Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2014

Défendre les droits des femmes contre la régression

La volonté du gouvernement espagnol de remettre en cause le droit à l’avortement a choqué bien des défenseurs des droits des femmes et bien au-delà de la péninsule ibérique.
L’Espagne a montré, ces deux dernières décennies, le chemin à nos démocraties : elle fut notamment l’un des premiers pays européens à accorder le mariage aux conjoints de même sexe.
C’est donc un coup de tonnerre qui secoue l’Europe avec la régression annoncée qui semble même et enfin poser problème au sein du parti conservateur au pouvoir en Espagne.
En France, dimanche dernier, quelques milliers de militants anti choix et contre l’avortement ont défilé à Paris. Ce n’était pas un raz-de-marée, loin de là. Mais ce mouvement montre qu’en France, il a aussi un mouvement en faveur de la régression des droits des femmes, les mêmes qui se battent contre l’égalité des homosexuels ou encore contre l’euthanasie.
Il faut donc être vigilant car le progrès n’est pas toujours linéaire. La loi sur l’égalité hommes-femmes que discutent actuellement les députés est un signe fort du gouvernement. A nous aussi de ne pas ménager notre militantisme contre toute forme de retour en arrière !

 

Commentaires

Je voudrais dire quelque chose de très simple aux femmes... et aux autres.
Ne sacrifiez pas votre liberté à ce que vous croyez plus important !

L'Espagne, le cas d'école. Le parti actuellement au pouvoir a mis dans son programme les restrictions qu'il sort au droit à l'avortement.

J'en conclus ?
Que l'usure du pouvoir de l'autre gouvernement, l'envie d'une économie plus florissante ou allez savoir quoi fait passer la souverainteté de chacun sur son corps aux oubliettes.

Comme au scrabble les propositions pour ou contre la liberté devraient compter double ou triple !

Car la liberté prime.
Parce qu'il est plus facile, donc probable, d'étendre ou de restreindre les droits que de faire grossir un gâteau et de le partager.

Écrit par : Noblejoué | 23/01/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.