Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

95% des Français favorables à l'euthanasie (IFOP - mars 2017) (CP ADMD)

A quelques heures du premier débat présidentiel :
Nouveau sondage (Ifop – mars 2017)

  • 95% des Français sont favorables à l’euthanasie
  • 90% des Français sont favorables au suicide assisté

1 Français sur 3 prêt à renoncer à voter pour son candidat s’il ne soutient pas l’aide active à mourir
Arthaud, Hamon et Mélenchon favorables au droit de mourir dans la dignité

 

 

Après une mobilisation exceptionnelle des militants pour le droit de mourir dans la dignité, ce samedi 18 mars, au Cirque d’Hiver à Paris, et à quelques heures du premier débat télévisé organisé dans le cadre de l’élection présidentielle, le président de l’ADMD, Jean-Luc Romero, rappelle l’importance que les Français attachent à ce droit fondamental de choisir les conditions de leur propre fin de vie.
D’ores et déjà, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon (un droit qu’il souhaite constitutionnaliser) et Nathalie Arthaud ont réaffirmé, samedi, leur attachement au droit pour chaque citoyen de choisir les conditions de sa propre fin de vie.
A chacun des onze candidats retenus par le Conseil constitutionnel, Jean-Luc Romero, dans une lettre qu’il leur adresse ce jour-même, fait parvenir le dernier sondage Ifop (mars 2017) sur « le regard des Français sur la fin de vie à l’approche de l’élection présidentielle ».
95% des Français se déclarent en faveur de l’euthanasie (91% pour les électeurs de Fillon, 94% pour les électeurs de Hamon et de Mélenchon, 96% pour les électeurs de Macron et 99% pour les électeurs de Le Pen) et 90% des Français se déclarent en faveur du suicide assisté (86% pour les électeurs de Fillon et de Hamon, 91% pour les électeurs de Macron et 94% pour les électeurs de Le Pen et de Mélenchon).
Pour 39% des Français, les questions liées au droit de mourir dans la dignité auront une forte influence dans leur vote (26% pour les électeurs de Fillon, 38% pour les électeurs de Hamon, 40% pour les électeurs de Macron, 45% pour les électeurs de Le Pen et 49% pour les électeurs de Mélenchon).
Enfin, 1 Français sur 3 (32%) est prêt à renoncer à voter pour le candidat dont il se sent le plus proche si celui-ci se déclare opposé à l’euthanasie (19% des électeurs de Fillon, 28% des électeurs de Macron, 33% des électeurs de Le Pen et de Mélenchon et 35% pour les électeurs de Hamon).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel