Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

civitas

  • Civitas doit cesser d’être dans l’illégalité !

    L’association Civitas, qui s’est récemment illustrée par des prières de rue face à l’Assemblée nationale, estime que la loi de Dieu est supérieure à celle des hommes.
    Civitas a été à l’origine de nombreuses manifestations contre l’homosexualité ou encore le… blasphème. C’est notamment cette association qui essayait de faire interdire des pièces de théâtre.
    Or, autre de défier la représentation nationale sur le mariage pour tous - qui ne fait pourtant que voter un texte annoncé pendant la campagne électorale et donc validé par les Français - fait bénéficier ses membres de déductions fiscales sur leurs dons. Ceci n’est pourtant possible que pour les associations d’utilité publique. Il devient donc urgent que les pouvoirs publics rappellent à cette association qu’émettre des reçus fiscaux est contraire à notre réglementation !
    Il ne peut en effet être question que nos impôts servent à financer une association qui défiela Républiqueet cible une partie de la population.
    Je vous invite d’ailleurs à signer la pétition (ici) que l’UFAL a lancée pour que cette situation contraire aux lois de notre République cesse enfin !

  • L’entrisme politique des catholiques intégristes de Civitas

    J’ai déjà longuement raconté dans « Les voleurs de liberté » et « Homopoliticus, comme ils disent,… » le lobbysme que mène le service à destination des élus de la Basilique Sainte-Clotilde basée à 200 mètres de l’Assemblée nationale. Cela aboutit au fait que sur les questions de société la France des lumières est très en retard par rapport à se voisins immédiats, Italie exceptée !
    Les récentes manifestations d’intégristes religieux contre la pièce « Golgota Picnic » a démontré qu’un groupuscule comme l’Institut Civitas est capable de mobiliser les médias. Ce groupuscule qui se moque régulièrement de l’ADMD qu’il qualifie de marginale alors qu’elle a plus de 48 000 adhérents compte moins de 1000 adérents revendiqués.
    Son influence est donc plus médiatique que réelle dans le pays. Mais sa médiatisation a déteint sur des élus au point que 59 députés, à la demande de ce groupe extrémiste, a signé un texte contre le la « christianophobie. » Amusant de noter que dans les signataires, on y retrouve tous ces élus de la droite populaire qui n’arrêtent pas de stigmatiser l’intégrisme islamiste… Deux poids, deux mesures pour ces députés !
    Et Civitas pousse ses pions : déjà, l’institut propose des formations aux élus et des aides à l’élaboration des communiqués de presse… Hallucinant que des élus s’y prêtent dans notre République laïque. Et Civitas annonce même la prochaine publication des élus laïcistes… Sans oublier leur volonté de faire élire des élus aux prochaines élections… On n’en est évidemment pas encore là, mais il ne sera pas inintéressant de suivre les votes des 59 élus qui ont déjà été convertis par le très intégriste et très à droite Institut Civitas...