Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'edito du Journal de l'ADMD que je n'aurai pas voulu écrire...

Évidemment, à un triple titre, cet éditorial rend hommage à Christophe Michel-Romero, décédé brutalement à 31 ans le 29 mai dernier.
D’abord et avant tout, parce qu’il fut mon mari. Je sais, en écrivant cela, que beaucoup d’adhérents de notre association ont connu la disparition de leur conjoint. Je ne suis pas différent des autres : je souffre terriblement.
Ensuite, parce qu’il fut un secrétaire général particulièrement dynamique, efficace et disponible. Ces dernières années, Christophe avait acquis une dimension humaine et intellectuelle qui en faisait un défenseur acharné de notre cause. Il portait notre combat avec conviction, sincérité et humour. La proposition de loi que le conseil d’administration de l’ADMD vous propose de voter à l’occasion de notre 38eassemblée générale lui doit beaucoup. Il faudra que nous nous le rappelions…
Enfin, parce qu’il fut un responsable des Jeunes de l’ADMD visionnaire. L’ #AdmdTour qu’il a imaginé, voulu, porté, organisé, jusqu’à et y compris cette quatrième édition qui lui sera entièrement dédiée, reste une fabuleuse aventure au service de la défense des droits des personnes malades et des personnes en fin de vie. Elle est unique. Elle est indispensable.
Je termine là cet éditorial que je souhaite volontairement court. L’espace entre ces dernières lignes et ma signature, en bas de la page pourra vous servir, si vous le souhaitez, à avoir une pensée pour Christophe. S’il vous plait, pensez à lui avec le sourire qu’il arborait tout le temps et la clarté de son regard…

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous donne rendez-vous à Montpellier, le samedi 6 octobre 2018, pour notre 38eassemblée générale.

Jean-Luc Romero-Michel,
président bénévole,
délégué pour le 12earrondissement de Paris
@JeanLucRomero

ChrisCouvADMD.JPG

Commentaires

  • Une pensée, chaque jour, pour la gentillesse, le sourire, la bienveillance, l'enthousiasme de Chris, la confiance et l'amitié qu'il suscitait immédiatement en chacun de nous. Je me rappelle quand tu me l'as présenté en 2010.
    Une pensée, chaque jour, chaque heure, pour toi...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel