Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon itw au Grand Soir 3 de France 3 sur la fin de vie

Commentaires

  • Merci et encore bravo à JLR pour défendre le droit à l'euthanasie.
    Médecin belge je témoignerai toujours que la loi belge autorisant dans certaines circonstances l'euthanasie est un immense soulagement pour nos patients.Tout se passe bien dans la plus grande sérénité.
    Les demandes françaises continuent d'affluer en Belgique! Pourquoi?

  • Merci de cette belle intervention M. Romero.

    Au Québec, nous avons exactement les mêmes discussions en ce qui concerne la sédation palliative (dite terminale). Personnellement, et comme neurochirurgien qui ai vu tout au long de ma carrière quelques centaines de patients dans des états de non-vie, cette sédation palliative m'apparait être surtout une hypocrisie sémantique et médicale qui permet aux médecins (et politiques ?) de ne pas faire face à leurs obligations éthiques vis-à-vis l'humain souffrant en fin de vie. C'est une technique de dédouanement personnel qui de plus n'a pratiquement aucune valeur compassionnelle. Qui plus est, certains palliativistes osent le fallacieux sophisme qu'elle est réversible, que cela permet ainsi de cesser la sédation, "réveiller " le patient et s'assurer qu'il désire encore une aide médicale à mourir....

    La loi Léonetti est mieux que rien mais n'est qu'une avancée bien timide qui ne concerne pratiquement en bout de ligne que la cessation de l'acharnement thérapeutique et l'affirmation du droit inaliénable des patients ou de leurs proches de décider ce qui leur convient. Au moins, cette loi a l'avantage de relativiser le paternalisme médical qui a trop longtemps eu cours et qui persiste encore fréquemment chez vous selon ce que j'en sais (j'ai de fréquents contacts et amis en France). Continuez votre combat dans votre magnifique pays en espérant que vous pourrez vous approcher d'une loi comme celles qui existent dans certains pays, dont le Québec depuis près de deux ans maintenant.

    Georges L'Espérance, neurochirurgien
    Président de l'Association québécoise pour le droit de mourir dans la dignité (AQDMD.org)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel