chaque citoyen de notre pays. Qu’il soit homo, hétéro ou trans …

  • Suivez-moi cet été sur les réseaux sociaux et sur ce blog !

    Comme beaucoup d’entre-vous, je vais être bien sûr un peu moins présent sur le net durant ce mois d’août. Mais moins présent ne veux pas dire absent !
    En effet, je continuerai à réagir, à vous informer, à vous donner mes coups de cœur et de gueule sur ce blog mais aussi sur Twitter (ici), Facebook (ici), Instagram (ici), etc…
    Alors, n’hésitez pas à me suivre cet été et à réagir !
    Bel été sur les réseaux sociaux …

     

  • La bassesse et les amalgames des antis choix de Nantes

    Outre, appeler sur les réseaux sociaux à venir me porter la contradiction à Nantes samedi - pourquoi pas ! J’ai des arguments… -, les militants antis choix de Nantes, notamment les pseudos « Nantais pour la famille », n’hésitent pas à tenter insidieusement de terribles amalgames entre mon combat sur la fin de vie et ce qu’a dit Hitler pour justifier l’extermination des malades.
    Je vous laisse apprécier ci-dessous le niveau de ce groupuscule…

    Nantesprolife.PNG

     

  • Twitter doit enfin faire du ménage dans ses comptes hors-la-loi

    Chaque jour, je reçois menaces et insultes sur Twitter. Aujourd'hui, c'est un compte qui se réclame d'Hitler qui prédit ma mort (voir le message ci-dessous) et qui renvoie à un site sordide et contraire à nos lois.
    Malgé mon signalement, Twitter ne bloquait pas ce compte.... Il a fallu la mobilisation de centaines d'internautes pour qu'ils bougent enfin. Merci à eux - petit remerciement spécial à David Assouline !
    Je l'ai dit ici après une plainte que j'ai faite contre plusieurs comptes : Twitter ne peut être le Far West ! La liberté d'expression ne peut tolérer racisme, sexisme, anti sémitisme et homophobie. On aimerait un jour connaître l'avis de Twitter !

    BdHitler.PNG

  • Merci à mes 20 000 abonnés sur Twitter !

    Vous êtes désormais un peu plus de 20 000 à me suivre sur Twitter. Merci !
    Twitter c’est le pire et le meilleur mais c’est incontournable. En effet, une haine se déchaine sur ce réseau social sans véritable modération, mais, en même temps, c’est un moyen efficace et rapide de communiquer et de réagir aux événements qui concernent particulièrement mes combats.
    Si vous ne me suivez pas encore, n’hésitez pas et retrouvez mon compte (ici).

    twitter,jean-luc romero,facebook

  • A 12h35 sur France 5, un reportage sur les débordements sur Twitter

    Ce dimanche, à 12h35, dans l’émission « Médias, le magazine » sur France 5 présentée par Thomas Hugues, un reportage sera consacré aux dérapages sur Twitter.
    J’ai été interrogé pour ce reportage et j’ai rappelé ma colère que Twitter n’ait toujours pas répondu à ma demande d’identification de huit comptes qui m’ont non seulement diffamé mais appelé à ma mort. La liberté d’expression, ça ne peut consister, même sur Twitter, à insulter et appeler à la haine…france 5,jean-luc romero,twitter,thomas hugues

     

  • Retrouvez-moi dans les medias ce week-end…

    Pas question pour moi de faire le pont en ce week-end où nous célébrons la 6ème journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité ce samedi 2 novembre.
    Outre ma participation à deux manifestations dans ce cadre, - une en province (à 10h00 à Breuil en Saône-et-Loire) et une à Paris (à 18h00, place de la République) – je serai interviewé dans plusieurs médias sur la journée mais aussi mon livre « Monsieur le président, laissez-nous mourir dans la dignité. »
    Vous pourrez m’entendre ce 1er novembre à 11h45 sur wrSarthe.com (ici); le 2 novembre dans les journaux matinaux de France Inter, Voltage FM (ici), France Culture, RCF (7h30 et 9h00) (ici), I-Télé, à 9h00 sur RTL, à 12H00 sur France 24 et aussi sur RFI (ici). Vous retrouvez aussi ma tribune dans le Huffington Post (ici) le 2 novembre.
    Autre sujet, je serai le 3 novembre sur France 5 à 12h35 dans un reportage sur Twitter et certaines dérives (ici).

     

  • Twitter : un Far West sans shérif ? (Tribune pour le Huffington Post)

    Dénigrements, insultes, appels aux meurtres, à la pendaison, à la lapidation … voilà le type de messages que, comme tant d’autres militants, je reçois, tous les jours, sur Twitter. Bien évidemment, il ne s’agit pas de la majorité des tweets - loin de là ! -, mais je pense que, tout comme moi, vous seriez plus qu’exaspérés d’une telle situation, d’où ma saisine du procureur de la République. Je compte bien que cette plainte aboutisse d’une part, pour empêcher que les réseaux sociaux ne deviennent une zone de non droit et, d’autre part, pour faire reconnaître mes droits élémentaires de ne pas être diffamé et menacé. Mais pas seulement pour moi.
    Car, si moi, en tant que militant, cela fait bien longtemps que j’ai à subir ce genre de bêtise et de haine, il n’en reste pas moins que ce phénomène d’homophobie sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter s’est considérablement accentué depuis le mariage pour tous.
    Clairement, certains élus ou personnalités ont, par leur paroles souvent à la limite - limite bien souvent dépassée -, ouvert les vannes à un déversement homophobe totalement décomplexé. Ils ont donné un blanc seing à tous les professionnels de la haine et portent sur leurs larges épaules de pseudo défenseurs de notre civilisation (sic) une vraie responsabilité dans la situation actuelle. J’en vois assez peu, aujourd’hui, faire amende honorable … même si je suis toujours mi-amusé, mi-consterné quand je vois les mêmes n’hésitant pas à me féliciter très chaleureusement et, dixit, « très sincèrement » pour mon mariage. Sans commentaires…
    Il faut bien savoir que l’homophobie peut avoir des conséquences dramatiques. Juste un chiffre, un seul, un qui peut permettre de poser le débat dans toute sa gravité : une jeune homosexuel a treize fois plus de risques de faire une tentative de suicide qu’un jeune hétérosexuel. Globalement, comment se construire quand son identité est réduite à des insultes? Imaginez les conséquences …
    Alors que la société Twitter a déjà été au centre des critiques pour la prolifération de propos racistes et antisémites, que des tables rondes ont déjà été organisées notamment avec la ministre Najat Vallaud-Belkacem, on ne peut pas dire que Twitter fasse, à ce jour, preuve de la plus grande fermeté à l’égard de ces professionnels de la haine. Loin de là ! Clairement, la société ne doit et ne peut se retrancher derrière des arguments techniques ou de principe comme la défense de la liberté d’expression.
    Les arguments techniques sont fallacieux, il s’agit simplement de mettre en place une modération respectueuse des valeurs de notre République et plus largement des pactes onusiens de 1966.
    Quant à la liberté d’expression, elle doit être totalement préservée car il s’agit aussi bien du socle que du ciment de notre démocratie. De cette liberté, j’en use pour  toutes les causes que je défends, mais j’estime en user sans chercher à blesser, à nuire ou même à enfreindre les lois de notre pays. Et je ne crois pas que quiconque puisse défendre que l’appel au meurtre, l’homophobie ou encore le racisme, l’antisémitisme fassent partie de la liberté d’expression !
    Twitter, outil magnifique de communication et de rapprochement des hommes, a une responsabilité dont il ne peut plus s’exonérer notamment au moment de son entrée en bourse. Car Twitter, ça ne peut pas être le Far West. Et puis, même si ça l’était, qui peut imaginer un Far West sans shérif ?
    Lire aussi sur le Huffington Post (ici).

     

  • Les réseaux sociaux ne sont pas le Far West : Jean-Luc Romero saisit le procureur de la République.

    Communiqué de presse du 8 octobre 2013
     
    Acharnement homophobe et appel à la mort sur Twitter: Jean-Luc Romero dit stop!
    Il saisit le procureur de la République et les ministres concernés
    et appelle Twitter à, enfin, réagir.
     
    Les réseaux sociaux ne sont pas le Far West !
    La liberté d’expression ne peut supporter les appels au meurtre !
     
    [[ Lire la note sur le blog de Jean-Luc Romero, avec des tweets ... encore plus...] ]urlblank:http://www.romero-blog.fr/archive/2013/10/06/l-homophobie-l-appel-au-meurtre-au-quotidien-sur-twitter-518.html 
      

    « @JeanLucRomero @FIFACOM on peut aussi rêver d’une lapidation de l’immonde Romero en place publique en Iran… » / « @Spinochat Juste écœuré de voir cette saloperie de @JeanLucRomero vivre sa vie honteuse de sodomite avec mon pognon et ne rien produire » / « @JM44G un grand homme ce @JeanLucRomero ? Non, une sangsue, un parasite ! Une grosse merdre ! Une pourriture qui mériterait d’être pendue » / « @JeanLucRomero Et les « cathos friendly » te pissent dessus. Pour ma part j’aimerais t’euthanasier au 9 mm ».
     
    Voici quelques exemples fort parlants de récents tweets homophobes reçus par Jean-Luc Romero, qui vont du plus imbécile, des insultes, au plus grave, des appels au meurtre !
     
    Depuis de nombreuses années, Jean-Luc Romero, en tant que militant des droits LGBT, est la cible des homophobes de tous horizons. Mais cet acharnement homophobe s’est considérablement aggravé depuis son récent mariage, les personnes trouvant dans l’anonymat des réseaux sociaux un parfait défouloir à leurs détestables opinions.
     
    Alors, face à cette situation inacceptable, et alors que Jean-Luc Romero est un fervent défenseur de la liberté d’expression comme ciment de notre démocratie, celui-ci ne peut que se résoudre à, légitimement, saisir le procureur de la République de cette situation via son avocate, Maître Caroline Mécary.
     
    Globalement, cette situation individuelle trouve un écho très fort dans la société française puisque ce déferlement homophobe est un constat très clair dressé par toutes et tous, et ce depuis le débat sur l’ouverture du mariage pour toutes et tous. C’est dans cette optique et parce que le gouvernement doit se positionner sur cette question, qu’il a également décidé de saisir les ministres concernés :  Manuel Valls, ministre de l’intérieur, Christine Taubira, garde des Sceaux, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre du droits de femmes et porte-parole du gouvernement. Il attend d’eux une parole forte, une parole qui, tout en respectant la liberté d’expression, mettra au premier plan et comme valeurs indépassables, l’égalité et la dignité.
     
    Il appelle enfin la société Twitter à lutter contre ces dérives qui ne relèvent en rien de la liberté d’expression même au sens le plus libéral du terme – à moins que les insultes et les appels au meurtre en fassent partie ? Alors que la société Twitter prépare son entrée en bourse, elle doit prouver que les réseaux sociaux ne sont pas le Far West et que la loi y est respectée, notamment quand il s’agit d’appel au meurtre.
    A lire aussi: Le Parisien (ici), Les Echos (ici), Yagg (ici), MeltyBuzz (ici), TF1 (ici), Le Blog de Jean-Marc Morandini (ici), Le Républicain Lorrain (ici), HuffingtonPost (ici), Illico (ici), Le Progrès (ici), 20 Minutes (ici) et (ici), Libération (ici), Le Point (ici).

  • L’homophobie, l’appel au meurtre… au quotidien sur Twitter

    A plusieurs occasions, j’ai publié sur ce blog les tweets haineux, voire d’appel à ma mort que je recevais depuis le débat sur le mariage pour tous. Je pensais que la fin du débat calmerait ces insultes homophobes et haineuses. Force est de constater que ce n’est malheureusement pas le cas.
    Pire, depuis notre mariage avec Christophe, ces tweets se trouvent plusieurs fois par jour sur Twitter et de faux comptes ont même été créés pour nous diffamer.
    Je vous livre quelques uns de ces tweets - bouchez-vous le nez ! - et vous indiquerai dans quelques jours les actions que je vais intenter avec mon avocate Caroline Mécary.
    Car cette fois-ci, trop c’est trop !

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

    twitter,jean-luc romero,homophobie,carolien mécary

  • J-11 avant la sortie de « Monsieur le président, laissez-nous mourir dans la dignité ! »

    Le 12 septembre sortira en librairie mon appel au président de la République pour qu’une loi humaniste sur la fin de vie soit votée pour permettre enfin aux Français de décider s’ils veulent en cesser avec leurs souffrances et les remettre au centre des décisions médicales qui les concernent.
    Dans « Monsieur le président, laissez-nous mourir dans la dignité », je demande à François Hollande qu’il  mettre en œuvre sa proposition 21 et permette la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté, tout en assurant l’accès universel aux soins palliatifs. C’est à la fois un cri du cœur et un plaidoyer reposant sur de nombreux arguments de bon sens.
    Le livre sortira aux Editions Jean-Claude Gawsewitch et vous pouvez déjà le suivre sur Twitter (ici).
    J-11 !

    jean-claude gawsewitch,jean-luc romero,euthanasie,politique,france,santé

     

  • Un été connecté à l’actu grâce à mes 18 500 followers sur Twitter

    Ces trois dernières semaines, j’ai décidé de faire un break avec les journaux et autres sources d’actu. En fait, je n’ai juste eu des infos que par le fil Twitter et mes 18 500 abonnés !
    Force est de constater que si sur Twitter, il y a beaucoup d’infos fausses, on sait immédiatement – parfois bien avant que les agences spécialisées l’aient fait ! – quand il se passe quelque chose d’important sur la planète et en France.
    Il s’agit juste de faire le tri et, en quelques tweets, vous connaissez les actus essentielles.
    Ce n’est évidement pas l’idéal mais je reconnais qu’en vacances, en restant juste connecté à cette application, j’ai su l’essentiel, ai même pu réagir, tout en réussissant une forme de break estival…

    twitter,jean-luc romero,politique,france

  • Haine ordinaire et homophobie sur Twitter (II)

    A plusieurs reprises, je vous ai signalé des messages haineux reçus sur Twitter. Depuis le lancement du débat sur le mariage pour tous, certains ont choisi de déclarer leur haine et même d'appeler au meurtre. Tout cela ne peut rester impuni et il est aussi important que chacun prenne la mesure de ce mouvement homophobe. C'est pourquoi je continuerai à publier régulièrement des messages choquants. Que chacun puisse ainsi prendre la mesure de la haine homophobe de certains anti maraiage pour tous... Voici donc une seconde série de messages.

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

     

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

     

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

    twitter,jean-luc romero,homophobie,londres

     

  • Haine et homophobie sur Twitter d'anti mariage pour tous

    A plusieurs reprises, je vous ai signalé des messages haineux reçus sur Twitter. Depuis le lancement du débat sur le mariage pour tous, certains ont choisi de déclarer leur haine et même d'appeler au meurtre. Tout cela ne peut rester impuni et il est aussi important que chacun prenne la mesure de ce mouvement homophobe. C'est pourquoi je continuerai à publier régulièrement des messages choquants. Que chacun puisse ainsi prendre la mesure de la haine homophobe de certains anti maraiage pour tous...

    Tweets14avril2013.PNG

    Tweets14avril2013B.PNG

    Tweets14avril2013C.PNG

    Tweets14avril2013D.PNG

    Tweets14avril2013E.PNG

    Tweets14avril2013F.PNG

    Tweets14avril2013G.PNG

    Tweets14avril2013H.PNG

    Tweets14avril2013I.PNG

    Tweets14avril2013J.PNG

    Tweets14avril2013K.PNG

     

  • Rejoignez les 15 000 Twittos qui me suivent sur Twitter !

    Les réseaux sociaux sont incontournables quand on veut faire avancer des causes justes. Mais il devient difficile de tous les suivre. Depuis plusieurs semaines, j’ai dû renoncer, faute de temps, à me mobiliser sur Facebook. Trop chronophage.
    Par contre, je reste plus que jamais présent avec mes plus de 15 000 twittos sur Twitter.
    Pour avoir mes réactions instantanées à l’actualité, n’hésitez donc plus à me suivre sur Twitter et pardonnez-moi d’être moins présent sur Facebook !

    twitter,jean-luc romero,facebook

     

  • La haine ordinaire sur Twitter

    Récemment, j’ai rendu publiques quelques captures d’écran de messages édifiants publiés sur Twitter.
    Je pense qu’il est important de montrer à celles et à ceux qui doutent d’une montée de l’intolérance des exemples précis. C’est ce que j’essaie de faire sur ce blog. Voici donc quelques nouveaux messages dont vous apprécierez l’élégance …

    Twitterinsultes2013.PNG

    Twitterinsultes2013B.PNG

    Twitterinsultes2013C.PNG

    Twitterinsultes2013D.PNG

    Twitterinsultes2013E.PNG